20 réponses de 1 à 20 (sur un total de 45)
  • Auteur
    Résultats de la recherche
  • #32499
    Avatar
    sasori no chitsu
    Participant

    Il y a quelques années, il m’arrivait d’avoir des envies de me faire pénétrer. Quand l’envie devenait forte, je mettais un préservatif sur la plus belle des carottes que je trouvais et hop. Depuis je suis heureusement passé aux sextoys (même si j’ai de chouettes souvenirs avec les carottes). Il y a à peine trois ans je commence à entendre parler de la prostate en me renseignant sur les sextoys. Mes sensations sexuelles et plus globalement ma sexualité à ce moment n’étant pas au mieux, je me dis que ça valait le coup de tenter. Après avoir fait pas mal de sites, c’est NXPL qui me convainc de commencer avec un Helix (classique, le trident n’existant pas encore. Au passage je chope du lub siliconé (Pjur, Back Door je crois). Je ne sais plus si c’était avant ou pas mais c’est à peu près à ce moment là qu’on a fait nos premières essais de pegging (j’avais vraiment envie de me faire pénétrer). J’en parlerai ailleurs.
    J’ai fait quelques sessions avec l’Helix sans trop ressentir grand chose si ce n’est que je n’appréciais pas trop le contact du plastique dur, que ce soit au niveau de l’anus et surtout au niveau de la « pièce » du périnée. Et puis j’ai trouvé que le lubrifiant silicone c’était trop galère (ça coule partout, ça reste sur les mains malgré plusieurs lavages etc.) Je repasse sur du lubrifiant à l’eau et je refais comme ça quelques sessions.
    C’est d’abord avec le bootie medium (Fun Factory) que j’ai eu des sensations, notamment une fois en me balançant sur une chaise en appuyant bien sur la base du bootie pour le faire bouger. Ce jour là j’ai sentie que j’étais proche d’un grand plaisir (enfin j’étais déjà dans un plaisir certain). Mais j’avais l’impression que le plaisir venait aussi (surtout ?) de l’anus. Mais je n’ai jamais revécu ça avec le bootie (ni avec l’hélix). J’ai ensuite acheté un Icycle n°46 (masseur prostatique en verre). Un jour j’ai cru avoir un orgasme avec : j’étais à genoux sur le lit, mais penché la tête contre la couette (comme une femme en levrette qui ne s’appuie pas sur ses bras), et je bougeais frénétiquement le n°46 avec ma main et franchement ce jour là je ressentais des choses (après plusieurs autres essais moins fructueux). J’ai senti venir un orgasme (après au moins 30 minutes) et j’ai rempli mon caleçon de sperme (mon sexe n’étant pas en érection). Oui mon caleçon, car ça m’aidait musculairement à tenir mon bras. Mais je me rend compte alors que le plaisir de l’orgasme n’était pas si exceptionnel, et même j’avais presque plus de plaisir avant d’éjaculer (et surtout avant je sentais les choses dans mon cul, ce qui était pas ou beaucoup moins le cas pendant l’éjaculation). J’en conclus que les frottements de mon sexe contre le caleçon, qui lui bougeait avec ma main avait probablement provoqué un orgasme classique (du moins une éjaculation, car pour moi ce n’est pas systématiquement synonyme). Je précise ici que j’ai l’éjaculation facile (par exemple je suis capable d’éjaculer en me frottant entre les fesses de ma femme, point sur lequel je reviendrai dans une autre discussion (je parle de la pratique de la masturbation entre les fesses, pas de l’éjaculation facile)). C’était il y a 18 mois, un truc comme ça.
    Depuis j’ai pas fait beaucoup de « sessions », parce que la vie, mais aussi un peu de guerre lasse, mais sans jamais me dire que je laissais tombé. Car je ressens toujours cette envie, cet appel qui vient de l’intérieur. Dernièrement je me suis procuré un Loki Wave (payé à crédit) en espérant que ça fasse une différence. Je me suis dit, reprenons les bases et je me suis fait un protocole avec détente (pas facile pour moi), mise en place du Loki sans l’allumer, quelques contractions puis allumage des mouvements du Wave mais sans les vibrations (j’ai passé sur le fait que j’avais déjà essayer les vibrations avec un Duke (Fun Facto): plutôt agréables pendants quelques instants puis ça m’anesthésiais, alors je voulais pas être anesthésié encore une fois). Je n’ai pas ressenti grand chose même si j’ai eu la patience de rester 1h30. 2 ou trois jours après j’ai fais une session dans un bain chaud, toujours avec le Loki Wave. Sans résultat.
    Sinon il y a des moments ou je me masturbe en chevauchant mon Mustang, ça m’excite et augmente mon plaisir (à la fois de masturbation et d’orgasme), mais pas non plus de façon incroyable, et puis pour être honnête, le Mustang c’est un peu trop large pour mon petit cul, ça rentre (surtout si je me prépare avec les 3 booties successivement ), mais ça fait un peu mal, tant en largeur qu’en profondeur (de toute façon il rentre pas entièrement). Bref, un jour je prendrai un plus petit.
    Ha et il y a aussi des essais pas très fructueux que j’ai mené avec la Pure Wand (N Joy). Au final c’est surtout ma femme qui en profite (je luis masse le clitoris avec).

    Constat sur plusieurs points.
    1. Mes sessions ne sont pas assez fréquentes (moins de 30 sessions je dirais en 2 ans) et pas assez régulières (pas de routine mise en place), si on parle de vraies sessions avec relaxation etc (enfin autant que c’est possible pour moi), on est sur 10 maximum. Et puis bon, parfois ça part en masturbation – je sais : c’est mal.
    2. Beaucoup de mal à me détendre et à prendre le temps, c’est pas dans ma nature. Et puis j’ai d’autres priorités (conclure ma reprise d’études) qui ne me laissent pas serein. Parfois c’est le chat qui commence à miauler (je n’ai pas de jardin), parfois les grincements du lit qui me perturbent…
    3. Je sais pas comment vous êtes foutus vous, mais moi presque tous les joujoux que je m’introduis se retournent si je ne les tiens pas. Les Booties et le n°46 se retournent complètement, le Hélix et le Loki Wave se mettent franchement sur le côté. Ce qui fait qu’à l’intérieur, comme je sais pas reconnaitre la sensation d’un toucher sur ma prostate, bin je sais pas trop si elle est sollicitée. Je me suis toujours dit que, vu que mon sexe part de travers, la « de traversitude » devait se prolonger à l’intérieur (l’explication de la twisterie des joyeux joujoux ?)
    4. Je suis entravé par le fait que le plaisir sexuel pour moi c’est le mouvement de mon corps, la contraction de mes abdos etc… le fameux paradoxe qui revient souvent sur ce site, l’excitation et la détente, bin je suis en plein dedans.
    5. Je ressens du plaisir avec mon anus et ça c’est bien (que de plaisir le jour où, moi à 4 pattes, ma femmes me léchait l’anus en me masturbant, dommage qu’il n’y a pas eu de suite). Mais par contre avec le Hélix c’est plutôt du désagrément à ce niveau. Est-ce que ce plaisir de ‘anus peut-être mis au service d’un orgasme prostatique ? Parce que j’ai parfois l’impression qu’un orgasme de l’anus me serait plus accessible… (faut que j’achète un dildo à rainures)

