#40868
bzobzo
Participant

je suis affalé dans mon siège face à mon écran, les pieds sur la table,
ma main gauche erre paresseusement au hasard sur la peau,
je laisse les doigts trotter légèrement, flâner à gauche, à droite
tandis que mes cuisses se contentent d’envelopper mes bijoux de famille,
leur forment une gangue chaude, douce,
changeant sans cesse un peu la pression, serrant, desserrant, frottant doucement, lentement

tout cela reste léger, ludique,
sous ma peau, comme une meute joyeuse semble suivre mes doigts,
les nuances changent constamment, couleurs dansantes de la volupté,
sensation d’épanouissement, de bien-être dans la chair, tout le réseau vibre doucement,
mon corp me susurre son contentement, mon corps me susurre son consentement,
qu’on est sur la même longueur d’ondes, qu’on se comprend jusqu’au plus profond des fibres,
comme ce mode yin, chante l’accord intime, chante l’union ardente

les orgasmes sont comme des plantes qu’il faut faire germer, croître,
rendre de plus en plus luxuriantes, verdoyantes,
elles apparaissent dans l’instant, tout à coup envahissent notre corps,
frémissent, boivent la lumière, laissent un peu entrevoir le ciel parmi leurs feuillages
et déjà disparaissent