#43659
Andraneros
Modérateur/modératrice

Il omet une des caractéristiques principales de l’orgasme prostatique à savoir son côté non-réfractaire contrairement à l’orgasme éjaculatoire, c’est-à-dire la possibilité de le répéter plusieurs fois à la suite.

Je suis tout à fait d’accord. Il y a des zones de commentaires où on peut apporter les informations qui nous semblent importantes.

J’ai aussi trouvé que le questionnaire était un peu limité par rapport à la richesse des sensations associées aux orgasmes prostatiques ou assimilés (enchaînement des orgasmes, intensité de la jouissance, durée de certains orgasmes, possiblilité de vivre des orgasmes sans aucune stimulation physique, développement d’un corps totalement érogène, extension de la jouissance à tout le corps,… )