20 réponses de 1 à 20 (sur un total de 91)
  • Auteur
    Résultats de la recherche
  • #43960
    jean74
    Participant

    Bonjour à tous !

    cela fait un moment que je n’ai pas publié sur le forum.

    Je lis régulièrement les différentes interventions et suis toujours intéressé par les expériences Anerosless.

    En effet il s’agit maintenant de ma pratique quasi exclusive et quotidienne.
    Les orgasmes que j’obtiens sont devenu tellement forts que je suis pleinement satisfait.

    Il m’arrive de rester en suspension ( c’est le terme que j’utilise pour décrire cette sensation exquise) Jusqu’à 35/40 minutes en laissant faire les muscles autour de ma prostate.

    Par contre j’insiste sur le secret de ce plaisir qui réside dans le fait qu’il faut éjaculer le moins souvent possible.

    Cela a déjà été régulièrement souligné, mais je peux vous garantir qu’à partir de 5 ou 6 jours sans éjaculer, ma prostate devient une pile électrique et la moindre caresse particulièrement les tétons me fais décoller !

    Mon record sans éjaculer est de 3 semaines, il s’agit alors de rester dans l’orgasme et le contrôle devient délicat mais quel plaisir !!!

    Il m’apparaît avec l’expérience que la relaxation, la respiration etc… sont beaucoup moins importants que la préparation que je viens d’évoquer. Il faut avoir envie de prendre du plaisir tout simplement !

    Voila, merci de m’avoir lu, une dernière chose, pour les débutant,  soyez patient et laissez votre corps prendre le contrôle et pratiquez autant que possible.

    Bon plaisirs et Bonn soirée

     

    #43884
    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @BOB33,
    Vous nous disiez il y a 5 mois :

    Dès que je me caresse les tétons il y interaction avec la prostate en anerosless et une vague de plaisir se déclenche. Pas encore un super 0.
    Comment y arriver?

    Je répondais :

    C’est souvent une question de pratique, de patience et de persévérance accompagnées par par un état d’esprit qui vous permet d’engager chaque session sans rien en attendre et de profiter de toutes vos sensations quel qu’elles soient.

    Début décembre vous nous disiez :

    Des vagues de plaisirs dès que je me caresse les tétons..
    Mais comment arriver a l orgasme?


    @Caktil
    vous répondait :

    La pratique, la pratique et encore la pratique.

    Vous nous disiez la semaine dernière :

    A l instant mon premier orgasme sans aneros ……sublime

    A votre avis qu’est-ce qui a changé dans votre pratique ou dans votre expérience pour vous permettre de vivre votre « premier orgasme sans aneros » ? Avez-vous senti une amplification du plaisir présent dans vos sessions jusqu’à cette bascule orgasmique ?

    le déclic c’est le turbo provoque par la caresse des tétons

    Faites-vous sur vos tétons des caresses différentes de celles qui vous procuraient déjà des vagues de plaisir l’année dernière ? Votre expérience confirme la liaison nerveuse entre nos pointes de sein et notre prostate. Je suis très heureux que vous ayez persévéré jusqu’à devenir capable de recevoir ce fabuleux orgasme.

    Bon,cheminement @BOB33.

    #43523
    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @Buck,

    Tu écrivais il y a 4 jours :

    je ne pouvais résister, malgré tes conseils concernant la fréquence de session, à vivre pleinement ce fameux lâcher-prise.

    Les conseils que tu peux lire correspondent à des situations particulières telles que nous pouvons les imaginer à partir des informations apportées par les auteurs des messages et complétées quand c’est possible par notre expérience. Un conseil utile donné un jour peut devenir beaucoup moins utile quelques semaines plus tard, voire quelques jours plus tard pour nos amis ont progressé sur le chemin qui les mène à l’orgasme prostatique.

    Tu fais partie des hommes qui ont pu vivre leurs « premiers émois prostatiques » dès leur première session avec leur masseur. Tes progrès sont à la fois rapides et sources de grosses sensations. Aujourd’hui tu es clairement en mesure de vivre tes sessions à ta manière, à ton rythme en te basant sur tes réactions, tes sensations, tes nouvelles envies de jouir. Tant que ça marche tu as raison. Aujourd’hui tu es en mesure de te lancer dans le développement de tes capacités orgasmiques en véritable explorateur, comme le dit @Bzo.

    je pense qu’un cap important est franchi dans ma manière de jouir pleinement ces moments.

    C’est ce qui compte !

    ce matin, abandon des Aneros et décontraction et jouissance en Anerosless…

    Je suis heureux de lire que tu te mets SERIEUSEMENT à l’A-less.

    Le premier orgasme ne s’est pas trop fait attendre et m’a rempli de bonheur car particulièrement bon et doux en même temps

    C’est du bonheur de lire ton message.

    S’en sont suivis cinq nouveaux orgasmes prenant de plus en plus de plaisir,

    C’est 5 fois plus de bonheur !

    il me semble confirmer la possibilité de jouir en toute indépendance sans stimulation Aneros,

    Je suis heureux de lire que tu envisages cette possibilité dont notre forum parle abondamment. En ce qui te concerne ce n’est plus une possibilité, c’est une expérience vécue dans ta chair. Je t’encourage à la renouveler au moins 2 fois par semaine, en complément de tes sessions avec masseur. La transformation de ta sexualité n’est pas seulement rapide, elle est profonde.

