#41485
Andraneros
Modérateur/modératrice

Bonjour @loulounet,
Je suis profondément heureux que tu reprennes mon image « Je suis mon orgasme » parce que tu sembles avoir vécu cette expérience, si extraordinaire la 1ère fois, avec plus de jouissance et d’émotion que tout ce que tu avais pu imaginer même après la lecture des messages les plus enthousiastes de notre forum. La description de ta jouissance met tout simplement en évidence que ce ne sont pas seulement des orgasmes prostatique que tu viens de vivre mais de vrais super Os à l’échelle de ton expérience.

Tu nous disais en plaisantant il y a quelques jours :

j’rigole…de toute façon je ne sais (encore) pas ce que c’est un Super O…

J’insiste, maintenant tu sais. N’oublie pas la définition du super O dans le Wiki Aneros :
Traduction :

Les Super O’s viennent sous toutes les formes et toutes les tailles. Certains sont petits, certains sont larges, certains sont uniques, certains sont multiples, certains sont centrés sur une zone tandis que d’autres le sont sur une autre. Certains sont particulièrement intenses, tandis que d’autres sont plus modérés. Généralement l’expérience se traduit par la montée d’une vague de plaisir qui vous laisse dans un état à la fois bienheureux et excité. Le Super O’ est une expérience très personnelle pour chacun.

Nous sommes tous différents et nous vivons nos orgasmes comme nous sommes et encore mieux comme nous nous sommes préparés pour les vivre. A ce sujet je comprends que tu as pratiqué le yoga pendant une période assez longue de ta vie. Je suis tenté de penser que ce « travail » avec un vieux prof (pour reprendre tes mots) a sérieusement contribué à développer ta sensibilité à l’action de ton masseur et à te préparer à vivre les mêmes expériences en A-less. Qu’en penses-tu ? Ton témoignage sur ce point m’intéresse comme il intéressera les débutants qui te liront.

Tu lies ton expérience à l’enseignement de ton vieux prof sur la non-dualité. Je n’ai pas eu un tel enseignement mais c’est bien l’une des découvertes que j’ai faites à la suite de mon propre cheminement prostatique. Ton expérience, comme la plupart de celles qui ont été vécues avec la même intensité, nous conduit à utiliser un vocabulaire qui touche à la spiritualité sans pour autant faire de la philosophie ni du catéchisme.

Pfff…désolé Andraneros, tu as raison…ce que j’écris est assez éloigné des questions sur les contractions volontaires…

Ce n’était pas le sens de ma remarque ! Ma remarque ne portait que sur le mot « questions » qui correspondait parfaitement au thème de tes premiers messages. Ce n’est plus le cas aujourd’hui parce que désormais le thème principal de tes messages est composé des « réponses » orgasmiques et émotionnelles dont tu témoignes après tes sessions. C’est magnifique !

Bon cheminement @loulounet.