    résolutions :
    A. Je ne vais plus essayer d’avoir un orgasme prostatique, pas avant d’avoir la tête libérée (fin de ma reprise d’étude qui est une grosse prise de tête, d’ici un an et demi). Mais je ferai quelques sessions de temps en temps sans rien en attendre et surtout je vais essayer d’ici là de :
    B. travailler mon périnée : je ne parviens que difficilement à maintenir une contraction continue (le périnée c’est bien le muscle qui fait aussi bouger le pénis hein, on est d’accord ?) Pour ça je vais essayer de maintenir des contractions à certains moments, comme quand dans mon lit avant de dormir.
    C. Je vais essayer de sentir ma prostate (même quand je mets le doigt je ne suis jamais sûr que ce que je touche c’est la prostate). Que pensez-vous des boules de geisha pour homme ? Et à part les B-Ball de Fun Factory, il y a des alternatives ? Est-ce une bonne idée ? Plutôt la Uno ou la Duo ? Je pensais essayer ce genre de sextoy pendant que je cours sur mon vélo elliptique pour le mouvement.
    D. Mon plan est de reprendre les bases avec un aneros. Je pense prendre un trident pour que la bille arrière se coince entre mes toutes petites fesses (pour que ça tourne moins). Vu mon expérience pas génial avec le Hélix, est-ce que je repars là-dessus ou est-ce que j’essaye autre chose (Progasm, Eupho, MGX) ? Le plastique est-il toujours le même ?
    E. Quand j’aurai – enfin – terminé ma reprise d’étude je passerai à au moins 2 sessions protocolisées par semaine
    F. Je prendrai aussi le temps (quand j’en aurai plus) de lire plus en détails les conseils et témoignages sur ce forum (même si j’en ai déjà lu un peu).
    G. Faut que je travaille aussi la lubrification, faut que j’en mette plus (je sais pas vous, moi je fais ça avec une seringue en plastique dont j’ai coupé la pointe).
    H. Mes posts sont beaucoup trop longs, c’est parce que c’est pas clair dans ma tête et surtout c’est une longue histoire. Pour le témoignage sur ma vasectomie ce sera beaucoup plus court et ordonné, promis.

    #32313

    En réponse à : Besoin d’aide

    Avatar
    youngboy
    Participant

    Oui autant pour moi je parlais du fun factory duke. En fait je voudrais un nouveau masseur qui m’aide à ressentir de nouvelles choses à expérimenter de nouvelles sensations car c’est en explorant que je découvre mon plaisir. Ce qui me plait avec les vibrants c’est qu’ils m’excitent vraiment contrairement aux manuels qui me demandent un peu plus de concentration mais ceci dit c’est également avec les manuels que je ressens le plus de choses … je pense donc me diriger sur le progasme junior, sauf si vous connaissez un autre masseur autre que l’helix qui pourrait me permettre d’explorer un peu plus ce que ma prostate a m’offrir ( sachant que n’ayant jamais réellement connu d’orgasme prostatique je suis plus orienté sur un masseur débutant ou intermédiaire). Merci d’avance pour vos conseils

    #32300

    En réponse à : Besoin d’aide

    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Le Lelo Duke n’existe pas @youngboy. Le nom Duke est attaché à un modèle de masseur prostatique vibrant de la marque Fun Factory testé ici https://www.nouveauxplaisirs.fr/test-du-vibromasseur-prostatique-fun-factory-duke/2186.
    En matière de masseur prostatique Lelo vend
    -1) Le Loki (à simples vibrations),
    -2) le Loki Wave (à vibrations et mouvement de pression sur la prostate façon « Viens ici ») comme le Ina Wave testé ici https://www.nouveauxplaisirs.fr/test-du-lelo-ina-wave-et-mona-wave/16125,
    -3) Le Hugo (ou la version Bruno moins chère sans télécommande) testé ici https://www.nouveauxplaisirs.fr/test-du-masseur-prostatique-vibrant-lelo-hugo/16876.

    Que cherches-tu pour évoluer? Plutôt une autre forme de stimulation, si tu penses être bloqué dans ton cheminement tel que tu le pratiques? Ou bien recherches-tu maintenant plus de pression sur l’anus et dans le rectum, plus de volume?

    Je ne pense pas que tu aies absolument besoin des vibrations au stade où tu en es. Selon ce que tu nous dis, tes sessions t’apportent déjà un plaisir nouveau et intense. Les masseurs que tu utilises sont donc efficaces pour te conduire vers le plaisir prostatique. En règle générale tous nos amis qui parviennent à vivre ce que tu vis maintenant constatent que le plaisir qu’ils ressentent ne cesse de s’amplifier jusqu’à les plonger dans des orgasmes incontrôlables. C’est une question d’application, de patience et de confiance. Tu nous prouves que tu possèdes toutes ces qualités.

    Personnellement je te conseillerais plutôt le Prograsm Junior qui a en outre l’avantage d’être moins cher que les masseurs vibrants de qualité.

    Bon cheminement @youngboy.

    #32271

    En réponse à : Besoin d’aide

    Avatar
    youngboy
    Participant

    Alors pour ce qui est de la relaxation c’est indéniable que c’est indispensable. J’ai commencé à ressentir des choses dès lors qu’vant les contractions je prenais 15-20 minutes avec un masseur en moi tout en respirant et en essayant d’etre le plus calme possible. Pour ce qui est de mon cheminement j’ai essayé de do nothing,sans succés. Mais j’ai également compris que ce qui semble fonctionner sur beaucoup ne marche pas sur moi et c’est pourquoi j’ai exloré longtemps avant de trouver ce qui me plaisait. Mes sessions se ressemblent peu, je vais là où je trouve du plaisir. Mais généralement je commence par me détendre puis j’enchaine les contractions tres douces, juste en essayant de sentir la tete du masseur glisser, lorsque je le sens j’enchaine les contractions à un rhythme assez rapide et la chaleur m’envahit. En revanche les contractions involontaires sont invisibles, parfois j’ai l’impression d’en avoir mais c’est plutot mon esprit qui les perçoit car cela ne concerne pas la prostate mais uniquement les jambes. En revanches lorsque dans mes sessions je perd le fil, je n’arrive que tres rarement à récuperer le plaisir et donc je finis manuellement par un orgasme très amélioré et à ce moment là des contractions m’envahissent. Cela dit meme sans contraction le plaisir est là donc ce n’est pas grave. Ps : si vous pouviez me conseiller entre l’achat d’un lelo duke ou un progasm junior ( ou peut etre l’eupho mais je doute que je sois prêt) ça serait gentil !