    Tu écrivais il y a 4 jours :

    L’intégration de cette expérience dans mon couple est évidemment une priorité.

    Après ton dernier message je pense même qu’il y a urgence.

    Bon cheminement @Buck.

    #43516
    Buck
    Participant

    Bonjour à tous,

    Etant très disponible cette semaine, hier a été l’occasion de vivre à nouveau une belle session dans la foulée du plaisir de la veille.. et confirmant la subtilité des bons et moins bons moments, finalement moins de progression sans cacher la jouissance vécue… peut-être la fréquence des sessions plus rapprochées et l’utilisation direct du Prograsm Jr!
    Du coup, ce matin, abandon des Aneros et décontraction et jouissance en Anerosless…
    Démarrage en douceur, recherche de ces fameux points de picotements qui permettent de localiser le futur développement de plaisir, respiration, contractions légères au moment de l’apparition de ces picotements… montée progressive d’un plaisir naissant.
    Bon moment avec le sentiment de mieux ressentir les moindres manifestations prostatiques, les contractions, une sorte de balancement hyper agréable au point de gémir régulièrement et dans une joie exprimée
    Tension dans la montée du plaisir tout en relâchant pour vivre ces ondes agréables diffuses.
    Le premier orgasme ne s’est pas trop fait attendre et m’a rempli de bonheur car particulièrement bon et doux en même temps. L’abcense de stimulateur me permettant de jouir des multiples mouvements et sensations notamment à la base de mon penis et de toute la région pelvienne qui bougeait et se contractait.
    S’en sont suivis cinq nouveaux orgasmes prenant de plus en plus de plaisir, vibrations, contractions, vagues de chaleur, roulis de plaisir en moi jusqu’à ressentir dans le dernier des contractions régulières pouvant s’apparenter à un orgasme éjaculatoire mais dont les contractions prostatiques seraient plus longues, un peu moins puissantes et totalement jouissives. Mon sexe et le sperme étaient absents de cette explosion interne de plaisir.
    Après une première session Anerosless en soirée il y a deux jours, il me semble confirmer la possibilité de jouir en toute indépendance sans stimulation Aneros, les sessions avec et sans se servant mutuellement dans la progression. Encore surpris, une nouvelle voie s’ouvre à moi.

    #43199
    Kas
    Participant

    Effectivement je pratique le plus possible en étant sobre. Juste le soir j’expérimente autrement, en étant sous substance.

    Ce matin encore une fois anerosless, je sens tout de suite que les picotements de la veille ne se sont pas arrêter. Je me laisse porter par mes fantasme et j’essaye de savourer chaque plaisir ressentis. Résultat, je dirais deux mini o (j’imagine que c’est ça) et un peu de liquide qui s’écoule de la verge ( ce que arrive jamais) j’ai l’impression que ne pas ejaculer a un effet fou sur moi.

    #43131
    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @brother, bienvenue sur notre forum !
    Je découvre que le Figaro semble avoir beaucoup évolué depuis que je ne le lis plus régulièrement. Il faudrait peut-être que @Adam ajoute l’adresse de son site dans les liens qu(il conseille !

    Je suis heureux comme @bzo que tu aies pu avoir « la révélation » aussi rapidement, aussi facilement. Tu écris :

    (j’ai) acheté l’aneros helix et je commence donc ma quête et la ma prostate se réveille ; j’arrive par moment même sans l’aneros en contractant mon périnée à déclencher du plaisir.

    J’apprécie à sa juste valeur ton état d’esprit et ton humilité qui te conduisent à choisir de te lancer dans un véritable cheminement de développement orgasmique sans te limiter à l’expérience initiale vécue apparemment assez facilement. En lisant notre forum (et d’autres spécialisés sur le même sujet) tu as pu déjà constater que le plaisir prostatique sans stimulation mécanique (anerosless ou A-less dans notre vocabulaire particulier) est une pratique ouverte à tous les hommes qui font le même effort que toi.

    J’ai l’impression que tu possèdes une très bonne sensibilité de ta prostate et que tu sauras bien la développer avec discipline, confiance et application. Je pense que tu vas bientôt vivre régulièrement « ce plaisir si intense » et qu’il correspondra « complétement aux descriptions du plaisir prostatique » que tu as déjà lues. Bientôt ce sera toi qui par les descriptions de tes nouveaux orgasmes donnera envie à d’autres lecteurs de rejoindre notre communauté.

    J’attends avec impatience tes prochains messages. Bon cheminement @brother.

    #42776

    En réponse à: Plug anal homme

    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @Filou,

    le Médium est enfin entré dans la “caverne des plaisirs” à ma plus grande satisfaction.

    Bien que plus gros le médium est bien plus confortable que le small, et surtout beaucoup plus jouissif.

    C’est excellent ! Tu sembles de mieux en mieux connecté à ton corps, tu sembles de mieux en mieux le préparer à vivre des stimulations plus fortes. Je suis heureux de voir que tu continues à développer ta sensibilité orgasmique avec autant de détermination et avec autant d’application. Bravo !

    mes séances de massage avec l’Eupho ont gagné en intensité orgasmique. J’ai encore plus de plaisir qu’avant, c’est fantastique. Ma séance d’hier soir a été fabuleuse.

