11 réponses de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Résultats de la recherche
  • #33195
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Je recopie ici une partie d’un message échangé l’an dernier avec @epicture sur son fil de discussion « Mon bonhomme de chemin » :

    N’oubliez pas que l’un des « sages » du forum officiel de la marque Aneros décrit le masseur comme « tantric training wheel », ces roues qui sont ajoutées aux vélos de enfants pour les aider à apprendre à en faire. C’est une béquille très utile pour presque tout le monde, indispensable à certains, mais ce n’est qu’une béquille. Lisez ce que dit le Wiki Aneros :

    « Tantric training wheels
    MMO has its roots in ancient Eastern practices like tantra and tao (see Aneros History). The Aneros, though originally conceived to help men manage prostate health, turns out to be very effective in accelerating the process of learning this skill. For that reason, one of the Aneros forum’s luminaries has coined the term « tantric training wheels » for the Aneros. There are other ways to learn and practice MMO (see Advanced Skills), but the Aneros is among the most effective. Once you have « crossed over » to dry orgasms, it is likely you will be able to have them even without the Aneros. »

    Traduction
    Roulettes d’apprentissage (de stabilisation) tantriques
    La notion d’Orgasmes Multiples Masculins s’enracine dans des pratiques orientales ancestrales telles que le tantra et le tao (voir l’histoire de l’Aneros). L’aneros, bien qu’initialement conçu pour aider les hommes à soigner la santé de leur prostate, s’est avéré très efficace pour accélérer l’apprentissage de cette aptitude. C’est pour cette raison que l’une des sommités du forum Aneros a créé le terme « Roulettes d’apprentissage (de stabilisation) tantriques » pour l’Aneros. Il existe d’autres moyens d’apprendre et de pratiquer les Orgasmes Multiples Masculins (voir le chapître Compétences avancées ), mais l’utilisation de l’Aneros fait partie des plus efficaces. A partir du moment où vous êtes devenus capables d’avoir des orgasmes sans éjaculation il est probable que vous deviendrez capable de les avoir sans Aneros.
    Fin de traduction

    Ce sujet revient régulièrement sur le site du forum officiel Aneros. Je ressens moi-même cette forme d’énergie depuis ma découverte du plaisir prostatique. Cette expérience, qui ne correspondait à rien de ce que je connaissais, m’a ouvert à cette notion de kundalini que mon éducation occidentale me faisait rejeter. Sans pouvoir apporter un témoignage concluant, faute de maîtrise de la culture à laquelle appartient cette notion et faute aussi de la maîtrise de mes expériences en la matière, je partage une partie de ton expérience et ton opinion que ce à quoi nous ouvre notre expérience orgasmique correspond à une expérience plus globale et plu spirituelle, comme tu le dis.

    Bon cheminement @epicture.

    #32739
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Certains de nos amis, très avancés dans leurs cheminements, ont su développer leurs capacités orgasmiques au point de vivre à volonté (voire au delà… ) des expériences de jouissances particulièrement intenses et bouleversantes. Le chemin qu’ils ont suivi pour parvenir à un tel niveau de maîtrise ou la nature bisexuelle voire transsexuelle de leurs expériences les place en dehors du cadre que définit le Traité d’Aneros. Nous pouvons nous interroger comme ils le font sur le lien entre leur pratique et les «bonnes pratiques » proposées par le traité.

    Ainsi, pour prendre des exemples très récents, @ch313 nous dit le 24 janvier :

    Cette expérience est curieuse, totalement à l’opposé des prescriptions du Traité. Ou alors faut-il la ‘réserver’ à un niveau d’initiation inhabituel ? Suis-je en train d’ouvrir une porte dérobée ?

    Et @bzo lui répond :

    on est assez éloigné du traité ; mais ce n’est pas grave, le domaine est immense, le domaine est varié. Néanmoins notre pratique a des points communs fondamentaux avec une pratique prostatique classique, celle entre autres d’impliquer massivement et constamment notre prostate dans nos ébats

    Le Traité d’Aneros n’a pas vocation à dévoiler en quelques pages toutes les techniques pour accéder à la jouissance prostatique, ni à décrire de façon exhaustive tous les effets que procure la stimulation de notre chère prostate.

