#40964
bzobzo
Participant

ah quand je dis que j’écris plein de bêtises par ici,
j’avais encore tout faux avec mes derniers messages juste au-dessus

ce soir, me suis mis au lit, avec la ferme intention de m’y essayer dans la manière du Traité,
pour ce faire, j’ai relu un peu celui-ci,
sorti mon bon vieux Progasm blanc, le premier masseur avec lequel j’ai eu des sensations, sorti aussi le Vice2,
sorti le lubrifiant et vogue la galère

après quelques minutes, façon Traité,
j’ai eu exactement les mêmes réactions qu’à mes touts débuts, un profond ennui et un profond rejet,
du coup je me suis mis faire peu à peu comme je fais depuis toujours,
des va et vient plus ou moins vigoureux, des mouvements de pénétration
et quel n’a pas été ma surprise, d’immédiatement commencer à ressentir du plaisir

ma prostate s’était tout simplement réveillée et c’était délicieux,
je retrouvais tous mes automatismes, le plaisir devenait de plus en plus intense rapidement,
aucune envie de serrer les cuisses pour y mêler des ondes génitales,
aucune besoin irrésistible non plus ressenti de me laisser envahir par le yin,
la prostate seule, me suffisait, elle donnait déjà suffisamment de nourriture à ma chair
pour ne pas ressentir le besoin de basculer en mode yin

au bout d’un bon quart d’heure, je décidai de tester avec le Vice 2,
encore mieux, encore plus de bonnes ondes dans mon bassin,
je crois que hier, je n’étais pas encore suffisamment dans le bon état d’esprit
pour décider ma prostate à participer

après, dans la foulée, je me suis dit pourquoi pas le G-Rider,
après tout, c’est lui qui a été toujours mon chouchou, mon destrier d’élection,
aussitôt pensé, aussitôt fait
et vlan, en plein dans le mille, sa grosse tête d’alien en silicone noire,
c’est comme si elle allait directement peser sur toute ma prostate
puis s’enfoncer en elle comme dans du beurre,
mon dieu que c’était bon, je dois avoir eu quelques mini-orgasmes
mais le but, là avant tout, c’était de tester, d’explorer,
aussi j’ai alterné sans cesse entre ces trois masseurs
et je suis arrivé à la conclusion que j’ai bien fait de m’acheter une douzaine de G-Rider,
après tout, ils pourraient très bien me servir,
d’ailleurs dans mon testament, je demanderai à être enterré avec mes G-Rider,
les Egyptiens se faisaient mettre dans leur sarcophage plein d’objets en or,
moi, mes masseurs en silicone préférés me suffiront,
on sait jamais après tout,
cela serait très certainement plus utiles dans l’au-delà que plein de babioles en or

mais je n’étais pas au bout de mes surprises,
après donc , ces retrouvailles avec un massage prostatique en mode yang,
une fois que j’ai décidé d’arrêter, après une bonne heure,
directement, je me lançais en mode yin, dans ma manière habituelle,
oh l’extraordinaire contraste entre les deux façons de faire!
c’est bien comme je le pressentais, des sensations tellement diamétralement opposées,
après avoir exploré un peu, à nouveau, la face visible de la lune,
là je suis retourné derrière, la où il fait tout le temps sombre, où l’on va moins souvent,
j’ai entrevu en un flash, à quel point ces deux manières,
vont me permettre d’élargir mon horizon sexuel, en menant de front et alternant ces deux pratiques

cerise sur le gâteau,
après j’ai essayé en aneroless, en tête à tête avec la prostate et cela a fonctionné aussi,
superbement même, toujours cette impression d’avoir un masseur parfait entre les jambes, en aneroless,
un dont la taille et la forme s’adaptent automatiquement au besoin du moment
et là aussi, aucune difficulté à rester en mode yang,
la prostate éveillée et me dardant seule ses ondes dans le bassin,
suffisait à éteindre en moi tout besoin de basculer en mode yin

après quand j’eu terminé cela aussi,
je recommençais à me caresser passionnément, à me laisser à nouveau envahir par le yin,
sentir des flots d’ondes génitales, venir se mêler à celles de la prostate,
bon dieu, je suis en train de devenir riche comme Crésus, sexuellement