20 réponses de 1 à 20 (sur un total de 93)
  • Auteur
    Résultats de la recherche
  • #42051
    filou
    Participant

    Bonjour Robert 53, bienvenue parmi nous.
    Par ordre d’utilisation : hélix, progasm Jr, Bootie small, Eupho, Peridise. Celui qui me convient le mieux est nettement l’Eupho. Nous sommes tous semblables mais aussi différents et tel masseur conviendra à untel et pour un autre ce sera un autre modèle. Je retiens de mon expérience qu’il ne faut pas s’obstiner si un modèle ne donne rien. Je suis longtemps resté sur l’Hélix avec des résultats précaires. Sur le conseil de l’un d’entre nous qui conseillait la stimulation des tétons pendant la séance mes progrès ont été significatifs. Cela m’a incité à découvrir d’autres masseurs, avec des fortunes diverses. Jusqu’à l’Eupho qui s’est révélé le meilleur pour moi et que j’utilise exclusivement maintenant.
    N’hésite pas changer si tu n’obtiens rien avec le masseur que tu utilises en ce moment. Sache que le plaisir peut être long à venir; j’en sais quelque chose! Mais je t’assure que la persévèrence paie un jours. Et ce jour là tu es récompensé au centuple de tes frustrations passées.
    Je te souhaite un prompt succès.

    #41862

    En réponse à: Plug anal homme

    filou
    Participant

    Content de ton retour parmi nous Andraneros
    C’est vrai que le plaisir physique m’est (re)devenu primordial depuis que m’a prostate s’est éveillée. Les séances avec masseur ou A-less me comblent et augmentent mon besoin de bien être. J’ai essayé le bootie mais il ne m’était pas confortable et je n’aime pas du tout le silicone. Le rosebud m’attire car il est en acier et l’usage assis que je recherche, possible. Mon anus est très serré et mes sphincters “en béton” donc je pense que ça devrait aller! Je vais me l’offrir pour mon anniversaire dans quelques semaines; l’attente augmente mon excitation chaque jour me séparant du mon premier essai!
    Merci pour tes bons souhaits.

    #41233
    nousta
    Participant

    Merci @Bzo et @Paul
    Je vais privilégier les ondes prostatique car elles sont déjà trop bonnes et ensuite les anales d’ailleurs en parlant d’anal je vais bientôt me faire une séance de sexe anal avec plug parce que depuis que je m’entraîne en stimulation prostatique j’ai tout lâché pour dire sur le prostatique a bien prit une grande place dans la sexualité et au fait j’ai commandé le Vice 2 et le bootie médium je vais me régaler
    Ne sois pas jaloux Paul je te souhaite d’avoir même plus mais tu es bien servie déjà il me semble
    Bon cheminement éclatez vous tous bien !

    #36614
    aneveil
    Participant

    Bonjour @raviaulit,


    @Andraneros
    a répondu a énormément de questions, mais si effectivement l’impossibilité d’être seul sans être dérangé est un très gros frein, en revanche certaine pratiques en couple peuvent être extrêmement profitables pour l’exploration prostatique/anale (les deux sont liés, ne l’oublions pas..), mais surtout profitables à un état d’esprit bien plus yin qui est extrêmement important :
    Se laisser caresser en douceur en étant allongé sur le ventre est une attitude “yin”, peu à peu les zones érogènes en relation avec la prostates se réveillent : fesses, anus, mais aussi épaules, cou, cuisses, poitrine et d’autres zones encore à découvrir, parfois et sans aucune pénétration ces caresses peuvent mener à l’orgasme.
    Se laisser pénétrer (avec un doigt pour commencer) après un massage de l’anus lors d’une masturbation ou d’une fellation sont aussi des façons très plaisantes et intenses de partager ces nouveaux plaisirs.
    Ces découvertes peuvent être une très puissante source d’éveil prostatique et votre compagne pourra aussi découvrir le plaisir d’être plus active et plus “yang”.

    – J’ai pu lire dans « l’homme multi-orgasmique » que, de même que la femme a d’abord souvent besoin d’une stimulation clitoridienne pour parvenir à jouir par pénétration, la prostate se gonflait lors de l’excitation du penis et devenait donc bien plus sensible quand le penis avait été stimulé auparavant. Ce qui voudrait dire qu’il vaut mieux se masturber avant de commencer une séance de massage. Mais le traité d’Aneros ne dit pas du tout ça. Pouvez vous m’éclairer ?

    Je suis tout à fait d’accord avec Mantak Chia, pour moi une masturbation (sans éjaculer) avant une séance permets souvent d’éveiller la prostate quand elle est “endormie”.
    A mes débuts, je me souviens avoir pu éveiller très efficacement ma prostate en me masturbant avec un petit plug “Bootie” inséré (que je n’utilise plus) La présence du plug assis lors de la masturbation me permettait de bien sentir la prostate s’éveiller. Cette phase avait beaucoup facilité l’exploration prostatique.

    Je crois qu’au début il ne faut pas se focaliser sur le masseur, l’exploration du plaisir anal dans son sens large et de nouvelles pratiques plus “yin” permettent toutes d’éveiller la curiosité et l’excitation nécessaire au plaisir prostatique.

    Et puis comme le signale souvent @bzo, quand rien n’avance, il ne faut pas hésiter à utiliser de nouveaux masseurs car il n’y a pas que l’hélix (qui d’ailleurs ne convient pas du tous à certains)

    Bonnes découvertes que ce soit seul (ou) et a deux !

    #36054
    filou
    Participant

    Salut cordial à vous deux.
    Jeff je suis heureux que mon témoignage t’ai servi dans ton accès au plaisir, comme moi j’ai bénéficié de l’aide de beaucoup d’entre nous et que je remercie vivement, à commencer bien sur par Andraneros, notre guide…
    Depuis que l’Eupho est mon compagnon je vis des moments formidables et je pense qu’il n’a pas fini de me régaler donc je n’ai pas l’intention pour le moment de me disperser. Le Njoy Pure Wand semble extra pour certains mais pour avoir testé le progasm jr, l’hélix et le bootie S sans résultats convaincants je me contente de l’Eupho. J’ai refait une session la semaine dernière avec l’Hélix. Elle ne m’a pas donné autant de plaisir que mon “chouchou”. J’applique donc la maxime “on ne change pas une équipe qui gagne”. Ce n’est pas un conseil que je te donne; seulement mon avis en ce qui me concerne. Si tu as envie de tester le Njoy Pure Wand ne t’en prive surtout pas. Et ci c’est le cas je serai ravi d’avoir le récit de tes sensations.
    En attendant de tes nouvelles je te souhaite de très bonnes séances. C’est bon pour la santé et le moral.