    @adam publie son traité pour aider nos amis qui, découvrant un aspect caché de leur sexualité, se sentent prêts à l’explorer sans trop savoir comment faire. Il propose donc des techniques simples, utilisées éventuellement dans d’autres disciplines et adaptées à des esprits occidenraux, qui permettent de prendre conscience de ces sensations particulières et de les développer. Le Traité d’Aneros est une voie d’accès au plaisir prostatique mais ce n’est pas la seule. Je répète chaque fois que l’occasion se présente que les masseurs prostatiques sont bien présentés comme des instruments de découverte de ce qu’apportent les pratiques tantriques et taoïstes.

    Je ne suis pas étonné de lire les messages de nos amis les plus avancés dans leur pratique, Leurs témoignages me paraissent décrire un prolongement normal d’un cheminement particulièrement réussi. En la matière il n’y a pas de dogme, il n’y a que des évolutions individuelles faites à partir de sensibilités et d’expériences qui sont d’autant plus personnelles qu’elles touchent à ce que nous avons de plus intime.

    Qu’en est-il pour vous ?

    #30687

    En réponse à : Mon bonhomme de chemin

    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Tu nous dis @epicture :

    Je ne sais pas si ce que je convoite est féminin. Ce que je sais c’est que ça n’a rien de commun avec ce que je reconnais en moi de masculin.

    Ta remarque apporte une réflexion rarement développée sur la question de la nature du plaisir que découvre un homme qui parvient à vivre des orgasmes prostatiques. En effet la plupart des messages sur ce sujet disent :
    1. Je ressens un plaisir différent de celui que je connais dans mes activités sexuelles habituelles ;
    2. Je parviens à ce plaisir en étant pénétré par un objet qui stimule ma prostate de l’intérieur ;
    3. Je localise ce plaisir dans mon ventre ;
    4. Je n‘ai pas d’éjaculation ;
    5. Je n’ai pas de période réfractaire ;
    6. Donc je ressens un plaisir féminin.
    Or ces cinq affirmations n’imposent pas cette seule conclusion. Ce n’est pas parce que l’expérience de ce type d’orgasme est différente de l’orgasme masculin avec éjaculation et qu’elle présente des ressemblances avec les orgasmes féminin qu’elle est obligatoirement féminine. Cette ressemblance peut tout simplement être le signe que cette forme de jouissance est mixte, disponible chez l’homme comme chez la femme. Dans cette hypothèse l’orgasme prostatique n’est pas le signe du féminin dans l’homme, mais le signe de son accès à la plénitude de son être sexuel.

    J’ai dit que si cette forme de jouissance avait pour moi aussi des traits féminins, je ne me sentais pas femme pour autant mais plutôt réunifié, plus complet.
    Je comprends bien ce que tu dis @épicture :

    Je ne sais pas si ce que je ressens est la même chose que ceux qui appellent ce qu’ils ressentent comme du féminin en eux. En fait je m’aperçois que, à trop vouloir l’identifier, ce quelque chose que je ressens, je le bride. Je ne lui donne pas l’espace dont il a besoin pour croître et se répandre.

    C’est plus difficile d’imaginer cette notion de réunification que celle de la féminisation. Elle est plus abstraite :

    Ce quelque chose est une sensation, et c’est elle que je convoite.

    Tu exprimes à ta manière ce que je ressens aussi :

    La sensation d’une circulation est très nette pour moi. Peu importe que ce soit de l’énergie ou je ne sais quoi d’autre, ce qui compte c’est que je le sente circuler, se répandre en moi, aller et venir, monter et redescendre.

    Tu sembles de plus en plus ressentir ce dont nous parlions déjà il y a trois mois (passage relatif à « tantric training wheels »). Tu ajoutes :

    « un esprit d’ouverture pour que quelque chose me pénètre et se répande en moi », ça a quelque chose de féminin, en effet.

    On peut aussi comprendre que la femme accède spontanément à une forme de jouissance beaucoup plus complète, qui est disponible chez l’homme mais qu’il ignore parce qu’elle est cachée par la nécessité de la reproduction.

    Bon cheminement @epicture.

