#41275
bzo
Participant

Je voulais ajouter que je continue aussi les caresses sur tout le corps

encore concernant cela parce que c’est délicat et complexe,
tu dois vraiment pas forcer,
tu dois sentir que laisser courir tes mains sur la peau, éveille ton désir,
que tu ne forces pas

j’insiste là-dessus car c’est important,
il faut trouver un subtil équilibre entre le bassin et le reste du corps,
le jeu des mains sur la peau, aussi,
celles-ci ont tendance à « monopoliser la parole », mon expérience m’a apprise, si on les laisse faire

le mélange des ondes, c’est comme de la cuisine,
quand on fait un plat, il y a toutes sortes d’ingrédients,
il y a les ingrédients de base, les ondes du bassin , prostatiques, anales, génitales
et puis on y ajoute des ondes diverses du corps,
générées par les mains, générées par les ondulations, tous les mouvements, les gestes, par les postures aussi

le yin peut se servir de tout, du moindre mouvement, du moindre geste, du moindre déplacement du corps,
se cambrer, rester immobile quelques instants avec une partie du corps,
il y a une tension qui s’installe dans les muscles de la région,
qui change comme la géographie intérieure de transmission des ondes

vois ton corps comme un réseau d’ondes, un réseau à la géographie changeante,
en fonction de tes mouvements, de tes gestes, de tes positions,
tout cela, plus concrètement, ce seront les sensations que tu ressens, leur nuance, les effets de vague

il y a un subtil équilibre qui doit être maintenu entre les différents ingrédients,
si les mains accaparent trop, la soupe n’est plus bonne, elle aura un goût trop prononcé de ceci ou de cela,
redoubler d’écoute donc, rester bien à l’écoute de son corps,
ne pas laissez le jeu des mains s’emballer,
toujours qu’elles restent au service de l’ensemble et pas l’inverse