20 réponses de 1 à 20 (sur un total de 160)
  • Auteur
    Résultats de la recherche
  • #44790
    Gerardisson
    Participant

    Bonjour.

    Je ne sais pas si mon message précédent est passé à la trappe. J’ai eu des difficultés d’édition et suivant le navigateur, il n’apparaît pas.

    Je le recopie ici au cas où.

    Merci pour ce super forum et superbe communauté.

     

    “(je déplace ce message ici)
    J’ai depuis quelques temps étoffé ma collection de jouet et j’aurais besoin de quelques conseils pour optimiser leur utilisation. Outres les Aneros qui m’aident à progresser dans le plaisir prostatique, j’ai aussi fait l’acquisition de godes en silicone de chez Fun Factory ou en verre de chez Gilde mais aussi une « fuckingmachine ».
    Je voulais savoir parmi les utilisateurs réguliers ou non de ce type de jouets quels sont vos pratiques?
    Je suis curieux et donc j’ai testé quelques fois mais je ne parviens pas à ressentir quelque chose de fou, c’est à dire pour le moment bien moins fou que mes session avec Aneros ou alors je ressens une lassitude qui me fait passer à autre chose.
    J’ai bien conscience que ça n’est pas les mêmes jouets et pas les mêmes pratiques mais pourriez-vous détailler vos habitudes en la matière en répondant ces questions :
    Quels types de jouets?
    Quel lubrifiant?
    Quel longueur?
    Quel type de plaisir?
    Combien de temps?
    Le plaisir vient il au bout d’un long moment de persévérance?
    Quelle position?
    Quels mouvements?
    Interaction avec votre sexe ou non?
    Merci beaucoup d’avance pour le guidage sur cette pratique.”

    #44789
    Gerardisson
    Participant

    Bonjour.

    Je ne sais pas si mon message précédent est passé à la trappe. J’ai eu des difficultés d’édition et suivant le navigateur, il n’apparaît pas.

    Je le recopie ici au cas où.

    Merci pour ce super forum et superbe communauté.

     

    “Bonjour à tous

    Cela fait très longtemps que je ne suis pas venu ici mais ça n’est pas le manque de pratique qui a caractérisé ces 9 mois.

    Depuis la dernière fois où j’avais commencé à vivre mes premières « sensations d’orgasmes »,(cf mon message précédent) j’ai réitéré de manière régulière avec à chaque fois le même déroulement : -respiration profonde

    -billes de huile de coco

    -Aneros Helix ou Progasm

    -sensations très agréables en fonction de ma décontraction et de ma capacité à faire le vide

    -sensation un peu plus intense

    -90% du temps les contraction des abdos et des muscles autour de l’Aneros se font involontaires et intenses

    -je ressens un plaisir diffus qui monte

    -je pense à chaque fois qu’on ne peut ressentir de sensation plus agréable mais ça monte quand même

    -l’Aneros est pressé d’une manière plus intense et une éjaculation intervient

    (Je précise que je ne touche pas mon sexe il reste inactif même s’il des fois il se dresse en fonction de certains passages de plaisir)

    Généralement après l’éjaculation, je ne ressens plus l’excitation de continuer et je ressens la fatigue musculaire liée à la longue session (entre 1h30 et 2h30)

    Je n’ai pas écrit à chaque fois mais en gros il y a eu une trentaine de sessions qui se sont déroulées comme ça des fois en variant les jouets (des fois des Areros, des fois des godes en verre qui me font un bel effet)

    J’ai l’impression qu’il y a du mieux de manière très légère mais je n’ai toujours pas réussi à passer le cap de vivre un orgasme sans éjaculation. Je ne sais pas si c’est normal.

    Toujours est il que cela reste très agréable de vivre cela sans même toucher mon sexe, juste par les contractions.

    J’ai l’impression maintenant qu’il suffit que je pense à ces contractions involontaires de mes abdos pour que les soubresauts commencent à se faire sentir.

    Dans les sensations que j’ai pu ressentir que je n’arrive pas à analyser comme plaisir prostatique ou non, lors de mes longues sensations de contractions abdominales, je ressentais des fois que les muscles fatiguaient un peu comme si on fait un peu trop d’abdos, paradoxalement, c’est des fois dans cette « douleur » que je prenais du plaisir, j’avais l’impression que le plaisir pouvait démarrer de cette sensation de douleur et d’ailleurs c’est arrivé quelques fois qu’en me motivant à ne pas m’arrêter et à continuer coute que coute que j’ai ressenti mes premiers « orgasmes ejaculatoire sans masturbation», la douleur ou l’inconfort se faisait plus fort mais le plaisir montait lui aussi me mettant dans une situation paradoxale ou je ne voulais surtout pas que cet inconfort ou douleur s’arrête, les contractions continuaient donc pour mon plus grand plaisir jusqu’à la jouissance.

     

    Depuis maintenant 1 mois j’ai essayé des sessions en A-less, au moins 6 ! Avec ou sans string, elles se sont toutes terminées de la même manière ! Beaucoup de plaisir qui se termine également en éjaculation. C’est assez fou de réussir sans objet ou jouet !

     

    Je continue mon bonhomme de chemin qui me procure déjà beaucoup de plaisir au point où je ne me masturbe plus entre les sessions et qui je l’espère finiront par augmenter avec la pratique.

    Je n’attends rien, je prends déjà beaucoup de plaisir et ce en même par 2 ans ! Merci d’ailleurs à tous pour ces précieux conseils et ce joli forum.

    A ce propos connaissez vous d’autres forum ou d’autres pages ou ça parle de ce sujet là? Je suis curieux.

     

    Enfin, j’ai depuis quelques temps étoffé ma collection de jouet et j’aurais besoin de quelques conseils pour optimiser leur utilisation. Outres les Aneros qui m’aident à progresser dans le plaisir prostatique, j’ai aussi fait l’acquisition de godes en silicone de chez Fun Factory ou en verre de chez Gilde mais aussi une « fuckingmachine ».

