#40704
CaktilCaktil
Participant

Je ne peux m’empêcher de vous raconter ma séance de ce jeudi matin tellement elle était extraordinaire.

Ça a été une séance parfaite de plus ! Incroyable ! Ébouriffante ! Presque deux heures de plaisir sexuel non-stop.
Après une séance de lundi avec mon Helix que je peux qualifier de Standard grâce à un des Dry-O qui a été un des meilleurs, cette séance de jeudi est le nouveau standard en matière de session parfaite !!

Le plaisir est présent dès la douce pénétration de mon Helix adoré. Je m’inspire un peu de la méthode de Crimsonwolf du forum Aneros (voir le lien deux posts plus haut…) pour l’insertion du stimulateur en y allant tout doucement, en aguichant un peu mon anus en entrant juste un petit peu puis en ressortant pour mieux pénétrer à nouveau. Je fais attendre mon rectum pendant un petit moment et le rend impatient d’être à nouveau comblé. Ça marche assez bien car, tellement impatient de recevoir mon Helix, je fini par l’avaler goulument alors qu’il n’est inséré qu’à moitié. Il file se lover au bon endroit et c’est délicieux ! La légère ligne de base du plaisir augmente peu à peu au cours des trois ou quatre premières respirations contrôlées et les premières vagues de plaisir et autres Mini-O’s se manifestent très rapidement. Je reste sur le côté droit pendant cinq à dix minutes en savourant de bons orgasmes de début de séance puis me mets sur le dos pour me laisser submerger par les premiers vrais Dry-O’s.

Après avoir attendu qu’un ou deux Dry-O’s m’aient traversé (quel BONHEUR !), je module les orgasmes suivants en me caressant le torse et les tétons. La boucle de rétroaction positive de plaisir entre les tétons et la prostate atteint des sommets d’intensité et de volupté. Aujourd’hui j’ai vraiment l’impression de surfer ! En utilisant les caresses sur le torse, les cuisses et les seins, j’ai l’impression de contrôler ma planche de surf (mon Helix) pour rester sur la vague, aller plus haut, plus loin, juste au bon endroit pour ressentir un plaisir maximum. Les vagues me portent de plus en plus haut et un plaisir sexuel insensé m’envahit tout entier. Je me reproche plusieurs fois d’être trop dans l’analyse et de vouloir mémoriser ce qui arrive et donc de ne pas être simplement dans l’orgasme, de ne pas simplement être là, en train de ressentir et de vivre les sensations du moment présent. Quand j’arrive à me laisser aller, le plaisir se propage dans tout mon corps, c’est sublime !! Mais ce n’est pas toujours facile à faire, tant je me dis que cet orgasme-là, il va falloir que je m’en souvienne tellement il est bon. Il suffit de me dire ça pour ne pas être vraiment à l’écoute des sensations et donc pour perdre l’état d’esprit, la focalisation et/ou l’abandon essentiel pour atteindre le Super-O. Mais j’y arrive quand même quelques fois durant cette séance et c’est tout simplement délicieux et merveilleux.

Une fois de plus, je constate que la surprise est pour moi une composante fondamentale des orgasmes de qualité. Les meilleurs orgasmes doivent nous surprendre par le moment de leur apparition et leurs formes. Les contractions provoquées par le plaisir doivent venir d’elles-mêmes et nous étonner par leur arrivée, leur rythme, leurs arrangements et localisations. Les combinaisons aléatoires (semble-t-il) des différentes contractions involontaires de sphincters et de muscles me semblent uniques et originales ce matin, elles m’amènent à des sommets inexplorés de plaisir. Je me laisse faire par mon corps et c’est divin.

Dans cette session, les vagues d’orgasmes se succèdent sans effort et naissent au moment où la précédente disparait. J’ai eu tout de même quelques périodes de repos pendant lesquelles j’ai pu me reposer un peu. J’ai déjà remarqué lors de séances précédentes que je me retrouve un petit peu arqué dans le lit avec la tête en arrière pendant les orgasmes et à la fin de la vague ma tête reste un peu tendue en arrière. Il me suffit de détendre la tête, de me remettre confortablement dans le coussin et que je me détende à nouveau un peu plus pour que l’orgasme suivant pointe le bout de son nez et me cambre à nouveau.

Il y a une nouveauté à signaler pour cette séance : une fois mon stimulateur retiré, je suis resté encore cinq minutes à savourer de petits orgasmes résiduels très agréables. Une sorte de micro séance Aless.
Je me sens bien installé à un nouveau palier et cela me plait beaucoup !!

Bon cheminement à tous, prenez soin de vous !