20 réponses de 1 à 20 (sur un total de 192)
  • Auteur
    Résultats de la recherche
  • #43884
    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @BOB33,
    Vous nous disiez il y a 5 mois :

    Dès que je me caresse les tétons il y interaction avec la prostate en anerosless et une vague de plaisir se déclenche. Pas encore un super 0.
    Comment y arriver?

    Je répondais :

    C’est souvent une question de pratique, de patience et de persévérance accompagnées par par un état d’esprit qui vous permet d’engager chaque session sans rien en attendre et de profiter de toutes vos sensations quel qu’elles soient.

    Début décembre vous nous disiez :

    Des vagues de plaisirs dès que je me caresse les tétons..
    Mais comment arriver a l orgasme?


    @Caktil
    vous répondait :

    La pratique, la pratique et encore la pratique.

    Vous nous disiez la semaine dernière :

    A l instant mon premier orgasme sans aneros ……sublime

    A votre avis qu’est-ce qui a changé dans votre pratique ou dans votre expérience pour vous permettre de vivre votre « premier orgasme sans aneros » ? Avez-vous senti une amplification du plaisir présent dans vos sessions jusqu’à cette bascule orgasmique ?

    le déclic c’est le turbo provoque par la caresse des tétons

    Faites-vous sur vos tétons des caresses différentes de celles qui vous procuraient déjà des vagues de plaisir l’année dernière ? Votre expérience confirme la liaison nerveuse entre nos pointes de sein et notre prostate. Je suis très heureux que vous ayez persévéré jusqu’à devenir capable de recevoir ce fabuleux orgasme.

    Bon,cheminement @BOB33.

    #43798
    BOB33
    Participant

    bonjour

    a l instant mon premier orgasme sans aneros ……sublime

    encore merci a tous pour vos conseils……..

    j en tremble encore

    pascal44
    Participant

    Bonjour,

    J’ai récemment fait l’acquisition d’un Aneros Velux et j’ai eu la chance d’obtenir très rapidement de très longs et très intenses orgasmes.

    À lire différents messages sur le forum, je me suis dit que je pourrais essayer sans l’aneros… et cela a fonctionné  !

    Miracle !

    J’ai juste essayé de contracter les muscles autour de la prostate, tels qu’on les découvre avec l’aneros.

    Ensuite,  très vite, ces muscles se sont mis à se contracter tout  seuls, pour aboutir à deux ou trois orgasmes prostatique sans l’aneros.

    Cela a en fait été très simple !

    J’ai observé que, de l’extérieur, le point du péroné qui se contracte alors est le point juste situé à l’emplacement ou l’aneros appuie sur le périné lorsqu on le porte, ce qui paraît assez logique.

    Bonne soirée !<!–more–>

    #43250
    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @Buck,
    (Attention réponse longue en 2 parties mais ton témoignage est très riche!)
    Tu écris :

    C’est en commençant ce matin sans Helix que je me suis rendu compte de l’importance du A less.

    Si tu te réfères au Wiki Aneros, tu peux lire :

    « Tantric training wheels
    MMO has its roots in ancient Eastern practices like tantra and tao (see Aneros History). The Aneros, though originally conceived to help men manage prostate health, turns out to be very effective in accelerating the process of learning this skill. For that reason, one of the Aneros forum’s luminaries has coined the term “tantric training wheels” for the Aneros. There are other ways to learn and practice MMO (see Advanced Skills), but the Aneros is among the most effective. Once you have “crossed over” to dry orgasms, it is likely you will be able to have them even without the Aneros. »

    Traduction
    Roulettes d’apprentissage (stabilisateurs des vélos d’enfants) tantriques
    La notion d’Orgasmes Multiples Masculins s’enracine dans des pratiques orientales ancestrales telles que le tantra et le tao (voir l’histoire de l’Aneros). L’aneros, bien qu’initialement conçu pour aider les hommes à soigner la santé de leur prostate, s’est avéré très efficace pour accélérer l’apprentissage de cette aptitude. C’est pour cette raison que l’une des sommités du forum Aneros a créé le terme « Roulettes d’apprentissage (de stabilisation) tantriques » pour l’Aneros. Il existe d’autres moyens d’apprendre et de pratiquer les Orgasmes Multiples Masculins (voir le chapître Compétences avancées ), mais l’utilisation de l’Aneros fait partie des plus efficaces. A partir du moment où vous êtes devenus capables d’avoir des orgasmes sans éjaculation il est probable que vous deviendrez capable de les avoir sans Aneros.
    Fin de traduction

    Il est clairement dit que l’orgasme prostatique est une expérience qui est inscrite dans notre corps mais que, sauf exception, nous ne savons pas déchiffrer spontanément. Ce déchiffrage nécessite un apprentissage. Il y a plusieurs manières de le faire. L’utilisation d’un masseur prostatique en est une. Il en existe d’autres :

    • • Les traditions orientales et les exercices qu’elles proposent basés sur la notion de circulation de l’énergue vitale (tao, tantra, yoga…).
      • L’utilisation de masseurs prostatiques comme les Aneros.
      • La pratique de résonnances vocales (KSMO)
      • Le contrôle musculaire sans aide externe puis seulement mental des contractions des muscles périnéaux, du rectum et de la prostate (Mindgasm)
      L’hypnose érotique.
      • L’auto-hypnose.
      • …

    Nous pouvons lire sur les forums spécialisés de nombreux exemples d’hommes qui, après avoir appris à vivre des orgasmes prostatiques avec masseur, découvrent qu’ils sont capables de vivre les mêmes expériences sans masseur(A-less) ou font cette découverte bien plus tôt dans leur apprentissage.

    Pour revenir à la citation qui ouvre ce message, les orgasmes prostatiques ou énergétiques sans aide externe sont en réalité le cœur de notre pratique. Je suis heureux que tu puisses en prendre conscience dès le début de ton cheminement. Je t’encourage bien évidemment à développer ta capacité à vivre des expériences orgasmiques par la seule force de ta concentration et de ta pensée. Notre forum présente maintenant de beaux témoignages de cette expérience.

    Comme tu le dis :

    Ce moment permet de comprendre l’importance de la détente et de la respiration

    Plus tu pratiqueras ainsi plus tu comprendras ce que @bzo nous dit à sa manière et surtout ce qu’il vit tous les jours. Nous sommes naturellement un volcan orgasmique. Mais ce volcan dort chez la plupart d’entre nous. Il suffit de le réveiller.

    A suivre…

    #43039
    Buzzi
    Participant

    Bonjour, je reviens ici car aujourd’hui j’ai un peu de temps et aussi l’envie d’écrire. Aujourd’hui j’ai envie de conter une de mes dernières sessions sans aneros en anerossless comme on dit. Alors si vous êtes prêt, enfiler votre combinaison et laisser vous porter.

    Nous sommes un matin de janvier, le soleil s’est levé, ma femme est partie au travail, les enfants sont à l’école et j’ai 45min a tuer avant d’aller travailler. Que vais-je bien pouvoir faire pour mettre ce temps à profit…
    C’est une bonne opportunité pour travailler sur le plaisir prostatique a ma façon. A ma façon car étant fétichiste de certains vêtements, le fait de les porter engendre en moi des sensations de plaisir.

    Je me dirige donc vers la chambre, je prends deux secondes pour savoir ce que j’ai envie de porter cette fois. Mon choix s’oriente vite vers ma doudoune Camaïeu. J’enlève mes vêtements, je me retrouve nu mais pas pour longtemps car juste après avoir enlever le dernier tissu, je passe mes bras dans la doudoune, ferme la fermeture éclair jusqu’en haut du col. J’adore sentir cette matière a même ma peau. Le fait de passer mes mains sur la doudoune me donne des frissons de plaisir. Avant de m’allonger sur le lit, je ne résiste pas à l’envie d’enfiler par dessus cette doudoune une de mes combinaison de ski décathlon. Je passe mes pieds, mes bras, je tire le zip pour fermer la combinaison. Je sens ces deux vêtements qui me serre et me tire entre les jambes). Je me sens bien, le tissu serré contre mon corps me procure encore plus de frissons de plaisir. Je m’allonge sur le lit. Je passe mes mains sur tout mon corps, mes mains frottent contre le tissu de la combinaison de ski. Par moment j agrippes le rabat pour tirer sur le vêtement ce qui augmente la sensation que la combinaison me serre à l’entrejambe. J’adore, le plaisir de fait de plus en plus intense, je sens des chatouille dans le dos, je me concentre sur la sensation du tissu contre mon corps. Je me regarde portant ces deux vêtements, je me sens bien c’est un délice. Le plaisir de fait plus grand puis se fait petit avant de remonter. Je ne contrôle pas grand chose. Mon corps peut me donner encore plus mais j’essaie de profiter du moment présent et de profiter de cet instant où mon corps est emmitouflé dans la doudoune et la combinaison de ski. Je me détends encore plus, je ne bouge pas, j’essaie de me laisser tomber dans ce plaisir offert par mon corps et les sensations offertes par le port de ces tenues. Le temps passe, je regarde sur mon téléphone, mince il ne reste plus que 5min, je dois arrêter sinon je vais être en retard. Malheureusement il est très difficile de s’arrêter quand mon corps semble annoncé de belles vagues qui pour le moment sont au loin mais qui pourraient se rapprocher et venir taper et offrir à mon corps un délice déchaîne d’ondes de plaisir.
    Allez je me fais une raison, j’attends encore le moment de perte de contrôle et pour le moment il n’est pas encore venu donc j’arrête. Je commence par enlever la combinaison de ski rouge pour ensuite enlever cette magnifique doudoune. Je ne résiste pas à l’envie de me caresser avant d’enlever ma doudoune. Ma main sur le tissu de la doudoune, j’attrape mon sexe pour me caresser un petit peu a travers ce tissu excitant. Allez il faut arrêter, je vais être en retard au travail. J’enlève ma doudoune, une douche rapide et hop au boulot. J’aurai bien une nouvelle occasion de recommencer.