    #32231

    En réponse à : Besoin d’aide

    bzo
    bzo
    Participant

    m’orienter sur un lelo duke

    à prendre un vibrant, prends plutôt un Aneros Vice, c’est toujours le meilleur à ma connaissance

    en mode non vibrant, c’est un des meilleurs masseurs que j’ai utilisé

    #32226

    En réponse à : Besoin d’aide

    Avatar
    youngboy
    Participant

    Bonjour tout le monde je revient donner des nouvelles. Alors disons que je progresse c’est indéniable ! Je prends du plaisir sur chaque séance, un plaisir assez fort localisé sur la prostate, la plupart du temps c’est grace à l’helix que je l’obtient. J’ai par ailleurs ressenti un jour un plaisir plus particulier, plus grand, plus vaste, j’ignore si il s’agissait d’un orgasme prostatique mais qu’est ce que ce fut bon ! Malheureusement c’était court et je n’ai jamais plus réussi à obtenir cela. Je suis donc toujours dans l’attente d’un orgasme bien que je le cherche plus, le plaisir étant tellement satisfaisant. En revanche je compte élargir ma gamme de masseur et j’hésite sur mon achat, j’adore le coté vibrant de certains masseur et c’est pour cela que je souhaiterait m’orienter sur un lelo duke qui me donne fort envie. J’aimerai également un aneros supplémentaire afin d’essayer un autre masseur manuel qui je le sais sont parfait pour les débutants come moi, et un progasm junior me donne très envie. J’hésite vraiment et j’aimerai vos retours experimentés pour me faire un avis.

    #31630
    nikos
    nikos
    Participant

    Bonjour WTIL / éveille ta joie

    C’est amusant beaucoup de points communs. Nous avons en gros le même âge, 3 enfants (qui ont parfois du mal à dormir la nuit à l’heure où nous nous offrons à nous-même) des interrogations sur la sexualité dans notre couple.

    Nous débutons dans notre cheminement anérotique et avons juste entrouvert les portes du paradis prostatique.

    Nous débutons ensemble à quelques jours près nos expériences en hypnose érotique d’après l’article de ton blog.

    Nos parcours sont différents mais nos chemins se croisent aujourd’hui. J’ai l’impression que ton intérêt pour le tantra et ta pratique du yoga t’apportent des techniques de respiration, de détente et le lâcher prise qui te mettent dans d’excellentes dispositions pour découvrir tout le potentiel de ton corps et de ton esprit.

    Mon propre cheminement a commencé avec l’helix il y a 3 ans. Ma courbe d’apprentissage semble plus lente car j’ai tout à apprendre en même temps, respiration, détente et lâcher prise. Mon parcours s’abreuve depuis deux semaines à la source de l’hypnose érotique.

    J’ai hâte de lire ton article sur NXPL détaillant ton parcours en hypnose, de savoir quels sont les fichier que tu nous conseille, qui te font décoller, et les jalons qui ont marqué ta progression.

    Y a-t-il eu comme pour les orgasmes prostatiques une phase de découverte, un moment où tu t’es dit : eurêka c’est donc ça la transe, c’est génial ! Alors que tu ne savais pas à quoi tu devais t’attendre au préalable ? Tu as douté lorsque tu as vécu tes premiers flops et sessions rongées par une trop grande attente ?

    J’ai compris ce we que mon approche en hypnose est encore désordonnée. Mes premières découvertes avec mistress Amethyst ont été « gonflées » par l’excitation de la nouveauté, mes bonnes sensations étaient probablement des vagues de plaisir A-less parcourant tout mon corps que je n’ai pas su différencier d’une transe dont je ne connais pas encore les sensations.

    En d’autres termes je n’ai pas du tout été réceptif lors de mes sessions d’auto hypnose ce we. Je pense que je vais devoir travailler sur ma suggestibilité. Peut-être m’entrainer et m’habituer avec des suggestions plus simples que celles relativement complexes visant à implanter des triggers tout de suite.

    C’est un peu comme si je commençais mes recherches sur l’orgasme prostatique directement avec le vice ou le duke et les vibrations à fond sans avoir au préalable musclé mon périnée pour acquérir un peu de finesse dans les contractions et les micro-sensations. Je brule les étapes.

    Comment peut on s’entraîner en hypnose ? Comment passe-t-on du mode analytique peut être un peu réfractaire à l’hypnose au mode bon sujet sachant se laisser aller ?

    Comment y es-tu arrivé @eveilletajoie ?

    @adam, @Ronan Moal, quels conseils formuleriez vous pour améliorer ma sensibilité à l’hypnose ?

    #26709

    En réponse à : Premières expériences

    Avatar
    eveilletajoie
    Participant

    Retour à chaud sur ma session, entre la nuit dernière et ce matin
    Session nocturne hier avec le peridise, caresses et respirations profondes m’ont fait retrouver quelques brèves étincelles au niveau de ma prostate… puis je me suis endormi, masseur toujours en place. pas d’autres sensations au cours de la nuit
    j’ai pris ma matinée, et j’en ai profité pour une longue session avec un bain, pour essayer. beaucoup de plaisir régressif, les yeux fermés dans le bain chaud, peridise en place, mon corps s’est tourné et retourné presque tout seul, je me suis beaucoup caressé pour faire monter l’excitation, et forcément j’ai eu envie de plus de sensations au niveau prostatique… j’ai embrayé avec l’helix, puis le duke… j’arrive à générer beaucoup d’excitation mais les sensations internes de mes premières séances ne sont plus là, où alors je ne les perçois plus comme avant

    j’ai fini par une séance en « do nothing », dans mon lit, allongé avec le peridise… et je réalise que les sensations sont toujours là, mais que j’ai un mal fou à les écouter. je compte mes respirations, et malgré les petits pétillements de plaisir, je n’arrive pas à tenir plus de 5 respirations sans être complétement parasité par une pensée
    j’ai fini par mettre le son d’un film érotique dans mes oreilles pour avoir quelque chose à quoi me raccrocher, et pendant quelques minutes mes ressentis intérieurs ont fait une jolie danse avec les souffles et gémissements des actrices

    je suis revenu à mon sexe pour finir, le liquide séminal a coulé abondamment… pas de doute j’étais au bon endroit mais pas assez à l’écoute
    comment faites-vous pour focaliser votre attention sur votre prostate? moi j’ai l’impression qu’au fil du temps, ma pratique a rendu mon corps beaucoup plus sensible aux caresses externes, sur mon ventre et ma poitrine par exemple, mais que du coup, comme avec mon sexe, ces sensations écrasent complétement celles plus subtiles de ma prostate

    je crois qu’il y a un déclic à trouver, mais je n’y suis pas encore… ma pratique reste très masculine, dans le contrôle, l’action, l’envie de faire monter les choses… et l’écoute et la surprise manquent un peu d’espace pour s’exprimer

    #26611

    En réponse à : Premières expériences

    Avatar
    eveilletajoie
    Participant

    Bref, je me suis offert 2 heures de plaisir très doux… entre l’envie de dormir et l’envie de caresser encore juste un peu. J’ai fini la session avec le duke en mode vibrant… quand les sensations sont déjà là la vibration devient intéressante… à creuser. Petit essai avec le stronic, sa taille demande pas mal de préparation, et je pense qu’il faut des séances un peu spécifiques pour en tirer parti.

