#34720
bzobzo
Participant

hum, je n’ai pas tout à fait le même parcours
mais le résultat est plus ou moins le même, à savoir, dame solitude
pour des raisons très différentes,
je te sens beaucoup plus blessé que moi

quoiqu’il en soit, pour en revenir au sujet de la pratique,
cela va t’apporter beaucoup, panser quelques plaies, te rééquilibrer,
t’adoucir, te réconcilier plus ou moins avec pas mal de choses en toi et hors de toi

pour ma part, la voie dans laquelle je me suis engagé
dont tu peux lire les diverses péripéties dans mon fil,
a désormais une influence majeure sur mon quotidien et tout mon être en fait,
la façon dont je suis parmi mes contemporains en société,
a énormément évolué grâce à ma pratique peu à peu,
surtout ces dernières temps où celle-ci a crevé tous les plafonds

non seulement dans la solitude directement chez moi
avec les nombreuses heures de séance
que je consacre à vivre cette sexualité, en même temps exploration de moi-même, exploration de mes confins,
avec tout l’aspect radical, transgressif que la pratique a pris chez moi désormais
mais aussi en société, surtout ces derniers temps,
j’étais bourru, agressif, maladroit, devenu timide à force de rester à l’écart,
je suis devenu calme, beaucoup sûr de moi, de plus en plus agréable à vivre en fait,
je me sens libre totalement à l’intérieur et puis j’ai un merveilleux secret

bon, j’exagère sans doute un peu, il y a eu en tout cas beaucoup beaucoup d’évolution positive,
je deviens de plus en plus fréquentable
mais il y a sans doute encore des progrès à faire,
mais cette sexualité débridée, qui m’apporte tellement de satisfaction, tellement de bonheur tout seul,
qui me permet d’explorer des territoires inconnus, de reculer mes limites sans cesse,
m’adoucit définitivement

tout le féminin éveillé en moi durant les séances,
est désormais aussi avec moi constamment en rue, pas sexuellement, enfin si aussi par moments,
par exemple quand je vois certaines femmes et même certains hommes,
je sens tout cela s’éveiller en moi d’une façon tout à fait extraordinaire,
tu sens le désir naître en toi de si loin, monter tellement de tes profondeurs,
j’ai une sorte de vertige à passer à côté de certaines personnes qui éveillent du désir en moi

et puis pas seulement sexuellement,
je suis beaucoup plus affable, heureux de vivre, je me sens irrigué de tout ce féminin,
irrigué tranquillement, une richesse qui circule dans mes veines,
qui explose en feux d’artifice lors de mes séances
mais qui monte aussi désormais constamment en moi,
je sens constamment une certaine ivresse dans mes veines,
enfin ivresse n’est pas le mot, une possibilité d’ivresse , disons,
une graine de folie douce en moi, que je porte en moi et que je peux solliciter quand je veux,
comme certains sollicitent l’ivresse avec un joint ou avec une seringue,
sauf que chez moi, je sens la chose comme entièrement positive,
éveillant, construisant chez moi, apaisant en moi, ne détruisant rien, ne me faisant rien oublier,

et puis ce corps, je l’habite tellement désormais,
je l’ai rendu tellement sensible, je suis devenu tellement attentif au moindre détail
rien que d’être dans cette chair, de la sentir vivante sous moi,
en rue,il suffit que quelqu’un m’effleure
et cela provoque des ondes tellement fabuleuses partout en moi, que je dois me retenir de crier

bref, je me suis jamais senti aussi bien de ma vie
et j’envisage à nouveau de me rechercher des compagnes et des compagnons,
enfin surtout une compagne,
les hommes, c’est uniquement comme de l’assouvissement sexuel ponctuellement,
que je l’envisage