    La suite pour plus tard…

    #42898
    Andraneros
    Modérateur

    je me documente sur les exercices de Kegel sachant que je suis un peu perdu sur le volet contractions volontaires.

    Tu es face à un problème que j’ai trop connu et que je décris ainsi :

    • Aucune des attitudes utiles ou nécessaires pour apprendre à vivre des orgasmes prostatiques ne sont naturelles pour toi ;
    • Aucune des contractions conseillées pour actionner ton masseur ne sont naturelles pour toi ;
    • Aucune des sensations qui accompagnent ces attitudes, ces contractions ne sont naturelles pour toi ;
    • Aucunes des sensations associées à la présence du masseur voire à ses micro mouvements ne sont naturelles pour toi…

    Chaque élément mentionné te demande un effort que tu fais en te contractant ne serait-ce que mentalement ce qui te met inévitablement plus ou moins hors-jeu. Ma description est évidemment un peu caricaturale pour faire ressortir la nature des difficultés que tu connais et que j’ai moi aussi bien connues. Pour franchir ces obstacles il n’y a que 2 voies :

    1. Tu prends le temps d’intégrer chaque élément dans ton savoir être (état d’esprit ») et dans ton savoir faire (gestes). Pour cela tu t’entraînes en dehors de tes sessions élément par élément pour faciliter d’une part l’apprentissage et d’autre part l’automaticité de la réalisation. Peu à peu tu regroupes les éléments avec la même logique, apprentissage et automaticité de la réalisation. Peu à peu tu intègres ton nouveau savoir être et ton nouveau savoir faire dans tes sessions. En 3 mots : pratique, pratique, pratique. J’en ajoute un 4ème, patience et un 5ème, confiance.
    2. Tu contournes les obstacles en t’appuyant sur l’hypnose sous la ou les formes qui semblent le mieux fonctionner sur toi. Tu peux essayer en gardant le masseur la nuit comme je l’ai fait. Tu peux essayer en te faisant aider par un ou une partenaire qui pourra à la fois te « guider » et / ou te stimuler avec ses doigts ou avec un masseur adapté. Ainsi tu n’auras qu’à te laisser aller, t’abandonner sans aucune action motrice.

    Dans tous les cas tu dois d’abord apprendre à ne pas chercher l’orgasme mais à le laisser monter en toi, à ne chercher qu’à créer les conditions qui vont t’ouvrir à l’orgasme. C’est peut-être ce qi est le plus difficile tant qu’on n’a pas encore reçu le moindre cadeau de sa prostate.

    Il existe un site, en cours de développement, qui propose une méthode d’accès à un orgasme de type prostatique ou énergétique, mindgasm.net, basée sur des exercices destinés à apprendre à contracter séparément les groupes musculaires qui composent le périnée et participent à l’explosion orgasmique, puis à combiner les contractions de ces muscles pour faire naître des sensations de même nature que celles que font naître les masseurs prostatique. Ces exercices sont guidés par des fichiers audio classés en leçons de plus en plus complexes. Les 3 premières leçons sont gratuites et les autres soumises à un abonnement. Tu peux explorer aussi cette piste. (Les leçons sont en anglais). Associé à ce site il y a un serveur Discord très vivant et très réactif. Tu peux choisir de faire les leçons avec ou sans aneros (plutôt conseillé avec pour les premières).

    Bon cheminement @Curieuxjj24.

    #42682
    Buzzi
    Participant

    Bonjour à tous, après de longs mois sans revenir ici je reviens avec un nouveau sujet concernant mon aventure prostatique vue sous l’angle de mon couple.
    Pour faire un petit résumé de mon aventure et de mon couple au jour d’aujourd’hui : Cela fait plus de deux ans que j’ai découvert et commencé cette aventure prostatique et j’en arrive au point où toutes mes séances rimes avec plaisir que ce soit avec l’aneros ou sans. Côté aneros, je commence seulement à sentir l’aneros bouger à l’intérieur de moi et cela me demande encore de la concentration et du relachement. Je sens des pics de plaisir mais encore loin de ce qui peut être décris dans la littérature de cette mine d’information qu’est le site nxpl. Côté sans aneros, il me suffit d’enfiler une de mes tenues fétiches et c’est parti pour du plaisir qui peut durer longtemps.
    Bref, du plaisir mais pas encore le BIG O

    Côté couple: Je suis marié, en couple depuis 15 ans, avec deux enfants (11mois et 5ans). Avec ma femme, nous nous cachons rien (enfin je pense et j’espère^^) et c’est donc tout naturellement que je lui ai parlé de mon attirance pour emprunter ce chemin. La découverte du plaisir prostatique et la découverte de ce site fut une révélation pour moi puisque auparavant je n’étais pas vraiment satisfait côté sexuel : cela vient du fait que je suis un précoce et que de ce fait lors de mes ébats amoureux, cela ne dura jamais bien longtemps. Bien évidement et à cause de cela j’étais mal dans ma peau. Mes premières relations n’étaient vraiment pas top.
    Donc découvrir ce plaisir prostatique m’a permis de me redécouvrir et j’espère nous permettre avec ma femme de nous épanouir sexuellement parlant.
    Oui mais voilà…
    Ce n’est pas toujours très facile de faire accepter à sa moitié les changements. De mon côté c’est mi figue mi raison, je m’explique.
    Pour ma part, j’ai un appétit, un désir sexuel assez marqué alors que ma femme, c’est un peu le contraire.
    Pour faire simple et court, elle est capable de faire beaucoup d’effort pour moi comme par exemple m’accompagner dans un stage de plaisir prostatique qui a eu lieu à Paris, me laisser faire des séances en solo pendant qu’elle vogue à d’autres occupations, m’acheter des tenues que j’aime porter, poser des questions sur l’évolution de mon cheminement. Donc de ce côté j’ai beaucoup de chance.
    Cependant, nos ébats amoureux se font rare, une à deux fois par mois environ et bien qu’elle m’ait accompagné sur les ateliers du plaisir prostatique, elle n’a jamais voulu que ce soit elle qui m’insère l’aneros. De plus, je rêve qu’elle puisse un jour me faire un massage prostatique mais je ne pense pas que ce jour viendra.
    Autre chose qui m’inquiète sur mon couple et je ne sais pas si je suis le seul, je ne pense pas d’ailleurs, c’est que ma moitié aime bien que je la pénètre avec mon sexe (le chose que je n’aime pas forcément car j’éjacule trop rapidement). C’est justement un point sensible. Nos ébats sont assez rare et du coup quand moi j’aimerai bien en profiter longtemps (nb: slow sex) ma femme préfère que je la titille avec mon sexe en passant autour de son sexe avant de rentrer dedans. Pour faire court, j’ai l’impression que quand elle prend du plaisir elle pense à elle (ce qui est normal je suppose) et du coup j’accepte sa demande en utilisant ce sexe que je n’aime pas.

    Du coup je suis un peu pommé on va dire car d’un côté elle me montre qu’elle m’aime et qu’elle souhaite me comprendre mais de l’autre les actes ne sont pas forcément au rendez-vous.

    La question difficile d’intégrer cette aventure prostatique dans son couple quand une moitié préfère le sexe dit classique (bien qu’elle ait déjà eu un orgasme puissant juste en lui caressant les seins).

    Merci pour vos conseils et vos récits.

    Bon cheminement à tous

    Buzzi

    #42054
    franky
    Participant

    Bonjour,

    Voici maintenant environ 8 mois que je pratiques régulièrement des séances avec un aneros et que je lis vos expériences et conseils sur ce site qui est vraiment top. Aujourd’hui j’ai décidé de sauter le pas et de vous parler de mon expérience dans la découverte ma prostate et du plaisir que cela procure.

