#44039
Andraneros
Modérateur/modératrice

Bonjour @Flavosaure,
J’arrive après la bataille ou plutôt après les très bonnes réponses de nos amis. Je reprends 2 passages de ton message d’ouverture :

à ce moment là je venais de vivre ma première relation homosexuelle et j’étais dans une angoisse quasi quotidienne, pétrifié à l’idée de prendre du plaisir avec un homme. Pétrifié à l’idée de me faire pénétrer et que mon anus soit source de plaisir.

Nous avons immédiatement apprécié notre présence mutuelle et quelques jours plus tard nous ne nous sommes revus chez elle pour ne plus nous quitter. (… ) Depuis j’ai accueilli dans ma vie cette femme, Miryam, mon amour, son fil Eliott de 6 ans aujourd’hui. Nous sommes maintenant mariés et notre enfant d’amour Simon est né en Janvier.

Si ta première relation homosexuelle n’était pas contrainte et si elle t’a offert à la fois du plaisir et de la satisfaction, nous pouvons dire que tu es bisexuel. Sur cette base je reprends 2 autres éléments de ton message :
1.

elle m’annonçait être libertine et très ouverte à la sexualité

« Myriam, (ton) amour » te reçoit tel que tu es sans te reprocher ce que tu es ni ce que tu fais. Nous pouvons même supposer qu’elle est heureuse que tu puisses vivre ta sexualité dans toute sa richesse. Tout est pour le mieux de c^té là.
2.

Mon cul, qu’au demeurant elle adore pénétrer et désire profondément est devenu au fil du temps une source d’angoisse entre nous.

Est-ce une source d’angoisse entre vous ou plutôt pour toi ? J’ai l’impression que c’est surtout, voire exclusivement, pour toi :

L’idée que je sois homosexuel m’est insupportable,

Si tu as envie de faire l’amour avec ta femme, si tu prends (et tu reçois) du plaisir en faisant l’amour avec ta femme, tu n’est pas homosexuel. Je le redis tu es bisexuel.

M’abandonner entre ses bras m’est très difficile, j’ai du mal à la laisser faire, à accepter mon désir anal, et encore plus un désir prostatique.

Quelle meilleure preuve d’amour ta femme peut-elle te donner (après votre enfant) que t’aider à vivre des extases orgasmiques conformes à ton désir profond ?

Si ta résistance à cette forme de plaisir sexuel vient de ton éducation ou de ton environnement culturel elle est normale et tu pourras la vaincre avec
• d’une part une pratique régulière et progressive,
• d’autre part beaucoup d’échanges avec ta femme bien sûr mais aussi avec des gens comme nous,
• et enfin en faisant un gros effort pour développer ta confiance en toi et en ta femme.
Tu es dans les meilleures conditions pour enrichir ta sexualité avec à ton côté une femme ouverte sur des pratiques sexuelles qui ne sont pas encore bien acceptées dans la société et en plus active elle-même dans la découverte de sa sexualité et de celle des autres.

Si ta résistance à cette forme de plaisir sexuel vient d’un traumatisme ancien n’hésite pas à consulter un spécialiste qui t’aidera à refermer cette blessure.

Quand j’ai commencé ma vie d’adulte et jusqu’à ma découverte du plaisir prostatique (et découverte du plaisir anal par la même occasion) j’étais tout comme toi un homme hétérosexuel et l’homosexualité était un sujet tabou. La recherche d’une expérience initialement tout à fait fantasmée, c’est à dire rêvée en dehors de ma vie réelle, a fait naître beaucoup de questions. Ma chance, et un peu mon regret, fut de découvrir ma prostate à 60 ans. Cet âge « avancé » m’a aidé à réfléchir avec plus de sérénité que si j’avais eu 30 ans. J’ai donc pu découvrir que ces pratiques qui allaient contre mon univers culturel m’apportaient en réalité un enrichissement considérable de mon être. J’ai appris à accepter que j’étais homme mais que je pouvais vivre des orgasmes « à la manière » d’une femme. Ce fut une véritable renaissance de ma sexualité, ce qui à cet âge était loin d’être évident. Je précise que je continue à vivre tout à fait normalement sans être en marge de la société.

Je t’invite à t’inscrire sur le serveur Discord la Sexosphère avec le lien en page d’accueil de NXPL ce qui te permettra de découvrir des expériences sexuelles très diverses et d’échanger avec d’autres personnes qui s’interrogent, comme tu le fais, ou qui proposent leurs témoignages. C’est une messagerie où la règle est le respect des autres comme tu pourras le constater si tu t’y inscris. Tu pourrais constater que d’autres hommes suivent un chemin qui ressemble au tien et parviennent ou s’efforcent de parvenir à vivre leur sexualité avec plus de sérénité.