#29629
AvatarKyna
Participant

Bonjour, je me suis mis il y a quelques jour à la découverte de ma prostate pour la première fois, avant de découvrir et lire intégralement le « Traité d’Aneros » que j’ai adoré lire (j’aurais des conseils à demander plus loins sur ça).

Avant de poser mes questions, il me semble important de parler rapidement de comment et avec quoi j’ai commencé :

——–

Sextoy achetés la semaine dernière et à avant de découvrir le traité d’Aneros (erreur de choix ?) :

Sextoy n°1 : https://www.amazon.fr/gp/product/B077JP9V9Y

Ce sextoy m’apportait rapidement des sensations, mais pas forcément prostatique je pense, plutôt quelque chose d’agréablement vibrant (vibrations qui roulent et/ou frappent par coup) / remplissant et très difficile à bouger (on sent un vrai remplissage).

Sextoy n°2 : https://www.amazon.fr/gp/product/B07CLY916K

Le second lui m’a au début très déçu, les vibrations sont beaucoup plus rapide, elles fusent et j’ai l’impression qu’elles neutralisaient les sensations sans procurer de plaisir en particulier.

Lubrifiant : https://www.amazon.fr/gp/product/B0773PLG8K

Un peu déçu, il sèche assez vite j’ai l’impression à moins d’en mettre une tonne, l’arrêt des frictions à l’air de le faire sécher ou absorber alors qu’un peu d’eau le refait partir (mais pas pratique).

——–

J’ai ensuite découvert le traité d’Aneros (que j’aurais aimé découvrir avant mes achats)…

J’ai donc utilisé le second sextoy (sans les vibration), pour la première fois avec ce sextoy j’ai eu du plaisir en faisant des vas et vient (sans usage des mains) comme expliqué dans le traité, je poussait sur mon rectum (comme pour expulser quelque chose) tout en expirant par la bouche durant quelques secondes, puis reprenait mon souffle par le nez plus rapidement en compressant (comme si je retenait un pet) cette fois mon anus ce qui donnait l’impression que le sextoy remontait en moi jusqu’à s’approcher de la prostate, j’ai essayé de faire ça avec délicatesse durant plus d’une heure et sans trop contracter (du moins je pense, difficile de savoir ou s’arrêter).

J’ai eu du plaisir, mais rien de transcendant : quelques vagues de chaleur dans les jambes et un début de tremblement généralisé très vite pass et sans forcément avoir une monté de plaisir. Le souci je pense et que je pense trop, à quoi faire, comment, d’où mes questions :

– Quand on contracte l’anus pour faire remonter le sextoy durant 10/15 secondes, faut il inspirer tout ce temps ou retenir son souffle après une inspiration de quelques secondes (combien de secondes d’ailleurs pour l’inspiration) ?

Je pose cette question car le débute de tremblement que j’ai eu ou même la courte vague de chaleur dans les jambes, je me demande si c’est pas le fait de retenir le souffle et non le « plaisir prostatique » à proprement parler qui a créé ça ? J’ai l’impression d’être en apné et crispé quand je fais ça et j’ignore si c’est le bon chemin.

– Quand on contracte l’anus pour faire remonter le sextoy, et que l’on fini par relacher, faut il pousser (contracter le rectum) ou simplement se relâcher ? Je trouvais assez difficile de repousser le rectum à ce moment là après avoir maintenant une contraction en retenant la respiration (le relâchement est une sorte de soulagement après l’effort de 10/15 secondes et pousser est donc plus compliqué).

– Après une longue session, j’ai l’impression la journée entière de sentir encore comme une présence dans mon rectum, avec parfois même des tremblements/vibration comme des écho des vibrations du sextoy ou des contractions même plusieurs heures après l’arrêt de la session, c’est normal ?

– Quelle boutique en ligne discrète et à prix raisonnable conseillez vous pour l’achat de sextoy ?

Enfin, la lecture du traité m’a donné envie de prendre un Aneros, le Helix ou le Helix Sync, j’ai vu que le traité conseillait le Helix classique (qui n’est pas en silicone), mais quand je recherche sur internet (ex : « aneros helix vs helix syn »), j’ai l’impression de trouver davantage d’avis en anglais en faveur du Helix Sync qui offre des dires des internautes une sensation plus veloutée/confortable/glissante et moins agressive que le classique.

J’ai testé 3 positions :
– En chien de fusil – Agréable mais un peu gêné (sextoy un peu trop compressé).
– Sur le dos, pied sur le matelas, genoux en l’air (position tenue la plus longtemps).
– Sur le ventre (liberté du sextoy très appréciable, mais pas aussi confortable hormis pour le sextoy ayant l’habitude de dormir sur le dos je me sent un peu écrasé par mon propre poids sur le matelas (notamment au niveau du visage) en étant sur le ventre.

Mon objectif premier pour le moment n’est pas l’orgasme, mais de réussir à atteindre des contractions involontaires et de les maintenirs, qui me permettrait de ressentir un plaisir prostatique sans avoir à faire du sport avec mon cul (sauf au début pour atteindre ces contractions involontaires), pour pouvoir m’abandonner au plaisir en quelque sorte sans qu’il ne s’arrête seul et ne stop si j’arrête mes efforts de contraction volontaires.