    #29350
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour les amis,

    Wahou, wahou et wahou….
    Nouvelle superbe expérience hier soir.
    Je vous plante rapidement le décors.
    Je vous l’avais dit dans un précédent message, que mes problèmes de discrétion devraient peut-être bientôt s’arranger. Voilà, c’est fait, je suis seul.
    Ma compagne est partie. Nous sommes séparés de bien, pas encore de corps: en gros nous sommes encore un couple, ou ce qu’il en reste, mais nous vivons séparément. C’est un souhait de sa part, et rien n’est défini pour le moment sur la pérennité de notre couple. Bref, ce n’est pas le sujet, et je ne sais pas si c’est une bonne chose. Je ne suis pas forcément triste, puisque je savais que ça me pendait au nez, j’ai même plusieurs fois souhaité cette séparation, mais ça reste un passage délicat. Bien moins délicat cependant que dans beaucoup de cas, nous restons en ‘couple’ et ça fait bien longtemps que nous n’avons d’autres rapports que des engueulades. Tout ça pour vous expliquer que je vais plutôt pas mal par rapport à cette situation.
    Or donc, revenons à ce qui nous occupe.
    j’étais un peu chafouin ces derniers jours parce que j’avais envie de pratiquer, mais je m’endormais très rapidement dès lors que je me couchais.
    Hier soir, il me restait un peu d’énergie au coucher, j’en ai profité.
    Ah si, un petit détail mais qui aura son importance plus tard, j’ai gardé pour le moment son petit chien. Une petite chienne adorable de 3 kg que j’adore et qui me le rend bien. Elle dort habituellement avec elle (nous faisons chambre à part depuis plusieurs mois maintenant). Hier soir elle a dormi avec moi.
    Bref, je me sentais un peu impudique de pratiquer avec la chienne à proximité, mais elle n’a pas semblé en prendre ombrage.
    Et donc bien évidemment je n’avais qu’une idée en tête, laisser sortir les sons si sons il y avait.
    Et bien je dois dire que ça change pas mal les choses. Le plaisir est arrivé assez rapidement, suivi d’un concert en rut majeur. Gémissements, cris, râles, une bonne partie de la gamme y est passée.
    Mon dieu que c’est bon de se laisser aller comme ça.
    Je n’ai pas pu continuer bien longtemps, et c’est là ou le détail qui a son importance entre en jeux, ma petite chienne se demandant ce qu’il se passait et venue tout contre moi avec un air interrogatif. Et alors chose tout à fait étonnante et extrêmement positive, j’ai calmé la machine qui était déjà bien emballée, j’ai caressé un peu mon petit chien, comme pour la rassurer, lui ai parlé un peu, et je n’ai eu aucun mal à refaire partir la locomotive. De nouveau plaisir, gémissements, râles…. Bon, mon petit chien s’est de nouveau inquiété et j’ai décidé de mettre un terme à la séance. Il y en aura d’autres.
    L’épisode n’a duré que très peu de temps, je savais que ce serait certainement une séance test, probablement courte, mais j’en avais envie et je voulais voir si je vocalisais ou non, si le blocage persistait dans ces conditions.
    Donc bien que courte, cette séance est très positive: le plaisir était au rendez vous, je n’ai pas de blocage lorsque je peux m’exprimer, j’ai beaucoup apprécié le fait de pouvoir m’exprimer, et j’ai pu interrompre ma séance et la relancer sans problème.
    Alors oui, wahou, wahou et wahou…
    Bon, il va falloir tout de même que je m’habitue. Je suis assez introverti d’ordinaire, en particulier sur le plan émotionnel. Ça fait tout de même un peu bizarre de s’entendre gémir comme ça, mais qu’est ce que c’est bon. J’ai adoré. Je pense que ce n’est qu’une question d’habitude.

    Bref, voilà, je suis content mes amis, bien que je sente chez moi une certaine contrariété liée à la situation, même si je pense que c’est une bonne chose.

    bzo

    mais il y a tout un aspect plus mental
    où les orgasmes sont plus des extases

    Oui, je pense que le Tantra est plus dans cette veine que dans le pur plaisir animal. Mais certainement tout aussi satisfaisant, sinon plus.

    je veux retrouver tout cela
    et élargir le spectre de mon plaisir prostatique,

    Je ne peux que souligner ce que dis Andraneros:

    Le Wiki Aneros nomme les masseurs « tantric training wheels ».