    Je voulais savoir parmi les utilisateurs réguliers ou non de ce type de jouets quels sont vos pratiques?

    Je suis curieux et donc j’ai testé quelques fois mais je ne parviens pas à ressentir quelque chose de fou, c’est à dire pour le moment bien moins fou que mes session avec Aneros ou alors je ressens une lassitude qui me fait passer à autre chose.

    J’ai bien conscience que ça n’est pas les mêmes jouets et pas les mêmes pratiques mais pourriez-vous détailler vos habitudes en la matière en répondant ces questions :

    Quels types de jouets?

    Quel lubrifiant?

    Quel longueur?

    Quel type de plaisir?

    Combien de temps?

    Le plaisir vient il au bout d’un long moment de persévérance?

    Quelle position?

    Quels mouvements?

    Interaction avec votre sexe ou non?

    Merci beaucoup d’avance pour le guidage sur cette pratique.”

     

     

    #44717
    Gerardisson
    Participant

    Bonjour à tous

    Cela fait très longtemps que je ne suis pas venu ici mais ça n’est pas le manque de pratique qui a caractérisé ces 9 mois.

    Depuis la dernière fois où j’avais commencé à vivre mes premières « sensations d’orgasmes »,(cf mon message précédent) j’ai réitéré de manière régulière avec à chaque fois le même déroulement : -respiration profonde

    -billes de huile de coco

    -Aneros Helix ou Progasm

    -sensations très agréables en fonction de ma décontraction et de ma capacité à faire le vide

    -sensation un peu plus intense

    -90% du temps les contraction des abdos et des muscles autour de l’Aneros se font involontaires et intenses

    -je ressens un plaisir diffus qui monte

    -je pense à chaque fois qu’on ne peut ressentir de sensation plus agréable mais ça monte quand même

    -l’Aneros est pressé d’une manière plus intense et une éjaculation intervient

    (Je précise que je ne touche pas mon sexe il reste inactif même s’il des fois il se dresse en fonction de certains passages de plaisir)

    Généralement après l’éjaculation, je ne ressens plus l’excitation de continuer et je ressens la fatigue musculaire liée à la longue session (entre 1h30 et 2h30)

    Je n’ai pas écrit à chaque fois mais en gros il y a eu une trentaine de sessions qui se sont déroulées comme ça des fois en variant les jouets (des fois des Areros, des fois des godes en verre qui me font un bel effet)

    J’ai l’impression qu’il y a du mieux de manière très légère mais je n’ai toujours pas réussi à passer le cap de vivre un orgasme sans éjaculation. Je ne sais pas si c’est normal.

    Toujours est il que cela reste très agréable de vivre cela sans même toucher mon sexe, juste par les contractions.

    J’ai l’impression maintenant qu’il suffit que je pense à ces contractions involontaires de mes abdos pour que les soubresauts commencent à se faire sentir.

    Dans les sensations que j’ai pu ressentir que je n’arrive pas à analyser comme plaisir prostatique ou non, lors de mes longues sensations de contractions abdominales, je ressentais des fois que les muscles fatiguaient un peu comme si on fait un peu trop d’abdos, paradoxalement, c’est des fois dans cette « douleur » que je prenais du plaisir, j’avais l’impression que le plaisir pouvait démarrer de cette sensation de douleur et d’ailleurs c’est arrivé quelques fois qu’en me motivant à ne pas m’arrêter et à continuer coute que coute que j’ai ressenti mes premiers « orgasmes ejaculatoire sans masturbation», la douleur ou l’inconfort se faisait plus fort mais le plaisir montait lui aussi me mettant dans une situation paradoxale ou je ne voulais surtout pas que cet inconfort ou douleur s’arrête, les contractions continuaient donc pour mon plus grand plaisir jusqu’à la jouissance.

     

    Depuis maintenant 1 mois j’ai essayé des sessions en A-less, au moins 6 ! Avec ou sans string, elles se sont toutes terminées de la même manière ! Beaucoup de plaisir qui se termine également en éjaculation. C’est assez fou de réussir sans objet ou jouet !

     

    Je continue mon bonhomme de chemin qui me procure déjà beaucoup de plaisir au point où je ne me masturbe plus entre les sessions et qui je l’espère finiront par augmenter avec la pratique.

    Je n’attends rien, je prends déjà beaucoup de plaisir et ce en même par 2 ans ! Merci d’ailleurs à tous pour ces précieux conseils et ce joli forum.

    A ce propos connaissez vous d’autres forum ou d’autres pages ou ça parle de ce sujet là? Je suis curieux.

     

    Enfin, j’ai depuis quelques temps étoffé ma collection de jouet et j’aurais besoin de quelques conseils pour optimiser leur utilisation. Outres les Aneros qui m’aident à progresser dans le plaisir prostatique, j’ai aussi fait l’acquisition de godes en silicone de chez Fun Factory ou en verre de chez Gilde mais aussi une « fuckingmachine ».

    Je voulais savoir parmi les utilisateurs réguliers ou non de ce type de jouets quels sont vos pratiques?

    Je suis curieux et donc j’ai testé quelques fois mais je ne parviens pas à ressentir quelque chose de fou, c’est à dire pour le moment bien moins fou que mes session avec Aneros ou alors je ressens une lassitude qui me fait passer à autre chose.

    J’ai bien conscience que ça n’est pas les mêmes jouets et pas les mêmes pratiques mais pourriez-vous détailler vos habitudes en la matière en répondant ces questions :

    Quels types de jouets?

    Quel lubrifiant?

    Quel longueur?

    Quel type de plaisir?

    Combien de temps?

    Le plaisir vient il au bout d’un long moment de persévérance?

    Quelle position?

    Quels mouvements?

    Interaction avec votre sexe ou non?

    Merci beaucoup d’avance pour le guidage sur cette pratique.