    C’est du bonheur de te lire. Tu sais, depuis que tu participes à notre forum que ton cheminement ne fait que commencer et que tu vivras des expériences orgasmiques encore plus intenses. Ce qui nous amène à ta question :

    crois-tu que ma prostate ne risque rien à être sollicitée comme je le fais depuis trois jours?

    • • Si tu respecte strictement les règles d’hygiène en nettoyant et désinfectant tes jouets après chaque utilisation et avant si tu n’as pas le moyen de les garder dans des emballages étanches entre tes sessions,
      • Si tu fais attention à lubrifier ton anus, ton rectum et tes jouets avec des produits de qualité adaptés à la durée de tes sessions,
      • Si tu utilises tes jouets sans jamais forcer leur insertion ni leur mouvement comme tu le fais depuis le début de ton cheminement,
      • Si tu sais être attentif à toute douleur anormale ou à tout saignement et faire une pause de quelques jours dans ce cas,

    Je pense que tu ne cours aucun risque. Je sollicite ma prostate (je pourrais dire : ma prostate me sollicite ! ) quasiment tous les jours depuis quelques années et je ne n’ai aucun problème. Dans la mesure où plus je progresse, plus je fais des sessions sans masseur je n’ai aucune inquiétude pour l’avenir.

    N’hésite pas à développer toi aussi tes capacités à vivre des orgasmes sans masseur, anerosless. J’espère que tu nous tiendras au courant de tes progrès sur ton fil de discussion principal.

    Bon cheminement @Filou.

    #42645

    En réponse à: Tétons et orgasme

    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @BOB33 et bienvenue sur notre forum !
    Vous demandez :

    comment y arriver?

    Il n’existe pas une méthode particulière qui déclenche le super O auromatiquement. S’il en existait une, elle serait déjà inscrite dans la liste des conseils proposés par le traité d’Aneros.

    Comme vous pouvez le constater en lisant les témoignages présents sur le forum nous sommes tous différents et nos réactions aux stimulations prostatiques directes et indirectes dépendent de nombreux facteurs. En outre ne sachant rien du développement de votre sensibilité aux stimulations prostatiques ni du déroulement de vos sessions de massage prostatique, il est difficile de vous donner des conseils adaptés à votre pratique.

    Vous semblez faire des sessions en anerosless et vous parlez de vagues de plaisir. Vous semblez avoir constaté une connexion entre vos tétons et voteprostate. Vous devriez donc parvenir à amplifier ces sensations. C’est souvent une question de pratique, de patience et de persévérance accompagnées par par un état d’esprit qui vous permet d’engager chaque session sans rien en attendre et de profiter de toutes vos sensations quel qu’elles soient.

    Je suis heureux de lire :

    j ai découvert un monde merveilleux……..

    Comment s’est déroulée cette découverte ? Je vous encourage à ouvrir un nouveau sujet de discussion pour nous le dire et nous apporter des informations qui nous permettront peut-être de personnaliser nos conseils.

    Bon cheminement @BOB33.

    #42644

    En réponse à: Tétons et orgasme

    BOB33
    Participant

    bonjour
    oui aussi des que je me caresse les tetons il y interaction avec la prostate en aneroslesset une vague de plaisir se déclenche.
    Pas encore un super 0.
    Comment y arriver?

    mais encore merci de ces conseils, j ai découvert un monde merveilleux……..

    #42182
    divine_oblivion
    Participant

    Bonjour a tout le monde.

    Ca fait 3 ans que je passe lire de temps en temps, sans rien écrire, car je suis actif sur le forum anglais. Donc je me présente…

    J’ai 35 ans et je suis un homme cis het. J’ai découvert les produits aneros il y a 3 ans grace à l’episode des couilles sur la table dans laquelle Victoire interviewe Adam (merci infiniment a vous deux). J’étais pas nouveau dans le monde d’exploration anal, mais a part rendre l’orgasme ejaculatoire plus excitant, je ne connaissais pas grande chose. Donc en entendant l’interview j’ai lu la traité, acheté un helix, et après une dizaine de sessions sur un mois j’ai commencé à vraiment prendre mon pied. Ensuite les choses se sont enchainé ainsi dans le temps (sachant que je ne parle pas de super O, car pour moi les orgasmes sont sur un spectre, et en découpant ce spectre on crée des limites):

    1 mois: orgasmes secs
    2 mois: orgasmes secs réguliers à chaque utilisation
    3 mois: des orgasmes secs qui s’enchaînent pendant des dizaines de minutes des fois. Découverte de la douleur comme déclencheur orgasmique, et acceptance de mon masochisme (léger, comparé à certains).
    5 mois: anerosless, ainsi qu’orgasmes d’autres parties du corps, têtons, mains, partout. Premier orgasme par pensée. Orgasme sur commande.
    9 mois: orgasmes “énergétiques”, capacité de créer les sensations dans ma tête et les sentir sur mon corps.

    De mémoire c’était ça mon cheminement, avec plein d’autres détails que j’oublie. Ma progression relativement rapide est due sûrement à de nombreux facteurs, dont mon imagination active, ma peau hypersensible, ma sexualité très épanouie et basée sur le toucher, un rejet de l’orgasme éjaculatoire comme seul moyen d’avoir du plaisir depuis quelques années, et le fait d’avoir fait du Alexander Technique avant. Et puis j’ai beaucoup lu et écrit sur le forum anglophone du site officiel d’aneros, où j’ai le même nom d’utilisateur qu’ici. La lecture m’a vraiment aidé a progresser!

