#41055
bzobzo
Participant

je me suis toujours réveillé souvent la nuit,
c’est comme cela, 10, 15 fois, parfois plus,
cela me fait comme un sommeil en gruyère, plein de trous,
c’était plutôt ennuyant qu’autre chose, évidemment

mais plus maintenant, plus maintenant, définitivement,
désormais, à chacune de ces minuscules sorties de rêve,
mon corps passe automatiquement en mode yin et s’offre quelques secondes de plaisir,
10, 15, 30, tout au plus
mais c’est tellement délicieux, tellement intense, tellement exotique

le matin quand je me réveille désormais,
une fraction de seconde, avant que cela ne s’envole en fumée,
j’ai une vision panoramique de ce qu’a été ma nuit
et cela m’enchante, cela me ravit

un entrelacement d’aventures extraordinaires et puis de moments de lubricité débridée, de dévergondement sans limites,
c’est comme une immense mosaïque colorée, plein de tumulte sensuel et d’aventures haletantes,
une exploration d’un monde mystérieux, en même temps qu’une orgie,
sans règles, ni lois, je me suis déambulé toute la nuit,
visitant mille lieux, faisant toutes sortes de rencontres,
le tout rythmé par le délire sensuel de ma chair
qui se mettait en roue libre instantanément à chaque fois que je me réveillais,
cela me faisait comme un liant merveilleux, une ponctuation idéale
pour tisser la plus divine des tapisseries qui soit