     

     

     

    #44715
    Gerardisson
    Participant

    Bonjour
    (je déplace ce message ici)
    J’ai depuis quelques temps étoffé ma collection de jouet et j’aurais besoin de quelques conseils pour optimiser leur utilisation. Outres les Aneros qui m’aident à progresser dans le plaisir prostatique, j’ai aussi fait l’acquisition de godes en silicone de chez Fun Factory ou en verre de chez Gilde mais aussi une « fuckingmachine ».
    Je voulais savoir parmi les utilisateurs réguliers ou non de ce type de jouets quels sont vos pratiques?
    Je suis curieux et donc j’ai testé quelques fois mais je ne parviens pas à ressentir quelque chose de fou, c’est à dire pour le moment bien moins fou que mes session avec Aneros ou alors je ressens une lassitude qui me fait passer à autre chose.
    J’ai bien conscience que ça n’est pas les mêmes jouets et pas les mêmes pratiques mais pourriez-vous détailler vos habitudes en la matière en répondant ces questions :
    Quels types de jouets?
    Quel lubrifiant?
    Quel longueur?
    Quel type de plaisir?
    Combien de temps?
    Le plaisir vient il au bout d’un long moment de persévérance?
    Quelle position?
    Quels mouvements?
    Interaction avec votre sexe ou non?
    Merci beaucoup d’avance pour le guidage sur cette pratique.

    #44256
    bzo
    Participant

    sans chercher quoi que ce soit qu’essayer de sentir les mouvements, sans autre but.

    A coté, je vais quand même devoir y aller pas à pas, tester différentes contractions, differents états de fatigue/détente relative. Il faut juste que je trouve l’indice et l’avancée se fera. C’est arrivé ainsi pour le contrôle de base des muscles internes. Au début, c’est mort, puis un jour paf, je capte et voila, je peux m’exercer sans rien. J’imagine qu’à un moment, ca fera pareil pour l’etat d’esprit et que la partie analytique en aura marre de refaire le même niveau et arrêtera de chercher pour juste se promener. Je le connais, à un moment il finira par se lasser de se poser sans arret les mêmes questions sans trouver de réponse.

    cela semble tout à fait pertinent, on ne peut , en effet progresser

    qu’en se fiant à soi-même, à ses tripes, à son jugement, en définitive

     

    sauf exceptions, ceux qui essaient d’appliquer à la lettre des consignes,

    en sont pour leurs frais et tournent en rond,

    non, la seule manière, c’est de s’écouter et encore de s’écouter

     

    cela s’apprend aussi, bien sûr,

    s’écouter,

    ce n’est pas réfléchir ce que l’on va faire

    mais déduire de son ressenti,

    des informations qui montent de la chair,

    en temps réel,

    la suite des opérations,

    dans l’instant de l’action

     

    Ces deux prochaines semaines, déja, je vais tester au niveau lubrifiant. J’utilise principalement du à l’eau, mais vu la longueur des sessions, peut-être que l’absence de sensation pourrait venir qu’il seche. En général quand j’utilise l’hélix en plastique, je mélanger celui à l’eau avec un autre au silicone. Je testera uniquement silicone pour voir, et j’ai lu que l’huile de coco faisait assez bien le taf aussi et ne sechait pas aussi vite. On verra, on verra.

    pas mal de textes consacrés au sujet, ici

    mais aussi de tests par Adam et son “équipe”,

    l’huile de coco  et le beurre de karité, ont bonne réputation,

    avec les masseurs en plastique

    #44255
    Alokar
    Participant

    Pas de soucis, Bzo, je ne prends pas mal tes remarques et commentaires. Elles entrent dans le processus d’analyse de tout ca et il est évident qu’un telle pratique est différente pour tous.

    Je suis conscient que cette pratique est pas mal aux antipodes de ma manière d’être. C’est un peu l’intérêt de la tenter, à vrai dire. Pour l’instant, je sais qu’un autre obstacle est que je cherche trop l’approche -type des O ejaculatoires mais je comprends bien qu’en principe c’est plutot dans l’autre sens. Du coup, je garde les sessions de we pour etre “hors chrono” et me dire que je vais juste prendre le temps, sans chercher quoi que ce soit qu’essayer de sentir les mouvements, sans autre but.

    A coté, je vais quand même devoir y aller pas à pas, tester différentes contractions, differents états de fatigue/détente relative. Il faut juste que je trouve l’indice et l’avancée se fera. C’est arrivé ainsi pour le contrôle de base des muscles internes. Au début, c’est mort, puis un jour paf, je capte et voila, je peux m’exercer sans rien. J’imagine qu’à un moment, ca fera pareil pour l’etat d’esprit et que la partie analytique en aura marre de refaire le même niveau et arrêtera de chercher pour juste se promener. Je le connais, à un moment il finira par se lasser de se poser sans arret les mêmes questions sans trouver de réponse.

    Ces deux prochaines semaines, déja, je vais tester au niveau lubrifiant. J’utilise principalement du à l’eau, mais vu la longueur des sessions, peut-être que l’absence de sensation pourrait venir qu’il seche. En général quand j’utilise l’hélix en plastique, je mélanger celui à l’eau avec un autre au silicone. Je testera uniquement silicone pour voir, et j’ai lu que l’huile de coco faisait assez bien le taf aussi et ne sechait pas aussi vite. On verra, on verra.

    Je pense que je vais mettre le sujet en pause ici. Au final, je tourne un peu en rond, et il est inutile de répéter les mêmes choses sans avancée :p On va déja voir les progres dans les deux prochaines semaines


    @Brother
    : Effet moyen avec moi. Je tente aussi jambes repliées, tendues, mêmes contre le mur, etc etc, mais ca ne change pas grand chose. Même essayé en le lestant pour accentuer la pression, mais bof bof ^^

    RobertLelan
    Participant

    Bonsoir,
    Je lance un sujet sur le type de lubrifiant que vous utilisez, et l’endroit ou vous le procurez.
    Idem pour stimulateur, Anéros ou autre.

