#41907
Andraneros
Modérateur/modératrice

Bonjour @Kas,
Tu écris :

Je remarque que la respiration fonctionne mieux que les contractions,

Je te le répète, n’hésite pas dans ce cas à adopter une approche « do nothing » (laisser venir). Il est tout à fait possible que ces contractions demandent un effort de concentration qui nuit à la qualité de ton relâchement musculaire ; c’était mon cas. Dans ce cas donne toute son importance à la relaxation et à la respiration abdominale.

Je te conseille quand même de pratiquer hors de tes sessions des exercices de contractions, exercices de kegel ou assimilés, ou toute discipline qui t’aidera à renforcer tes muscles pelviens et à améliorer ta capacité à les contracter indépendamment les uns des autres (Pilates mentionné par notre ami @epicture, yoga et mindgasm… ). Tu peux t’entraîner très souvent quand tu es dans une situation d’attente comme chaque fois que tu fais la queue ou quand tu es assis et que ton esprit n’est pa très occupé.

Je pense que quand ça deviens trop fort, je me pose beaucoup trop de question 

Tu analyses bien la difficulté à vaincre. Nous avons une réaction instinctive de défense quand nous ressentons un plaisir « trop » intense. Il faut donc apprendre à accepter une telle intensité. Dans la mesure ou notre réaction de défense est de nous préparer à « un choc » elle se traduit par la contraction des muscles ce qui élimine toutes les sensations présentes. Il faut que ton organisme apprenne à ne pas se contracter en de tels moments. Dans un premier temps approfondir ta relaxation peut effacer le plaisir qui monte mais le plaisir revient toujours et très souvent encore plus intense que précédemment. Je cite une phrase du dernier message de @Buzzi:

Je pourrais même dire que je repousse de plus en plus les réactions de défenses de mon corps vis à vis de ce nouveau plaisir pouvant être très Intense.

Quand on est anxieux on peut en effet craindre la nouveauté. Tu as choisi de t’engager dans une voie de développement personnel en te lançant dans la découverte du plaisir prostatique. Tu as donc choisi de faire des expériences nouvelles. Dans cette voie telle que nous la pratiquons en respectant notre corps et son intégrité il n’y a que 2 risques :

1. Tout foirer parce qu’on ne parvient pas à mettre en œuvre les conseils reçus. Nous faisons vraisemblablement tous des expériences qui ne nous apportent pas les résultats que nous en attendions. Ça n’empêche pas la vie de continuer ni de faire d’autres expériences enrichissantes.

2. Devenir un autre homme, multi-orgasmique, en complicité totale avec son corps. La jouissance dans laquelle devenons capable de baigner à volonté est source de sérénité et peut nous conduire à envisager notre vie d’une façon très différente de celle qui était la nôtre avant.
Je suis persuadé que tu seras moins hypocondriaque quand tu auras commencé à vivre tes premières extase orgasmiques.

Je répondrais à ta dernière question avec 3 gros « OUI » et un petit « non » :
OUI parce que le porno qu’on regarde en général ne fait que jouer des scènes de stimulation pénienne alors que tu apprends à devenir sensible à des formes de stimulation complètement différentes centrées sur ta prostate.

OUI parce que le porno qu’on regarde en général est exclusivement (au mieux essentiellement) centré sur l’éjaculation et l’orgasme de quelques courtes secondes qui l’accompagne ce qui t’oriente à l’opposé des orgasmes sans éjaculation qui vont durer des minutes et se répéter tant que tu le voudras.

OUI parce que tu restes dépendant d’une stimulation extérieure pendant tes sessions durant lesquelles tu apprends à développer la perception de sensations nouvelles intérieures et initialement très faibles, ce qu’on appelle apprendre à écouter son corps.

Non, à faible dose avant tes sessions, si tu en as encore besoin pour te mettre en état d’excitation sexuelle. Cette situation disparaît au fur et à mesure de tes progrès dans l’expérience du plaisir prostatique.

Je te propose de lire l’évolution de @Buzzi dans son fil de discussion « Mon retour, mon cheminement (qui ressemble aux vôtres) » telle qu’il la résume dans ce message récent.

N’hésite jamais à venir nous poser tes questions, ce forum existe pour y répondre. Pense aussi que chaque fois qu’un de nos membres pose une question il appelle une ou des réponses qui aideront tous les hommes qui nous lisent sans oser intervenir sur le forum.

Bon cheminement @Kas.