    #26352
    nicolas775
    nicolas775
    Participant

    @bzo Bonjour, bzo. Je tenais à vous remercier.
    Je tiens à vous remercier parce que quand, il y a peu de temps, j’ai commencé à lire votre premier journal puis le second, j’ai été captivé.
    On perçoit avec une extrême précision la description de la relation passionnée qui vous lie tous les trois : vous-même, votre prostate et le G Rider.
    On est captivé par votre rapport à la jouissance et je vous remercie parce que c’est communicatif.
    Je tiens également à vous remercier car j’ai acheté le G-Rider qui m’a fait grimper plusieurs étages,
    Je tiens SURTOUT à vous remercier parce que la lecture de la relation de vos séances successives, non seulement a eu pour effet de m’exciter au plus haut point, mais elle m’a permis d’appréhender mes séances d’une façon totalement nouvelle, ce qui m’a permis de faire voler en éclat des blocages qui m’interdisaient toute progression dans mon cheminement.

    Je dois au préalable décrire mes débuts qui ont été très très lents. J’ai commencé il y a plusieurs années avec un Helix en suivant méticuleusement les recommandations du traité. (1/2 heure d’immobilité, de respiration, puis poursuivre respiration/contractions volontaires…). J’ai bien respecté 48 à 72 heures entre les sessions… (bof !)

    Je réalise aujourd’hui, après vous avoir lu, qu’en m’évertuant à respecter les 15 à 20 minutes « syndicales » de respiration abdominale je tuais à leur naissance des vagues de plaisir qui ne demandaient qu’à se développer quelques minutes après l’insertion du masseur.

    Je viens de me souvenir qu’un jour, la machine avait commencé à s’emballer toute seule ayant toujours le masseur en moi alors que j’avais mis un terme à une session complètement insipide. Je regardais la télévision, en ayant oublié mon Helix, en respirant normalement, et sans effectuer la moindre contraction quand soudain j’ai été submergé par des vagues de plaisir de plus en plus fortes, associées à des contractions involontaires qui faisait danser l’Aneros en moi d’une façon extraordinaire.

    Cela ne s’est jamais reproduit. Mais je me suis obstiné. Comme vous, j’ai expérimenté de multiples instruments : Helix Syn(*), puis Progasm (**), puis Vice(***) puis NobEssnce Romp(****) puis N’joy Vand(****), puis Duke vibrant (***), Bootie (bof !) puis Lelo Hugo vibrant (*****).

    L’utilisation de tous ces jouets au gré de mes envies a eu pour effet de sensibiliser considérablement ma prostate. A tel point que je me suis mis à ressentir de très agréables sensations dans ma voiture sur le trajet qui me sépare de mon lieu de travail. Ma prostate réagit délicieusement aux vibrations du moteur et de la route.

    C’est pourquoi, à peine rentré chez moi et chauffé à blanc, j’entamais des séances qui se caractérisaient, à cause de concentration obstinée sur la détente et la respiration à annihiler toute progression dans la recherche de la jouissance prostatique.
    En parcourant votre journal, mon déblocage est venu en lisant ceci :
    -« il faut se laisser aller à ce qui se passe, il y a une tempête sous le capot, il faut se laisser entraîner par ce grand tourbillon » ;
    -« A trop vouloir se relâcher, il peut arriver qu’on défasse ces bonnes tensions »
    Je me suis précipité pour commander mon G Rider (****** ! !) et j’ai trépigné d’impatience jusqu’à ce que je le reçoive.
    J’ai aussi complètement modifié mon approche de mes séances.

    1-je suis à l’écoute de ma prostate, c’est elle qui commande;
    2- elle me commande depuis quelques semaines au moins une séance chaque jour et parfois plusieurs séances, pas nécessairement longue, mais toujours gratifiantes;
    3-dès qu’elles commencent à poindre et sans attendre, je surfe sur les premières vagues de plaisir qui sont à chaque fois au rendez-vous, ce qui ne m’étais pas arrivée depuis mes débuts.
    Je me «chauffe » avec l’Helix, le Vice puis je termine avec le G Rider, j’arrête une heure puis je recommence dès que cela me «démange» jusqu’à ce que la fatigue et le sommeil l’emportent et j’en suis heureux.

    Pour l’instant, je me sens comblé par ces plaisirs et advienne ce qui pourra.

    #26351

    En réponse à : Premières expériences

    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Merci pour de nous apporter tes premières impressions sur le duke et le stronic drei. Pour ceux qui voudraient en lire un peu plus je mets en lien ci-après les tests effectué par @adam et les messages du forum qui en parlent :
    Test du Duke
    liste des messages du forum qui citent le mot « duke ».
    Test du stronic zwei
    liste des messages du forum qui citent le mot « zwei ».
    Bon cheminement @whattimeislove.

    #26298

    En réponse à : Premières expériences

    Avatar
    eveilletajoie
    Participant

    Bonjour à tous
    Premier retour à chaud sur une séance découverte avec les fun factory duke et stronic zwei.
    J’avais tout mon temps pour cette séance, j’ai pris le temps de préparer mon lubrifiant avec 1 part d’huile de lin pour 3 d’huile de coco fondue, et ça se présente plutôt bien avec un produit qui reste huileux et pas solide, donc facile à utiliser
    J’ai commencé par un long massage sensuel, comme j’ai rarement le temps d’en faire, puis mise en place des masseurs: peridise, puis helix, puis duke et enfin stronic.
    Sans faire trop de détails, et pour parler principalement de mes nouveaux jouets (merci à mon généreux bienfaiteur)
    – le peridise reste fidèle à lui-même: subtil, très confortable à utiliser, et de bonnes sensations, j’en suis vraiment ravi
    – l’hélix me boude en ce moment. j’ai vraiment connu de très beaux débuts avec lui, mais depuis un mois et demi, plus grand chose. Et puis sa poignée et sa butée ont tendance à régulièrement tourner (jusqu’à un demi tour complet parfois), ce qui le rend inefficace, me déconcentre… bref, je le réserverai pour des séances très immobiles, sur le dos avec un coussin sous les reins ou sur le flanc, sans doute ce qui est le plus pertinent
    – le duke : le contact du silicone est super doux, ce qui rend la caresse très agréable. il est super flexible, ce qu’on ne perçoit pas forcément sur les photos, et le passage du coude entre la fiche rectale et le point qui appuie sur la prostate se fait très bien. Les dimensions sont juste bonnes pour sentir une présence imposante sans gêner ni blesser. Les vibrations sont puissantes et il y a deux modes de vibrations irrégulières qui sont vraiment intéressants. La butée périnéale est très confortable, bref, c’est un jouet qui m’inspire de bonnes choses à découvrir – à creuser quant à une utilisation sans vibreur pour voir comment il réagit aux contractions de mes muscles
    – et enfin le stronic: très gros jouet, même sur sa première partie il y a un peu de travail de souplesse pour l’accepter pleinement… pour la deuxième boule elle est effectivement pour l’instant inutilisable pour moi. Le gros point fort de ce masseur, ce sont ses modes de vibration qui massent d’avant en arrière, avec beaucoup de puissance, et surtout quelques patterns de vibrations qui montent en puissance où font des a-coups… rien que de tenir le stronic dans la main et d’allumer les vibrations est vraiment excitant. En revanche sa taille est effectivement pénalisante, d’autant plus que, encore plus qu’un aneros, il a besoin d’avoir la place de bouger pour pouvoir faire son oeuvre correctement. Moi je me suis retrouvé avec un jouet dont la première partie était un peu coincée en moi, et c’est finalement l’extérieur qui bougeait plus que l’intérieur. Néanmoins, le poids de l’engin et la puissance du moteur font que, rien que comme ça, mon bassin et mes cuisses se faisaient gentiment secouer.
    Bref, je rejoins complétement l’avis d’Adam sur le sujet: ce serait un jouet excellent si son diamètre le rendait plus accessible. Pour l’instant je vais y aller mollo, et je note aussi qu’il est utilisable en externe pour masser puissamment d’autres parties du corps