    #35720
    filou
    Participant

    Bonjour à tous
    Depuis ma dernière intervention que de bonnes séances. Celle d’hier soir me laisse, encore en écrivant ces mots, sur un petit nuage. L’ Eupho fait des merveilles et est le masseur qui me convient le mieux, il n’y a pas de doute. Bien meilleur, pour moi, que l’ Hélix, le Progasm Jr ou le Bootie small. Dès l’insertion j’ai senti que c’ était bon! Rapidement de légères contraction anales se sont produites. Je sentais bien le masseur bouger dans mon rectum qui me semblait chauffer, et ma prostate réagir divinement. L’intensité du plaisir augmentait et me faisait augmenter mes contractions. N’y tenant plus je sollicitait mes tétons et le plaisir redoublait d’intensité sous les “va et vient” du masseur dans mon rectum et sur ma prostate dont j’avais l’impression qu’ils avaient gonflés! Quelle volupté… je n’ai jamais eu autant de plaisir. j’en tremble encore en y repensant et une onde de chaleur irradie mon anus. C’est merveilleux…
    Pour l’anecdote, j’avais eu une émission de liquide prostatique le matin et j’avais stimulé et massé mes tétons avec, en imaginant amplifier leur connexion avec ma prostate. J’ai l’impression que c’est le cas tellement ce fut fort hier soir.
    Un petit détail déjà signalé me gène cependant. La boule du masseur qui masse le périnée s’enfonce trop à mon goût et me procure une légère douleur. Quelqu’un a-t-il le même problème?
    En résumé, l’orgasme prostatique, j’en veux encore plus!!!!!!!!

    #34367
    aneveil
    Participant

    @antoine
    BZO te donne pas mal de bons conseils, mais sur le point de la part féminine / masculine, si cela ne vient pas spontanément à soi je ne suis pas sûr du résultat.
    Certains ne sont pas du tout dans ce fantasme (?) ou cette symbolique de féminité, d’union du féminin au masculin et ils ont pourtant de très bons orgasmes.
    J’ai énormément été là dedans, ça a été une manière de booster les séances et maintenant je ne suis plus du tout là dedans et pourtant mes séances ne sont pas moins bonnes pour autant. Tout se passe dans le cerveau et chacun à ses propres circuits cérébraux qui peuvent évoluer, interagir etc…
    Pour certains ce sera les fantasmes, les zones énergétiques, le féminin/masculin, las stimulation audio…
    Il faut expérimenter, se laisser guider par le désir et ce qui nous stimule.

    Mes années de porno sur internet ont peut etre fait des dégats sur ma libido intrinsèque, celle générée sans » porno-drogue-écran ».

    Oui, attention au porno sur internet, c’est une drogue dure qui génère très facilement de la dépendance à quelque chose d’externe et vrille assez efficacement le cerveau. voir cette conférence (ou autre car le phénomène est très documenté) https://dai.ly/x6eseib
    Pour nos séances prostatiques, nous avons besoin d’écoute intérieure, d’être concentré sur nos sensations plutôt que d’être stimulé extérieurement. On peut se masturber en étant à l’écoute de ses sensations, à la limite quelques images érotiques…

    Visiblement la masturbation a un peu réveillée ta prostate, pour ma part la masturbation avec un petit plug Bootie inséré avait bien fonctionné..
    Par contre, tant que le rewiring n’est pas installé, pas de masturbation pendant les séances.

    Enjoy !

    #34309
    aneveil
    Participant

    Bonjour,

    @LOULOU

    Résultat catastrophique!
    Donc cette séance là, on ne va pas vraiment la compter dans ma progression!

    Je trouve ça au contraire très instructif et confirme ce que je pensais déjà du “do nothing” qui pour moi ne mène à rien.

    Pour qu’une séance puisse commencer, il faut bien sûr de la détente mais surtout de l’excitation et de l’énergie sexuelle
    afin que la zone prostatique soit un minimum réveillée. (sinon il ne se passe le plus souvent rien)

    Chacun a sa méthode : images érotiques, fantasmes, caresses, masturbation, hypnose érotique…
    En ce moment j’expérimente beaucoup la masturbation sans éjaculation et j’arrive parfois à obtenir des orgasmes non-éjaculatoires
    qui semblent bien venir de la prostate. (ce ne sont pas de gros orgasmes, mais ils sont suffisants pour me faire gémir et crier…)
    Je constate quand même que le fait de ne pas céder à l’éjaculation me laisse dans une excitation et une énergie sexuelle apte à booster très efficacement mes séances prostatiques qui sont alors beaucoup plus fortes.

    Dans un même ordre d’idée, à mes débuts, c’est en me masturbant (sans éjaculer) avec un petit plug sillicone “Bootie” inséré,
    que j’ai pu très efficacement réveiller ma prostate avant mes cessions prostatiques. (En se masturbant avec un Bootie, on sent vraiment sa prostate se réveiller et gonfler, attention car au début ça peut faire éjaculer très vite)

    #33426
    aneveil
    Participant

    @Andraneros

    Ce conseil n’est en rien une interdiction absolue et éternelle. Nous en avons trois exemples :
    1) Quand un débutant ne parvient pas à « sentir sa prostate », il est souvent conseillé de pratiquer un début de masturbation pour faciliter sa découverte en profitant de son engorgement pour mieux repérer sa présence.
    2) Les pratiquants bien avancés témoignent régulièrement sur les forums spécialisés de leur capacité à vivre des « super T’ », des orgasmes avec éjaculation qu’ils déclenchent en parallèle avec leurs orgasmes prostatiques.
    3) Les mêmes témoignent aussi de leur aptitude à vivre des orgasmes secs (« dry orgasms ») multiples en stimulant leur pénis.

