#46447
bzo
Participant

rester de longues minutes, des dizaines de minutes, même,

sur le tout bord de la jouissance,

comme on tourne autour du cratère d’un volcan,

inspirant à pleins poumons,

par toutes les cellules de son être,

la puissance de son feu, la puissance de son brasier, tout proche

 

j’ahane, je me contorsionne, je hurle, je gémis, je miaule,

je tressaute, je tremble, je frémis, je frissonne,

je suis pris de convulsions, dans toutes les directions,

je n’arrête pas de pré-exploser,

oh quel torrent divin, dans toute ma chair

 

mes mains, collés à ma peau,

mes cuisses collés à mes génitaux,

mes muscles du périné, collés à ma prostate,

des couples se sont formés, dialoguent entre eux,

mes hanchent se balancent,

mon torse va de-ci, de-là,

le plaisir me tord comme une poupée de chiffon,

au gré des vagues de volupté qui me traversent de tous les côtés

 

faire durer, faire durer,

le bon miel est dans la durée