#41120
bzobzo
Participant

hier soir, j’étais très fatigué, du coup, j’étais déjà au lit vers 23h,
résultat des courses, j’étais déjà éveillé vers 5h du matin,
je me suis demandé, qu’est-ce que je pourrai bien faire en attendant une heure plus normale pour se lever?
vous avez déjà certainement deviné la réponse à cette question

donc je me suis exercé pendant au moins 2h et demie
et cela a été tellement riche en enseignement,
très certainement, la meilleure séance d’entraînement que j’ai jamais eue

d’abord, ce que je voulais comprendre,
c’est comment que cela se fait que durant la nuit, quand je me réveille et que j’effectue une de mes micro-micro-séances,
cela fonctionne si miraculeusement bien,
je veux dire, je semble totalement libre dans ma chair, sans aucun entrave nulle part,
je peux effectuer n’importe quel mouvement, n’importe quel geste
et tout s’enchaine comme par miracle, tout semble comme sur roulement à billes,
tout se synchronise parfaitement, tout dialogue parfaitement, tout semble totalement délié,
la perception aussi, est beaucoup plus fine, le moindre détail remonte, rien ne m’échappe, pas le moindre micro-détail

je jouais avec moi-même sous la couverture,
je laissais deux, trois doigts de la main gauche, remonter paresseusement sur ma hanche,
je sentais l’enchainement de petits feux de paille que cela provoquait sous ma peau sur leur trajet,
après quelques secondes, la main droite entrait aussi dans la danse,
je la laissais errer sur ma poitrine, aller cajoler les seins,
là une autre ligne de feux de paille s’éveillait

je les percevais avec une parfaite netteté tandis que les deux mains jouaient sur ma peau, lentement, accélérant de temps à autre,
étape suivante, je commençais à frotter une jambe contre l’autre doucement,
là encore toute une file de feux de paille se mettait en route, plus large, plus nombreux,
du fait de la plus grande surface des jambes et aussi des poils qui venaient délicieusement se mêler,
altérant les sensations, les rendant plus électriques

après quelques secondes, comme les jambes se frottaient de plus en plus,
forcément les cuisses ont commencé aussi à presser mes génitaux,
l’artillerie lourde immédiatement à donner de la voix, s’est mise en route,
mes génitaux sollicités ont immédiatement commencer à émettre un paquet d’ondes qui se sont répandues dans mon bassin
puis dans tout le reste du corps

l’effet d’une des trois artilleries entrant dans la danse,
ondes prostatiques, ondes génitales ou ondes anales,
séparément ou en combinaison,
c’est qu’immédiatement les feux de pailles deviennent comme des extensions du brasier général qui s’est déclaré

les feux de pailles provoqués par mes doigts sur la peau, ceux par mes jambes se frottant lentement , langoureusement, l’un contre l’autre,
deviennent comme des décorations du brasier général d’ondes génitales, un effet sapin de Noel avec boules, petites lumières, etc

je continuais ainsi, lentement, méthodiquement, avec mes mains errant à gauche et à droite
et puis mes cuisses qui dansaient le tango avec mes génitaux,
après quelque temps, je décidais de changer d’artillerie lourde, place aux ondes prostatiques,
le manège de mes mains continuait tandis que j’écartais bien les cuisses pour qu’il n’y ait plus de contact avec mes bijoux de famille
et commençais de lentes, d’appliquées, contractions

il faut savoir qu’en mode yin, tout est inversé, au niveau des ondes,
ondes prostatiques qui habituellement, donnent accès au féminin,
en mode yin, c’est l’inverse, la sensation de pénétration est plus forte que jamais,
les contractions ainsi, deviennent un va et vient irrésistible entre mes reins

en mode yin, les doigts sur les seins,
c’est le yang qui caresse mes seins en mode yin, je sens leur rondeur sous les doigts,
je les sens vibrer de l’intérieur, gonfler, palpiter sous les doigts,
les pointes qui deviennent dures comme de la pierre, de la pierre traversé par des courants ineffables

en mode yin, un doigt derrière, dans ma petite crevasse d’amour,
c’est un doigt yang qui pénètre dans mon anus en mode yin, c’est un doigt que mon amant enfonce dans ma chatte
et qui y joue avec, qui s’amuse à bouger du doigt, le feu qui s’est installé dans mes entrailles,
qui s’amuse à faire du yoyo avec

ma grande découverte ce matin, ce que j’ai compris, le principal enseignement,
ça a été que si tout fonctionnait si miraculeusement bien, tel que j’ai décrit plus haut,
ce n’est pas parce que j’étais sous les couvertures, les yeux fermés,
le cerveau encore embrumé, pas fonctionnant à 100%,
certes cela y contribue mais après une demie heure, mon cerveau était parfaitement en éveil,
mon intellect participait pleinement à la séance pour une fois, observait, notait, questionnait

non, ce qui faisait la grande différence, je crois et c’est pour cela que ce n’est pas reproductible en journée ou très difficilement,
c’est le temps passé sous les couvertures dans l’obscurité, ayant dormi aussi 4 , 5 heures,
ainsi, même quand j’étais réveillé, mon cerveau parfaitement alerte,
en fait, je me suis rendu compte, qu’une partie de mon inconscient et de mon conscient,
n’étaient pas encore mobilisés, une partie de moi-même qui me permet de me déplacer dans la réalité, de réagir au monde des objets,
d’avoir toutes sortes de filtres, de défenses, d’instruments d’analyse , de la réalité,
n’étaient pas en place
et c’est cela qui faisait que cela fonctionnait miraculeusement bien,
que le moindre geste, le plus infime mouvement, était perçu avec une acuité totale,
que tout me réussissait , que tout semblait parfait sous les couvertures

combien de temps faut-il rester ainsi pour que les défenses et cette partie de nous-même
qui nous permet de gérer la réalité, le monde des objets et des hommes,
s’éteigne, se mette en veilleuse,
nous permettant de libérer toute une série de ressources qui rende la séance juste divine de bout en bout?
je ne sais pas, peut-être une heure suffit, peut-être il faut plus, plusieurs heures,
sans doute, il faut bien s’enfoncer dans le sommeil profond
pour qu’une série de mécanismes se désactivent bien