    Depuis deux ans je suis en couple avec une femme qui partage et encourage l’aventure avec moi. J’ai des sessions seul, des sessions où elle passe dans la pièce pour me caresser par moment, et des moments partagés quand j’ai un jouet en moi ou quand je fais du anerosless lors d’autres actes. Elle même a appris a utiliser sa peau comme génératrice orgasmique, et à jouir en se resserrant les muscles du bassin, donc on a beaucoup de complicité. Souvent on passe des longs moments a se provoquer des états de plaisir orgasmiques, sans pénétration, sans même toucher les parties génitales l’un de l’autre, juste en se caressant avec créativité en se disant des jolies choses…

    Voilà, c’est tout pour l’introduction “courte”. Au plaisir de vous lire!

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 2 mois par divine_oblivion.
    #42178
    divine_oblivion
    Participant

    Super, ce que tu racontes sur ton progrès, et c’est top que tu aies trouvé une partenaire si complice. Felicitations! Deux choses:

    Primo: pourquoi sans masseur? Anerosless, c’est le pied, mais les jouets, c’est le pied aussi. Juste, ce sont deux pieds complètement differents! Tout est bon dans le cochon (comme disait pas le vegane), donc pourquoi pas y gouter si tu as l’air de super bien reussir ton rewiring? Ce n’est pas une critique, mais la curiosité ainsi que l’envie de te pousser vers d’autres portes de plaisir 🙂

    Primo bis, autrement dit, “segundo”: Tu dis qu’au début tu t’es excercé en solo “assez”. Est-ce que tu continue de pratiquer tout seul? Car même un maitre du prostate peut beaucoup apprendre a chaque seance en solo. C’est comme un instrument, certaines choses se pratique en groupe, d’autres tout seul. Personellement (et je suis dans une situation de couple semblable a la tienne: sexualité partagé avec copine qui est atypique, recherche en dehors de la sexualité “normale” avec elle), je trouve les sessions solo regulières très importantes. Il y a des hauteurs a atteindre quand on est seul qu’on ne peut pas atteindre en couple, pas forcement plus ou moins haut, mais differentes. Puis ce qu’on fait seul aide avec ce qu’on fait en couple, et vice versa. Si en effet tu continue a pratiquer seul, as tu pu remarquer les differences entre les pratiques solo et en couple?

    #42015
    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @Kas, je suis heureux de lire :

    C’était très agréable et j’ai le sentiment d’avoir franchis un palier.

    Capitalise autant que tu peux sur cet état d’esprit. Ce sont ces moments qui alimentent le mieux l’excitation qui te sert de carburant pendant tes sessions. Plus tu seras dans cet état d’esprit, moins tu auras besoin d’« aides » pour lancer tes sessions.

    Tu demandes :

    concernant l’anerosless.  Pensez vous que les contractions doivent être plus forte que lors d’une pratique avec masseur ?

    Je ne pense pas pour plusieurs raisons :
    • Nous sommes tous différents. Les « bonnes » contractions sont celles qui te font de l’effet au moment où tu les fais. Le traité d’Aneros est un guide précieux destiné à donner des repères aux débutants, à charge pour eux d’apprendre à les adapter à leur propre sensibilité.
    • Tes sensations sont plus importantes que la manière dont tu les fais naître. Si une certaine forme de contractions ne t’apporte pas de bonnes sensations, n’hésite pas à tester d’autres formes, d’autres forces, d’autres durées, d’autres rythmes.
    • En Aneros-less la concentration, la focalisation de ta pensée ou la visualisation de la source de ton plaisir me paraissent plus importantes que la seule force des contractions.
    • Les sensations apportées par les contractions peuvent être considérablement amplifiées par des stimulations complémentaires telles que celles apportées par la respiration abdominale ou plus souvent évoquée la stimulation de tes pointes de sein.
    • Les sensations apportées par des contractions peuvent être considérablement amplifiées par un relâchement musculaire profond qui démultipliera leurs effets.
    • La technique « do nothing », laisse venir en français, illustre que les contractions ne sont pas toujours nécessaires.
    N’hésite pas à explorer à partir de TON expérience, en variant un élément à la fois. Il est très important lors de tes explorations de ne rien attendre en terme de résultat. Cet axiome est toujours vrai.

    est il possible de pratiquer Aless en position assise ?

    Il est possible d’avoir des orgasmes en position assise avec un masseur comme notre ami @filou nous le montre. C’est encore plus facile sans masseur dans ton rectum dont le mouvement serait limité par la présence de ton siège. C’est une question de sensibilité et de concentration (il est peut-être plus difficile de se détendre, de se concentrer assis qu’allongé).

    Bon cheminement @Kas.

    #42005
    Kas
    Participant

    Bonjour à tous,

    Séance ce matin qui débute en Anerosless, comme d’habitude quelques sensations agréables qui finissent par retomber. Je décide de sortir de Helix, et au bout d’une 20aines de minutes, j’ai enfin eu des contractions involontaires.
    C’était très agréable et j’ai le sentiment d’avoir franchis un palier.

    Petite question concernant l’anerosless. Pensez vous que les contractions doivent être plus forte que lors d’une pratique avec masseur ? Et est il possible de pratiquer Aless en position assise ?