    De mon coté, j’utilise généralement du beurre de karité, acheté chez Carrefour de la marque CATTIER à 7€95 les 100g.
    J’utilise aussi du lubrifiant silicone PJUR Classic.
    Côté stimulateur, j’ai 3 Anéros achetés sur Amazon. Mais ils sont très souvent en rupture.

    Côté offre, j’ai vu Veepee, en ce moment, de la marque Anéros dans la vente 1969. Mais seul le Vice 2 parait intéressant.

    #42742

    En réponse à: Aneros peridise

    Caktil
    Participant

    Bonjour @Helixximus34,

    Au début de mon parcours, j’ai essayé deux lubrifiants à base de silicone. Mais les deux ne me convenaient pas très bien, ils me causaient de légères irritations.
    Au bout de quelques temps, j’ai voulu passer à quelques choses de naturel et maintenant j’utilise du beurre de karité bio pressé à froid. Je l’achète en pharmacie.

    J’ai fait des progrès dès ma première séance avec le beurre de karité ! Je ne peux que le recommander.

    Je prélève une cuillère à café plus ou moins pleine (cela dépend de la taille du masseur) et malaxe le beurre dans la cuillère pendant 3 ou 4 minutes jusqu’à ce qu’il soit onctueux. Je l’applique ensuite sur le masseur.
    Cela va très bien pour des séances de 1 ou 2 heures. Je n’ai jamais essayé de faire des sessions plus longues.

    Bonne chance dans ta quête du meilleur lubrifiant ! C’est un des points importants pour avoir des séances réussies.

    #42740

    En réponse à: Aneros peridise

    Helixximus34
    Participant

    Bonjour Caktil. merci de votre intervention: pouvez-vous me définir le lubrifiant que vous employez? à base de silicone peutêtre? si son utilisation ne provoque rien de ce que je décris je veux bien essayer

    #42662
    Michel-svg
    Participant

    Bonjour a tous!
    J’aurai besoin de votre avis sur un produit que j’ai trouver sur amazon.ca

    Lubrifiant de silicone naturel sans danger pour le latex avec vitamine E?
    Est-ce au silicone?

    #42233

    En réponse à: Rien ne se passe…!

    KIM
    Participant

    @Caktil, il est vrai que c’est tentant d’avoir un grand choix de masseurs,
    mais j’ai craint à un moment de collectionner pour rien, ou au final de n’en utiliser plus qu’un.

    Cela dit, le Progasm Jr. m’a fait passer un palier, comme tu l’as aussi suggéré toi-même.
    Les deux autres modèles qui m’attirent sont le Progasm et l’Eupho.
    Le Progasm étant assez proche en terme de forme de son Jr.
    Du coup, est-ce que la grosseur apporte une réelle différence ?

    L’Eupho étant beaucoup plus fin, je me disais qu’il était prématuré de le prendre.
    Mais c’est surement le prochain pour lequel je craquerai.
    En réalité mes moyens financiers ne sont pas très élevés.
    Mais si je suis sûr que l’achat ne traînera pas dans un tiroir, je suis prêt à faire l’effort.
    J’irai lire aussi des comparatifs sur d’autres marques, comme tu le suggères @bzo.

    Un autre point qui m’a permis de faire des progrès a été de trouver le lubrifiant qui me convient. Quand je suis passé d’un lubrifiant au silicone au beurre de Karité bio, j’ai aussi franchi une étape.

    Il est vrai que le beurre de karité est facile à utiliser et plutôt efficace.
    J’enduis aussi le masseur d’huile de coco.
    Ça peut glisser plus de 4h de suite, voire plus.

    Cela me semble de très bonne augure !

    Sachant là où tu es parvenu, ça me fait plaisir de lire ça.
    Reste à savoir à quelle vitesse je vais atteindre votre niveau à toi et bzo.
    il y a encore 7 mois je désespérais de ressentir la moindre étincelle.

    dont j’ai commis la bêtise, d’ailleurs, d’en acheter une douzaine
    pour être sûr d’en avoir jusqu’à la fin de ma vie

    Haha, je n’irai pas jusque là @bzo !
    D’autant plus que te lire m’a fait découvrir que l’on peut se passer de masseur,
    et je pense franchement qu’une fois que la machinerie se mettra en branle chez moi,
    je m’exercerai à l’A-less, dans un second temps, en parallèle.

    Encore merci pour vos conseils.
    KIM

    #42230

    En réponse à: Rien ne se passe…!

    Caktil
    Participant

    Bonjour @KIM,

    Je ne sais pas ce que ça augure, mais je tâcherai de rester dans le même état d’esprit pour la prochaine séance,
    car pendant ces vagues, j’avais beaucoup plus l’impression de les avoir maîtrisées que la première fois où elles me sont tombées dessus…

    Aussi, pensez-vous qu’avec deux masseurs, le Helix trident et le Progasm Jr., je peux suivre mon cheminement sans avoir besoin d’un modèle différent ?

    Cela me semble de très bonne augure !

    Avoir deux masseurs c’est bien, mais si tu peux te le permettre financièrement, vas-y, lance-toi et achète d’autres modèles.
    Il est toujours agréable de pouvoir changer de modèle et, qui sais, peut-être qu’un modèle que tu n’as pas encore te permettra de faire des progrès plus rapidement.

    J’ai commencé avec l’Helix Trident et dès que j’ai commencé à ressentir un petit peu de plaisir, j’ai acheté le Progasm Jr et l’Eupho Trident. Un peu plus tard j’ai acquis le MGX Trident puis le Tempo et les deux Peridises. Ma dernière acquisition est le Progasm Ice.
    Je ne regrette aucun de ces achats et tous ces modèles m’ont procuré des orgasmes extraordinaires.

