#42195
divine_oblivion
Participant

@andraneros Oui, ça me change d’air de lire des textes en français sur le sujet, et les fois que j’ai lu des textes ici, j’ai l’impression que ça part dans d’autres directions. Et puis, je dois tout à Adam (et Victoire des couilles sur la table), quand même!

Tu as progressé rapidement et, en apparence, plutôt facilement. Puis-je te demander ce que tu veux dire par

rejet de l’orgasme éjaculatoire comme seul moyen d’avoir du plaisir depuis quelques années

Je veux dire que je ne voyais plus l’éjaculation comme but en soi. Certes j’aimais bien éjaculer, mais il y avait tant d’autres choses qui m’excitait jusqu’un état de presque-jouissance. J’adorait donner beaucoup du plaisir aussi, et j’avait compris que l’éjaculation couper bien l’envie de continuer. Donc avec des partenaires, on faisait durer le plaisir, surtout avec des femmes multi-orgasmique. Donc quand on passe 1-4 heures au lit a s’éclater avec quelqu’un, a prendre et donner beaucoup de plaisir, qu’on éjacule ou pas a la fin n’a pas trop d’importance. C’était la ou j’en était au moment de découvrir aneros, et d’ailleurs ça a renforcé cette idée, car maintenant je jouit enormement sans ejaculer quand je suis avec ma partenaire, et la non-ejaculation me rends plus excité pour ma session aneros le lendemain! Donc ca s’inscrit dans “une recherche de sensations à la fois plus profondes et plus universelles”, car je ne suis pas de tradition taoiste.

La technique alexandre, telle dautres techniques de prise de conscience du corps (felden kreis, yoga, etc) nous apprends à écouter ses muscles pour les détendre pleinement et les engager exactement comme il faut pour pas les utiliser inutilement. Donc j’avais l’habitude de fixer mon attention sur les sensations qui provoque la tensions ou non-tension de mes muscles. Je suis sur que ça m’a aidé pour ensuite écouter mon prostate et les muscles du bassin. Pour faire de la technique Alexandre, le mieux c’est de voir quelqu’un pour des cours particulier. J’ai lu 2 livres en anglais sur le sujet, et j’avais un prof. Malheureusement c’est cher (j’avais de la chance, une prof retraité qui me faisait payer 10 dollars le cours, mais les pros aux states a l’epoque etait a 75 dollars).

Merci, oui le cheminement et sans fin. C’est ça la beauté de tout cela! Je serais ravi de partager avec d’autres usager par la suite.

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 4 jours par divine_oblivion.