#41127
Andraneros
Modérateur/modératrice

Bonsoir @Buzzi,
Tu nous dis :

Cela fait plusieurs sessions que j’essaie de focaliser mon attention sur le ressenti de ma prostate de le fait de ressentir cette petite boule de plaisir. 

La localisation d’un « centre de plaisir », ta petite boule de plaisir », fut une étape de mon développement orgasmique. Au début j’avais des vagues de plaisir qui se répandaient en moi mais elles n’avaient pas d’origine précise. Mon plaisir avait une origine brumeuse comme si je ne percevais que les effets de la source sans pouvoir localiser concrètement cette source. La perception d’une source ponctuelle de mon plaisir n’a pas instantanément amplifié le plaisir mais l’a rendu beaucoup plus concret, beaucoup plus présent dans ma conscience.

ET HIER SOIR, DES MINUTES ET DES MINUTES DE PLAISIR

Je comprends que ta session était sans combinaison. J’ai aussi l’impression que tu n’avais pas de masseur. Est-ce correct ? Si c’est le cas c’est un signe important de tes progrès.

J’ai eu un continuum de plaisir pendant au moins 30min avec un plaisir faisant des montagnes russes :).

Selon ce que je lis je suis conduit à penser que tu es devenu capable de vivre ce que j’appelle des transes orgasmiques, longs moments pendant lesquels ta jouissance s’exprime sans interruption avec des hauts et des bas sans descendre en dessous d’un seuil équivalent à ce que tu ressens quand tu touches le point de non retour. C’est une expérience qui me fait dire que je deviens mon orgasme.

Pendant tout ce temps j’ai eu l’impression également d’avoir comme une goutte liquide de plaisir au niveau de la prostate.

Je le décris comme toi en ajoutant un adjectif, « une goutte liquide brûlante de plaisir ».

je ne suis vraiment pas loin des mini O.

Je ne partage pas ton point de vue. Je pense plutôt que tu vis bien de vrais orgasmes prostatiques mais ton expérience est si différente de celle que tu vis avec tes orgasmes éjaculatoires que tu ne la reconnais pas encore comme orgasmique. Les orgasmes prostatiques produisent des sensation beaucoup plus variées, beaucoup plus riches que les orgasmes masculins « éjaculatoires.

Bon cheminement @Buzzi.