    Bref, séance un peu fofolle ce matin. Comme un gourmand devant un buffet de desserts, j’ai goûté à tout, et je me suis sans doute un peu saturé. J’avais envie de jouer le jeu du testeur, j’en retire que pour mes séances de plaisir, rien ne vaut de se focaliser sur un jouer ou deux.

    Mes meilleures sensations restent celles du début de séance, où je n’étais pas accaparé par la logistique des jouets et le choix du mode de vibration.
    Et mon meilleur jouet reste mes mains. J’ai vraiment pris le temps de me faire de longues caresses très très lentes sur tout le corps, et c’est ce qui m’a fait le plus décoller aujourd’hui.
    Bon weekend à tous !

    #26174

    En réponse à : Mon petit journal

    Avatar
    eveilletajoie
    Participant

    Je dirais même plus, tu es un chef, bzo !
    J’ai eu la réponse de fun factory: stérilisation à l’eau bouillante pour le duke, toy cleaner pour le stronic.
    En revanche (je pense que tu le sais déjà) comme ils sont en silicone, il ne faut pas qu’ils soient en contact dans le colis sinon ils vont fondre et fusionner ensemble.
    Ça c’est une découverte pour moi 🙂
    Très belle soirée bzo et jieffe

    #26049

    En réponse à : Mon petit journal

    Avatar
    eveilletajoie
    Participant

    bonsoir bzo, et merci de ton retour rapide
    sur le duke je crois avoir lu que la partie vibrante se détache, donc pas de souci pour la stérilisation
    qui plus est, j’ai un fun factory à la maison, acheté il y a une douzaine d’années (quand j’étais jeune et fou) et le silicone est vraiment au top de la tenue dans le temps et au nettoyage – c’est aussi pour ça que je me sens en confiance avec cette marque

    pour le stronic zwei effectivement j’étais passé à côté de la taille du bulbe, j’avais lu le test du stronic eins qui a une forme plus classique et progressive
    mais bon, j’ai déjà une certaine aisance avec mon pureplug large (3.8cm en acier) et pour avoir fait quelques essais avec la main, j’ai pu voir qu’après une bonne séance avec mon helix, je suis généralement chaud et bien détendu, et pas effrayé par une sensation de remplissage important

    pour la stérilisation, j’ai fait un mail à fun factory pour savoir ce qu’ils en pensent… j’ai dans l’idée de le suspendre pour n’immerger que la partie silicone et préserver la tête de commande. au pire des cas je le protégerai avec un préservatif à chaque usage si j’ai des doutes.

    bref je maintiens mes préférences, si c’est ok pour toi bien évidemment. je suis en confiance avec cette marque, et puis le design coloré et assez voluptueux me fait beaucoup plus envie que les nexus par exemple, dont le look un peu trop techno ne m’excite pas du tout… et je crois que c’est fondamental d’avoir déjà un bon feeling avec ces objets de plaisir

    pour le côté pratique, j’ai déjà un compte mondial relay à l’adresse mail citée plus haut… je l’enlèverai du forum quand tu en auras pris note pour ne pas trop la laisser trainer en ligne.

    merci pour ta générosité, dans le matériel puisqu’on en parle aujourd’hui, mais aussi pour tes témoignages abondants et avisés… tes idées font du chemin chez moi et ton coup de pouce me fait évoluer quant à l’idée de tester différents modèles pour trouver les bonnes sensations, et celui qui me conviendra… je vais mettre un peu de sous de côté au fil des mois pour aller faire des infidélités à mon helix, peut-être du côté du progasm jr.

    à très bientôt !

    #25988

    En réponse à : Mon petit journal

    bzo
    bzo
    Participant

    bon, concernant mon petit listing, je vais pas tout mettre en une fois,
    je mets d’abord ceux facile à identifier

    ils ont tous très peu été utilisés, sauf mention contraire

    -Joy Division XPander non vibrant, taille moyenne
    -Aneros Helix
    -Fun Factory Duke vibrant
    – Nexus G-Play large
    – Nexus Ridge Rider
    – Nexus Titus
    – Nexus Sparta (pas sur que le vibreur fonctionne, je dois vérifier)
    – Nexus Vibro
    – Nexus Neo
    – Fun Factory Stronic Zwei
    – Lovehoney Curve Cruiser 5 (pas sur que le vibreur fonctionne, je dois vérifier)
    – Lovehoney Ripple Rider 5 (pas sur que le vibreur fonctionne, je dois vérifier)
    – Prisms Chi Glass Male P-Spot Mass
    – 3 godemichets, tous les trois à ventouse, 2 vibrants (à vérifier encore si fonctionnent),
    tailles, le non -vibrant 19-20cm, les 2 vibrants 19cm et 22cm

    je dois encore faire certaines vérifications pour certains si les vibreurs fonctionnent
    et j’ai encore deux masseurs dont je n’ai pas identifié le modèle

    tout est lavé, est propre mais bien sûr stérilisation nécessaire

    @jieffe si quelque chose d’autre dans la liste t’intéresse, décide-toi vite,
    j’attends encore avec ton envoi un ou deux jours

    #23006

    En réponse à : Journal d'un prostatomane

    aneveil
    aneveil
    Participant

    Merci @bzo pour ta réponse !
    En effet peu de temps après avoir posté j’ai vu que son diamètre flirtait avec les 4cm
    ce qui ne sera pas possible pour moi, idem pour le Vice et le Duke qui me semblent aussi trop énormes, dommage car ces deux derniers ont une excellente réputation.
    J’ai fait des essais avec mon Aneros MGx en positionnant le vibro dans la boucle de l’Aneros
    cela procure de très bonnes sensations et réveille ma prostate sans pour autant m’emmener vers l’orgasme.
    Idem avec le Bootie S en m’asseyant sur le vibro…
    Mais je sais que le problème est psychologique et que certains états émotionnels sont très limitants,
    sur ce terrain j’avance (seul et avec une sexologue) mais le travail est plus long que je ne pensais…

    #22402
    bzo
    bzo
    Participant

    J’ai un problème technique chaque fois que j’écris une réponse, mon message n’apparaît pas, ne sachant si celle-ci est vraiment là , je la remets une deuxième fois, je ne sais pas si cela va apparaître en double pour les autres utilisateurs du forum, si quelqu’un pouvait me le signaler, merci d’avance.