    Epicture

    Qu’entends-tu par maître

    Je pense que vous vous comprenez mal. Andraneros parle de maître, ou de guide, pour la pratique Tantrique, et/ ou une pratique spirituelle, la compréhension des phénomènes énergétiques…. mais pas de la pratique anérosienne. Je le laisse confirmer ou infirmer. Et je pense qu’il a raison. La pratique Tantrique nécessite à mon sens un guide, la compréhension des phénomènes énergétiques également, mais pas la pratique anérosienne. Disons que pour cette dernière, le traité et le forum sont suffisants, nécessaires mais suffisants. J’ai bien fait quelques essais de pratique Tantrique, j’ai eu quelques sensations, je suis en train de pas mal me renseigner à ce sujet, mais je pense vraiment que ça ne s’invente pas et qu’un guide est loin d’être superflu.

    Juste pour dire qu’il faut se méfier des formules toutes faites,

    Oui, je suis d’accord, et il faut les employer à bon escient, mais tu as bien compris ce que je voulais dire. Pour le sujet qui nous occupe, si tu attends gentiment assis dans ton fauteuil que quelque chose se déclenche, tu risques d’attendre longtemps.

    Andraneros

    C’est positif, comme toute découverte qui vient enrichir ton expérience

    Ah… quelque fois on fait des expériences troublantes que l’on regrette par la suite, qui bouleversent tellement notre vie, qui nous plongent dans des abîmes de questionnement qu’elles finissent par créer chez celui qui en a fait l’expérience un état de mal être permanent.
    Pour ce qui concerne celle ci en particulier, elle aurait pu se situer dans cette catégorie. Je la trouve personnellement très positive, mais je voulais savoir comment tu l’avais vécue.

    Cette expérience me permet d’appréhender concrètement des phénomènes dont je lisais des descriptions qui me paraissaient ésotériques, …. m’a donné une clé qui me permet d’entrer dans une culture qui explique le fonctionnement de l’être humain autrement qu’à travers l’anatomie et les échanges chimiques associés à la circulation des fluides corporels

    Je comprends parfaitement ce que tu veux dire. C’est troublant quelque fois, le fait de constater certains phénomènes, ou de pouvoir les expliquer, sans qu’il n’y ait derrière cette sacro sainte étude médicale ou sociologique. Je trouve très bien que tu aies réussi à faire cette démarche qui a du te demander pas mal d’effort, si la perception de toi que j’ai est bonne, à savoir quelqu’un de très cartésien, et dont le saint patron est saint Thomas 🙂

    Ta sensation de blocage à la gorge peut être assimilée à un barrage inconscient

    Je crois que j’ai eu la réponse 🙂
    Bon, pour être tout à fait honnête, je dirais qu’il y a quand même quelque chose. Je dirais que ça ne circule pas complètement librement, mais ça circule mieux en tout cas. Mes prochains essais m’en diront plus.

    J’ai traversé une phase pendant laquelle mes sessions me donnaient des crampes dans la moitié dorsale de mon corps, des mollets au cou…Peu à peu mes crampes sont devenues des vagues de plaisir

    Je me souviens avoir lu ça, et ça m’avait étonné. Cette fameuse Kundalini est tout à fait étonnante. J’ai vu récemment deux témoignages de personnes qui ont eu des problèmes liés selon eux à cet éveil, ou tout au moins à un mauvais éveil de la Kundalini. Je reste prudent vis à vis de cette hypothèse, il me faut bien reconnaître que je suis sceptique en ce qui la concerne. Il est vrai qu’il est difficile d’accepter des théories qui ne font pas partie de notre culture et qui ne sont pas scientifiquement prouvées. C’est culturel, tu as tout à fait raison. Mais pourquoi pas. Je ne le refuse pas et je reste très intéressé.

    Je le dirais, …Tout me convient. J’étais comblé dans la phase précédente, je le suis toujours.

    Merci pour ta réponse. Je suis d’accord. Si ce que j’ai vécu sont bien des calm sea O’, alors oui, ils sont tout a fait satisfaisant.

    tantric training wheels

    J’en avais déjà envie, mais mon expérience d’hier soir me donne encore plus envie de découvrir. Je suis ne train de me renseigner gentiment sur les stages. Il n’est pas impossible que j’en fasse un dans quelques temps.

    d’abord accepter les concepts et que je comprendrais plus tard.

