#8524
Avatarbordolin
Participant

@liberT : merci pour ton encouragement. Tu trouveras plein de témoignages avec ce lien, dont le mien publié en commentaire que je copie colle ici :

http://www.clubdessens.fr/products/share-p2678.html

« Nous l’avons surnommé George avec ma chérie et il est de sortie très très souvent… je partage l’avis de Zarzou, inquiétant au début mais avec l’excitation partagée et un bon lub (le port d’un rosebud dans la journée est aussi conseillé) c’est une extase que ce gode… J’ai essayé en cachette de me mettre la partie « féminine » pour tester la double-pénétration sur ma chérie… Jouissif rien qu’à l’idée. »

Je vous répète qu’il s’agit pour moi d’une démarche, partagée avec ma douce, puisque notre sexualité, notamment spirituelle, est une dimension importante pour nous. Mais ce chemin est le mien et je le suivrai tant que le désir sera là. Effectivement, c’est pour ressentir moi-même le désir et le plaisir de la pénétration que j’ai commencé. Certes nous avons une prostate… mais les femmes ont leur part de zones érogènes ! Ma bisexualité n’est que sexuelle et le restera, je pense. Ce n’est pas une pente inéluctable depuis la découverte du plaisir prostatique, j’ai toujours autant de plaisir (et elle aussi puisque le Share agit aussi sur son point G) à me faire enculer par elle. Et c’est un tout autre plaisir que de faire arriver à une forte érection un partenaire de jeu. Pratiquer une fellation me fait percevoir beaucoup du caractère de l’homme que je suce dans son attitude, ses réactions, ce qu’il fait de ses mains, les frissons qu’il a. Sans parler de la joie de l’amener à l’éjaculation. Là je ressens le même plaisir que les femmes ressentent à nous faire ou voir jouir.