    Ce genre de classement est éminemment subjectif, après avoir découvert le plaisir prostatique,
    comme je l’ai écrit dans un autre sujet, je me suis rué sur les différents modèles de masseur prostatique.
    Les conclusions que je puis tirer de cette frénésie dépensière,
    sont qu’un modèle qui va faire monter aux rideaux une personne,va laisser de marbre un autre
    et que dès lors ce genre de classement ou les différents tests qu’on trouve sur le net,
    sont à prendre avec des pincettes.

    Le plus important, c’est de trouver les modèles adaptés à son anatomie
    et rien que cela a justifié ma ruée sur les masseurs prostatiques
    Le Helix, tant loué sur ce forum, sans doute à juste titre, je le sens vaguement titiller ma prostate
    mais à peine, j’ai beau le bouger,un sentiment d’impuissance et de découragement m’envahit rapidement si j’insiste.
    le Nobessence Romp, sa butée périnéale comme écrit dans le test qui lui est consacré sur Les Nouveaux Plaisirs,
    est extraordinaire mais il est trop court pour moi, il n’arrive pas jusqu’à ma prostate.

    Je regrette vraiment cette particularité anatomique que je semble avoir
    qui fait que seuls les modèles les plus grands et les plus larges, semblent me convenir,
    il m’exclut la très grande majorité des masseurs.

    Je me suis acheté 15 masseurs en un mois, très peu ont trouvé grâce à mes yeux.

    Je tiens à rajouter avant de livrer mes impressions que la notion de « sans les mains », « hand’s free »
    me semble primordiale, actionner le masseur sans les mains est indispensable pour moi pour créer la magie,
    on se fait l’amour, dès que j’y met la main quelque chose se brise, ce n’est plus du tout la même chose
    donc un modèle comme le Fun Factory Stronic ZWEI , je l’ai essayé deux, trois fois mais je l’ai vite abandonné car il nécessite la main pour le massage.

    Ces notes que je donne, sont donc on ne peut plus, subjectives

    Les trois masseurs qui m’enchantent
    et qui constituent ma garde rapprochée sont
    -l’Aneros Vice, aussi merveilleux en mode vibrant qu’en mode non vibrant, c’est celui qui bouge le mieux, un minimum d’effort pour des mouvements délicieusement voluptueux
    -l’Aneros Progasm Classic plus rugueux, c’est un « bad boy », un peu maladroit avec sa double butée qui rend ses mouvements un poil erratique, moins précis qu’avec le Vice mais cela fait partie de son charme
    -le Nexus Excel, son design est quasi identique au Vice mais en plus trapu et légèrement plus court, là où la différence est très nette, c’est sa butée périnéale, assez courte mais très profonde qui lui confère un bras de levier très puissant, difficile à apprendre à le manier, cela devient vite brouillon, il faut y aller tout en douceur et en finesse
    quand on commence à le maîtriser, le moindre mouvement m’arrache un hurlement de plaisir

    Ceux que j’utilise comme pour m’échauffer avant de passer aux choses sérieuses
    -le Nobessence Romp, comme écrit plus haut, trop court pour moi mais sa butée périnéale est tellement effective que souvent je commence mes séances avec (et puis il est tellement beau comme objet…)
    -l’Aneros Progasm Ice, il est soi-disant des même dimensions que le Classic, moi j’ai l’impression qu’il est un chouia plus petit et moins épais mais surtout sa matière est nettement plus glissante, c’est même une vraie savonnette une fois enduit de lubrifiant, je l’aime nettement moins que le Classic, il est trop lisse, trop glissant, j’ai beaucoup moins de plaisir avec, je l’utilise cependant en général après le Romp pour m’échauffer
    -le Nexus Neo un poil trop court et pas assez épais mais je l’utilise aussi dans mes préliminaires, pourra convenir à merveille pour quelqu’un de plus normalement bâti, quelqu’un par exemple pour qui le Helix convient comme taille.

    les Fun Factory m’ont énormément déçu:
    -Fun Factory Stronic ZWEI, comme je l’ai écrit plus haut, est disqualifié car il nécessite la guidance de la main
    -Fun Factory Duke est trop court pour moi, il se positionne mal et ne me fait pas grand en effet

    -autres Nexus , assez consternants pour la plupart, ceux que j’ai achetés en tout cas:
    -le Vibro et le Titus sont tellement courbés, arqués, que j’ai toutes les peines du monde à les garder à l’intérieur,
    de plus ces striures sur tout le corps du masseur, sont sensés provoquer du plaisir mais sont plus une gêne, zéro pointé pour moi pour ces deux modèles
    -Nexus Sparta, zéro pointé aussi, son mouvement est sensé être révolutionnaire, sorte de va et vient au lieu des vibrations classiques mais une fois introduit, on ne sent plus rien, de plus il bouge très mal du fait de ses butées trop courtes, trop épaisses, mal dessinées
    -Nexus G-Rider il semble en panne,plus moyen de le mettre en route, quelques jours seulement après l’avoir acheté mais je n’en attendais de toute façon plus grand chose, ses butées sont aussi épaisses, maladroites, mal conçues, peu favorables au jeu « sans les mains »

    – Lovehoney Curve Cruiser 5 et le Lovehoney Ripple Rider 5 deux modèles vibrants disponibles sur un site anglais, sans grand intérêt, tous ces modèles sont difficiles à bouger du fait de leurs butées conçues n’importe comment,
    de plus ils vibrent trop forts, la prostate est anesthésiée, trop c’est trop

    – Aneros Helix et Aneros Progasm Junior trop courts et pas assez épais pour moi, difficile donc pour les juger

    #22401
    bzo
    bzo
    Participant

    Ce genre de classement est éminemment subjectif, après avoir découvert le plaisir prostatique,
    comme je l’ai écrit dans un autre sujet, je me suis rué sur les différents modèles de masseur prostatique.
    Les conclusions que je puis tirer de cette frénésie dépensière,
    sont qu’un modèle qui va faire monter aux rideaux une personne,va laisser de marbre un autre
    et que dès lors ce genre de classement ou les différents tests qu’on trouve sur le net,
    sont à prendre avec des pincettes.