    C’est très intéressant, moi qui pensait qu’il y avait un “quasi-dogme anti-pénis” 😉
    Il y a plus de deux ans, c’est en effet en me masturbant avec un Bootie que j’ai pu vraiment réveiller ma prostate…
    Et il m’arrive souvent de me masturber (sans éjaculer) en milieu de cession, cela décuple généralement mon plaisir prostatique seul au moment ou je reviens mi-sur le ventre ou en chien de fusil, mais je ne dois pas dépasser un certain stade avec mon pénis avant de me retourner car sinon c’est foutu…

    #33165
    aneveil
    Participant

    Bonjour @Kayeiina,

    Il s’agit là de très belles expériences qu’il faut savoir apprécier (et remercier).
    Le plaisir prostatique est très mystérieux, sa découverte et ses variantes sont sans fin.

    Personnellement je relativise beaucoup le dogme “du pénis qu’il ne faut pas toucher”
    Ce que je vois dans ta description c’est que le déclencheur a eu lieu quand tu as commencé à suivre innocemment ton plaisir (certainement dans une sorte d’abandon)
    Ce qui bloque au début c’est souvent de vouloir suivre un recette ou un procédé, il ne se passe alors rien car l’on n’est pas à l’écoute des ses sensation, l’écoute de son plaisir, on ne s’abandonne pas suffisamment, on n’est pas suffisamment créatif et on se crispe sur une méthode qui ne fonctionne pas forcément pour nous.

    Je me souviens avoir commencé à vraiment réveiller ma prostate en me masturbant avec un petit plug Bootie.
    Et en effet la stimulation prostatique peut sembler au début ne pas donner grand chose mais je me souviens de jours ou 2-3heures après une cession peu concluante, ma prostate se réveillait et j’étais alors pris de petits orgasmes à vélo ou au supermarché 🙂
    C’est vrai qu’au début il peut y avoir des croisements assez bizarres entre plaisir prostatique et pénis.
    Je me souviens avoir eu en pénétrant ma compagne, un véritable orgasme prostatique qui se finit par une éjaculation.

    Cultiver les fantasmes lors des séances, au point que cela puisse devenir une sorte d’auto-hypnose peut grandement contribuer à déclencher des orgasmes. Idem pour les caresses des seins, des fesses, de l’anus, de la bouche et de tout autre partie érogène.

    Comme te le ressens la zone Prostatique est bel et bien un réservoir d’énergie sexuelle et c’est pour moi l’interface située entre une polarité mâle avec le pénis et une polarité femme avec la cavité anale.
    La rencontre des ces deux polarités est explosive et ce n’est pas pour rien que l’énergie de la Kundalini
    est toujours décrite comme logée dans cette zone Périnée-prostate pile au niveau du Chakra Muladhara le chakra “racine”.

    Sinon depuis deux ans les Aneros ont beaucoup évolués (forme trident) et le Progasm Jr a été pour moi une révélation par rapport à l’Helix, au Mgx et une copie Chinoise (no trident les 3)
    Donc ça vaut parfois vraiment le coup de changer de masseur…

    #32499
    sasori no chitsu
    Participant

    Il y a quelques années, il m’arrivait d’avoir des envies de me faire pénétrer. Quand l’envie devenait forte, je mettais un préservatif sur la plus belle des carottes que je trouvais et hop. Depuis je suis heureusement passé aux sextoys (même si j’ai de chouettes souvenirs avec les carottes). Il y a à peine trois ans je commence à entendre parler de la prostate en me renseignant sur les sextoys. Mes sensations sexuelles et plus globalement ma sexualité à ce moment n’étant pas au mieux, je me dis que ça valait le coup de tenter. Après avoir fait pas mal de sites, c’est NXPL qui me convainc de commencer avec un Helix (classique, le trident n’existant pas encore. Au passage je chope du lub siliconé (Pjur, Back Door je crois). Je ne sais plus si c’était avant ou pas mais c’est à peu près à ce moment là qu’on a fait nos premières essais de pegging (j’avais vraiment envie de me faire pénétrer). J’en parlerai ailleurs.
    J’ai fait quelques sessions avec l’Helix sans trop ressentir grand chose si ce n’est que je n’appréciais pas trop le contact du plastique dur, que ce soit au niveau de l’anus et surtout au niveau de la “pièce” du périnée. Et puis j’ai trouvé que le lubrifiant silicone c’était trop galère (ça coule partout, ça reste sur les mains malgré plusieurs lavages etc.) Je repasse sur du lubrifiant à l’eau et je refais comme ça quelques sessions.
    C’est d’abord avec le bootie medium (Fun Factory) que j’ai eu des sensations, notamment une fois en me balançant sur une chaise en appuyant bien sur la base du bootie pour le faire bouger. Ce jour là j’ai sentie que j’étais proche d’un grand plaisir (enfin j’étais déjà dans un plaisir certain). Mais j’avais l’impression que le plaisir venait aussi (surtout ?) de l’anus. Mais je n’ai jamais revécu ça avec le bootie (ni avec l’hélix). J’ai ensuite acheté un Icycle n°46 (masseur prostatique en verre). Un jour j’ai cru avoir un orgasme avec : j’étais à genoux sur le lit, mais penché la tête contre la couette (comme une femme en levrette qui ne s’appuie pas sur ses bras), et je bougeais frénétiquement le n°46 avec ma main et franchement ce jour là je ressentais des choses (après plusieurs autres essais moins fructueux). J’ai senti venir un orgasme (après au moins 30 minutes) et j’ai rempli mon caleçon de sperme (mon sexe n’étant pas en érection). Oui mon caleçon, car ça m’aidait musculairement à tenir mon bras. Mais je me rend compte alors que le plaisir de l’orgasme n’était pas si exceptionnel, et même j’avais presque plus de plaisir avant d’éjaculer (et surtout avant je sentais les choses dans mon cul, ce qui était pas ou beaucoup moins le cas pendant l’éjaculation). J’en conclus que les frottements de mon sexe contre le caleçon, qui lui bougeait avec ma main avait probablement provoqué un orgasme classique (du moins une éjaculation, car pour moi ce n’est pas systématiquement synonyme). Je précise ici que j’ai l’éjaculation facile (par exemple je suis capable d’éjaculer en me frottant entre les fesses de ma femme, point sur lequel je reviendrai dans une autre discussion (je parle de la pratique de la masturbation entre les fesses, pas de l’éjaculation facile)). C’était il y a 18 mois, un truc comme ça.
    Depuis j’ai pas fait beaucoup de “sessions”, parce que la vie, mais aussi un peu de guerre lasse, mais sans jamais me dire que je laissais tombé. Car je ressens toujours cette envie, cet appel qui vient de l’intérieur. Dernièrement je me suis procuré un Loki Wave (payé à crédit) en espérant que ça fasse une différence. Je me suis dit, reprenons les bases et je me suis fait un protocole avec détente (pas facile pour moi), mise en place du Loki sans l’allumer, quelques contractions puis allumage des mouvements du Wave mais sans les vibrations (j’ai passé sur le fait que j’avais déjà essayer les vibrations avec un Duke (Fun Facto): plutôt agréables pendants quelques instants puis ça m’anesthésiais, alors je voulais pas être anesthésié encore une fois). Je n’ai pas ressenti grand chose même si j’ai eu la patience de rester 1h30. 2 ou trois jours après j’ai fais une session dans un bain chaud, toujours avec le Loki Wave. Sans résultat.
    Sinon il y a des moments ou je me masturbe en chevauchant mon Mustang, ça m’excite et augmente mon plaisir (à la fois de masturbation et d’orgasme), mais pas non plus de façon incroyable, et puis pour être honnête, le Mustang c’est un peu trop large pour mon petit cul, ça rentre (surtout si je me prépare avec les 3 booties successivement ), mais ça fait un peu mal, tant en largeur qu’en profondeur (de toute façon il rentre pas entièrement). Bref, un jour je prendrai un plus petit.
    Ha et il y a aussi des essais pas très fructueux que j’ai mené avec la Pure Wand (N Joy). Au final c’est surtout ma femme qui en profite (je luis masse le clitoris avec).

