#49888
bzo
Participant

comme mon coeur bat la chamade,

comme c’est bon de le sentir ainsi,

petit ballon rebondissant follement dans son espace clos, réservé

qui bat le rythme, qui pulse le sang puissamment,

l’intensité de la vie, est là, pour l’instant, splendide

 

comme c’est bon de sentir toute cette excitation partout dans ma chair

et le désir qui court dans mes veines,

tellement tranquille et furieux, à la fois,

mon sexe s’est épaissit, un peu redressé,

sous l’effet conjugué de mes cuisses venant se presser tout contre,

le frottant, lui et mes vieilles couilles poilues, avec dextérité

et ce doigt enfoncé bien profondément dans mon anus,

qui bouge un peu, qui distend un peu,

qui fait un peu mal, par moments

car il n’y a aucun lubrifiant, là-dedans

 

oh comme c’est bon, toute cette volupté, tellement intense, tellement riche,

c’est le Gange , pour l’instant, qui court en moi

avec tout son limon, fruit  des profondeurs de la terre

 

je me caresse, ma peau est en feu, en feu de paille,

jetant des étincelles partout, envoyant des étoiles vers le haut,

parmi des flammes de toutes les couleurs,

mes hanches bougent, dansent,

cela touille en bas, en moi,

une bonne soupe de vibrations qui se prépare,

quel fumet dans toutes mes cellules

 

la volupté devient jouissance,

à partir d’une certaine densité,

tout mon intérieur ondule,

est entièrement de soie vibrante

 

mes gémissements semblent presque solide en montant

puis s’évaporent en sortant d’entre mes lèvres,

viennent encore résonner grassement dans mes oreilles,

y former une brève gerbe, un jet de sperme sonore

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par bzo.