    Merci a tous,

    #41904

    En réponse à: Prostate peu sensible

    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @Brayan,
    Tu demandes :

    juste pour mon vibro qui ne rentre pas entièrement comment je peux faire ? (… ) il sort tout seuls et jai eu le même pb avec un précédent vibro 

    Ton vibromasseur ne rentre pas aussi profondément que tu voudrais ou rentre-t-il avec difficulté et inconfort ? Son diamètre, sa longueur ou son volume est sensiblement supérieur aux selles que ton anus est habitué à laisser passer. Dans ce cas tu as besoin :
    • d’une phase d’apprentissage (relaxation et répétition des gestes) et
    • d’une lubrification très soignée pour l’insérer et le garder confortablement.

    Rentre-t-il facilement mais ressens-tu une gêne quand il est en place ? Il peut y avoir 3 causes :
    • la qualité du jouet (forme qui ne respecte pas ton anatomie et matière),
    • une lubrification insuffisante ou avec un produit de mauvaise qualité (lubrifiants à base d’eau de mauvaise qualité),
    • une forme de stress ou un manque de relâchement musculaire de ta part dont tu n’as pas encore pris conscience.

    Un vibro, gode ou masseur prostatique peut être expulsé sous l’effet de causes très différentes :
    • des contractions de ton rectum quand le plaisir t’envahit,
    • des contractions réflexes associées à un manque de relâchement musculaire,
    • un manque de tonicité de tes sphincters (anus) qui ne te gêne pas normalement mais apparaît dans ces circonstances particulières.

    Tu peux trouver sur le site NXPL et sur notre forum des articles et des messages qui te donneront des conseils plus précis. Relis soigneusement le traité d’Aneros et n’hésite pas à utiliser le moteur de recherche du forum pour sélectionner les messages sur ces sujets. En fonction de tes réponses je pourrais te donner quelques liens.

    Tu ajoutes :

    je pense très sérieusement qu’en connaissant mon anatomie un aneros braserai littéralement du vide

    Je suis tout à fait convaincu que nous sommes tous différents et que tes réactions à la stimulation prostatique peuvent être très différentes des miennes ou de celles des autres participants à notre forum. MAIS je pense surtout qu’en te répétant cela tu passes à côté d’une des principales caractéristiques du massage prostatique. L’efficacité de la stimulation prostatique n’a rien à voir avec la taille et le volume des masseurs que nous utilisons. La preuve en est apportée par le fait que la gamme des masseurs Aneros va du Peridise aux Progasm et Vice. Nous sommes très nombreux à avoir autant, voire plus, de plaisir en utilisant le Peridise, y compris le plus petit, que les gros masseurs. J’ajoute que nous pouvons avoir encore plus de plaisir en appliquant les techniques de massage prostatique sans insérer aucun masseur dans notre rectum (anerosless ou A-less).

    L’expérience de l’orgasme prostatique dépend :
    • D’un savoir être (relaxation, relâchement musculaire, relâchement mental, concentration de ta conscience sur ta zone périnéale et prostatique),
    • D’un savoir faire (tonicité des muscles du périnée et des muscles profonds du bas ventre, respiration abdominale, contrôle des muscles périnéaux, reconnaissance des sensations nouvelles… )
    Contrairement au plaisir de la masturbation classique il y a une part importante de méditation dans une session de massage prostatique. Toutes les disciplines qui peuvent te préparer à la méditation te préparent à l’expérience de l’orgasme prostatique. Sans porter aucune critique à ce qui me semble être ta pratique, je pense que tu n’as sans doute pas suffisamment porté d’intérêt à ces aspects juqu’à maintenant. Je suis persuadé qu’en le faisant avec confiance, patience et application tu te donnerais les moyens de vivre très vite des senstions fabuleuses.

    Bon cheminement @Brayan.

    #41894
    Andraneros
    Modérateur

    Bienvenue Kas ! Je viens de voir ton message grâce à la réponse que @Fiesta92 t’a apportée.

    Il y a peu, j’ai essayé quelques séances Anerosless, en essayant un maximum de me laisser aller, de m’abandonner et de relâcher tout mes muscles au maximum (ce qui apporte une sensation étrange d’ailleurs) et le plus difficile, ne pas trop réfléchir ! Durant ces séance Anerosless j’ai pu ressentir beaucoup plus de plaisir que d’habitude, sans réussir a bien identifier d’où venait le plaisir. Je pense que l’élément déclencheur a été de me caresser les tétons.

    Ce paragraphe est très intéressant et contient, à mon avis, plus d’informations et de questions que celles auxquelles tu pensais en l’écrivant. Si je me trompe n’hésite pas à me le dire…

    • « j’ai essayé quelques séances Anerosless » : C’était une excellente initiative. Tu as su comprendre que tu étais dans une impasse, tu as su OSER changer tes habitudes et surtout tu as su PERSÉVÉRER. Je suppose que tu t’es appuyé sur tes lectures de notre forum (ou d’un autre, nous ne sommes pas sectaires).

    • « me laisser aller, de m’abandonner et de relâcher tout mes muscles au maximum » : Tu as parfaitement lu et compris l’une des attitudes essentielles quand on débute son cheminement, même si l’exercice peut rester difficile pour certains et justifier un entraînement ou une formation en dehors des sessions réservées au massage prostatique.