    Un autre point qui m’a permis de faire des progrès a été de trouver le lubrifiant qui me convient. Quand je suis passé d’un lubrifiant au silicone au beurre de Karité bio, j’ai aussi franchi une étape.

    Bonnes découvertes @KIM !

    #41894
    Andraneros
    Modérateur

    Bienvenue Kas ! Je viens de voir ton message grâce à la réponse que @Fiesta92 t’a apportée.

    Il y a peu, j’ai essayé quelques séances Anerosless, en essayant un maximum de me laisser aller, de m’abandonner et de relâcher tout mes muscles au maximum (ce qui apporte une sensation étrange d’ailleurs) et le plus difficile, ne pas trop réfléchir ! Durant ces séance Anerosless j’ai pu ressentir beaucoup plus de plaisir que d’habitude, sans réussir a bien identifier d’où venait le plaisir. Je pense que l’élément déclencheur a été de me caresser les tétons.

    Ce paragraphe est très intéressant et contient, à mon avis, plus d’informations et de questions que celles auxquelles tu pensais en l’écrivant. Si je me trompe n’hésite pas à me le dire…

    • « j’ai essayé quelques séances Anerosless » : C’était une excellente initiative. Tu as su comprendre que tu étais dans une impasse, tu as su OSER changer tes habitudes et surtout tu as su PERSÉVÉRER. Je suppose que tu t’es appuyé sur tes lectures de notre forum (ou d’un autre, nous ne sommes pas sectaires).

    • « me laisser aller, de m’abandonner et de relâcher tout mes muscles au maximum » : Tu as parfaitement lu et compris l’une des attitudes essentielles quand on débute son cheminement, même si l’exercice peut rester difficile pour certains et justifier un entraînement ou une formation en dehors des sessions réservées au massage prostatique.

    • « une sensation étrange » : Cette expression me fait penser que la relaxation et le relâchement musculaire au sens où il fat les comprendre dans notre pratique ne sont pas naturelles pour toi. C’est un point qui explique souvent les progresions lentes de certains de nos amis.

    • « le plus difficile, ne pas trop réfléchir » : Tu n’es pas le seul…

    • « Durant ces séance Anerosless j’ai pu ressentir beaucoup plus de plaisir que d’habitude » : Cette récompense de tes efforts a du te motiver. La difficulté après est de garder la motivation sans la transformer en attente d’orgasme automatique…

    • « sans réussir a bien identifier d’où venait le plaisir » : C’est l’attitude fréquente des analytiques qui ne peuvent se contenter de vivre une expérience en progrès mais veulent savoir aussitôt comment, pourquoi. Je connais trop bien personnellement. C’est là que le conseil « Se concentrer exclusivement sur ses sensations telles qu’on les vit dans l’instant et les accepter sans questions » prend tout son sens. Combien de nos amis débutants nous disent « je ne sens pas ma prostate » au lieu de se concentrer sur ce qu’ils ressentent en vrai. Ce changement d’état d’esprit est un accélérateur de progrès. Au début ce n’est pas le point d’où vient le plaisir qui importe. Ce qui importe c’est cette sensation nouvelle de plaisir.

    • « l’élément déclencheur a été de me caresser les tétons » : C’est un élément déclencheur qui prouve que tu es bien en phase der éveil de ta prostate.

    Tu ajoutes :

    J’ai essayé d’appliquer à mes séance avec l’aneros ce que j’ai fait pendant les séances anerosless et je dois dire que j’ai vu une nette amélioration. 

    C’est super ! Bravo pour ton esprit d’ouverture qui t’a permis de franchir une étape significative.

    je me caresse les tétons et je me relâche le plus possible en essayant de me concentrer très fort sur ce que je ressens, sans faire de contractions.

    Tu pratiques donc une forme de « do nothing », laisse venir dans mon vocabulaire. C’est la méthode qui m’a permis de faire des progrès décisifs, dans des conditions différentes. Elle a fait ses preuves chez les hommes qui ne parviennent pas à gérer leurs contractions volontaires pour lancer les contractions involontaires.

    je ressens un plaisir qui monte assez fort, mon cœur s’accélère fort et ma respiration est saccadée.

    Selon ce que tu écris tu es bien juste devant la porte des orgasmes prostatiques. Mintenant il faut qu’elle s’ouvre. Quand tu arrives au point décrit ci-dessus il est probable que sans forcément en prendre conscience tu ne ois plus aussi détendu qu’au début de ta session. Quand ces moments arrivent pense à te détendre ENCORE PLUS comme si tu n’étais pas encore détendu. Apprends à te laisser envahir, mieux encore à te laisser inonder par tes sensations sans aucune résistance. Il est possible que dans un 1er temps la sensation de plaisir baisse ou disparaisse mais elles reviendra très vite et généralement encore plus forte.

    Ce que tu ressens correspond aux prémices de tes futurs orgasmes. Garde bien en tête que nous sommes tous différents et que les sensations qui créent les orgasmes prostatiques peuvent être très différentes de celles que tu connais avec tes orgasmes éjaculatoires.

    Tu ne nous dis pas si tu continues à pratiquer des sessions « anerosles »s. Je t’encourage vivement à le faire. Elles pourraient bien t’apporter de grosses surprises.

    même après un an je n’arrive toujours pas a bien situé ma prostate.

    Le but du jeu n’est pas de localiser ta prostate mais de vivre des orgasmes sans éjaculation ni aucune période réfractaire. Si tu ne localises pas ta prostate maintenant tu la localiseras plus tard quand tu percevras que ton plaisir commence à avoir un centre brûlant ou irradiant.

    Je ne ressens pas l’envie d’uriner, et je n’ai pas de goutte de sperme qui sort de mon pénis comme j’ai souvent lu.

