#41437
loulounet
Participant

Merci Adraneros pour ta réponse qui me touche beaucoup et qui me remonte le moral…vraiment..Cette quête du plaisir orgasmique n’est pas un concours…ce ‘est pas quelque chose qu’on atteint, mais quelque chose qu’on recoit, j’en ai bien conscience…
Je ne parle pas trop de mon compagnon parce qu’à l’origine, ça n’est pas le sujet du fil et que c’est une recherche personnelle …mais je pourrais vraiment rejoindre un fil sur « recherche de l’orgasme prostatique et couple »…Je veux dire, je n’ai pas de gène avec ça… Je suis avec lui depuis 20 ans et on s’aime assez intensément. On a beaucoup, beaucoup fait l’amour « sexuellement  » pendant 10 années…on a beaucoup « joui » ensemble…beaucoup « joué » ensemble..et puis ce versant orgasmique de notre sexualité s’est tari tout doucement…mais c’était assez naturel, et pas sujet à rupture…parce que l’amour lui, ne s’est pas tari..et qu’on se débrouillait « à côté »…sans jalousie..’on s’aime toujours…la tactilité est restée, la tendresse, les calins tout nus, les bisous…les cinoches en amoureux, le bons vins, les franche rigolades…les rando…on est mariés depuis 2017…et puis on est artistes professionnels tous les deux (moi chanteur, lui comédien) et on transcende beaucoup de chose avec nos métiers. On n’est pas non plus toujours « l’un sur l’autre  » à s’étouffer…et ça depuis toujours…donc forcément on se manque…et quand on se rejoint après 1 mois sans se voir à cause d’une tournée de l’un ou de l’autre, et bien vous me croirez si vous voulez…mon coeur bat la chamade…comme …un Super O (meuh non j’rigole…de toute façon je ne sais (encore) pas ce que c’est un Super O…) Evidemment et pour l’un et pour l’autre la sexualité orgasmique ne s’est pas arrêtée et chacun de notre côté, on a continué à s’amuser de ce côté là…mais sans tomber amoureux de quelqu’un d’autre…ni sans se raconter chacun nos jardins secrets…c’est sûrement prendre un risque, mais …disons qu’on assume ce risque et qu’on a confiance en notre destinée…(je crois que si j’avais un conseil a donner….ce que je n’aime pas faire, c’est de laisser « l’autre » (son amour) avoir son (ses) jardins secrets…l’autre doit rester mystérieux et en même temps…pas étranger…une connaissance ancestrale dont on découvre des choses nouvelles tous les jours
Bon attention, je ne veux pas donner une image trop idyllique…on est comme tout le monde, on s’engueule…beaucoup même(lol)
Pour rebondir sur ce que tu évoquais Adraneros, à savoir parler à mon mec de mes changements…c’est déjà fait mais tranquille, ç’est pour l’instant mon histoire, mon jardin et je ne suis pas rentré dans les détails..il s’en est déjà rendu compte dans la vie courante, ou je suis plus Yin avec lui, plus dans la reception, moins dans le controle, moins dans la contestation…et il aime beaucoup ça, et moi aussi!…et quand je l’embrasse doucement dans le creux de son coup en …contractant doucement pour muscle pc (sans lui dire évidement)…alors il me dit : « mmmmmmmm…j’aime bien… »(merci bzo…ça c’est vraiment grâce à toi!)….à suivre…mais alors là pour le coup, sans prise de tête! (je veux dire, ma quête pour l’instant n’est pas de retrouver des relations orgasmique avec lui…je dois d’abord opérer mon changement! Et puis j’aime la sexualité solo aussi…et en plus je découvre avec vous tous qu’on peut avoir du plaisir seul sans porno…sans miroir ou autre support visuel…c’est une révolution chez moi .Et puis une chose importante pour moi à dire ici : je suis convaincu, chevillé au corps, que la quête du bonheur prostatique n’a rien à voir avec son orientation sexuelle. Hetero, homo, bi, trans…même trou du cul, même combat! C’est pour ça que ce forum est extraordinaire, car il dépasse tous les préjugés.
J’aime bien éprouver de la gratitude…c’est comme une petite p-wawe…et c’est très Yin!…pas vrai bzo?
Merci « nouveauxplaisir »