#40533
AvatarBuzzi
Participant

Bonjour a tous, je me permets de prendre un peu de temps pour écrire la suite de mes aventures et pourquoi pas faire un point : où j’en suis, d’où je viens, ce qu’il a fallu faire pour arriver ici et me découvrir moi même.

Alors le présent est désormais plaisant, jouissif, délicieux… Je pourrais utiliser tout un tas d’adjectifs pour qualifier ces moments d’extases. Et bien oui, mes sessions rimes désormais avec un profond plaisir, peut être plus plaisant sans l’utilisation de mon aneros qu’avec ce qui peut être assez étrange.
J’ai encore du mal à bien ressentir laneros frotter contre ma prostate, c’est en cours d’acquisition on va dire où chaque session me permet de prendre conscience d’une partie de moi que je ne connaissais pas.

Il aura donc fallu faire connaissance et apprendre l’un de l’autre et surtout parler le même langage.

Les débuts furent difficile, elle et moi ne parlions pas la même langue et mon cerveau n’arrivait pas à décoder les signaux envoyés par ma prostate. Peu à peu nous arrivions à nous comprendre mais cela a pris beaucoup de temps. Il faut s’imaginer un long dialogue où je ne captais que 5% de ce récit. Avec le temps, la partie compréhensible par mon cerveau s’est développée et la période de plaisir grandi peu a peu.
Néanmoins, la frustration de ne pas se comprendre fût elle aussi du voyage et il aura donc fallu faire vivre cette cohabitation non voulu car la frustration naît de l’envie d’avoir n’avait qu’une seule conséquence: ralentir la progression.

Ce voyage intérieur, ce cheminement aura duré deux ans chez moi avant de connaître les premiers effets très plaisant. Ce fil de discussion en atteste et il y ait décris les nombreux points de blocages engendré par cette frustration.

Fort heureusement, j’ai pu reçevoir de nombreux et précieux conseils de la part de cette communauté qui m’auront permis de franchir ces obstacles et d’aller de l’avant (petite parenthèse pour dire un grand merci à vous tous qui m’avaient aiguillé dans mon cheminement et allumé les lumières qu’il fallait).

Pour revenir au présent, deux sessions hier et aujourd’hui. Hier en aless et mon aneros Helix par aujourd’hui en aless avec seulement une vingtaine de minutes de libre aujourd’hui.
Je me permets de vous décrire ces sessions qui se ressemblent à vrai dire.
Vous connaissez mes fétichismes et en ce moment je suis dans une période combinaison de ski 🎿. J’ai profité d’une matinée seul à la maison. Direction ma chambre, je me suis déshabiller avant d’enfiler à même la peau ma combinaison de ski bleue. A peine enfiler, je sens les effets du tissu contre ma peau et l’extase de sentir cette tenue de ski serrer mon entre jambe.
Je me suis allongé sur mon lit et tenté de commencer à faire des exercices de respiration. Au bout de quelques respirations le plaisir est bien là et je commence à faire quelques contractions de mes muscles pc et anus (j’y arrive maintenant et il m’aura également fallu beaucoup de temps pour réussir à identifier mes muscles de l’anus)
Le plaisir monte et je ne résiste pas à l’envie de dezipper ma combinaison afin de pouvoir caresser mes tétons et là… Waouhhh, que c’est bon, ça chatouille de plaisir, ça monte, ça descend, quelques contractions involontaires… Hummm quel délice… Mais…. J’ai une appréhension quant à avoir un orgasme éjaculatoire ce qui m’est déjà arrivé.
Bref le Plaisir augmente et redescend à tour de rôle tel des montagnes russes jusqu’à un moment et même à plusieurs reprises l’apparition d’orgasmes. Peut être des petits orgasmes mais pour la première fois j’ai pu en avoir plusieurs répétés 😁😁😁
Je n’ai pas encore de perte de liquide séminal, je ne sais pas si c’est une étape qui marque véritablement un orgasme…
En tout cas, difficile de comparer a l’orgasme pénien et même si pour le moment les orgasmes prostatiques sont moins fort que mes orgasmes pénien avec mon aneros (car mes orgasmes pénien qui suivent une session avec mon aneros sont très puissants au Point où je deviens muet, tordu de plaisir).

Donc voilà où j’en suis aujourd’hui, pas encore le Big O et plus le temps passe et plus je fais de session et moins j’y pense car je me concentre sur le présent et ce que m’offre mon corps.

Or, un petit problème quand même car je suis un peu beaucoup accros où j’y pense quasi tous les jours. Je dois apprendre à laisser passer quelques jours entre les sessions car cela a déjà eu des effets très bénéfiques sur mes progrès.
De plus, j’apprécie de plus en plus d’enfiler mes combinaisons de ski.

Voici pour mon récit d’aujourd’hui, d’autres suivront mais je ne peux dire quand.

Bon cheminement à tous

Buzzi