#42083
bzo
Participant

ah ben, c’est superbe tout cela,
cela correspond tellement bien à un épanouissement magnifié en couple
grâce au plaisir prostatique qui vient en plus,
tel qu’on peut se le représenter

et puis en aneroless, il y a moyen de tellement mieux d’intégrer au sexe en couple, j’imagine,
on est vraiment libre de ses mouvements,
on peut beaucoup mieux synchroniser les jeux, un peu à part, avec notre prostate
et puis le dialogue avec l’autre,
c’est tellement plus facile, beaucoup plus fluide

Il m’est même arrivé très recemment de ressentir les fourmillements que j’avais dans la prostate, dans le penis.

oui, j’ai cela dans mes jeux en solo, les ondes prostatiques qui passent par le sexe, c’est tellement délicieux, tellement puissant,
notre pénis a un effet démultiplicateur, zone hautement sensible

ça me donne envie de me trouver une compagne, tout cela,
bien qu’il faut encore tomber sur quelqu’un de réceptif et d’évolué dans sa sexualité
ce qui est loin d’être évident

tu as bien de la chance d’être avec quelqu’un d’ouvert, de curieux sexuellement
qui ne reçoit pas cela négativement, tes expérimentations avec la prostate,
même qui les accepte dans vos ébats communs

c’est loin d’être le cas pour tout le monde, il n’y a qu’à lire les témoignages par ici

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 6 jours par bzo.