#41081
bzobzo
Participant

quel moment délicieux désormais chaque jour
quand je vais prendre ma douche

rien que le fait de me savonner lentement, méticuleusement, bien partout (c’est hygiénique en plus),
tout en laissant mes cuisses jouer avec mes bijoux de famille
et en bougeant un peu les hanches latéralement, comme j’aime tellement le faire,
danse lascive, touillage érotique entre mes reins,
je deviens tout chose, l’excitation m’envahit à la vitesse grand V

mes gémissements, mes râles, se mêlent au bruit de torrent de la douche,
ça aussi, toute cette eau chaude qui dégouline sur ma peau,
cela a un effet irrésistible, comme une caresse généralisée diffuse,
l’action de mes doigts, celle de mes hanches dansant doucement, langoureusement,
semblent venir se fondre au manteau enveloppant des millions de gouttes chaudes

comme c’est bon un corps tellement réactif, tellement complice,
comme on s’entend, comme on se comprend,
c’est un constant dialogue, je suis à son écoute entièrement,
je lui pose des questions, avec mes gestes, mes mouvements, mes caresses, mes contractions,
lui me répond avec des sensations de toutes sortes, avec de la jouissance

j’écoute ce qu’il m’a dit, je l’analyse instantanément, d’instinct, tout en dégustant,
j’adapte en fonction toutes mes actions,
je cherche un accord entre ce qui va suivre, entre ce que je vais faire et ce qu’il vient de me dire
que l’enchaînement soit parfait, sans aucun accroc,
comme si on se passait le relais constamment
dans cet élan du désir qui nous entraîne toujours de l’avant