#9258
MmeFloMmeFlo
Participant

Ne jamais dire Fontaine 🙂

Vrai, nous avons découvert ce phénomène, il y a peu de temps. C’est assez impressionnant la première fois parce que tu te demandes toujours si tu n’urines pas.
Tu passes successivement par : oh mince, je ne me contrôle plus ,( -> waouw, trop bon-> mince les draps :(.
J’ai l’impression que c’est un très gros fantasme masculin de voire sa femme/compagne éjaculer. J’avoue aussi que ce n’était pas ma principale envie.

Le comment de la découverte ?
Pareil que dans le témoignage, je fais partie des nombreuses femmes qui jouissent plus avec une stimulation clitoridienne, donc, je me suis toujours dit: euh … un truc pas pour moi, mais que j’aimerais vraiment connaître.

J’ai du relire en large en et travers les deux articles du blog, et d’autres qui traitaient du sujet. Puis nous avons visionné la vidéo « Le point G et l’éjaculation féminine », Deborah Sundahl. La vidéo est super bien faite, je crois qu’elle est en anglais. Mais elle est facile à comprendre. Après quelques essais infructueux, nous avons un peu laissé tomber jusqu’au moment où tout à fonctionné. Ce jour là, nous avions le Fairy qui est très efficace 😀

Les sensations ?
Pour moi, La sensation est complètement différente si j’utilise un vibromasseur comme le FAIRY, ou si je suis stimulée par mon mari. L’orgasme est super fort, et généralement, il en appelle d’autres plus clitoridiens. Pourquoi ? Je n’en n’ai aucune idée, mais c’est mon fonctionnement et monsieur est plutôt content 😉
Pour expliquer plus clairement, le premier orgasme du point G, je l’ai connu avec le Fairy (merci le blog :)), d’autres avec le avec le Tantus Acute (encore merci). il n’est pas trop grand et stimule bien ce petit endroit granuleux qui ne demande que ça.
Voilà ce que j’ai dit à mon mari ce jour là: la sensation part du clitoris pour faire le tour de l’entrée du vagin et là : feu d’artifice ! Donc, la sensation est diffuse, comme des chatouilles qui se propagent et l’impression d’avoir une poche qui gonfle petit à petit de je-ne-sais-pas-quoi. Arrivé là, soit tu bloques tout et rien ne se passe, soit tu as une poussée plus ou moins forte (pour évacuer le contenu de cette petite poche) et l’éjaculation a lieu avec tout le plaisir attendu.
Avec le recul, je pense que nous y arrivons toutes à un moment sans y faire attention et nous stoppons le phénomène par peur d’uriner. Comment me disait mon mari, tu n’urines tout comme nous n’urinons pas pendant le coït. Pragmatique l’homme 😉

Avec son vibro / avec son mari :

J’étais assez frustrée de ne pas orgasmer de cette façon simplement avec l’aide de mon mari mais toujours avec un vibro ou un god. Donc, j’ai pris de temps d’échanger avec d’autres « femmes fontaines ». Et pareil, le déclic s’est fait tout seul. J’ai plus expliqué ce que je ressentais. Il a compris comment positionner ses mains et me stimuler sans avoir une sensation d’inconfort. En gros, ça fonctionne très bien assise au bord du lit. C’est confortable pour les deux.

Le positif/ le négatif:
Le truc positif pour moi : je n’inonde pas toutes les pièces de la maison sans le voiloir parce que je n’éjacule pas à chaque orgasme. Et ouf ! Je ne trouverai pas ça drôle du tout. Je ne suis pas aussi réactive que la jeune femme dans son témoignage :), j’ai une certaine marge qui me permet de contrôler.

Le truc négatif justement c’est de ne pas orgasmer de cette façon à chaque fois. Je sais, je suis super contradictoire, mais quand on y a gouté, c’est vraiment addictif et envivrant. Sans mentir, c’est l’orgasme le meilleur que j’ai pu connaître. Il semblerait que je sois super concentrée. Mais comment ne pas l’être quand tu sais ce qui arrive derrière !!

Mesdames soyez cools, détendez vous, et effectivement, c’est plus simple quand on se connait bien 😉 + un bon jouet. Et laissez vous porter.