#9134
AvatarYo
Participant

Salut Songe. Je ne peux répondre qu’à moitié à ta question, car je suis le seul à réellement recevoir la sodomie dans mon couple. Madame n’y est pas fermée, et a même commencée son initiation, mais elle est envahie de peur à l’idée d’avoir mal, ce qui ne facilite pas vraiment la chose question détente pour elle. Surtout que j’ai une queue pas forcément grande, mais assez grosse ! Alors je ne lui facilite pas la tâche! Mais on est sur le point d’y arriver puisque j’arrive à m’insérer dans sa petite grotte obscure.

Donc cela m’amène à la même conclusion que toi. Pratiquer la sodo change complètement la complicité qu’il peut y avoir dans un couple. La routine étant ce qui détruit la plupart des couples, je trouve en effet que c’est un bon moyen de la briser. Donc ludique… OUI, sans hésitation, car lorsqu’elle me demande d’asticoter son trou de balle, je suis tout fou, comme un gamin dans un magasin de bonbecs ! Idem quand je la sens commencer à passer ses doigts sur ma porte d’entrée.

Dans mon couple, je la vois désormais comme indispensable, car elle est synonyme d’une confiance absolue. Que ce soit moi qui offre mon arrière-train, ou elle, cela renforce toujours la confiance mutuelle que nous nous partageons. Il ne faudrait pas non plus que nos rapports ne soient que anaux (et oui ce serait une autre routine qui se mettrait en place). Pour ma part, lorsque je m’offre à elle, c’est un échange complet des rôles. Ma sexualité devient plus féminine et la sienne plus masculine. Cela permet de mieux nous comprendre dans ce domaine, et de construire de meilleurs rapports au quotidien. Donc oui cela à changé complètement ma façon de voir la sexualité.

C’est marrant ton passage où tu dis que tu deviens complètement différente. Moi je me disais que c’était parce que je passais d’une sexualité « pénétrant » à une sexualité « pénétré » que mon comportement basculait. Apparemment non. En tout cas oui je suis méconnaissable lorsqu’elle me prend. Exactement pareil que toi. Complètement soumis, et pourtant lorsque le plaisir monte et que l’orgasme approche, je ne veux surtout pas qu’il s’éloigne d’un coup et ça y va les « t’arrête pas, va plus vite, plus fort, vas-y prend moi… » !!!