    Constat sur plusieurs points.
    1. Mes sessions ne sont pas assez fréquentes (moins de 30 sessions je dirais en 2 ans) et pas assez régulières (pas de routine mise en place), si on parle de vraies sessions avec relaxation etc (enfin autant que c’est possible pour moi), on est sur 10 maximum. Et puis bon, parfois ça part en masturbation – je sais : c’est mal.
    2. Beaucoup de mal à me détendre et à prendre le temps, c’est pas dans ma nature. Et puis j’ai d’autres priorités (conclure ma reprise d’études) qui ne me laissent pas serein. Parfois c’est le chat qui commence à miauler (je n’ai pas de jardin), parfois les grincements du lit qui me perturbent…
    3. Je sais pas comment vous êtes foutus vous, mais moi presque tous les joujoux que je m’introduis se retournent si je ne les tiens pas. Les Booties et le n°46 se retournent complètement, le Hélix et le Loki Wave se mettent franchement sur le côté. Ce qui fait qu’à l’intérieur, comme je sais pas reconnaitre la sensation d’un toucher sur ma prostate, bin je sais pas trop si elle est sollicitée. Je me suis toujours dit que, vu que mon sexe part de travers, la “de traversitude” devait se prolonger à l’intérieur (l’explication de la twisterie des joyeux joujoux ?)
    4. Je suis entravé par le fait que le plaisir sexuel pour moi c’est le mouvement de mon corps, la contraction de mes abdos etc… le fameux paradoxe qui revient souvent sur ce site, l’excitation et la détente, bin je suis en plein dedans.
    5. Je ressens du plaisir avec mon anus et ça c’est bien (que de plaisir le jour où, moi à 4 pattes, ma femmes me léchait l’anus en me masturbant, dommage qu’il n’y a pas eu de suite). Mais par contre avec le Hélix c’est plutôt du désagrément à ce niveau. Est-ce que ce plaisir de ‘anus peut-être mis au service d’un orgasme prostatique ? Parce que j’ai parfois l’impression qu’un orgasme de l’anus me serait plus accessible… (faut que j’achète un dildo à rainures)

    résolutions :
    A. Je ne vais plus essayer d’avoir un orgasme prostatique, pas avant d’avoir la tête libérée (fin de ma reprise d’étude qui est une grosse prise de tête, d’ici un an et demi). Mais je ferai quelques sessions de temps en temps sans rien en attendre et surtout je vais essayer d’ici là de :
    B. travailler mon périnée : je ne parviens que difficilement à maintenir une contraction continue (le périnée c’est bien le muscle qui fait aussi bouger le pénis hein, on est d’accord ?) Pour ça je vais essayer de maintenir des contractions à certains moments, comme quand dans mon lit avant de dormir.
    C. Je vais essayer de sentir ma prostate (même quand je mets le doigt je ne suis jamais sûr que ce que je touche c’est la prostate). Que pensez-vous des boules de geisha pour homme ? Et à part les B-Ball de Fun Factory, il y a des alternatives ? Est-ce une bonne idée ? Plutôt la Uno ou la Duo ? Je pensais essayer ce genre de sextoy pendant que je cours sur mon vélo elliptique pour le mouvement.
    D. Mon plan est de reprendre les bases avec un aneros. Je pense prendre un trident pour que la bille arrière se coince entre mes toutes petites fesses (pour que ça tourne moins). Vu mon expérience pas génial avec le Hélix, est-ce que je repars là-dessus ou est-ce que j’essaye autre chose (Progasm, Eupho, MGX) ? Le plastique est-il toujours le même ?
    E. Quand j’aurai – enfin – terminé ma reprise d’étude je passerai à au moins 2 sessions protocolisées par semaine
    F. Je prendrai aussi le temps (quand j’en aurai plus) de lire plus en détails les conseils et témoignages sur ce forum (même si j’en ai déjà lu un peu).
    G. Faut que je travaille aussi la lubrification, faut que j’en mette plus (je sais pas vous, moi je fais ça avec une seringue en plastique dont j’ai coupé la pointe).
    H. Mes posts sont beaucoup trop longs, c’est parce que c’est pas clair dans ma tête et surtout c’est une longue histoire. Pour le témoignage sur ma vasectomie ce sera beaucoup plus court et ordonné, promis.