    Nous sommes tous différents. Tu ne mentionnes pas la perception des mouvements du masseur. Est-ce parce que tu ne le sens pas glisser dans ton rectum ou parce que cette sensation ‘’est pas associée à du plaisir ? L’envie d’uriner et l’émission de liquide séminal est engendrée par la pression subie par tes organes sous l’effet de la présence et / ou des mouvements du masseur. Si tu ne sens pas cette présence ni ces mouvements il est normal que tu n’aies ni envie d’uriner ni émission de liquide séminal. Cela peut venir aussi d’un manque de relâchement musculaire interne dont tu n’as pas conscience.

    Egalement, est ce que je suis le seul à avoir la diarrhée avec l’huile de coco ?

    Es-tu bien sûr que ton problème ne vient pas de ton lubrifiant à l’eau dans lesquels il y a souvent de la glycérine ? As-tu essayé le beurre de karité qui apporte des qualités très proches ? Je te conseillerais de remplacer ton lubrifiant à l’eau soit par un lubrifiant silicone, soit par lubrifiant testé par Adam qui offrirait une meilleure tenu dans la durée, soit par du beurre de karité.

    Bon cheminement @Kas.

    #41663
    Plug3347
    Participant

    Andraneros bonjour, je vous transmets ci-dessous la réponse que j’ai faite à Helixir4 concernant sa question sur l’huile d’Argan:
    je suis inscrit sur le site depuis peu et j’ai découvert le sexe anal sur le tard; 78 ans! (Pas d’âge pour se faire du bien!) aussi je parcours les forums et j’ai trouvé votre question sur l’huile d’Argan. Ma réponse est plutôt un témoignage car j’utilise après mes séances et la douche, pas de l’huile mais du baume d’Argan pour masser mon anus aussi bien en surface qu’en profondeur et je songeais bien entendu à faire l’expérience de me pénétrer avec ce baume.
    Votre question a déclenché mon passage à l’acte. J’ai donc posé sur mon majeur quelques noisettes de baume pour lubrifier mon anus et activer le passage au rectum. Manipulation très plaisante puisque le baume ne coule pas, la lubrification est rapide; j’ai enduit de baume 2 jouets en Silicone et suis passé à mes activités anales en suivant. Ma session a bien duré 1h30, très agréable de découvrir que ce baume tient très bien son rôle de lubrifiant même si au bout d’une heure j’en ai rajouté un peu par sécurité. Le baume d’Argan que j’utilise de la marque Garnier cosmétique bio SOS multi-usage se présente dans un tube de 50ml sa formule est Vegan. La couleur est blanche et son odeur est très agréable.
    Petit avantage au lieu de s’essuyer les doigts on se les masse! Côté jouets j’en ai utilisé 2: un plug vibrant 10 cm de pénétration et un dildo ventouse pénétration de 15cm. Je ne vais jamais plus loin! Je ne savais pas la réaction du Silicone au contact de ce baume, aussi après un test qui fut très satisfaisant, j’ai pu conclure mon désir!
    J’ai bien envie d’essayer aussi l’huile de coco plutôt que le beurre de Karité qui demande des préparations qui me rebutent!
    Voilà pour mon témoignage si d’aventure il peut servir!
    Amusez vous bien

    #41662
    Plug3347
    Participant

    Helixir4 bonjour, je suis inscrit sur le site depuis peu et j’ai découvert le sexe anal sur le tard; 78 ans! (Pas d’âge pour se faire du bien!) aussi je parcours les forums et j’ai trouvé votre question sur l’huile d’Argan. Ma réponse est plutôt un témoignage car j’utilise après mes séances et la douche, pas de l’huile mais du baume d’Argan pour masser mon anus aussi bien en surface qu’en profondeur et je songeais bien entendu à faire l’expérience de me pénétrer avec ce baume.
    Votre question a déclenché mon passage à l’acte. J’ai donc posé sur mon majeur quelques noisettes de baume pour lubrifier mon anus et activer le passage au rectum. Manipulation très plaisante puisque le baume ne coule pas, la lubrification est rapide; j’ai enduit de baume 2 jouets en Silicone et suis passé à mes activités anales en suivant. Ma session a bien duré 1h30, très agréable de découvrir que ce baume tient très bien son rôle de lubrifiant même si au bout d’une heure j’en ai rajouté un peu par sécurité. Le baume d’Argan que j’utilise de la marque Garnier cosmétique bio SOS multi-usage se présente dans un tube de 50ml sa formule est Vegan. La couleur est blanche et son odeur est très agréable.
    Petit avantage au lieu de s’essuyer les doigts on se les masse! Côté jouets j’en ai utilisé 2: un plug vibrant 10 cm de pénétration et un dildo ventouse pénétration de 15cm. Je ne vais jamais plus loin! Je ne savais pas la réaction du Silicone au contact de ce baume, aussi après un test qui fut très satisfaisant, j’ai pu conclure mon désir!
    J’ai bien envie d’essayer aussi l’huile de coco plutôt que le beurre de Karité qui demande des préparations qui me rebutent!
    Voilà pour mon témoignage si d’aventure il peut servir!
    Amusez vous bien!

    #41551
    Plug3347
    Participant

    Bonjour, côté lubrifiant je me masturbe en utilisant de l’huile de karité sans silicone mais je la trouve trop fluide pour l’anal aussi avec mes plugs j’utilise comme lubrifiant “Just Glide gel lubrifiant médical” que je trouve très bien et aussi le gel anal bio de Divinextases mais que pensez vous du baume bio d’Argan SOS Multi-usage de chez Garnier, je me masse l’anus et son intérieur après mes séances et la douche, je trouve sa texture très glissante, mais peut on s’en servir comme lubrifiant?
    Merci du retour.