    Au début comme un peu tout le monde, je n’avais pas énormément de sensation jusqu’à que je m’habitue à l’objet et que ça réveille ma prostate. Quelques séances plus tard, j’ai commencé à avoir des picotements dans ma prostate sans aneros je précise plusieurs fois dans la journée en vaquant à mes occupations. J’ai alors essayé de faire une séance sans aneros en croissant mes jambes et en faisant des contractions. A cette période là, j’avais plus de sensations et de plaisir qu’avec l’aneros. Je pense que cela a permis de franchir une étape de plus vers l’orgasme.

    Par la suite, j’ai alterné les séances avec et sans aneros. J’arrivais à avoir beaucoup de plaisir, de contractions involontaires, de sensations de chaleur dans le bas ventre, mais sans atteindre l’orgasme. Les positions qui ont l’air de fonctionner le mieux pour moi (avec aneros), sont soit couché sur le dos jambes légèrement écartées ou coucher sur le côté jambes l’une contre l’autre repliées.

    Dernièrement j’ai eu de nouvelles sensations, c’est ce qui m’a poussé à écrire dans ce forum. Je commence la séance en faisant des exercices de respiration et en essayant de me détendre le plus possible. Ensuite je commence gentiment les contractions, jusqu’à ce que les contractions involontaires commencent. Tout cela en me caressant les tétons, parce que j’ai remarqué que cela augmente les fourmillements dans ma prostate. Au bout d’un moment, le plaisir augmente et j’ai l’impression que ma prostate grossit de plus en plus et j’arrive à un point où j’ai l’impression qu’elle va exploser et que je vais atteindre l’orgasme. Mais à ce moment là, mon corps se contracte fortement en me coupant le souffle. La contraction est comme si je poussais fort sur les toilettes quand on fait ses besoins. Pendant cette contraction, je n’arrive plus à respirer et je suis obligé de la couper au bout d’un moment pour reprendre mon souffle. Ensuite les contractions involontaires recommencent et une nouvelle forte contraction revient. J’ai l’impression qu’au bout d’un moment cela coupe la montée du plaisir. Après c’est pas désagréable, mais j’ai pas l’impression que se soit un orgasme. Je précise que j’ai eu cette expérience avec et sans aneros.

    Je me demandais si d’autres personnes ont eu cette expérience?

    Merci d’avance pour vos retours sur mon cheminement.

    Meilleures salutations,

    Franky

    #41866
    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @nousta, tu nous écris :

    J’ai fait une session aless de dingue aujourd’hui

    Quel bonheur de lire ce message !

    c’était comme une ejac mais sans sperme

    En anglais c’est un « dry orgasm », un orgasme sec. Tu viens de valider l’étape

    53. Orgasme non éjaculatoire (Dry-O) sans Aneros («chair orgasm» ou «orgasme de la chaise»)

    de la carte au trésor.

    J’attends sans impatience, car je suis persuadé que tu viendras nous le dire très vite, la validation des étapes 56, 57, 58, 59 et 60. (voir sur la carte au trésor à quoi elles correspondent).

    La preuve :

    Surprenant mais très agréable, les orgasmes ont été nombreux et j’ai reçu 3 convulsions identiques et toujours l’impression d’être sodomisé et les battements de l’anus super agréable
    Vraiment ça continue à évoluer et à progresser, les sessions sont de plus en plus belles agréables et puissantes en aless ça devient plus puissant qu’avec masseur

    La lecture de ton message est un moment de grand plaisir. Bon cheminement @nousta.