    #32464
    Andraneros
    Modérateur

    Pour faciliter la lecture de ton évolution, de ta situation d’homme normal vieillissant en dehors de toute satisfaction sexuelle vers celle que tu connais maintenant qui te permet de vivre à volonté une jouissance qui te satisfait d’autant plus que tu as longtemps pensé qu’elle t’était interdite, je reprends ci-après les principaux éléments de ton témoignage.

    Je rappelle d’où tu es parti. Tu nous disais en janvier 2014 :

    Après plusieurs années de pratique avec l’Hélix je n’ai toujours pas d’orgasme! Pas de tremblements des fesses ni des jambes, pas d’écoulement de liquide prostatique. (… ) Les séances sont pourtant agréables mais la frustration est énorme à chaque session d’une à deux heures sans parvenir au plaisir.

    Tu nous disais en mai 2014 :

    je reviens pour faire part de mes échecs à obtenir l’orgasme prostatique malgré mes années de pratiques ( depuis 2009! ). Certes j’ai plaisir à faire mes sessions car je ressent tout de même quelques titillements agréables mais jamais je n’ai les symptômes que tous décrivez ni ne ressent les plaisirs intenses que vous ressentez. (… ) J’ai 65 ans et peut-être que ma prostate n’est plus réactive? 

    Tu nous disais en janvier 2015 :

    En vous lisant je ne peux m’empêcher de vous envier et de me désespérer. J’ ai 65 ans et je suis en quête de l’orgasme de la prostate depuis 7 ans sans y être parvenu à ce jour (… ) Mon âge est-il en cause ?

    Tu nous disais en mai 2015 :

    De nouveau parmi vous pour faire le constat de mon inaptitude à obtenir un orgasme de la prostate malgré toutes mes séances. Néanmoins je continue à pratiquer des séances car j’aime sentir les mouvements de l’Aneros et j’espère avoir une bonne surprise un jour . 

    Tu nous disais en août 2015 :

    Comment réveiller une prostate qui refuse obstinément de me procurer du plaisir ? 

    Tu nous disais en décembre 2015 :

    La suite de mon parcours est en réalité le constat de l’échec permanent dans ma quête de l’orgasme prostatique. Première séance en juillet 2006, dernière séance hier soir…et toujours aucune contraction involontaire ni aucune sensation qui annonce un orgasme, si discret soit-il. 

    Tu nous disais en février 2016 :

    Enfin !!!! Cette nuit j’ai ressenti pour la première fois ce que je crois être un véritable orgasme de la prostate. C’est arrivé progressivement ; mon cœur a commencé à s’emballer tandis que je ressentais comme des pulsations internes au niveau de la prostate ; Le plaisir est arrivé comme des vagues qui montent. Cela a duré environ une a deux minutes je pense, mais sans certitude. Puis les sensations ont diminué et j’ai cessé les légères contractions qui m’avaient amené à cet état pour reprendre mes esprits. Mon bonheur était immense. Après quelques minutes de repos j’ai repris mes contractions très douces et le phénomène s’est reproduit aussitôt ; et puis une troisième fois. Ce matin je me demande si je n’ai pas rêvé ! J

    Tu nous disais en mars 2016 :

    Après tant d’années stériles et de doute sur ma capacité à atteindre le plaisir par massage de la prostate mes progrès me comblent enfin et me rendent euphorique en pensant que je n’en suis qu’aux prémices de ce que je peux connaître en matière de plaisir prostatique ! Ma séance de cette nuit m’a comblé, même si je n’atteins pas encore le super orgasme, loin s’en faut. J’ai connu des vagues de plaisir voluptueux entrecoupées de pauses de cinq minutes, de 22h à 2h30 sans interruption. 

    Tu nous disais en mai 2016 :

    Mes séances sont toutes gratifiantes maintenant après des années de frustration. Le détail qui a tout changé pour moi est la lubrification. 

    Tu nous disais en septembre 2016 :

    Une fois, une seule j’ai vraiment ressenti beaucoup de plaisir avec des vagues successives et j’ai cru que ma prostate était enfin réveillée, mais ce fut sans lendemain hélas. J’étais dans un état de plénitude et de bien-être absolu mais qui ne s’est jamais renouvelé. 

    Puis ce fut la révélation le 6 octobre 2016 :

    Votre témoignage m’a incité à faire l’expérience; je ne suis pas particulièrement sensible des tétons et leur stimulation est même plutôt inconfortable au début. Cela va mieux après quelques minutes en mettant un peu d’huile d’amande. Eh bien moi qui aies des difficultés à avoir du plaisir j’ai eu la surprise de sentir ma prostate réagir comme vous le dites. J’ai ressenti des contractions agréables et l’hélix masser voluptueusement ma prostate, ce qui m’a procuré des vagues de plaisir divines. Ce n’est pas encore le super orgasme mais ça marche 

    que tu confirmais en détail 16 jours plus tard et encore début novembre 2016
    Mais ce n’était pas gagné comme tu le disais en janvier 2017 :

    Mon long et laborieux parcours passe par une phase de régression dans mes ressentis. Après des progrès suite à la découverte de ma sensibilité au niveaux des tétons qui lorsque je les stimulais faisaient réagir ma prostate celle-ci redevient silencieuse depuis mes dernières séances. Même le bootie que je porte poutanr longuement ne me procure plus les agréables sensations du début. Je désespère vraiment de connaître un jour ce qu’est un véritable orgasme de la prostate. 

    J’étais malheureux de lire en décembre 2017 :

    Je vais sur mes 69 ans et je ne connais toujours pas l’orgasme prostatique véritable. Parfois des petites sensations mais qui sont e plus en plus rares et fugaces. Suis-je un cas unique? Je suis très frustré et tous les témoignages sur ce site ajoutent à mon désespoir de connaître un jour ce plaisir si intense!