    Le plus important, c’est de trouver les modèles adaptés à son anatomie
    et rien que cela a justifié ma ruée sur les masseurs prostatiques
    Le Helix, tant loué sur ce forum, sans doute à juste titre, je le sens vaguement titiller ma prostate
    mais à peine, j’ai beau le bouger,un sentiment d’impuissance et de découragement m’envahit rapidement si j’insiste.
    le Nobessence Romp, sa butée périnéale comme écrit dans le test qui lui est consacré sur Les Nouveaux Plaisirs,
    est extraordinaire mais il est trop court pour moi, il n’arrive pas jusqu’à ma prostate.

    Je regrette vraiment cette particularité anatomique que je semble avoir
    qui fait que seuls les modèles les plus grands et les plus larges, semblent me convenir,
    il m’exclut la très grande majorité des masseurs.

    Je me suis acheté 15 masseurs en un mois, très peu ont trouvé grâce à mes yeux.

    Je tiens à rajouter avant de livrer mon classement que la notion de « sans les mains », « hand’s free »
    me semble primordiale, actionner le masseur sans les mains est indispensable pour moi pour créer la magie,
    on se fait l’amour, dès que j’y met la main quelque chose se brise, ce n’est plus du tout la même chose
    donc un modèle comme le Fun Factory Stronic ZWEI , je l’ai essayé deux, trois fois mais je l’ai vite abandonné car il nécessite la main pour le massage.

    Ces notes que je donne, sont donc on ne peut plus, subjectives

    Les trois masseurs qui m’enchantent
    et qui constituent ma garde rapprochée sont
    -l’Aneros Vice, aussi merveilleux en mode vibrant qu’en mode non vibrant, c’est celui qui bouge le mieux, un minimum d’effort pour des mouvements délicieusement voluptueux
    -l’Aneros Progasm Classic plus rugueux, c’est un « bad boy », un peu maladroit avec sa double butée qui rend ses mouvements un poil erratique, mois précis qu’avec le Vice mais cela fait partie de son charme
    -le Nexus Excel, son design est quasi identique au Vice mais en plus trapu et légèrement plus court, là où la différence est très nette, c’est sa butée périnéale, assez courte mais très profonde qui lui confère un bras de levier très puissant, difficile à apprendre à le manier, cela devient vite brouillon, il faut y aller tout en douceur et en finesse
    quand on commence à le maîtriser, le moindre mouvement m’arrache un hurlement de plaisir

    Ceux que j’utilise comme pour m’échauffer avant de passer aux choses sérieuses
    -le Nobessence Romp, comme écrit plus haut, trop court pour moi mais sa butée périnéale est tellement effective que souvent je commence mes séances avec ‘et puis il est tellement beau comme objet…)
    -l’Aneros Progasm Ice, il est soi-disant des même dimensions que le Classic, moi j’ai l’impression qu’il est un chouia plus petit et moi épais mais surtout sa matière est nettement plus glissante, c’est même une vraie savonnette une fois enduit de lubrifiant, je l’aime nettement moins que le Classic, il est trop lisse, trop glissant, j’ai beaucoup moins de plaisir avec, je l’utilise cependant en général après le Romp pour m’échauffer
    -le Nexus Neo un poil trop court et pas assez épais mais je l’utilise aussi dans mes préliminaires, pourra convenir à merveille pour quelqu’un de plus normalement bâti, quelqu’un par exemple pour qui le Helix convient comme taille.

    les Fun Factory m’ont énormément déçu:
    -Fun Factory Stronic ZWEI, comme je l’ai écrit plus haut, est disqualifié car il nécessite la guidance de la main
    -Fun Factory Duke est trop court pour moi, il se positionne mal et ne me fait pas grand en effet

    -autres Nexus , assez consternants pour la plupart, ceux que j’ai achetés en tout cas:
    -le Vibro et le Titus sont tellement courbés, arqués, que j’ai toutes les peines du monde à les garder à l’intérieur,
    de plus ces striures sur tout le corps du masseur, sont sensés provoquer du plaisir mais sont plus une gêne, zéro pointé pour moi pour ces deux modèles
    -Nexus Sparta, zéro pointé aussi, son mouvement est sensé être révolutionnaire, sorte de va et vient mais une fois introduit, on ne sent plus rien, de plus il bouge très mal du fait de ses butées trop courtes, trop épaisses, mal déssinées
    -Nexus G-Rider il semble en panne,plus moyen de le mettre en route, quelques jours seulement après l’avoir acheté mais je n’en attendais de toute façon plus grand chose, ses butées sont aussi épaisses, maladroites, mal conçues, peu favorables au jeu « sans les mains »

    – Lovehoney Curve Cruiser 5 et le Lovehoney Ripple Rider 5 deux modèles vibrants disponibles sur un site anglais, sans grand intérêt, tous ces modèles sont difficiles à bouger du fait de leurs butées conçues n’importe comment,
    de plus ils vibrent trop forts, la prostate est anesthésiée, trop c’est trop

    – Aneros Helix et Aneros Progasm Junior trop courts et pas assez épais pour moi, difficile donc pour les juger

    #17223

    En réponse à : Suite de mon parcours

    Avatar
    hector
    Participant

    3 mois que j’ai pas publié par là… C’est pas que je fais plus de sessions, même si le rythme est moins soutenu, c’est qu’il n’y a pas de grands changements.
    Enfin, je reviens ce soir parce que je sors d’une session plutôt satisfaisante 😀
    Cette après midi, je me suis chauffé tranquillement avec les B Balls pour faire monter tranquillement l’excitation et le plaisir.
    Un passage ou deux sur un site de chat xxx histoire de jouer les voyeurs et d’entretenir sensations et plaisir.
    Et ce soir, tout cela faisant effet, grosse envie 🙂
    Alors j’ai pas chercher très loin, j’ai sortie l’artillerie lourde, le zwei que j’ai engloutie avec beaucoup d’envie et donc sans problème.
    Je l’ai laissé faire son oeuvre, quelques petites contractions du PC histoire de varié les sensations, mais globalement quand il est en action, je le sens bouger en plus de ses pulsations. Il tourne, rentre, sort… Bref, j’ai cette impression qu’il a sa propre volonté et me fais l’amour. C’est toujours agréable (j’ai facilement cette sensation avec les jouets puissants zwei, drei, duke, vice, fairy… moins avec les non électriques).
    Et puis de vas en viens, de frissons en spasmes, de contraction en détente, je ressens une forte envie de l’actionner à la main. Je me retiens, profite de son indépendance, encore un peu, c’est pas fini, sens comme il oeuvre en toi, laisse le faire… Et pas, je le saisi et lui fait faire de grands vas et viens, en appuyant sur la paroi ventrale… Ca monte, ça monte… Pan! Feu d’artifice, halètement, contractions, spasmes… Et voila, une bonne chose de faite. Détente, calme, respirations et, et, et on r’met ça. Action! REACTION!!! Baboom! J’suis déconnecté, le bien être m’envahit, je suis sous l’emprise des réactions de mon corps, c’est trop, mes jambes se serrent autour de mon bras pour l’empêcher d’activer le zwei. Ce coups ci, ma prostate ne résiste pas expulse un jet de sperme, encore, et encore, en flux quasi continu. Il coule le long de mon bras, je reste la, bercé par la douceur des sensations qui retombent, envahie de bien être. Petit à petit je m’aperçois que le zwei pulse tranquillement, c’est agréable, je me sens bien, pour une fois je n’ai pas cette envie irrésistible de l’expulser. Je le caresser légèrement, trouve suspect cette action très anthropomorphique, parce qu’il faut bien le dire, à ce moment la, je le caresse comme l’amant qu’il a été. J’oublie cette pensé et savoure encore quelques temps la situation.