    #41723
    loulounet
    Participant

    Merci MaximeG de ton gentil mot.
    ça me fait plaisir aussi que bzo t’ai répondu. Je suis archi fan de ces textes qui sont un peu un éternel poème à sa “pratique” en mode Yin commme il dit. Je te laisse découvrir ce qu’elle est. Bzo me l’a fait découvrir pour moi même (bien malgré lui, uniquement en lisant ses textes)et c’est FABULEUX!!..mais on en parlera plus tard si ça t’interesse…et surtout lui. Mais c’est important car c’est en passant par cette pratique de “délir solo en mode Yin” que j’ai eu mes premiers mini orgasmes sans aneros…ou du moins cette disposition d’être un être qui recoit, plutôt qu’un être qui “arrose” m’a beaucoup aidé. En plus bzo , même si il dit qu’il n’est pas technicien, prodigue d’excellents conseils très pratiques. Par exemple, à un moment ou j’étais un peu épuisé et dépité par mes recherches, il m’avait écrit : “mais arréte donc de t’astiquer le poireau et d’éjaculer à tout bout de champ comme ça! retiens un peu ta semence, tu verras, c’est pas si difficile de ne pas gicler pendant trois jours!…”ça m’avait fait beaucoup de bien!
    Mais bref, revenons à tes deux questions :
    (petit rappel, je ne suis pas un “monsieur je sais tout”, je ne sais pas grand chose au contraire, je te livre juste mes experiences, comme j’ai aimé lire l’experience des autres, ou du moins de certains autres qui m’ont parlées)
    Ta question sur la respiration:
    C’est pas très grave, c’est normale au début d’avoir la respiration qui s’arrete, ou poumon plein d’air ou poumon vide, tellement on est concentré sur le plaisir qui monte de la contraction. Parfois même c’est dans un état d’apnée qu’une contraction peut te donner beaucoup de plaisir…Je pense surtout qu’il faut viser à rester “détendu” autant que possible. C’est à dire , ta respiration lente s’arrete, ou profonde s’arrete, mais ne te “tend” pas, ou du moins essaye de ne pas te tendre, ou de te crisper, car ça ça bloque le plaisir de la prostate. Ta prostate va te donner du plaisir si elle bouge toute seule par elle
    même…elle a donc besoin d’être stimulée c’est vrai, par un doigt, un god, un aneros ou une contraction volontaire de ton muscle PC, une pensée, un mot lu (et oui, les textes de bzo me font souvent guiliguili à mon popotin!) pour commencer à se mettre “en branle”, mais très vite, elle sait, avec un peu d’habitude, trouver son indépendance. Tu es à un stade ou tu dois certainement la stimuler, ou l’aider, puisque le do nothing ne te parle pas encore, mais il ne faut pas trop la stimuler non plus. Donc une crispation de tout ton corps parce que tu bloquerai ta respiration en te tendant ne t’aidera pas car ça bloquera . Si tu arrêtes la respiration lente parce que tu as fait une contraction…pas grave, relax juste, même en apnée. N’accompagne pas ces tensions. C’est un super bon point pour toi si tu as fait beaucoup d’apnée. Tu connais bien le travail de ton souffle, et tu connais donc bien la relaxation. La relaxation est la clef pour l’orgasme prostatique….
    Crimsonwolf parle d’une technique de yoga très efficace par rapport aux contractions volontaire (tu l’as compris, les contractions volontaires étaient mon obsession, c’est d”ailleurs le titre de mon unique sujet). Il dit que dans la phase de relaxation, donc sans aneros inséré, on respire très lentement et c’est au bout de l’expire qu’on contracte très légèrement le muscle PC (10% pas plus..le muscle pc, c’est très simple, c’est ce muscle que tu utilise pour couper ton jet de pipi quand tu vas te soulager aux wc. La prostate repose sur ce muscle, qui va de ton pubis à ton coccyx…c’est pour ça que quand tu contractes ce muscle, la prostate te titille, et c’est pour ça que si tu fais des exercices avec ce muscle pc, tu peux carrément avoir des grosse vagues de plaisirs prostatiques qui te font mouiller grave même sans bander!..je t’en reparle plus loin) Les muscles de l’anus aussi donnent du plaisir par conduction sur la prostate, même comme ils sont hyper puissants, si on les contracte volontairement, il tétanisent vite et verrouillent le plaisir, alors que quand ils bougent involontairement -comme d’en l’orgasme pénien du reste- c’est vraiment le pied. un jour essaye de te masturber à quatre pattes devant un miroir : au moment de l’éjaculation, tu verras ton anus “pulser”, se serrer et s’ouvrir en alternance…c’est évidement involontaire. C’est une contraction involontaire de l’anus.
    Bref de bref, quand tu commences à contracter volontairement, ne contracte pas trop, et continue surtout à être relax, même si tu sens que ta respiration est moins régulière ou s’arrete, ou s’accelère ; Ca se tend, observe que ça se tend, n’en rajoute pas c’est tout, laisse ton corps faire, pense juste de dire “calmos” à ton coté volontaire, et à recevoir. Et surtout, ne contracte pas volontairement ton anus, il le fera rapidement tout seul -ça , c’est vraiment le credo de Crimsonwolf
    Après tu verras, on peu conserver des respirations amples et qui ne s’arretent pas pendant des orgasmes (avec un coeur par contre qui bas la chamade à 100 à l’heure tellement tu prend ton pied!) Et je te rassure, j’en suis pas encore là…des fois je vis ça, puis ça repart…pas grave…ça revient.
    Ta question sur les différent type d’Anéros:
    Bzo parle (comme toujours) d’or quand il parle de précision, de subtilité, de délicatesse, de toutes petites contractions…de variétés infinies.
    C’est ainsi aussi pour l’univers des aneros. Tous differents. Je t’engage à lire les tests d’Adam sur les aneros dans ce blog, passionant comme tout ce qu’il écrit.
    Mais comme toi, je pense pas que c’est l’objet qui débloque le truc, mais plutôt sa propre disposition à jouir du cul (pardon, je suis vulgaire, mais ça a été mon cheminement…je veux dire, j’étais, et je suis toujours exité à l’idée de prendre mon pied du côté de mes fesses)
    Alors , quand même pour te dire mon parcours :Là où j’étais pour le boulot (je n’étais pas dans ma ville pour un bon mois entier) j’ai trouvé dans une boutique un aneros “Progasme” (assez gros) dédié au gens expérimentés normalement en plaisir prostatique…incéré sans problèmes, j’ai eu des tremblements, pas de gène mais pas d’orgasme non plus sauf si je me branlais avec…du coup, je me suis bien habitué à sentir ou étais ma prostate…(c’est Adraneros qui m’avait expliqué alors qu’un prograsm ne pouvait guère bouger tout seul chez moi qui n’avait sûrement pas encore une musculature des muscles du périné assez forte pour qu’il bouge (qu’il masse) tout seul. Du coup comme il n’y avait pas d’Hélix dans mon magasin (“Passage du désir” une sorte de sexshop moderne très bien où vont les “djeuns”) et que j’était très…très impatient, je me suis offert un masseur prostatique bas de gamme pas cher (avec la couture au milieu du plastique) mais plus petit que le progasm .
    C’était mieux, il pouvait bouger mais pas vraiment involontairement….mais j’ai eu des tremblements …mais pas de plaisir plus que ça, sauf si je me masturbais et éjaculais avec. (les gros tremblements qu’on voit dans les video, je les ai eus…les jambes, les fesses, les bras qui tremblent beaucoup, mais je vois bien avec le recul que ça n’était pas forecément lié à un orgasme prostatique….que je n’avais pas. Mes orgasmes maintenant me font pleurer de joie…ça bouge beaucoup dans mon cul, avec aneros ou sans, mais mon corps lui, ne bouge pas tant que ça…des spasmes oui, mais pas tant de tremblements. Une tempête interieur, oui, mais même maintenant, je ne hurle pas spécialement mon plaisir parfois pourtant très intense….je t’en reparlerai.
    Après je me suis retrouvé avec mon copain qui m’a rejoins dans cette ville pendant 10 jours (or je ne lui parle pas de mes expériences de la prostate, c’est pour l’instant mon jardin secret) et j’en ai profité pour commandé un Hélix trident pour quand il serait reparti. Pendant 10 jours donc, impossible de faire des session aneros …C’est à ce moment là que j’ai découvert les liens d’adraneros concernant les exos de Kegel et mindgasm.net , puis le site de Crimsonwolf, puis les lecture de bzo et que j’ai commencé à avoir un plaisir incroyable avec ma prostate sans aneros, simplement en contractant légèrement mon pc. C’est dans cette période que je crois avoir eu pour la première fois des contractions involontaire de tous les muscles de mon culs et de ma prostate pendant au moins deux minutes…c’était une nuit ou je ne dormais pas. Mon mec dormait profondément paisiblement à côté. J’ai commencé a à faire des exo avec mon pc et la méthode Crimsonwolf…le fameux boomerang confiant…où on laisse venir une étincelle de plaisir en contractant très finement son pc avec la confiance que ce plaisir revient comme un boomerang lancé la première fois…et le plaisir revient de plus en plus fort( 5 fois, 10 fois de suite…) et toi tu restes juste observateur de ça, comme détaché…le corps veut jouir tout seul. Mon mec dormait à côté, je ne pouvais pas le réveiller donc je tâchais de me détendre pour ne pas soubressauter, et de respirer profondément aussi…la situation de transgression (je vivais du plaisir sexuel en solo à côté de mon mari qui dormait comme un bébé) m’éxitait terriblement. Vraiment des grosses bouffées de plaisir (peut être même avec le recul des premiers mini orgasme “A-Less” (on sent quand on a un orgasme, et on le sait surtout si on a mouillé du gland tout en sentant sa prostate pulser. Chose importante, ces bouffées de plaisir était au moins aussi grande que des éjaculations, mais je ne bandais pas…et même mon zizi était tout riquiqui!)
    Bref
    Mon mec parti (on s’aime toujours aussi fort depuis 20 ans, et tout va bien côté calin, mais c’est un autre sujet), j’ai été cherché mon Hélix et là ….la méga déception : rien ne se passait…j’ai même trouvé que ça me gênait ce machin dans le cul….j’était dégouté…surtout après avoir découvert les joies des nuits précédentes
    Dépité, limite amer, c’est encore ce blog qui m’a consolé.
    Adraneros en particulier m’a vraiment remonté le moral
    J’ai lu en particulier deux fils que j’ai suivi et qui m’ont intrigués celui d’Alix37 et de nousta.
    Ces deux garçons hétérosexuels, outre le fait qu’ils parlaient de leurs échecs, ce qui m’aidait à me sentir moins nul, avaient en commun d’aimer le plaisir annal en solo avec des plug et de god…ça m’a lavé la tête de mes préjugés qu’on a toujours un peu sur les uns et les autres : qu’un gay aime forcément le plaisir anal via une bite ou un objet, et qu’un hétéro n’aime que l’orgasme pénien….grave erreur…d’ailleurs moi même, en tant que gay, j’étais surtout sur le plaisir de la bite (mon kif avec les mecs, c’est de leur bouffer le cul…mais la sodomie n’est pas mon truc)
    Bref, j’ai découvert, je me suis autorisé le plaisir annal avec des plug…pas des gros plug..et je me suis beaucoup masturbé sans éjaculé, en éjaculant, et découvrant que je pouvait avoir un orgasme ciblé anus rectum très particulié et très bon que je pouvait parfaitement contrôler, qui m’exitaient beaucoup et qui me donnaient beaucoup de plaisir…et puis, certain plugs n’étaient pas gros mais longs et appuyaient sur ma prostate…alors oui, je peux te dire que je l’ai senti pas prostate!
    Tu me diras : mais ou veux tu en venir loulounet sur ta deuxième question?
    Et bien c’est parce que je me suis autorisé à avoir une (nouvelle) pratique sexuelle dont j’étais sûr qu’elle me comblerait, que je controlais parfaitement, que j’ai fini par être détaché du résultat de mes sessions aneros et que mon premier orgasme prostatique est venu comme par enchantement.
    Donc oui MaximeG, trouve toi un truc “nouveaux” bien bandant à faire tout seul ou tu es sûr de prendre ton pied très fort à chaque fois (moi ça a été les plugs, mais tu trouvera ce qui t’exites toi, comme ça, tu sera moins volontaire et plus relax sur tes sessions spéciale orgasme prostatique..ca marche pas avec ton aneros?..tant pis, tu dors ou tu t’éclate autrement.
    J’aurais tendance à dire que c’est bien si cette pratique parallèle est sans porno. L’image porno , c’est très bien, j’adore ça, gay , hétéro, bi, trans ça ne me pose pas de problème, mais ça déconnecte du corps, et pour découvrir l’orgasme prostatique, il faut vraiment s’habituer à être que dans ses sensations…et c’est vraiment un spécialiste de la branlette quotidienne du soir sur film cochon qui te le dit!!! (du reste, j’ai considérablement réduit mes branlettes sur film porno. Je regarde des porno car j’aime la nudité des corps, mais mes séances de plaisir sexuel (aneros , a-less, masturbations avec plug ou sans se font sans film…la dessus je suis à 100% les conseils d’Adraneros et bzo: arréter un peu le porno est très bénéfique dans la recherche de l’orgasme prostatique “se raccrocher “à ses sensations
    Voilà, ça part un peu dans tous les sens, mais c’est un peu justement mon chemin : en avoir pris beaucoup, avoir pris des détour…connaître les règles, et les transgresser, se faire SON chemin.
    Si tu as envie de “recevoir” du plaisir, t’inquiète, ton corps saura trouver le chemin….
    Bien à toi MaximeG, et à bientôt de te lire

    ..

