#41088
Andraneros
Modérateur/modératrice

Bon après-midi @nousta,
Je confirme ce que te dit @Caktil. Les forums spécialisés publient régulièrement des messages qui décrivent des expériences proches de la tienne. Il y a même une expression anglaise pour les nommer « dry spell » que je traduis par période de disette. Le plus souvent ces périodes pendant lesquelles les sessions sont décevantes ne durent que quelques jours, quelques fois plus longtemps.

La mécanique orgasmique est très complexe et dépend de tant de facteurs physiologiques, psychologiques, intellectuels qu’il n’est pas étonnant qu’elle se dérègle de temps en temps. Mon exploration prostatique a été très longue avant que je ne vive régulièrement des orgasmes multiples et profondément enracinés. Ma courbe de progression ressemble à une suite de dôme et de vallées. Mais elle a une caractéristique que je retrouve dans de nombreux témoignages y compris sur notre forum. Les dômes sont de plus en plus élevés et les vallées de moins en moins basses.

J’ai eu un passage en vallée il y a peu. Deux semaines sans grand plaisir qui se sont terminées par une session A-less nocturne non programmée qui m’a envoyé aussi haut que Thomas Pesquet… Depuis je ne suis pas redescendu !

Je suis d’accord avec @bzo. Et surtout ne te prends pas la tête pour si peu. Tu as tout juste 2 mois de pratique et tu tutoies déjà les dieux du plaisir prostatique. Je cite la première phrase de ton premier message :

Je suis débutant dans cet art et je pense que malgré mes efforts et et la volonté de respecter le traité d’aneros à la lettre je ne parviens à ressentir aucune sensation ou vraiment très très légère ( picotement à peine ) mais aucun réel plaisir

Je suis persuadé que tu l’avais oublié ; je me trompe ?

Bon cheminement @nousta.