    • « une sensation étrange » : Cette expression me fait penser que la relaxation et le relâchement musculaire au sens où il fat les comprendre dans notre pratique ne sont pas naturelles pour toi. C’est un point qui explique souvent les progresions lentes de certains de nos amis.

    • « le plus difficile, ne pas trop réfléchir » : Tu n’es pas le seul…

    • « Durant ces séance Anerosless j’ai pu ressentir beaucoup plus de plaisir que d’habitude » : Cette récompense de tes efforts a du te motiver. La difficulté après est de garder la motivation sans la transformer en attente d’orgasme automatique…

    • « sans réussir a bien identifier d’où venait le plaisir » : C’est l’attitude fréquente des analytiques qui ne peuvent se contenter de vivre une expérience en progrès mais veulent savoir aussitôt comment, pourquoi. Je connais trop bien personnellement. C’est là que le conseil « Se concentrer exclusivement sur ses sensations telles qu’on les vit dans l’instant et les accepter sans questions » prend tout son sens. Combien de nos amis débutants nous disent « je ne sens pas ma prostate » au lieu de se concentrer sur ce qu’ils ressentent en vrai. Ce changement d’état d’esprit est un accélérateur de progrès. Au début ce n’est pas le point d’où vient le plaisir qui importe. Ce qui importe c’est cette sensation nouvelle de plaisir.

    • « l’élément déclencheur a été de me caresser les tétons » : C’est un élément déclencheur qui prouve que tu es bien en phase der éveil de ta prostate.

    Tu ajoutes :

    J’ai essayé d’appliquer à mes séance avec l’aneros ce que j’ai fait pendant les séances anerosless et je dois dire que j’ai vu une nette amélioration. 

    C’est super ! Bravo pour ton esprit d’ouverture qui t’a permis de franchir une étape significative.

    je me caresse les tétons et je me relâche le plus possible en essayant de me concentrer très fort sur ce que je ressens, sans faire de contractions.

    Tu pratiques donc une forme de « do nothing », laisse venir dans mon vocabulaire. C’est la méthode qui m’a permis de faire des progrès décisifs, dans des conditions différentes. Elle a fait ses preuves chez les hommes qui ne parviennent pas à gérer leurs contractions volontaires pour lancer les contractions involontaires.

    je ressens un plaisir qui monte assez fort, mon cœur s’accélère fort et ma respiration est saccadée.

    Selon ce que tu écris tu es bien juste devant la porte des orgasmes prostatiques. Mintenant il faut qu’elle s’ouvre. Quand tu arrives au point décrit ci-dessus il est probable que sans forcément en prendre conscience tu ne ois plus aussi détendu qu’au début de ta session. Quand ces moments arrivent pense à te détendre ENCORE PLUS comme si tu n’étais pas encore détendu. Apprends à te laisser envahir, mieux encore à te laisser inonder par tes sensations sans aucune résistance. Il est possible que dans un 1er temps la sensation de plaisir baisse ou disparaisse mais elles reviendra très vite et généralement encore plus forte.

    Ce que tu ressens correspond aux prémices de tes futurs orgasmes. Garde bien en tête que nous sommes tous différents et que les sensations qui créent les orgasmes prostatiques peuvent être très différentes de celles que tu connais avec tes orgasmes éjaculatoires.

    Tu ne nous dis pas si tu continues à pratiquer des sessions « anerosles »s. Je t’encourage vivement à le faire. Elles pourraient bien t’apporter de grosses surprises.

    même après un an je n’arrive toujours pas a bien situé ma prostate.

    Le but du jeu n’est pas de localiser ta prostate mais de vivre des orgasmes sans éjaculation ni aucune période réfractaire. Si tu ne localises pas ta prostate maintenant tu la localiseras plus tard quand tu percevras que ton plaisir commence à avoir un centre brûlant ou irradiant.

    Je ne ressens pas l’envie d’uriner, et je n’ai pas de goutte de sperme qui sort de mon pénis comme j’ai souvent lu.

    Nous sommes tous différents. Tu ne mentionnes pas la perception des mouvements du masseur. Est-ce parce que tu ne le sens pas glisser dans ton rectum ou parce que cette sensation ‘’est pas associée à du plaisir ? L’envie d’uriner et l’émission de liquide séminal est engendrée par la pression subie par tes organes sous l’effet de la présence et / ou des mouvements du masseur. Si tu ne sens pas cette présence ni ces mouvements il est normal que tu n’aies ni envie d’uriner ni émission de liquide séminal. Cela peut venir aussi d’un manque de relâchement musculaire interne dont tu n’as pas conscience.

    Egalement, est ce que je suis le seul à avoir la diarrhée avec l’huile de coco ?

    Es-tu bien sûr que ton problème ne vient pas de ton lubrifiant à l’eau dans lesquels il y a souvent de la glycérine ? As-tu essayé le beurre de karité qui apporte des qualités très proches ? Je te conseillerais de remplacer ton lubrifiant à l’eau soit par un lubrifiant silicone, soit par lubrifiant testé par Adam qui offrirait une meilleure tenu dans la durée, soit par du beurre de karité.

    Bon cheminement @Kas.

