#40735
bzobzo
Participant

étonnant à quel point, je parviens de plus en plus
à intégrer une certaine forme de pratique à mes faits et gestes du quotidien
à peu près n’importe quelle occupation , désormais,
à condition que cela ne demande pas une trop trop grande concentration,
il me suffit d’un peu faire bifurquer les gestes, les mouvements,
d’y inclure quelques balancements de hanche, d’ondulations de tout le corps, des contractions
même les mains occupés, comme il y a quelques secondes à emballer des paquets
et c’est parti, je suis habité un plaisir substantiel, jouissif,
traversé de part en part par des flots de volupté

les deux occupations cohabitaient parfaitement,
d’une part, mes mains et une part de ma concentration, étaient sur la confection de quelque paquet
et puis tout le reste, eh bien, tout le reste,
jouissait tranquillement, dégustait des nuances sans cesse changeante de volupté,
mon corps et moi, baignant tout le temps, dans une complicité tellement délicieuse à vivre à chaque instant,
s’entendant parfaitement, jusqu’à dans les moindres détails,
pour mener de front les deux occupations

c’est comme du piano à quatre mains, deux mains jouaient la confection du paquet
et les deux autres, installaient un délire sexuel délicieux, dans ma chair