#42761
Andraneros
Modérateur/modératrice

Bonjour @Buzzi,
Ton message m’inspire 2 commentaires :

Je pense qu’il lui faut beaucoup de temps et cela vient probablement du fait qu’elle soit gênée de parler de sexe. De plus, de son côté elle ne s’octroie jamais de moments de plaisir et de découverte sexuelle en solo.

C’est une situation courante et ta femme n’en est pas responsable. Elle subit le poids d’une éducation qui ne l’a pas préparée à vivre sa sexualité naturellement. Il est possible qu’à ses yeux la satisfaction raisonnable de ses pulsions sexuelles ne soit pas une voie saine d’équilibre physique et mental. Par raisonnable j’entends « qui ne met en danger ni son intégrité physique ou mentale, ni celle d’une autre personne, ni sa vie familiale, ni sa vie sociale ». Cet état d’esprit fait qu’elle n’exprime pas librement ses envies, voire qu’elle les refoule.

Ton cheminement vers le plaisir prostatique t’a permis de comprendre que cet effort conscient pour améliorer la satisfaction que t’apporte l’expression de ta sexualité est un vrai travail de développement personnel qui contribue à améliorer la qualité de ta vie. Au fil des mois ta femme peut
• constater que le développement de tes capacités orgasmiques fait de toi un meilleur amant et un meilleur mari (si c’est possible dans ce dernier cas) ;
• constater que tu laisses ton corps exprimer de plus en plus naturellement la jouissance que tu apprends à vivre avec de plus en plus de facilité et de plus en plus d’intensité.

Tes progrès vont alimenter son désir. Il ne reste plus qu’à trouver la clé qui va ouvrir la voie de sa libération. Ce peut être le temps, ce peut être une situation particulière, ce peut être un jouet sexuel avec lequel elle va accepter de vivre ses orgasmes pour elle sans dépendre ni d’une autre personne, ni d’une injonction sociale. Quand elle trouvera ou quand vous trouverez à 2 le déclic qui lui fera vivre ses orgasmes naturellement, sans aucune charge morale ni mentale, elle sera prête à les partager avec toi et à partager les tiens sans autre limite que celle de votre imagination.

Ma femme était à sa manière comme la tienne. Notre couple était comme le tien, J’étais un peu plus avancé que toi dans mon cheminement prostatique, ma libido était remontée au top et j’étais à nouveau en demande de câlins très poussés. Ma femme avait accepté ma nouvelle pratique mais ne s’y associait pas. Après réflexion je lui ai offert un Womanizer, à l’époque où c’était encore une nouveauté, en lui disant qu’elle en ferait ce qu’elle en voudrait sans aucune pression de ma part.. Elle a adopté son jouet pour se donner du plaisir sans m’en parler ; de très longues semaines plus tard elle m’a demandé de le recharger… puis lors d’une soirée « spéciale » elle l’a utilisé devant moi, puis avec mes conseils elle a appris à (ou a découvert quelle pouvait) enchaîner plusieurs orgasmes… La fréquence et l’intensité de nos ébats érotiques ont considérablement augmenté. Je suis comblé, ma femme est comblée et notre vie sexuelle n’a jamais été aussi riche.

Je partage ce que tu dis dans ton avant-dernier paragraphe en insistant sur le fait que l’orgasme classique n’a pas à passer au second plan. Il est l’expression ultime de notre instinct vital, transmettre la vie. Nous avons choisi d’en faire une célébration particulière, rare, comme une offrande de grande valeur que je fais à ma déesse et qu’elle me fait le grand honneur d’accepter.

Bon cheminement @Buzzi, bon cheminement à ta femme.