    #41734
    Kas
    Participant

    Bonjour à tous,

    J’ai 27 ans et j’utilise l’Aneros Helix Trident depuis un an et même après lecteur du traité, et du forum, plusieurs de mes questions restent sans réponses.

    Pendant longtemps, je n’ai pas réussis a prendre énormément de plaisir avec l’aneros, j’était trop dans l’attente, mes contractions étaient trop fortes et je me posait continuellement beaucoup trop de questions. Je pouvais parfois ressentir ma prostate gonflé et ressentir quelques légère vagues de plaisir mais ça s’estompait très vite (peu être sous l’excitation de se dire que ça venait enfin)

    Il y à peu, j’ai essayer quelques séance Anerosless, en essayant un maximum de me laisser aller, de m’abandonner et de relâcher tout mes muscles au maximum (ce qui apporte une sensation étrange d’ailleurs) et le plus difficile, ne pas trop réfléchir ! Durant ces séance Anerosless j’ai pu ressentir beaucoup plus de plaisir que d’habitude, sans réussir a bien identifier d’où venait le plaisir. Je pense que l’élément déclencheur a été de me caresser les tétons.

    J’ai essayer d’appliquer à mes séance avec l’aneros ce que j’ai fait pendant les séances anerosless et je dois dire que j’ai vu une nette amélioration. La méthode qui a l’air de fonctionner le mieux pour moi est la suivante: allongé sur le dos les jambes allongée et croisée (la droite sur la gauche), je me caresse les tétons et je me relâche le plus possible en essayant de me concentrer très fort sur ce que je ressens, sans faire de contractions. Alors souvent je ressens un plaisir qui monte assez fort, mon cœur s’accélère fort et ma respiration est saccadée. Au niveau du plaisir que je ressens, c’est parfois des fourmillements agréable, comme un début d’éjaculation, et une sensation agréable de bien être et de joie.
    Malgré mes efforts et mes nombreuses séance, je n’arrive pas à aller plus loin. Je n’arrive toujours pas à bien identifier ma prostate, ni quelles contractions faire.

    Au niveau des contractions, j’arrive a distinguer plusieurs muscle, quand je serre l’anus comme pour retenir un pet, et quand je contracte plus a l’intérieur de l’anus, et la dernière, quand je pousse comme pour aller a la toilette …
    Je sais qu’il n’y a pas de mode d’emploi, mais quelles contractions conviennent le mieux ? Sachant que je ne ressens pas forcément de plaisir avec ces contractions, qu’elles soient faible ou forte. Ou alors très peu et ça redescend vite.

    J’ai essayer beaucoup de chose et je ne sais plus quoi faire afin de progresser, et même après un an je n’arrive toujours pas a bien situé ma prostate. Je ne ressens pas l’envie d’uriné, et je n’ai pas de goute de sperme qui sort de mon pénis comme j’ai souvent lu.

    Au niveau de la lubrification j’utilise de l’huile de coco bio que j’insère à l’intérieur, et sur le masseur je met du lubrifiant classique a base d’eau. Après 30/40 min j’ai l’impression que ça perd pas mal en efficacité.
    Egalement, est ce que je suis le seul à avoir la diarrhée avec l’huile de coco ?

    Tout vos conseils seront bon à prendre.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 année et 4 mois par Kas.
    #39596
    Buzzi
    Participant

    Bonjours à tous,petit récit d’une session qui n’en fut pas réellement une en anerosless.

    Avec ma femme nous allons au lit, elle n’étant pas d’humeur câlins,pas du tout même,elle me propose d’enfiler une tenue plus chaude car il fait assez froid en ce moment à la maison.
    Je me déshabille complètement, les bijoux de famille à l’air libre avant de retirer ma combinaison de ski Quechua du portant. Je commence à enfiler ma combi en y passant une jambe puis l’autre, la remontant jusqu’à ma taille. Je sens déjà cette matière envelopper mes jambes et cela me met déjà dans un état d’excitation. Sans attendre je passe mes bras à travers les manches, glisse la fermeture éclair jusqu’en haut du col en faisant attention de bien placer mon sexe évitant ainsi le pincement désagréable. Je boutonne le rabat et clips la ceinture. Mon corps est maintenant enveloppé par cette combinaison de ski. Je me sens bien dedans, je commence déjà à ressentir certaines Vagues de plaisir.
    Je m’allonge sur le lit au côté de ma femme qui lit son livre. Je profite de cet instant mais je dois m’efforcer de ne pas bouger pour ne pas la déranger.
    Je suis donc allongé Immobile profitant des sensations exquises offertes par mon corps et la sensation de la combinaison sur mon corps nu.
    Je ressens une boule de plaisir provenant de mon anus, mon sexe est en érection, je le sens contre le tissu de la combinaison. Sensation de délice pure, Chaleur interne où deux Sources de plaisir de mêlent. Les vagues péniennes se mêlent aux vagues prostatique, humm j’adore mais je ne dois pas trop bouger. Je me relax, je respire plus profondément mais le mouvement de mon ventre sur la combinaison me met dans un état d’excitation encore plus haut. Je gonfle mon ventre, je sens la combinaison, la ceinture de la combinaison me serrer, je sens la sensation agréable du tissus sur mon entrejambe et sur mon sexe. Je reste Immobile, par moment les vagues s’intensifie, je me sens léger, très léger même par moments. Je commence à décoller, a ne plus sentir la gravité. Je ne dois pas trop bouger, je retrouve rapidement mon poids et quitte cette sensation dapensateur.
    Mon sexe est toujours en érection, le Plaisir est toujours présent il ne me lâche plus, parfois plus intenses parfois moins. Je ressens quelques picotements, j’ai l’impression que ces ondes viennent de mon sexe donc je rebascule vers la prostate car je n’ai pas envie d’éjaculer. J’y arrive, mon sexe toujours dur mais il se ramollit et d’autres ondes reviennent. J’ai l’impression que je vais éjaculer, je sens comme un liquide dans mon sexe, dans mon bâton, celui-ci n’est pas tout raide un peu flasque. Sensation très agréable d’être presque sur le Point d’éjaculer alors mon ma bâton n’est pas tout dur. Je ne pense a rien, je regarde ma combinaison de ski, je profite des sensations que m’offre celle-ci. J’ai toujours cette boule dans l’anus, parfois cela part dans le bas du dos mais jamais plus haut.
    Je ne bouge pas, seule ma respiration me trahie et ma femme me regarde a plusieurs reprises avant de comprendre que je suis partie dans une session en aless. Cela là dérange, elle n’est pas du tout d’humeur donc je me décidé à enlever ma combinaison de ski non sans mal car ce désir me pousse à continuer mais je dois la retirer. J’y arrive au bout de quelques minutes.