    Tu nous donnais une lueur d’espoir en février 2018 :

    Oui je caresse mes tétons en séance et oui je ressens un petit quelque chose d’agréable au niveau prostate ce faisant mais cela reste assez ténu et sans progression notable. Toutefois cela me conforte dans ma quête du plaisir. 

    Que tu confirmais avec bien plus de force en mars 2018.

    Ta persévérance et ta fidélité à la lecture de notre forum ont contribué à rendre ta quête fructueuse.

    Bon cheminement @filou.

    #30594
    Jieffe
    Participant

    Bonjour à tous,

    Je donne des nouvelles rapidement, je suis un peu charrette en ce moment, reprise du boulot et ennuis personnels, qui pourraient remettre en cause en partie ma pratique. Mon fils est revenu à la maison, je ne suis donc plus seul, et donc moins de liberté. C’est comme ça.
    Je suis vos sujets avec intérêts, dont plusieurs sur lesquels je souhaiterais intervenir. Ça va se faire!!!

    et puis donne ton Bootie à ton chien, tu lui lances , il le rapporte,

    😄, je n’ai plus de chien….
    Pour quelles raisons? Il m’a l’air pas trop mal. Ce n’est pas un masseur mais un plug, à porter dans la journée en vaquant à ses occupations.

    tu reviens après cinq jours d’absence (entre le 12 et le 17 septembre) en t’exprimant comme si cela faisait plusieurs semaines ou plusieurs mois que tu nolus avais quittés….

    C’est un peu l’impression que j’en ai 🙂

    Je reste persuadé qu’un peu de repos te permettra de retrouver l’énergie

    C’est bien possible, j’ai retrouvé quelques bonnes sensations Lundi soir. Depuis, je n’ai pas eu le loisir de pratiquer de nouveau.

    #30521
    bzo
    Participant

    e ne remets pas en cause le Bootie, il s’agit peut-être d’un ‘surmenage’ orgasmique.

    surmenage orgasmique, je n’y crois pas trop
    par contre le Bootie est plus que probablement le coupable

    cela va revenir bien sûr, patience,
    et puis donne ton Bootie à ton chien, tu lui lances , il le rapporte,
    tu le relances, il te le rapporte,
    la matière est parfaite pour qu’il se fasse les dents dessus

    #30514
    Jieffe
    Participant

    Bonjour à tous,

    Quelques nouvelles, il y a un moment que je ne suis pas passé par ici….
    Après un essai avec le Bootie Dimanche dernier, je me suis retrouvé dans une période creuse, très creuse, avec une légère gêne lors de sessions. J’ai décidé de faire une pause de quelques jours. Je ne remets pas en cause le Bootie, il s’agit peut-être d’un ‘surmenage’ orgasmique. Cela fait 4 mois que je pratique 4 à 5 fois par semaine, et presque chaque session est puissante. Quand je dis puissante, c’est 1/2 heure à 1 heure d’orgasmes puissants, renversants, tordants, essorants.
    Il se trouve que j’ai peut-être fait une erreur lors de mon essai du Bootie, je suis resté assis un bon moment, il se peut que la pression sur la prostate ait été trop forte.
    Quoi qu’il en soit, j’ai repris Samedi soir, puis hier soir, deux petites séances assez courtes. Quelques bonnes sensations, mais rien de comparable avec ce que j’ai pu connaître. Je ne ressens pas grand choses, comme si mon rectum et ma prostate étaient anesthésiés…
    Ces deux petites séances ont été tout de même bien agréables.
    Je vais continuer dans ce sens, quelques petites séances courtes histoire de voir si je parviens à réveiller tout ça.
    Je l’écris pour laisser une trace, si mes séances volcaniques reviennent, nous aurons la preuve que les creux peuvent être très profonds, mais ne sont que passagers, ce que je continue de croire.
    Il me faut avouer que je suis sinon inquiet, interrogatif. Depuis mon éveil, j’ai connu des périodes de creux, mais rien de semblable à celle ci. J’ai l’impression de revenir des mois en arrière, alors que j’étais en apprentissage. Les périodes de creux que j’ai connu depuis mon éveil étaient tout de même bien plus intenses que les sessions que je faisais pendant ma période d’apprentissage.

    Wait’n see….

    Je vous tiens informé, et vous souhaite à tous un excellent cheminement.

    #30400
    Epicture
    Participant

    Bonjour @ch313
    Pour avoir été un utilisateur assidu de plugs, je me permet d’apporter mon témoignage. Le bootie médium de chez fun factory (que j’ai utilisé) est un plug en silicone, qui finit par assécher mon canal anal, et l’irriter. Je ne peux pas le porter très longtemps sans renouveler le lubrifiant. Le fait qu’il soit mou ne permet pas de venir appuyer sur la prostate. Il ne fait que remplir le rectum. Excuse-moi d’avoir un avis assez négatif sur ce plug, mais après avoir testé des plugs rigides, je me suis tourné vers ceux-là. Je les utilisais dans un esprit de “rewiring”. J’ai modifié un aneros junior pour le porter dans la journée : j’ai supprimé la butée arrière. J’ai aussi bricolé un helix en supprimant les deux butées, et remplacées par des boules de geisha. Durant la marche, les boules , une devant et une derrière le plug, massent le sillon fessier, et l’helix masse tout le canal et la prostate. Celui-là m’a donné mes premières grosses sensations. Mais le lien qui permettait de relier le tout fini par cisailler, j’ai failli me retrouver avec l’helix dans le rectum. Heureusement, il n’avait été totalement aspiré. Je me suis tourné alors vers le médium et le large N’JOY en métal. Je pouvais les garder quasiment toute la journée avec un lubrifiant silicone. Maintenant en lubrifiant, je n’utilise que le beurre de karité, c’est pour moi le meilleur lubrifiant mais incompatible avec le silicone. Il y a aussi les plugs qui sont relié à un cockring : le meilleur pour moi c’est le cobra. A porter dans la journée, c’est d’enfer. Pendant le coït, il y a moyen de vivre un bon moment je pense, mais il faut un ou une partenaire qui se prête au jeu.
    j’ai pas mal utilisé aussi des plugs d’électrostimulation. Je pense que ceux-là ont bien participé au réveil de ma prostate et de ma zone anale. Sur ce sujet je te renvoie au fil de discussion sur l’électrostimulation. C’est souvent considéré comme un truc de BDSM, mais, bien utilisé (ni trop, ni trop peu) ça peut peut-être aider à rétablir des connections nerveuses. J’ai l’impression que ça m’a bien aidé. Je n’ai pas les problèmes que tu as, mais je partais d’assez loin en terme de sensibilité anale. Quand, comme toi j’ai commencé par ce que la masturbation était insuffisante, je n’avais jamais rien inséré dans mon rectum, et en plus comme dirait @Jieffe je considérais cela comme un vide ordure, tout au plus. Il y avait ma main qui poussait vers l’intérieur, et mon mental qui poussait vers l’extérieur.
    Cela dit, aujourd’hui, dès que je mets un plug (quel qu’il soit) dans la journée je ressens de la gêne alors qu’avant je ressentais plaisir et excitation. De plus, les séances de massage du soir sont fades. Les plaisirs que j’avais avec plug dans la journée, désormais, je les ressent, en mieux, sans rien.
    Bon cheminement @CH313

