#42858
Andraneros
Modérateur/modératrice

C’est excellent. Tu as tout bon. Tout ce que tu décris de ta session de cet après midi me paraît nettement indiquer que tu es au bord de l’orgasme prostatique. J’ai l’impression que tu a déverrouillé toutes les serrures. Tu n’as plus qu’à pousser une porte qui n’offrira aucune résistance pour te retrouver au paradis des orgasmes prostatiques.

Il y a eu un moment où je ressentais que ça montait en intensité et hélas, les contractions involontaires augmentaient puis passaient d’un seul coup à un palier de contraction plus élevé.

Je pense qu’à ce moment précis tu devrais te concentrer exclusivement sur ton relâchement musculaire, la détente la plu profonde possible, et sur le relâchement mental en t’ouvrant sans aucune résistance à cette nouvelle sensation, en l’acceptant, en remerciant ton corps de te faire ce cadeau. Tu dois reconnaître ce que j’ai souvent répété à nos amis qui t’ont précédé dans la découverte de l’orgasme prostatique. Je pense que tu e parvenu u stade où tu pressens un plaisir tellement puissant que ton inconscient le bloque par réflexe défensif.

La localisation de ta « gêne » me fait penser à une forme de contracture de tes abdos ou de muscles abdominaux plus profonds. Je ne pense pas que ce soit dû à l’huile de coco. Cela dit tu peux changer momentanément de lubrifiant pour vérifier si cette gêne persiste ou disparaît. Selon mon expérience si tu mets « trop » d’huile de coco, elle est évacuée avec tes selles. Attention, je ne suis pas médecin.

Bon cheminement @Gerardisson.