    Comme dans les films de C Lelouch.
    Ce que je dis souvent, c’est qu’il faut accepter ce que l’on constate si on ne comprends pas. C’est très vrai dans les rapports humains, et mes dernières expériences me l’ont encore prouvé. Il ne faut pas chercher à comprendre le comportement d’une personne profondément dépressive, pourquoi elle est dépressive, et pourquoi elle agit de la sorte. Les raisons de la dépression peuvent nous paraître dérisoire, peut-être avons nous de bien meilleures raisons d’être dépressif et ce n’est pas le cas. Il faut alors simplement l’accepter. Je suis bien conscient que ce n’est pas vrai pour tout, mais quelque fois ça aide.

    Ce ne l’est plus, comme dit l’adage « mieux vaut tard que jamais »

    Exactement. Je suis content pour toi que tu aies trouvé une solution à ce problème.

    Je vous souhaite à tous un excellent cheminement.

    #29348
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    @jieffe tu me dis :

    C’est plutôt positif non? Comment le vis tu maintenant? Dirais tu que tu es mieux comme ça, que tu vis mieux comme ça? Quels sont les changements que cela a apporté dans ta vie?

    C’est positif, comme toute découverte qui vient enrichir ton expérience. Ça ne change pas ma vie qui a changé avec la découverte du plaisir prostatique et le renouveau de ma vie de couple.

    Cette expérience me permet d’appréhender concrètement des phénomènes dont je lisais des descriptions qui me paraissaient ésotériques, comme des connaissances avancées réservées à un groupe d’initiés. Je commence à comprendre ce qu’on peut trouver derrière un vocabulaire qui échappait à ma logique. Cette expérience m’a donné une clé qui me permet d’entrer dans une culture qui explique le fonctionnement de l’être humain autrement qu’à travers l’anatomie et les échanges chimiques associés à la circulation des fluides corporels.

    Ta sensation de blocage à la gorge peut être assimilée à un barrage inconscient qui empêche l’énergie que tu développe à cet instant de circuler librement dans le corps et de t’emporter au-delà de ce que tu connais.
    La sensation de blocage au niveau de la gorge se retrouve dans les circonstances ordinaires de la vie et naturellement dans le langage courant avec l’expression « avoir la gorge nouée » ou « la gorge serrée » associée en général à des situations de tension, d’appréhension, de peur, de regret profond… L’expérience que tu vis à ces moments précis me paraît correspondre à ces situations ; ce blocage est naturel. Toute action qui permet d’induire un relâchement musculaire localisé supprime ce « nœud ».
    Mon cheminement me permet de relier ces références précédemment ésotériques à mes yeux à une expérience concrète qui donne du sens à des mots qui n’en avaient pas.
    Un exemple :
    J’ai traversé une phase pendant laquelle mes sessions me donnaient des crampes dans la moitié dorsale de mon corps, des mollets au cou. Sans être douloureux ce n’était pas agréable. Grand questionnement… Lectures des forums spécialisés pour trouver une explication. J’en ai trouvé deux ; la première un résistance instinctive à l’intensité de mon plaisir, mais je ne ressentais pas encore de plaisir ; la seconde un effet de Kundalini, que je traduisais dans mon langage comme la circulation difficile d’une énergie qui se « cognant » contre tous mes blocages actionnait des interrupteurs nerveux à l’origine de ces contractions. C’est comme ça que j’ai compris qu’il fallait que je me détende toujours plus, que j’apprenne à accepter cette énergie éveillée par le masseur pour libérer son passage. Peu à peu mes crampes sont devenues des vagues de plaisir.

    Dirais tu que ces orgasmes sont plus intenses que tes calm sea O’? Si tu avais un choix à faire, lesquels choisirais tu?

    Je le dirais, oui. Ils m’apparaissent comme le même processus qui s’emballe sous l’effet d’une surchauffe centrale qui s’étend peu à peu à tout le corps. C’est relativement nouveau, quelques mois, et cette évolution ne fait que commencer. Si j’avais un choix à faire je ne choisirai pas. Je prends ce qui vient. Tout me convient. J’étais comblé dans la phase précédente, je le suis toujours.

    Tantra, le sujet d’Adam vient à point nommé, et il est question d’une formidable énergie sexuelle, qui serait même notre principale source d’énergie. C’est assez nouveau pour moi, et je ne saurais vraiment me prononcer à ce sujet, ni même faire la corrélation avec ce que je vis. 