    Fin de ma session, je n’ai pas ejacule, je n’ai pas eu d’orgasme ou des petits mais sessions très plaisante malgré le contexte on va dire. J’aime tellement enfiler des combinaisons de ski et ceux-ci ont des effets assez incroyables sur moi.

    Vivement la prochaine fois que je puisse revêtir une combinaison de ski Quechua 😄😄😄

    #38847
    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @colibri66 ! Bienvenue sur notre forum.
    Je vous propose de lire les sujets de discussion ouverts précédemment par @nydor01 sur ce thème :

    Tétons et orgasme

    Orgasme prostatique sans aides externes

    Mamelons et plaisir prostatique


    Vous pouvez aussi lire les sujets ouverts par @bzo :

    Journal d'un Prostatomane III ( aneroless)

    Journal d'un Prostatomane IV (masseur, aneroless, etc)

    Journal d'un Prostatomane V (aneroless, âge d'or)

    Vivre l’éveil de ses énergies (journal de ma pratique sexuelle et autres)

    Vivre l’éveil de ses énergies (journal de ma pratique sexuelle et autres)

    Vivre l’éveil de ses énergies II (journal de ma pratique sexuelle et autres)

    Nos amis nous apportent de nombreux témoignages qui illustrent que le développement de leur potentiel orgasmique les conduit à devenir capables de vivre des orgasmes sans masseur qui dans certains cas peuvent se révéler encore plus satisfaisants que ceux qu’ils vivent avec masseur. Un exemple récent est celui de @modeyin dont vous pouvez suivre l’évolution dans son sujet « A l’écoute de mon corps ».

    C’est ce que les forums anglophones nomment l’expérience « anerosless » ou « A-less ». Vous pouvez faire une recherche avec le moteur de recherche disponible sur la page d’acceuil du forum et utiliser la fonction de Windows « Control + F » pour mettre en évidence le terme recherché.
    De mon côté j’ai fait la même découverte par hasard. Je me suis aperçu que peu à peu les nuits pendant lesquelles je n’avais pas de masseur en place me procuraient des sensations de même nature que celles avec le masseur. Initialement ces sensations étaient très faibles. Elles ont gagné en intensité parallèlement à mes progrès avec masseur.

    Je vous souhaite une bonne lecture. N’hésitez pas à commenter ce que vous lisez ou à nous interroger pour recevoir les explications ou les conseils dont vous penserez avoir besoin.

    Bon cheminement @colibri66.

    #38697
    Andraneros
    Modérateur

    Nous serons en pensée avec toi pour te dédier une part de notre énergie à l’occasion de nos orgasmes.
    Concentre toi sur le plaisir anerosless. Je pense que tu as déjà une base très solide pour enregistrer des progrès qui t’étonneront mais surtout te raviront dans les semaines qui viennent.
    Bon cheminement @filou.

    #38243

    En réponse à: Etape sur le chemin

    nydor
    Participant

    Bonjour,

    Personnellement, les spasmes, et autres tremblements ne sont pas un frein au plaisir, ils sont au contraire une manifestation de la jouissance que je ressens. Au début de mon expérience, j’avais aussi des spasmes assez violents du bassin, mais sans sensations notables, quelque chose comme une réaction musculaire réflexe. À présent, il m’arrive d’avoir des sensations très fortes et prolongées avec ou sans réactions physiques. Quand elles se manifestent, c’est le plus souvent par des tremblements rapides et incontrôlés des fesses et des cuisses. Par contre, mes orgasmes se traduisent davantage par des spasmes qui me soulèvent ou par des torsions frénétiques du corps. Je me tords dans tous les sens, je me recroqueville et me détends violemment. Il m’arrive aussi d’avoir une jambe (quelquefois les deux) qui se met à battre toute seule.
    Je précise pour les nouveaux que je pratique en anerosless, c’est-à-dire uniquement au moyen de contractions du périnée et des muscles internes (anus et rectum).

20 réponses de 1 à 20 (sur un total de 91)