#41966
bzo
Participant

nu, chez moi, vaquant à mes occupations,
bricolage et rangement cet après-midi,
très régulièrement, un court moment,
je suis ému jusqu’aux larmes,
tellement douce et inattendue, sur mes génitaux,
l’effleurement de mes cuisses

tellement, un instant, je me sens,
empli d’une volupté fine, légère, ineffable,
jusqu’au fin fond de l’âme

tellement un instant,
comme une coupe de cristal vibrant,
offerte à la lumière

tellement, un instant,
le monde ne semble plus,
qu’ailes battantes,
autour de moi

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par bzo.