    #41712
    loulounet
    Participant

    Cher MaximeG bonjour
    Je suis très sensible à ton désarois, à ton dépit, j’ai eu le même alors je te donne mon expérience qui t’aidera peut être à te sentir moins seul.
    Je te raconte pas ma vie, tu pourras la lire sur mon sujet (unique) si ça te branche et voir mon cheminement
    Moi, à un moment, ce forum dont j’étais adict (et que je béni, car il a changé ma vie) me faisait souffrir : tous ces mec qui jouissaient pendant des heures en sautant sur leur matelasavec un jouet dans le cul et qui disaient que c’était de plus en plus fort…alors que je ne sentait rien!!! je me sentais coupable! je lisais ça comme un concours où j’étais toujours le perdant
    Donc en premier, ce qui m’a fait du bien, c’est de lire et relire les échecs des gens qui ont persévérer…et moi qui suis très impatient, et très volontaire…ben j’ai beaucoup échoué et suis tombé dans beaucoup de pièges.
    Donc oui, persévère, “jouir des fesses” existe chez un garçon…véritablement.
    Je suis gay, mais ça n’a rien à voir.
    Jouir du cul ne te fera pas devenir homosexuel si tu ne l’est pas. J’ai plein d’amis homo qui sont très dans l’orgasme pénien, et plein d’amis hétéro pur jus (lol) qui sont très sur l’orgasme protastique, qui aime se faire lécher le trou de balle par leur copine, ou se faire mettre un doigt dans le cul par leur femme avant d’éjaculer
    Moi, j’ai progressé et fini par jouir “par derrière” en transgressant les règles, par des détours….à m’autoriser des “détours”
    Je passe les merveilles des post d’Adraneros, de bzo, de nousta, d’alex…qui m’ont donnés courage et persévérance (tu liras sur mon fil si ça t’interesse..on a chacun son histoire, et j’ai parfois lu des fils entiers de membre pour comprendre leur cheminement)
    Tu dis que tu a déjà touché ta prostate avec un doigt…donc tu sais que c’est sensible et que…c’est bon…très bon …
    Je te conseille de faire des séances de masturbation classiques, mais avec ton hélix dans le cul (avec porno ou pas…mais en tout cas dans des conditions ou tu es très exité et ou tu vas éjaculer)
    Au moment de l’éjaculation, je peux te garantir que tu vas le sentir ton hélix, et que ta jouissance sera vraiment décuplée…Retiens bien cette sensation, cible la bien. Tu as ton gland qui te donne beaucoup de plaisir, mais aussi ta prostate à ce moment là qui durci puis ce “vide”..concentre toi alors sur ta prostate (l’helix t’y aide) Retiens cette sensation : l’orgasme prostatique c’est ça, sauf que comme il n’y a pas d’éjaculation, il dure plus longtemps que 10 secondes…et tu peux les enchainer…et c’est vrai, il te surprendront à chaque fois!!
    Bref, moi je me suis branlé avec des plug ou des aneros , et j’ai éjaculé avec, ce qui m’a permis de me familiarisé avec l’endroit d’où par le plaisir prostatique. ça a été très important pour moi de transgresser la règle de “on ne se touche pas la bite”. Et tu verras, après, dans l’orgasme prostatique, ta bite est molle, mais il y a une danse joyeuse entre tes fesses de tous tes muscles (anus, rectum, périné, muscle pc, prostate qui se contractent, se décontractent, se recontractent)
    Grace aux traductions d’Adraneros, j’ai aussi lu le forum anglais et suis tombé sur un autre traité
    https://www.aneros.com/community/general-discussion/the-crimsonwolf-method-prewiring-and-the-confident-boomerang/
    Il faut lire ce post qui a été révolutionnaire pour moi (il transgresse un peu le traité d’Adam) Il faut le lire sur ton smartphone car les téléphones proposent une traduction tout à fait correcte (ça n’a pas la classe des traductions d’Adraneros, mais franchement on comprends tout du coup)
    Je précise que si j’avais d’abord lu ce post là, c’est le traité d’Adam qui m’aurait libéré…comme je te dis, j’ai besoin de transgressé pour avancer…
    Autorise toi aussi à recevoir cet orgasme. Tu ne peux que te mettre en condition pour qu’il arrive, tu ne peux pas le “provoquer” comme une éjaculation, que tu contrôles. L’orgasme prostatique est l’inverse du contrôle. Familiarise toi avec cette notion.
    Très important dans mon parcours, avec le recul, je me suis apperçu que j’avais découvert vécu des orgasme prostatique sans aneros en pratiquant les exo de Kegel (la methode de tir à la corde conseillée par Adraneros). Quand tu fais ces exo, ça te donne du plaisir. C’est cette direction de plaisir pour l’orgasme prostatique. La méthode Crimsonwolf a été pour moi révolutionnaire car il bannit l’entrainement des muscle de l’anus, car il considère qu’ils sont déjà ultra puissant et qu’on les connait bien depuis notre naissance. Il préconnises de ne travailler que le muscle pc, et de façon très légère.(du coup, les muscle de l’anus se contracteront involontairement “tout seuls”et ce sera divin, croit moi. Car si tu fais des contractions volontaire de tes muscles du trou du cul, il y a risque de les tétaniser, que tu sois trop “pied au plancher” et que ça bloque l’autonomie de ta prostate à “bouger toute seule” Moi, ça m’a fait vraiment décoller partout ou j’étais à contracter “très légèrement ” QUE mon muscle pc (dans le métro, au travail, aux galerie lafayette à la queue aux caisses, dans mon lit en pleine nuit….la contraction du muscle pc sans contracter le trou du cul te donne vraiment des sensations très ….coquines et chaudes entre tes fesses, sensations de la même famille qu’un orgasme prostatique…le faire beaucoup est donc très agréable et t’entraine bien dans ton cheminement. Souvent ça te fait “mouiller”…ce petit liquide baveux qui sort de ton gland quand tu es exité, même sans bander.
    Trouve toi aussi parrallelement une autre pratique sexuelle qui te comblera au cas où tu n’aies pas d’orgasme prostatique …ça t’éviTera d’être frustré. Quand tu feras tes sessions avec aneros, tu ne seras plus obnubilé par “jouir à tout prix DE la prostate” ou “avoir un super O”…toutes ces espérance bloquent le lâcher prise et le laisser venir de l’orgasme prostatique
    Moi, ça a été le plaisir avec des plug dans le cul que j’ai découvert, sur les conseils d’un hétéro pur hétéro qui adore le plaisir anal (mais aussi pénien et prostatique)…je veux dire, il n’y a pas de panacée, la recherche du plaisir prostatique ne doit surtout pas être un verrou au plaisir. C’est léger tout ça finalement. Ces trois orgasme sont differents, mais ça reste des orgasme . Des “jouissance du corps ” comme dit Adam.
    J’ai aussi aimé mater des video porno hétéro avec des hommes ayant des orgasme prostatique sans éjaculer…la présence des femmes s’occupant du “trou du cul” de leurs mecs “offert” m’exitaient terriblement. Je veux dire l’homme offert m’exitait bien sûr, mais aussi la femme, son sexe, ses seins…mystère de l’exitation
    Comme Devi X19, ou bzo, et bien qu’homo, je me suis surpris souvent , dans mes session avec aneros, ou sans, à me sentir femme, ou être un vagin, bref, à être un “féminin” qui ressoit. Le fameux mode “Yin” qu’on a tous. 9a me rappelle un copain hétéro que j’ai qui de temps à autre, se fait “mettre” par un homme pour connaitre le plaisir qu’il donne aux femmes quand lui les prends. Ce copain n’est pas homosexuel du tout mais passe par ce subterfuge d’être comme une femme, de ce sentir femme.
    Si tu as une femme, ou une amie, ou une amante, continue a avoir une sexualité qui te donne du plaisir avec , pour ne pas être dans une ambiance de frustration
    Si tu es seul, permets toi aussi de te branler sans image porno, en te concentrant sur tes sensations….mais surtout ne te frustre pas.
    Quelque soit les méthodes, il y a des constantes dans les conditions pour laisser venir un orgasme prostatique
    Etre détendu. Etre relax, ne pas “vouloir à tout prix”, être reposé, ne pas être stressé, ne pas être préoccupé par des soucis. Connaitre son impatience. L’impatience est très mauvaise conseillère, ne pas être bourré (je veux dire, la relaxation artificielle, l’alcool, le shit tout ça, je ne juge pas, mais c’est pas terrible, c’est mieux sans! Et puis, classique, ne pas s”épuiser à éjaculer, s’entrainer à garder sa semence donne de la bonne energie sexuelle pour l’orgasme prostatique. Mais tu peux te masturber longtemps sans éjaculer. C’est très agréable. C’est même divin de se dire allez je n’éjaculerai pas…du coup on est sur d’autre jouissance, même bite dure à la main, ou le simple effleurage de ton mamelon t’exite au plus haut point.
    Voilà MaximeG, ça part un peu dans tous les sens, et c’est parfois paradoxale, mais le paradox est la clef!
    J’aime cette image :
    Si tu veux faire rentrer une vache dans l’étable et que tu l’y pousse, elle reste immobile et n’y rentre pas.
    Si tu lui tire la queue, elle avance et rentre dans l’étable!
    C’est pareil avec l’orgasme prostatique
    Si tu veux le forcer, l’avoir, il ne vient pas
    Si tu y renonce et ne fait rien…ben là Wahouuuuu!
    Ah une chose encore..je transgresse encore…il faut oublier la carte au trésor, qui a été chez moi très “bloquante et culpabilisante”…j’ai découvert l’orgasme prostatique mais je n’ai pas vécu (au moins consciement) cette carte. Et puis, je ne crois pas trop aux “degrés d’orgasme” (mini orgasme, super O, mega super extra super o…pardon Adam..je rigole, je vous admire tant) qui m’ont bloqués aussi dans ma progression. J’étais dans ma session, je commençais a avoir un peu de plaisir …je me disais “ça y est! je vais super orgasmer! mon dieu ça vient!…et puis ..ben non…ça bloquait tout
    Je taquine Adam et Adraneros…si il savaient comme je les aime…c’est grâce à eux si je jouis des fesses maintenant !!! …très souvent…et de plus en plus fort…ça me rend heureux (j’aime bien cette expression “jouir des fesses”…”jouir du cul”…je la trouve désuétement cochonne…mais assez concrète aussi…
    C’est quoi un orgasme : selon moi, c’est quand on est surpris par un plaisir “inédit” du corps . Quand tu sera surpris par le plaisir entre tes fesses, le plaisir que te donne ta prostate, et ben ça y est , tu auras un orgasme prostatique. On s’en fout si cet orgasme est grand, petit, mini, gigantesque..Tu pourras être heureux
    Après c’est vrai, une fois passé (il aura duré plus longtemps qu’une éjaculation, peut être pas beaucoup plus, peut être 20 secondes, 2 minutes, 5 minutes), il va revenir, quelque secondes après, ou 5 minutes après comme un boomerang, et sera un peu plus fort, puis repartira, puis reviendra encore plus fort….3 fois, 5 fois, 9 fois de suites..tu poussera un soupir, ou un petit cris, ou tu hurlera de plaisir, ou tu pleurera… de joie (moi je pleure)…là encore, y a pas de règle…
    Merci de m’avoir lu MaximeG (ou pas). Oublie tout et amuse toi! Je ne suis pas quelqu’un de spécial . Je ne voudrais pas être un donneur de conseil. J’ai juste parlé de moi. Si ça résonne chez toi ça me fait plaisir, comme ont résonnés chez moi tous les témoignage de ce forum..
    Mais je ne me fait aucun souci pour toi, tu vas y arriver!
    (Adraneros, je ne t’oublie pas, et te promet de faire un post sur le yoga dans ma vie et l’impact que cela à eu dans ma découverte de l’orgasme prostatique…l’hypnose aussi…bref tout ce qui permet d’être dans le présent et le lâcher prise…je te dois bien ça!…à toi et au forum)

