#40626
AndranerosAndraneros
Modérateur/modératrice

Quel plaisir de lire tes messages @Whynot ! Je suis vraiment heureux de voir à quel point tu as su conduire et accepter la profonde transformation de ta sexualité.
Tu nous écrivais il y a 8 mois :

Les sensations sont plutôt agréables mais je ne les décrirais pas comme orgasmiques.(… ) Je ne sais pas vraiment comment passer cette étape et obtenir un orgasme prostatique.

Tu ajoutais fin juillet:

Une sensation de bien-être, de plaisirs même si pas encore orgasmiques. A ce stade j’ai l’impression que c’est là, sous la surface, comme une bulle qui gonfle et est prête à exploser mais qui se dégonfle avant que cela n’arrive. Puis elle regonfle mais sans éclater.

Cette impression revient, sous une forme ou sous une autre, dans de nombreux témoignages.
Début février, tu expliquais à quel point le passage de l’Helix à l’Eupho avait contribué à te basculer du monde d’« une sensation de bien être » à celui de tes « premiers orgasmes prostatiques » :

A ce moment de mon cheminement, j’ai du plaisir à chaque séance, ces fameuse ‘p-waves’ mais pas encore ce que je qualifierai d’orgasmes. Jusque-là j’avais toujours utilisé l’Helix. (… ) J’ai acheté l’Eupho. (… ) Les sensations sont pour moi beaucoup plus fortes, plus puissantes. J’en ai profité pour essayer le beurre de karité puisque je voulais plus de mouvement. Les deux combinés m’ont amené à mes premiers orgasmes prostatiques. (… ) Le simple fait de me toucher les tétons me fait partir alors que me toucher ne m’avait jamais donné aucun plaisir avant

Après cette étape majeure de la transformation de ta sexualité en mode solitaire, tu as découvert la profonde transformation de l’expérience érotique procurée par l’Eupho pendant les rapports avec ta femme :

Elle ne m’avait jamais vu dans cet état de plaisir ce qui lui donne aussi plus de plaisir. (… ) Toutes les sensations que je connais depuis des années sont démultipliées, amplifiées a des niveaux que je n’avais jamais atteint. Pendant la pénétration, non seulement tout mon corps prend du plaisir avec un niveau de perception jamais ressenti mais j’ai l’impression de lui faire l’amour en même temps que je me fais l’amour, l’impression que ma femme me fait l’amour, qu’elle aussi me pénètre.

C’est ce que je décris à ma manière en disant que pendant ces moments tu ne vis plus des orgasmes mais que peu à peu tu deviens tes orgasmes. Tu complétais ainsi ton commentaire précédent :

Le massage prostatique et les orgasmes que je peux avoir ont apporté une autre dimension à ma vie sexuelle (je devrai dire notre vie sexuelle). (… ) une pratique plutôt solitaire est devenue une pratique partagée avec ma femme (… ) Nous atteignons tous les deux, ensemble, des niveaux de plaisir que nous n’avions jamais connus auparavant. Les orgasmes de l’un alimentent les orgasmes de l’autre. Et je mets le mot orgasmes au pluriel car cela fait partie du plaisir nouveau que d’avoir comme elle plusieurs orgasmes à la suite.

Je pense que ton commentaire décrit la première perception de ce que ma femme et moi vivons maintenant comme la circulation de notre énergie sexuelle, non seulement à l’intérieur de nos corps mais de plus en plus entre nous. C’est une nouvelle étape majeure de ton et de son développement orgasmique qui vous ont préparé à cette nouvelle expérience échangiste qui, à son tour, nourrit la suite de votre évolution. Tu nous dit maintenant :

depuis, j’ai des orgasmes prostatiques qui démarrent d’eux-mêmes. Des orgasmes très forts, encore plus forts que ceux auxquels j’avais eu accès jusque maintenant, durant lesquels je me mets a rire et même a chantonner. Des purs moments de bonheur qui ne s’arrêtent pas.

Tu te demandais l’année dernière «  comment passer cette étape et obtenir un orgasme prostatique ». Aujourd’hui ils « démarrent d’eux mêmes ». Et tu ajoutes :

Mes orgasmes prostatiques se déclenchent sans aucune préparation, sans masseur, pas de lancement de contractions ni de volonté de vouloir prendre plaisir avec ma prostate. Ils se déclenchent par eux-mêmes sans y penser alors que ma femme et moi sommes enlacés et commençons à nous caresser. Ils arrivent naturellement et sont, comme tu l’évoques, incontrôlés ce qui les rends jubilatoires. Mon corps se met tout simplement à jouir.

Tu a libéré la circulation de ton énergie sexuelle qui alimente maintenant tout ton être. C’est ainsi que tu deviens tes orgasmes au lieu d’avoir un orgasme pénien ou anal ou… C’est ainsi que ta femme et toi vous vous synchronisez en vivant en vous les orgasmes offerts par l’autre.

La synchronisation que j’évoque se fait également naturellement quand je la caresse lors de nos préliminaires. Ma femme est très expressive sexuellement et a très facilement des orgasmes. Quand je la masturbe et que son plaisir commence, je sens maintenant physiquement son plaisir en moi.

Je conclus mon message en te citant :

En pensant à @bzo, je dirai que je « ne suis que plaisir ». Je n’aurai jamais pensé écrire cela il y a quelques mois quand je te faisais remarquer au début de mon cheminement que le côté « recherche spirituelle » que je lisais parfois dans ce forum pouvait me mettre mal à l’aise. Que de chemin parcouru depuis…

Ce n’est que le début. Bon cheminement @Whynot, bon cheminement à ta femme et à ton couple.