    #40964

    En réponse à: Journal du prostatomane

    bzo
    Participant

    ah quand je dis que j’écris plein de bêtises par ici,
    j’avais encore tout faux avec mes derniers messages juste au-dessus

    ce soir, me suis mis au lit, avec la ferme intention de m’y essayer dans la manière du Traité,
    pour ce faire, j’ai relu un peu celui-ci,
    sorti mon bon vieux Progasm blanc, le premier masseur avec lequel j’ai eu des sensations, sorti aussi le Vice2,
    sorti le lubrifiant et vogue la galère

    après quelques minutes, façon Traité,
    j’ai eu exactement les mêmes réactions qu’à mes touts débuts, un profond ennui et un profond rejet,
    du coup je me suis mis faire peu à peu comme je fais depuis toujours,
    des va et vient plus ou moins vigoureux, des mouvements de pénétration
    et quel n’a pas été ma surprise, d’immédiatement commencer à ressentir du plaisir

    ma prostate s’était tout simplement réveillée et c’était délicieux,
    je retrouvais tous mes automatismes, le plaisir devenait de plus en plus intense rapidement,
    aucune envie de serrer les cuisses pour y mêler des ondes génitales,
    aucune besoin irrésistible non plus ressenti de me laisser envahir par le yin,
    la prostate seule, me suffisait, elle donnait déjà suffisamment de nourriture à ma chair
    pour ne pas ressentir le besoin de basculer en mode yin

    au bout d’un bon quart d’heure, je décidai de tester avec le Vice 2,
    encore mieux, encore plus de bonnes ondes dans mon bassin,
    je crois que hier, je n’étais pas encore suffisamment dans le bon état d’esprit
    pour décider ma prostate à participer

    après, dans la foulée, je me suis dit pourquoi pas le G-Rider,
    après tout, c’est lui qui a été toujours mon chouchou, mon destrier d’élection,
    aussitôt pensé, aussitôt fait
    et vlan, en plein dans le mille, sa grosse tête d’alien en silicone noire,
    c’est comme si elle allait directement peser sur toute ma prostate
    puis s’enfoncer en elle comme dans du beurre,
    mon dieu que c’était bon, je dois avoir eu quelques mini-orgasmes
    mais le but, là avant tout, c’était de tester, d’explorer,
    aussi j’ai alterné sans cesse entre ces trois masseurs
    et je suis arrivé à la conclusion que j’ai bien fait de m’acheter une douzaine de G-Rider,
    après tout, ils pourraient très bien me servir,
    d’ailleurs dans mon testament, je demanderai à être enterré avec mes G-Rider,
    les Egyptiens se faisaient mettre dans leur sarcophage plein d’objets en or,
    moi, mes masseurs en silicone préférés me suffiront,
    on sait jamais après tout,
    cela serait très certainement plus utiles dans l’au-delà que plein de babioles en or

    mais je n’étais pas au bout de mes surprises,
    après donc , ces retrouvailles avec un massage prostatique en mode yang,
    une fois que j’ai décidé d’arrêter, après une bonne heure,
    directement, je me lançais en mode yin, dans ma manière habituelle,
    oh l’extraordinaire contraste entre les deux façons de faire!
    c’est bien comme je le pressentais, des sensations tellement diamétralement opposées,
    après avoir exploré un peu, à nouveau, la face visible de la lune,
    là je suis retourné derrière, la où il fait tout le temps sombre, où l’on va moins souvent,
    j’ai entrevu en un flash, à quel point ces deux manières,
    vont me permettre d’élargir mon horizon sexuel, en menant de front et alternant ces deux pratiques

    cerise sur le gâteau,
    après j’ai essayé en aneroless, en tête à tête avec la prostate et cela a fonctionné aussi,
    superbement même, toujours cette impression d’avoir un masseur parfait entre les jambes, en aneroless,
    un dont la taille et la forme s’adaptent automatiquement au besoin du moment
    et là aussi, aucune difficulté à rester en mode yang,
    la prostate éveillée et me dardant seule ses ondes dans le bassin,
    suffisait à éteindre en moi tout besoin de basculer en mode yin

    après quand j’eu terminé cela aussi,
    je recommençais à me caresser passionnément, à me laisser à nouveau envahir par le yin,
    sentir des flots d’ondes génitales, venir se mêler à celles de la prostate,
    bon dieu, je suis en train de devenir riche comme Crésus, sexuellement

    #40756
    Caktil
    Participant

    Huile de Coco, Huile d’Olive?
    Quelles sont vos expériences dans ce domaine là.

    Bonjour @Gerardisson,
    J’ai commencé avec un lubrifiant “standard” au silicone. Mais il ne me convenait pas très bien alors je suis passé au beurre de karité bio et pressé à froid que je trouve extraordinaire. Ce lubrifiant m’a fait progresser, c’est dire !
    J’ai aussi essayé quelques fois l’huile de coco bio et pressée à froid qui me convient moins bien. C’est une histoire personnelle, il faut faire tes expériences.
    Bon cheminement à toi.