    #41545
    nousta
    Participant

    Bonsoir à tous
    Je suis content parce que hier soir j’ai réussi une session pratiquement identique au traité d’aneros , je dis pratiquement parce qu’elle s’est passée sans aneros en Aless et tout s’est déroulé comme indiqué Adam dans son fameux traité et j’ai reçu plusieurs orgasmes qui se sont succédés et se sont amplifiés c’était une fois de plus divin, toujours surprenant et très agréable.
    Comme vous le dites tous ,les hommes d’expérience les sensations sont toujours de plus en plus intenses et le plaisir augmente encore et vous dites également : » et ce n’est pas fini » et c’est encourageant également
    Quand je vais démarrer une session Je ne sais jamais comment je vais la faire Aless ou avec masseur ? C’est l’embarras du choix, il n’y a que ça qui me vient à l’idée ! Et je suis tout chose et enthousiaste.
    Par contre j’ai un peu de mal à apprécier si je suis dans un état d’excitation extrême ou bas parce que avec l’erection on sait mais là il s’agit de la prostate et il n’y a pas de signe physique mais je sens bien les ondes et vibrations lorsque je suis assis ou allongé et en général c’est bon signe .
    C’est vraiment le pied ce massage prostatique, quel délice !
    À bientôt
    Bon cheminement à tous éclatez vous bien !

    #41435
    loulounet
    Participant

    …..bon ben voilà, ma reprise avec un aneros dans les fesses a été décevante, compte tenu des attentes je pense “trop grosses” que je mettais dans ce masseur…
    Si je résume mon parcours (quasi 2 semaines depuis la découverte du traité d’Aneros, du forum et de vous tous) Mon désir était de découvrir des orgasmes plus longs, plus profonds et plus puissant que le simple orgasme pénien éjaculatoire devenu une impasse pour moi, et surtout dont je sentais qu’il m’épuisait, qu’il m’enlevait de l’energie vitale…
    Découverte des premières sensations du pc qui se contracte tout seul, achat d’un Progasm qui s’avère “trop gros” mais bon, débuts prometteurs avec des bouffées de plaisir
    Arrêt des sessions avec aneros (manque de temps, commande d’un Hélix trident, mon chéri qui vient me rejoindre ect…)
    Pour ne pas “arréter” ma recherche (je suis très déterminé…trop peut être), je découvre les exo de Kegel, les traductions d’Adraneros des sites anglophone ect…
    Découverte de grands plaisir “aneroless” (c’était pas prévu, c’est pendant mes exo Kegel
    Découverte de mini orgasme en aneroless….même sur mon lieu de travail…(à la pause déjeuner, quand plus personne n’est à l’étage, je reste tranquillement devant mon ordi et …je tremble de plaisir de tout mon corps en sentant ma prostate qui pulse, mon rectum qui plulse, de façon autonome…mes mains tremblent aussi ..incroyable…comme si j’avais la maladie de parkinson…)
    Parallelement, découverte de délires en mode Yin grâce aux écrits et conseils de bzo qui m’enchantent vraiment ….qui transforment mon rapport aux autres, à la vie, à mon amoureux (je suis plus cool, moins à vouloir tout contrôler dans le couple…. L’energie que me procure le fait de ne pas éjaculer compense largement les “petites” nuits à me faire du bien en session aneroless…)
    Bref, forcément, inconsciemment, je me disais hier : “ce soir, c’est le grand soir, avec mon Hélix trident, et avec ce que j’ai découvert ces derniers jours en aneroless, je pars pour le Super O direct…
    Très belle préparation, relaxation, lubrification ect…les contraction de mon cul ont commencées comme en aneroless…et même à s’amplifier…la seul chose qui n’allait pas, c’est ce truc là, cet Helix dans mon cul qui ne me donnait pas ce “surplus” de plaisir…C’était comme un instrument chirurgical qui frottait sur ma prostate, mais ma prostate était comme “anesthésiée”, ou “insensible”…limite ça me génait…et pourtant, je me relaxais, je tentais de laisser venir, et d’ailleur l’enchainement des spasmes se faisait comme en aneroless mais sans réel surplus de plaisir….quelle déception! (peut être à un moment, j’ai entrevu, enfin mon bassin a entrevu la monté de quelque chose de…très puissant et nouveau , mais ça a été très fugace…forcement j’ai attendu pour que ça revienne…et ben c’est pas revenu.
    J’était dépité, limite amer….
    Comme je l’avais dit à Adraneros, comme pendant cette periode d’abstinence d’une semaine sans aneros a attendre mon Helix, , j’ai beaucoup fantasmé sur le plug, que je ne connaissait pas, j’avais remporté du magasin, en plus de mon hélis, un “long” plug en silicone et forme de sexe (pas un god, un plug, qui allait profond)
    Un peu dépité de ma déception de l’Hélix, je me suis masturbé avec un immense plaisir avec ce plug …ça m’exitait beaucoup (bien qu’homo, j’ai très peu pratiquer la sodomie…je crois sincerement que c’est pas mon truc) Mais là, le plaisir anal solitaire m’a bien consolé de ma déception.
    Sauf que…ben forcément, j’ai éjaculé assez rapidement…puissament c’était bon…mais ça a duré 6 secondes…peut être 10…oh là là la tristesse que j’ai eu après…je me sentais contenté bien sûr, je n’avais pas honte de m’être masturbé ainsi, mais j’étais vidé…et j’ai tout de suite pensé à mes petits mini orgasme en session aneroless qui m’apparaissaient alors bien plus merveilleux…
    J’ai relu le forum, notemment le fil de Nousta que j’adore….et ai eu rapidement envie de refaire une session…(comme quoi, quand ça vous tient)
    Mais là j’ai mis mon Progasm…et bien en fait c’était mieux, certe , il ne bougeait pas beaucoup, mais il ne me génait pas comme l’Hélix…session agréable, mais pareil trop d’attente (masquée), et finalement décçu…tellement déçu que je me suis remis le plug dans le cul et que je me suis remasturbé avec grand plaisir et que j’ai rejoui (éjaculé)..pour 10 secondes de plaisir intense (ou je sentais bien les contractions de ma prostate)
    Mais pareil, ces éjaculations apportent tristesse et dépit…
    C’est comme si mes sessions aneroless, avec mes “petits” mini orgasme qui durent et se reproduisent était une experience “ouverte”, une aventure vers l’inconnu, sans demande, alors que mes sessions avec aneros étaient quelque chose de plus fermées, dans lequel j’investi trop d’espoir…
    Pourtant, je veux connaitre ces orgasmes prostatiques…
    Voilà…moins d’enthousiasme aujourd’hui les gars et j’en suis désolé
    En revanche, j’ai découvert , assumé le plaisir anal avec mon plug…mais je sens que ça pourrait rapidement m’obséder et m’épuiser…alors que le (long) chemin vers l’orgasme prostatique (chez moi les tout premiers prémisses) m’apporte de l’energie….et une voie vers ….le mystère..l’incontrôlable…
    Peut être que je cours deux lièvre à la fois?
    Au contraire peut être devrais je assumer à fond la découverte du plaisir anal visiblement refoulé trop longtemps? Nousta a aimé ça longtemps dit il dans son fil avant de découvrir l’orgasme prostatique.
    Pff…je suis un peu perdu..
    En même temps, c’est ce que j’apprends avec Nousta, et faut avoir la simplicité de dire quand c’est raté, quand on est déçu…c’est aussi une des raison d’être de ce forum..
    Je suis très orgueilleux..et la simplicité n’est pas mon fort (trop de Yang)…ah là là…Le mode Yin, qui m’attire tant, c’est aussi savoir recevoir la déception, ne pas lutter contre..d’ailleurs rien que le fait d’écrire ça me remets en joie..
    Merci Nousta, Merci Adraneros, Merci bzo
    Je vais laisser se recharger mon énergie
    Bon cheminement à tous