    #30392
    Ch313
    Participant

    Des à-côtés. . .
    Je poste ce message ici, car général pour mon cas mais surtout en pensant à Pierre 772.
    Je fais partie de ceux qui ne ‘sentent rien’ (ne sentais rien) ne trouvent pas leur organe appelé prostate etc. . .

    Un petit retour dans le passé : en bref, las de la masturbation, j’ai voulu expérimenter le plaisir anal avec beaucoup plus de déboires que de plaisir.
    Avant de trouver l’Aneros, j’ai essayé plusieurs plugs sans succès.
    Même avec l’Helix je ne trouvais pas de plaisir.

    J’ai essayé le ‘chapelet’ anal, c’est à peine si je sentais les boules passer. Je savais pas jusqu’où je pouvais le pousser (il fait trente centimètres). Juste en le retirant je pouvais sentir le boules en tirant lentement une à une. Je l’ai laissé très longtemps au fond d’un tiroir. Je l’ai ressorti il y a quelques temps pour tester l’évolution de mes sensations. Comme je l’ai constaté par d’autres moyens, mon anus est devenu plus ‘présent’, plus sensible. Je sens mieux passer les boules une à une. Mais je ne sens pas plus loin en moi. Pour prendre plus de plaisir je souhaiterais que ce soit un (une) partenaire qui manipule l’objet. Ses mouvements improvisés pourraient me surprendre, l’auto stimulation ne m’apporte pas beaucoup de plaisir.

    Un plug qui me plait beaucoup c’est le Bootie (de Fun Factory). J’ai commencé avec le Small mais attendu le peu de sensations j’ai très rapidement acquis le ‘L’.
    Il me plait beaucoup, sa grosseur me ‘remplit’ bien, il m’est confortable. Je sens bien qu’il est en moi, je peux le porter plusieurs heures d’affilée, peut importe l’activité que je fais. Je l’ai un peu modifié en affinant la tige entre la poignée et la ‘masse’ qui presse la prostate, autrement quand le plaisir me surprend avec les contractions je le perdais.
    Je sens la masse en moi, mais sans plus. La sensation la plus présente est davantage au niveau de l’anus (mes sensations se sont amplifiées, améliorées à ce niveau) et des fesses qui se trouvent massées par la large poignée.
    J’ai eu d’autres plugs, plus en plastique bas de gamme qui ont fini à la poubelle.

    Les joujoux que j’ai trouvés plus intéressants sont les boules. Celles que j’utilise sont les Balls de Fun Factory, modèle Uno ou Duo. Je les porte assez souvent, surtout en balade. Avec elles j’ai beaucoup progressé dans la sensation de mon cul.
    Au début je ne sentais pas grand’chose. Mais j’ai pris conscience des ‘blocages’ crispations diverses, contractions permanentes (pour me retenir d’uriner – j’urinais très peu souvent – par exemple) qui ‘masquaient’ les vibrations des boules.
    Aujourd’hui j’utilise aussi des boules vibrantes.
    Le but est de relier les différentes contractions que je sais produire au sensations ressenties des vibrations. C’est plutôt un exercice d’entraînement. Parfois j’arrive à sentir les vibrations se propager au creux de l’aine jusqu’à la racine de mes cuisses même et surtout au plus bas niveau se stimulation. Je les porte jusqu’à une matinée entière avec plaisirs.

    À plus

    #30390
    Jieffe
    Participant

    Bonjour à tous,

    Tout cela reste à confirmer,

    Ce sera confirmé @jieffe, comme toutes les autres étapes de ton cheminement.

    Et bien si, il me faut confirmer.
    Toute petite séance hier soir, la plus petite depuis mon ‘éveil’. Quelques vagues de plaisir de type Clam Sea O’, peu nombreuses, peu intenses, forts agréables tout de même, mais incomparables avec ce que j’ai connu jusqu’à présent.
    Un démarrage Anerosless peu convaincant en regard de ma dernière tentative avec cette méthode.

    J’ai porté mon plug une petite heure avant la séance, durant laquelle j’ai éprouvé un peu de plaisir. J’ai fait quelques haltes dans mes occupations pour m’accorder quelques mini séances avec le plug. Mini séances qui m’ont procuré quelques bonnes sensations, mais un plug n’est pas un masseur.

    D’autre part, le plug tourne à 90°. Le modèle que j’ai est celui ci: Bootie M. Il est souple, court, à tel point que je me demande si sa tête volumineuse ne se retrouve pas face à ma prostate, et que c’est pour cette raison qu’il tourne. Comme il possède deux poignées de maintien, il reste en ‘bonne’ position pour peu que l’on est les jambes serrées. Je n’ai ressenti ni gène ni douleur en le portant, mais je me demande s’il n’aurait pas anesthésié ma prostate avant ma séance?
    L’avenir me dira ce qu’il en est.