    #40640
    nousta
    Participant

    Bonjour à tous
    Bonjour Bzo et Andraneros

    Je reviens vous donner des nouvelles dans ma progression dans le cheminement avant hier j’ai démarré une session avec la complicité de mon Hélix en attendant de meilleurs résultats avec le prograsm
    Je me suis assuré d’une part d’être bien reposé la veille et avant la session j’ai fait un petit lavement pour garantir la bonne fluidité de l’anéros j’i ensuite lubrifié correctement avec 3ml de lubrifiant à base d’eau et l’aneros à base de silicone
    J’ai effectué comme auparavant la respiration abdominales Bref j’ai respecté au mieux les conseils du traité dont je remercie d’ailleurs également le créateur pour ce partage ,pour la réalisation très explicite et pointilleuse
    Âpre une bonne séance de relaxation de 15 mes j’ai commencé à sentir des petites étincelles très agréables au niveau de l’anus alors j’ai démarré les très légères contractions tout en me concentrant sur la respiration et en visualisant les contractions dans le bas ventre ( j’avais bien au préalable photographier visuellement la localisation de la prostate) pour bien focaliser l’application des contractions sur celle-ci j’avais des sensations très agréables alors j’ai commencé à ressentir au bout de ~ 45 minutes des picotements et des légèrs spasmes au niveau du bas ventre , de la prostate et de l’anus et de plus en plus fort , le penis qui gonflait par saccade c’était très agréable un vrai délice
    J’ai continué à me concentrer sur les contractions toujours très légères que j’arrivais à visualiser dans la tête et donc je chatouillais littéralement la prostate ( très agréable et sensuel) et essayais de me relaxait toujours en garder le contrôle de la respiration … ensuite les contractions involontaires ont commencées à faire leur apparition, en supplément des contractions avals et rectales ~ 2 pour 1 ))des spasmes de plus en plus puissants au niveau de l’anus et de tout le bas ventre les fesse les jambes la tête c’était un peu affolant mais je gardais en mémoire la respiration et essayais de contrôler c’était de plus en plus vibrant et affolant (par peur de passer à côté) mais de plus en plus intense et tellement bon bon bon bon Wahou le bas ventre qui commence à chauffer et à être incontrôlable et tellement doux et puissant à la fois une pure merveille
    Comme j’avais lu qu’il fallait peut-être mettre des petits coups de reins j’ai essayé léger mais pas longtemps car c’est monté en puissance , tout mon corps tremblait même les mains qui griffaient le matelas la tête les jambes enfin vraiment tout … Au bout de 3 A4 minutes je n’ai pas compté ça s’est ralenti petit à petit et je croyais que c’était terminé mais en rencontrant j’ai à nouveau ressenti les mêmes effets qu’au début des contractions involontaires mais qui se sont enchaînées beaucoup plus rapidement et la c’était encore plus intense et agréable je me demandais si c’était moi ou mon corps et je ne contrôlait finalement rien du tout mon corps faisait pratiquement des bons ( jambes qui sursautaient) dans le lit et j’étais en pleine extase du vrai bonheur un régal et mon sexe qui tremblait de haut en bas et les testicules qui tremblait également c’était impressionnant et tellement bon et puissant
    Cela a continué 4 fois et j’ai dû arrêter ça faisait 3 h pratiquement que j’avais commencé et je n’avais plus le temps
    J’étais exténué et tellement heureux de ce plaisir j’étais trempé de sueur un véritable sport vraiment ( jambes courbatures) !!!
    J’ai alors décidé de recommencer hier après-midi et là surprise assez rapidement ça a démarré au bout de 5 minutes les fourmillements et carresse angle le penis qui gonfle et tout qui se remet en place à vibrer des spasmes au bout du 3ème de plus en plus fort ; bons et puissants
    Que du réel plaisir et au terme je me suis masturbe et là encore un belle et bonne surprise un ejaculation comme je n’en avais pas eu depuis longtemps plus longue , plus vonscequente et agréable
    Merci encore à Vous tous pour vos bons conseils j’ai essayé de donner un maximum de détails pour les prochains et je précise que ce qui m’a aidé est surtout la visualisation de la prostate et la relaxation…même si c’est un ensemble de choses qu’il faut faire et laisser faire et faire confiance en son corps
    Merci encore je reviens très vite pour la suite…À bientôt

    #40570
    nousta
    Participant

    Bonjour Andraneros et Bzo
    Je reviens sur le forum pour vous remercier d pour vos réponses et conseils et également pour vous faire part de mes différentes expériences dans mon cheminement qui apriori à l’air de progresser
    Tout d’abord j’ai continué à m’exercer et m’entraîner avec mes deux aneros Hélix et prograsm . J’ai essayé de lubrifié au mieux le rectum avec 2 ml de lubrifiant à base d’eau et l’aneros avec solution au silicone afin d’obtenir une bonne lubrification comme l’indique le traité
    J’ai effectué deux sessions avec le prograsm que je viens d’acheter et je n’ai eu aucune sensation mais cela m’a permis de m’exercer
    J’ai réalisé depuis plusieurs sessions avec le Hélix qui me procurait des sensations nouvelles de mon corps telles qu’elles des forts tremblements de tour mon corps et un peu de chaleur dans le bas ventre
    Les tremblements ont duré plusieurs minutes quand à l’effet de chaleur quelques secondes mais c’était agréable et paressait être le début du plaisir prostatique
    Je pense que j’ai fait l’erreur de rester contracté pendant les tremblements car dans le traité à un moment dit qu’il suffit de relâcher la tension du sphincter pour arrêter le processus et j’en ai conclut qu’il fallait rester contracté pendant la progression ( je suis inexcusable) mais après relecture j’ai à nouveau remarqué qu’à plusieurs reprises il est indiqué qu’il faut rester détendu , ne contracter que légèrement et bien respirer mais on veut tellement bien faire !
    J’ai donc ressenti des choses totalement inédites ( impression que deux fils électriques veulent rentrer en contact) très agréable mais ne suis pas encore arrivé à atteindre l’orgasme mais je découvre des moments agréables avec mon corps , apprends surtout que c’est le cerveau qui maîtrise tout et j’essaie de me détendre et de me laisser aller
    J’essaye parfois deux ou trois fois le même jour quand je suis libre plusieurs jours à la suite est ce que c’est trop ?
    Pendant une session J’allais abandonner lorsque au moment où je ne m’attendais plus à rien , une lueur de plaisir est survenue effet contact électrique et les tremblements, la chaleur dans le ventre et là je pense que je me suis dit trop vite ça y est c’est maintenant ( ça va être bonnnn!!!) du coup pratiquement tout s’est éteint ou arrêté sauf un peu les tremblements alors j’ai senti qu’en contractant un peu plus je sentais un plaisir mais ERREUR en relisant le traité j’ai encore lu qu’il ne faut pas contracter plus fort ( on apprend de ses erreurs)
    Je tiens vraiment à remercier le forum pour tous les conseils et réponses
    À bientôt Merci

20 réponses de 1 à 20 (sur un total de 160)