    #41290
    loulounet
    Participant

    Merci Adraneros pour ta bienveillance et ta gentillesse, tes réponses me galvanisent!..
    Avant de l’avoir lue, ce matin donc (étant assez libre de mon emploi du temps professionel, et la prostate me titillant , je me suis dit : allez, je reste chez moi, je me séshabille et mate des porno en me masturbant avec l’aneros, en pensant ainsi calmer mon pénis par une éjaculation. J’ai eu beaucoup de plaisir à me masturber “sans éjaculer” devant les films mais sans aneros…mais j’ai décidé de ne pas éjaculer et de m’offrir une nouvelle session de découverte avec mon aneros. Et là, j’ai completement lâcher la stimulation par le penis, que je connais par coeur…je voulais vraiment explorer les sensations prostatiques, sans trop de but.
    Je me suis détendu mais assez vite, j’avais de toutes petites sensations “rectacles” diffuses …j’ai bien respiré et j’ai commencer au bout de 10 minutes mes contractions volontaires “longues” de 15 secondes…(5 secondes pour faire s’enfoncer l’aneros, 10 seconde en maintenant l’aneros , pas vraiment en apnée mais sans vraiment expirer, puis relâcher doucement à la fin de ces 10 secondes…puis recommencer ect…pas vraiment de plaisir suplémentaire par rapport à la veille, mais, comme j’étais sur le dos jambe fléchies, mes fesses et mes jambes se sont mises à trembler comme si j’avais froid (je n’avais pas froid)..très agréable, pas évidemment ça n’étais pas un orgasme…ça m’a quand même surpris…bon..comme à chaque fois, j’étais quand même dans le “vouloir”…donc la session devenait décevante….je me suis mis alors en chien de fusil et cacher ma tête dans l’oreiller (j’étais alors dans le noir). Et puis j’ai tenté un truc, sans vraiment le vouloir…au bout des 15 secondes de ma contraction, là ou je sens l’aneros qui appuis sur ma prostate et ou donc j’ai un grand plaisir, je n’ai pas relâché. J’ai décider de rajouter dix secondes mes sphinctere contractés…puis 20 secondes…et là…le plaisir au niveau de la prostate a décuplé avec une exitation mélée de peur, c’est à dire d’inconnu…c’est pour moi l’exitation la plus Waouh…, car on ne sait pas ce qui va se passer…Maintenant cette contraction, j’ai renouer avec la respiration profonde (large inspire, large expire….mes fesses tremblaient, mon penis était tout minus, mais mouillait beaucoup….malgré le fait que je maintenais une contraction volontaire, j’ai senti tout d’un coup sans le vouloir (enfin si, je voulais continuer a me détendre) que tout mon bassin se détendait d’un coup et que l’ensemble des muscles de mon rectum prenaient le relais pour maintenir mon aneros dans sa position enfoncée…incroyable!!!..pour la première fois des petites contractions involontaires dans mon rectum….et j’ai eu comme un flash electrique dans tout le corps et la tête. C’était très troublant….je pense que dans l’échelle des plaisirs prostatiques de ce blog, ça n’était qu’un “pré” mini bébé orgasme….qui m’a ému…et que forcément, j’ai voulu reproduire….ben raté forcément!…mais pas grave, j’étais content et fier du sentiment d’avoir “progressé”…Ce qui marche en tout cas chez moi, c’est être dans le noir, et visualiser mes sensations, visualiser ma prostate avec l’aneros dessus…pas d’images érotiques qui sont trop liées à mon pénis. Ce qui est un incroyable, c’est que j’ai eu aussi beaucoup de joie dans mon pénis, mais sans qu’il soit en erection…juste “mouillé”..vision
    Evidement je ne me suis pas masturbé après…l’orgasme éjaculatoire me parait bien terne par rapport a ce que je pense entrevoir et que je ne connais pas encore……bien envie de me refaire une cession ce soir moi (promis, sans rien attendre…juste le plaisir d’être présent à ma prostate!)
    Deux choses que je n’ai pas dites : quand j’ai découvert aneros, je voulais tellement tout de suite commencer mes sessions que je n’ai trouver dans un sexshop qu’un Progasm…dont j’ai vu qu’il était déconseillé pour les débutants dont je fais partie.Il ne me fait absolument pas mal, mais peut être est il trop gros quand même?
    c’est vraiment bien le beurre de Karité?…je n’ai pas de problème avec la lubrification, mais si le beurre de karité (ou l’huile je ne sais plu) donne un “plus” exitant

    #40937
    Andraneros
    Modérateur

    Tu écris @Fanchyzzz1 :

    il y a d’autres approches pour vivre les orgasmes multiples sans aneros,

    Tu as tout à fait raison.
    En réponse à la question que tu posais il y a un peu plus de 3 ans, @Severus répondait ceci :

    tu peux atteindre en partie la prostate par « l’extérieur ». Mais ce n’est pas forcement simple. Déjà, il faut apprendre à ressentir au travers du périnée uniquement. Les sensations sont diffuses au début, cela demande un apprentissage. Ensuite, il faut apprendre à se masser. C’est assez bête, mais chacun, on ne réagit pas de la même façon aux massages. Il n’y a pas de point particulier, on est tous unique sur la question. Il te faudra parcourir et découvrir ton corps

    Une autre méthode, la plus couramment mentionnée sur les forums spécialisés et nommée « edging » sur les forums anglophones, répond au souhait de faire monter l’excitation sexuelle aussi haut que possible sans éjaculer et de rester dans cet état le plus longtemps possible pour qu’elle monte encore plus.

    Quand on s’engage dans un travail de développement de ses capacités orgasmiques, cette pratique apporte plusieurs bénéfices :

    1. Retarder son éjaculation, au grand bénéfice de ses partenaires, en s’habituant à l’état de tension qui la précède, en prenant conscience de toutes les étapes qui la précède et en apprenant à faire retomber cette tension sans perdre ni son excitation ni son érection.

    2. Prendre conscience de toutes les sensations qui envahissent le corps à ce moment en se détachant de celles qui concernent le pénis, en élargissant autant que possible le champ de sa conscience aux autres organes sexuels, périnée, anus, prostate, pointes de sein…

    3. Prendre conscience de la présence d’une énergie (sexuelle ou vitale ou autre) qui apparaît, se développe et peu à peu commence à circuler dans notre organisme.

    Le 2ème paragraphe forme un exercice complémentaire à la pratique du massage prostatique. Le dernier permet de passer de l’orgasme banal à l’orgasme de tout le corps et accompagne idéalement les hommes qui sont devenus multi-orgasmiques avec leurs masseurs.

    Cette forme de masturbation est mentionnée sur notre forum. En particulier à travers le livre de Mantak Chia « L’homme multi-orgasmique, L’énergie sexuelle masculine ». Notre ami @epicture a présenté son expérience dans cette voie dans son fil de discussion L’énergie sexuelle masculine à lire en parallèle avec la seconde moitié de son autre fil de discussion Mon bonhomme de chemin.

    Cette pratique m’a bien aidé à développer la perception « énergétique » de mes orgasmes prostatiques et à en amplifier les effets.