    Arf, la fameuse paroi de verre. Comment est ce que je la vois aujourd’hui?
    Il me faut reconnaître que je l’envisageais un peu comme le soulagement de l’éjaculation, un basculement après une montée irrésistible de plaisir vers un moment de soulagement. Vous voyez tous ce que je veux dire. Dans ce cas tu as raison, il n’y a pas de paroi de verre, et jamais tu ne bascules vers cette libération que nous connaissons tous. Mon expérience m’a fait vivre des montées orgasmiques intenses, qui s’enchaînent les unes derrière les autres, mais qui n’ont pas de point culminant comme pour l’éjaculation C’est comme une éjaculation permanente, en plus beaucoup plus intense.
    Si l’on considère cette paroi de verre comme le franchissement d’une étape décisive, majeure, qui nous fait passer des vagues de plaisir à des orgasmes aussi forts que ceux que j’ai connu, alors oui, il y a bien une paroi de verre.
    Tout dépend de ce que l’on y met derrière. 🙂
    Voilà comment je la vois aujourd’hui, une réponse de normand 🙂

    Nous attendons avec impatience de lire ce que tu as ressenti, comment tu vis le franchissement de cette nouvelle étape et ce qu’elle t’inspire

    Je dirais qu’elle a été en tout point semblables à mes meilleures sessions, à une différence près, c’est que j’avais très envie d’insérer un masseur, mais les vagues étaient si fortes et si rapprochées qu’elles ne m’en ont pas laissé le temps. Après une demie heure de ce traitement, qui semble être ma durée privilégiée, elles se sont calmées, j’étais trop épuisé pour enchaîner sur une séance avec masseur, je me suis endormi comme un bébé 🙂
    Donc hors mis cette envie d’insérer un masseur, cette séance anerosless a été vraiment semblable à une séance avec masseur.
    En revanche, je vois les possibilités immenses que cela ouvre. Si je parviens à maîtriser cette façon de faire, que je sois capable de la reproduire en tous lieux et en toutes situations, imaginez les perspectives inouïes que cela ouvre….
    C’est gigantissime.
    Une des questions que je me pose, c’est comment cela va se passer lors d’un rapport ‘normal’? Vais je être capable d’associer plaisir pénien et plaisir prostatique? C’est encore un peu tôt pour l’envisager, mais si je parviens à maîtriser cette technique, nul doute que j’essaierais.

    #29684
    Jieffe
    Participant

    Bonjour les amis,

    J’ai pu m’offrir Samedi un petit Bootie M. J’ai failli prendre le L, j’ai bien fait de choisir celui ci, j’ai mis un moment à l’insérer…
    Bref, j’ai fait un rapide essai hier, ça me plait bien. Je l’ai porté un petit moment, c’est très agréable, et il suffit de faire de bouger un peu son bassin, de faire des mouvements circulaires ou d’avant en arrière pour ressentir les prémices du plaisir. J’ai même failli avoir un orgasme.
    Ça me plait vraiment bien. Je vous confirmerai ça dans l’avenir.

    #28664

    En réponse à: Mes débuts

    Philaneros
    Participant

    Bonjour à tous

    De retour après 5 mois de silence, 5 long mois de silence sans vous donner des nouvelles de mon avancement il est était temps que je vous fasse part de ce qui c’est passé.
    Je vous lis tous les jours et remarque les progrès de certains @jieffe et je me langui de lire certain poste dans les quels je remarque des similitudes avec mon parcours je pense @bzo @ch313 et d’autres notamment @envole qui se sent vivre comme elle le désir depuis tant de temps .
    Pour en revenir à moi j ai eu une période creuse en terme de massage à proprement parler c’est à dire avec masseur, une petite séance par-ci par-là mais sans grand succès. Du coup j’ai acheté le Bootie S histoire de stimuler un peu plus ma prostate que je ne sens toujours pas d’ailleurs du moins je crois…
    Je l insére comme ça des fois le soir en rentrant du boulot quand j ai eu de bonne sensations dans la journée ou bien sur la route en rentrant ( les vibrations de la route et le frottement de la ceinture sur mes tétons me procure pas mal de plaisir) le plaisir ne se fait pas attendre des l insertion je me prend une rafale !
    L aneros ne m’a pas trop satisfait durand cette période , perte des sensations que j avais eu des le debut. J ai même perdu mes orgasmes qui me mettent a la limite de la perte de connaissance, du coup j ai acheté un autre masseur mais vibrant cette fois et j avoue avoir eu du plaisir avec mais pas comme je l attendais .

    Je suis revenu avec l hélix depuis peu et je commence a bien le resentir il me re procure du plaisir , je joue avec le vibrant aussi lors de mes sessions, la combinaison de 2 me convient bien. Dimanche j ai pu pratiqué pendant 2 heures et je peux vous dire que j’ai bien joui surtout sur le ventre avec le vibrant je suis quasi sur d avoir eu des orgasmes anal , ils étaient bien différents des autres que je venais d’avoir je pouvais respirer et gemir normalement tout en ayant du plaisir , c’était wahoouu !
    Du côté couple c’est toujours aussi bon mais en mieux ! Je prends un pied de malade avec ma femme lors de nos ébats . Je décolle au quart de tours quand elle me caresse les tétons, je ressens du plaisir dans mes bourses comme des petites décharges électrique mais très agréables ensuite arrive une puissante gaule avec un pompage de mon sexe comme si j ejaculer mais pas de sperme juste du liquide séminal en bonne quantité puis viennent les contractions de tous genres : annale jambes fesse et bas du ventre. Je ressens aussi ces orgasmes lors de la pénétration surtout quand elle prend mes testicules dans ces mains.
    J arrive a resentir ces orgasmes en aless tout en me caressant les tetons, des fois rapidement et d’autres ou je sent qq chose qui remonte jusqu’à à ma gorge mais qui ce bloque à ce niveau ( shakra de la gorge bloqué ?)
    Ce soir j ai eu l occasion vite fait de m enfoncer mon vibrant et j’ai décoller en moins de 3 min avec un double orgasme dont celui qui me déstabilise et me fait perdre à demi connaissance. J ai été surpris de la rapidité et surtout de la force dommage que je n ai pas pu continuer…
    Je reviendrai vers vous dès que j aurai reçu mon G spot metal wand, vous m avez donné envie et il pourra servir aussi pour madame . A bientôt .
    Bien à vous.

20 réponses de 1 à 20 (sur un total de 93)