    Et la, une heure plus tard, j’en arrive à cette conclusion encore une fois :
    – Ma vie sexuelle est bien plus intense, exaltante depuis que je chemine 🙂
    J’espère bien partager tout ça un jour avec (un)e partenaire parce que malgré tout ce que cela m’apporte, j’ai l’impression qu’il manque quelque chose.
    Mais ça pas être facile, j’y arriverais surement, mais trouver quelqu’un en qui j’ai assez confiance pour me laisser aller à ce point, alors que déjà j’ai eu du mal à me faire confiance… Passer les quand dira t’on? Que se passera t’il si l’on se quitte fâché? Si mes « vices » sortent du cercle intime? Que vais je devenir moi qui contrôle mon image et dont un des principes de vie est « vivons heureux, vivons caché »?

    #17125
    Avatar
    totolariflette
    Participant

    Bonjour à tous et toutes car je pense que certaine femmes sont aussi inscrite ou lisent nos expériences…

    Pour l’occasion j’ai crée ce pseudo pour rester dans l’anonymat.
    Je vais vous expliquer comment je procède dans ma découverte de se nouveau plaisir qu’est le massage prostatique.
    J’ai 41 ans je suis en couple avec ma compagne depuis plus de 10ans,et tout ce passe pour le mieux.
    Bien avant de connaitre ma femme quand j’avais 20 ans j’ai commencé à découvrir le plaisir anal d’abord avec un doigt et très vite avec différent objets de différente taille (pas forcément des sextoys) j’ai donc appris la pratique de ce plaisir par moi même qui ma permis de mieux me connaitre de se coté qui rebute pas mal d’homme.
    Pour information supplémentaire je n’ai jamais eu de relation avec un homme seulement avec des jouets et moi-même.Dans le meme temps j’ai commencer à avoir des hémorroïdes à cause de deux facteur,mon nouveau plaisir mais surtout à cause du travail qui m’obligeais à rester debout tout le temps, du coup j’ai du prendre soins de mon anus, en mettant des crèmes et autre suppo pour me soigner cela à duré longtemps, et d’ailleurs de temps à autre il m’arrive d’avoir encore quelques crises mais bien moins violente qu’avant car j’arrive à décelé tout départ (en gros je sent quand il faut se soigner).
    Bref, tout ca pour vous dire que quand on souffre de ces désagréments on à « déjà » une hygiène de l’endroit qui est classé « hors jeux » par pas mal d’homme, il faut être super propre en permanence c’est une des clefs du trousseau qui vous permettra de connaitre le plaisir prostatique (j’ai aussi ma méthode pour cela).
    Donc, ayant quand même une bonne analyse et connaissance de « mon corps » et jouant « souvent » avec cette zone qui aujourd’hui est bien devenu une zone érogène je me suis lancé dans le traité d’anéros avec en parallèle un entrainement des muscles du périnée pendant deux semaines (env), et dans le même temps de deux achats un anéros progasm et par la suite un duke de fun factory…(sextoy spécial prostate).
    En ce qui me concerne je n’ai pas de problème de taille au niveau de l’insertion sur l’un ou sur l’autre sachant que les 2 jouets ont des matières différentes et aussi surement à cause de mon expérience anal qui date maintenant.
    En suivant presque à la lettre « le traité » mes deux premières séances ont été un fiasco (un peu dégouté sur le coup), aucunes sensations aucun plaisir, juste celui de se sentir un peu rempli si je peux me permettre cette description, mais vraiment rien d’autre, j’ai ensuite compris qu’une des autres clefs était de se détendre corporellement mais aussi intellectuellement, on a tendance à attendre quelques choses à la moindre petite sensations ce qui fait l’inverse du plaisir recherché.
    Du coup j’ai opté (pendant une période courte) de lâcher les jouets spécial prostate et continué à faire mes exercices du périnée au quotidien (à table, devant la TV, en voiture ect) de manière régulière (je me suis crée ma propre technique) pour muscler cette parti de mon corps ainsi que quelques exercice de relaxation (respiration) sans pour autant que cela prenne un temps fou…(je vois parfois dans les commentaires certaine personnes qui font des séances de 1H voir 2H c’est le choix de chacun et le ressenti qui compte).
    Et un soir en allant me coucher je n’avais pas trop envie de dormir mais je voulais être allongé (pour info c’était sur le coté), donc j’étais un peu crevé mais super détendu et j’ai fait ces exercices devant la tv de manière habituel avec une respiration par le nez et une expiration par la bouche en gonflant le ventre (comme le spécifie le traité) et ce soir la j’ai ressenti comme une chaleur qui se diffusait dans tout le bas ventre ainsi que quelques contractions involontaire après 30mn/40mn…j’ai compris à ce moment que nous étions tous possiblement apte à avoir ces plaisirs caché (quand je dis caché je veux dire enfoui)
    Depuis cette trouvaille je m’efforce de continuer en alternant avec et sans les jouets, pour moi c’est une manière d’habituer son corps à s’éveiller doucement car l’aboutissement ne se fera pas si vous n’êtes pas à l’écoute de votre corps (sensations nouvelle).
    Pour finir et pour que vous puissiez ne pas vous découragé aidez vous par des choses qui vous excites en amont (vidéo, photo, ou autres) afin d’éveillé le plaisir, évitez tout contact avec votre sexe au début du moins, car la jouissance prostatique n’est pas du tout la même que la jouissance classique la mécanique est plus interne et les deux couplés ne permette pas l’aboutissement prostatique au début.
    A ce jour ma sexualité est plus épanoui car je joue et découvre encore aujourd’hui à plus de 40 balai mon corps, je n’ai pas fini cette quête car je n’ai pas encore atteint le 7eme ciel (SUPER-O) mais en alternant les plaisirs j’ai atteint en peu de temps quelques mini-O (tremblement, spasmes, difficulté à maintenir la respiration alterné, gémissement).
    Si certain veulent des conseils ou ont juste des questions je m’efforcerais de répondre simplement.
    Et encore une fois soyez à l »écoute de votre corps et pas a la recherche de l’orgasme absolu.

    à Bientôt.

    TL

20 réponses de 1 à 20 (sur un total de 45)