    A partir du lien que tu mentionnes (attention le site est très intrusif) on peut visionner des vidéos qui illustrent, dans un contexte très différent du seul massage prostatique, des réactions qui restent proches de celles que nous mentionnons dans notre pratique (érection à éclipses pendant la masturbation, tremblements haute fréquence du bassin, poussées de plaisir du bassin vers le haut du corps…).

    #40917
    Fanchyzzz1
    Participant

    Merci andraneros pour ce liens fort utile, dommage que les vidéos soit en anglais.
    Sinon Hugo il y a d’autres approches pour vivre les orgasmes multiples sans aneros, par exemple la masturbation tantra. Si tu veux plus d’infos fais signe.

    #40792
    bzo
    Participant

    C’est toi Bzo qui me l’avais conseillé c’est le prograsm Classic ( espace plaisir)
    Ayant pratiqué le plaisir anal avec du diamètre 4 cm maxi je sais que l’anus reprend sa position initiale mais se détend plus facilement que quelqu’un qui n’a jamais pratiqué ,le stimulateur prostatique s’esquive peut-être plus facilement

    ok, tu vas t’y habituer, il n’y a pas de raison que cela n’arrive pas,
    je le connais bien, le progasm, c’est un excellent masseur,
    il va bientôt casser la baraque chez toi, comme tu dis, j’en suis sûr

    J’ai de suite continuer sans aneros mais pour le moment je n’ai pas encore les mêmes sensations…

    ça viendra, patience, il suffit de persévérer,
    tu verras , à partir d’un moment, ce que tu parviendras à obtenir sans,
    sera bien plus riche, plus varié et plus aisé à éveiller,
    qu’avec masseur

    mais patience

    À quel rythme est-ce que l’on peut pratiquer parce que je m’accuse facilement d’en faire trop souvent et je ne voudrais pas me blesser ou abîmer cette adorable noix ?

    alors là vraiment, tant que le désir est là et que cela n’empiète pas trop sur le restant de ta vie,
    tu peux y aller autant que tu veux,
    tu n’es visiblement pas une petite nature, alors pas besoin de jours de repos,
    à moins que tu assailles à coups de bélier ta prostate

    mais si tu ne sens aucune douleur, aucune sensibilité désagréable,
    vraiment tu peux y aller autant que cela te fait plaisir

    Veuillez m’excuser J’ai encore une question !

    tu ne dois vraiment pas t’excuser, cela fait plaisir d’aider quelqu’un
    à développer son potentiel multi-orgasmique

    c’est un relais, nous sommes engagés dans le grand relais cosmique du plaisir et de la volupté,
    la terre a besoin de nous

    nous nous passons le flambeau,
    il y en a ici bas qui ne pensent qu’à faire de l’argent, d’autres à massacrer leurs prochains,
    il en faut bien aussi quelques uns
    qui pensent à explorer sérieusement leur potentiel orgasmique
    et à transmettre leur savoir pour que cela continue de jouir dans les règles de l’art

    #40791
    nousta
    Participant

    Merci pour vos réponses Andraneros oui c’est un excellent début je m’ectate, et Bzo !
    C’est toi Bzo qui me l’avais conseillé c’est le prograsm Classic ( espace plaisir)
    Ayant pratiqué le plaisir anal avec du diamètre 4 cm maxi je sais que l’anus reprend sa position initiale mais se détend plus facilement que quelqu’un qui n’a jamais pratiqué ,le stimulateur prostatique s’esquive peut-être plus facilement ???
    En effet j’ai eu de très bon ressentis avec le prograsm et le hélix mais désormais je peux te dire cela m’est arrivé avec les deux en plein orgasme ça casse la baraque
    J’ai de suite continuer sans aneros mais pour le moment je n’ai pas encore les mêmes sensations…
    Veuillez m’excuser J’ai encore une question !
    À quel rythme est-ce que l’on peut pratiquer parce que je m’accuse facilement d’en faire trop souvent et je ne voudrais pas me blesser ou abîmer cette adorable noix ?
    Merci bon cheminement à tous

    #40780
    spydi
    Participant

    Bonjour, jai acheter un helix il y a de ça 1 ans environ.
    Une 20 aines de session a mon actif avec comme resultat, pas grand choses mis a part de gros spasmes tres impressionant sur une session mais jamais de plaisir.
    Et depuis peu javais lu sur le forum un article qui parlait Aneross less.
    Jai essayer et depuis le kiff je me suis rendu compte que que ma prostate cest reveiller sans trop que je men rende compte. Donc ma rapport a lanero less cest genial le kiff a chaque fois et moin agressif pour la prostate, je pratique tous les jours maintenant 1h30 le soir. Plusieur conseil qui ont marcher sur moi : Allonger sur le dos et jambe plier avec des videos x sur le bondage /orgasme, je pense ca maide a me projeter et les contraction arrive delle meme et sinon je contracte un peu pour aider et en 40 mn je suis au Nirvana je macroche au meuble en changeant les videos. Et un dernier truc je contracte les mains sur mon telephones pour creer des spasme ca aide de creer des spasmes et apres je releve les fesses et ca amplifie les tremblement et jai eu des bon mini O je dirais.
    C est le kiff total sans aneros, cest magique je pense il ma servi a faire le rewiring et maintenant plus besoin. Jespere avoir ete assez comprehenssible dans mon texte, je nai pas l habitude decrire mais si mes conseil peut en aider sa serait Top.
    Ps : regarder pas les fautes

    #40778
    Andraneros
    Modérateur

    pourquoi il faut essayer le plus possible sans aneros

    Il ne faut pas surinterpréter ce que nous te disons. Nous t’encourageons à développer ta capacité à vivre des orgasmes sans aucune aide matérielle en plus de ton apprentissage avec ton ou tes masseurs prostatiques. C’est très différent et en aucun cas contraignant. Je partage tout à fait la réponse que @bzo vient de t’apporter.

    Pourquoi cet encouragement ?
    • Presque tous les pratiquants qui deviennent capables de vivre des moments de jouissance prostatique font à différents degrés l’expérience de ces 2 effets secondaires :
    1. des échos orgasmiques sans masseur pendant plusieurs heures après la fin de leurs sessions,
    2. des vagues de plaisir sans masseur à différents moments de la journée (réveil, sommeil, en voiture, assis devant un ordinateur ou la télé… )

    • La pratique du massage prostatique avec masseur se rattache à une tradition orientale très ancienne basée sur l’existence et la circulation d’une « énergie » dans notre corps. Cette tradition est présente dans de nombreuses disciplines qui ne se focalisent pas du tout sur un objet, je pourrais dire un « objouet », aussi particulier.

    L’énorme avantage du masseur est d’être un support concret pour la concentration mentale nécessaire à la perception des sensations que nous pouvons faire naître dans toute la zone périnéale et prostatique. En ce sens il joue un rôle pédagogique pour faciliter notre accès à des orgasmes plus énergétiques et moins glandulaires, pour faciliter une réponse orgasmique à des stimulations sensorielles très éloignées de celles que nous connaissons instinctivement. Il nous aide à uovrir une nouvelle voie de plaisir sexuel. A partir du moment où elle est ouverte nous pouvons apprendre à nous en passer. C’est ce que l’on peut trouver sur le wiki aneros sous le titre « tantric training wheels » en référence aux petites roues latérales ajoutées aux vélos des enfants. Nous en parlons régulièrement sur note forum.

    Nous sommes assez nombreux sur les forums spécialisés à témoigner des effets secondaires que produisent nos masseurs sur notre organisme. Très souvent ils concernent des phénomènes bien décrits par les pratiquants du taoïsme, du tantrisme, des différentes écoles de yoga et autres disciplines de même nature. Cela se produit quelque soit notre état d’esprit initial vis à vis de ces traditions. Bien entendu aucune de ces disciplines ne s’appuient sur l’utilisation d’un masseur prostatique pour leur enseignement.

    C’est en ce sens que nous t’encourageons à développer, si tu le souhaites, ta capacité à vivre des orgasmes prostatiques sans masseur. Le premier bienfait de cet apprentissage est de te procurer une totale liberté de jouir, sans aucune entrave. Le second bienfait est de te mettre en connexion directe avec ton corps et de vivre tes orgasmes sur la seule force de ta pensée. Dans le premier cas ta jouissance dépend d’un interrupteur qu’il faut actionner. Dans le second cas tu es l’interrupteur, tu es la seule source de ta jouissance, tu es le maître de ta jouissance.

    Comme le dit @bzo, poursuis ta pratique actuelle pour consolider tes tout nouveaux acquis orgasmiques. En parallèle fais des essais sans masseur. Peu à peu tu développeras ta capacité à vivre les mêmes expériences avec et sans masseur, même si dans un premier temps tes sensations sont moins fortes sans masseur qu’avec.

    Si tu ne te sens pas prêt pour cette expérience, continue sur ta lancée. Un jour tu seras prêt. Bon cheminement @nousta.

20 réponses de 1 à 20 (sur un total de 192)