    Je le pense aussi. Grâce à mon expérience, je vais enfin pouvoir comprendre ce que je vais lire sur ce sujet. Le Wiki Aneros nomme les masseurs « tantric training wheels ». On y est bien. Lis cette phrase:

    Once you have « crossed over » to dry orgasms, it is likely you will be able to have them even without the Aneros.

    Traduction:
    Dès que vous avez basculé sur les orgasmes sans éjaculation, il est probable que vous serez capable de les vivre même sans l’aide d’un masseur.
    Fin de traduction.

    Mon cheminement est unique mais il n’est pas différent de celui des autres comme tu le remarques justement. Bon cheminement @jieffe.

    #28679

    En réponse à : Mon bonhomme de chemin

    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Vous nous dites @epicture :

    À mesure que mon espace grandit, mes sensations progressent. J’associe de plus en plus ma femme dans ma pratique, ce qui libère mon esprit. Non qu’elle participe à chacune de mes sessions, mais elle sait de plus en plus clairement ce que je fais. Par ailleurs, nous passons des moments de plus en plus inversés, où je suis « passif », ou disons plutôt que je m’en remet à elle. De son côté elle est plus active…

    Je suis très heureux de lire la progression de vos ébats amoureux avec votre femme. Elle illustre à quel point la découverte du plaisir prostatique contribue au développement de l’être sensuel que nous sommes bien au delà des seules sessions de massage prostatique proprement dit. Plus vous avancez dans votre cheminement, plus vous partagez, plus vous partagez, plus votre sensualité se libère, plus votre sensualité se libère, plus vous avancez dans votre cheminement…

    Pour l’instant, les sessions à deux se font anerosless. Peut- être un jour se feront-elles avec stimulateur !!?

    Je pense qu’il serait maintenant facile, pour ne pas dire judicieux, d’ajouter la simple présence du masseur, sans que votre femme n’ait besoin de le manipuler. Ce ne serait qu’un catalyseur qui ne changerait rien à son action, qui pourrait dans le meilleur des cas simplement intensifier de l’intérieur le plaisir qu’elle sait maintenant vous apporter, tout en évitant de lui demander d’intervenir avec ses doigts à moins qu’elle ne le fasse déjà. Dans le pire des cas il n’apporterait rien de plus et vous le remettrez dans sa boîte.

    les périodes sans masturbation s’allongent. J’en ai moins envie qu’avant.

    La satisfaction incroyablement profonde que nous apportent les orgasmes prostatiques nous conduit à faire la même constatation et efface peu à peu le besoin de nombreux débutants de se « finir » à la main après une session.

    semble-t-il, seul le massage « conventionnel » conduit au super O. 

    @jieffe a raison le massage conventionnel est une des voies qui conduisent au super O’. N’oubliez pas que l’un des « sages » du forum officiel de la marque Aneros décrit le masseur comme « tantric training wheel », ces roues qui sont ajoutées aux vélos de enfants pour les aider à apprendre à en faire. C’est une béquille très utile pour presque tout le monde, indispensable à certains, mais ce n’est qu’une béquille. Lisez ce que dit le Wiki Aneros :

    « Tantric training wheels
    MMO has its roots in ancient Eastern practices like tantra and tao (see Aneros History). The Aneros, though originally conceived to help men manage prostate health, turns out to be very effective in accelerating the process of learning this skill. For that reason, one of the Aneros forum’s luminaries has coined the term « tantric training wheels » for the Aneros. There are other ways to learn and practice MMO (see Advanced Skills), but the Aneros is among the most effective. Once you have « crossed over » to dry orgasms, it is likely you will be able to have them even without the Aneros. »

    Traduction
    Roulettes d’apprentissage (de stabilisation) tantriques
    La notion d’Orgasmes Multiples Masculins s’enracine dans des pratiques orientales ancestrales telles que le tantra et le tao (voir l’histoire de l’Aneros). L’aneros, bien qu’initialement conçu pour aider les hommes à soigner la santé de leur prostate, s’est avéré très efficace pour accélérer l’apprentissage de cette aptitude. C’est pour cette raison que l’une des sommités du forum Aneros a créé le terme « Roulettes d’apprentissage (de stabilisation) tantriques » pour l’Aneros. Il existe d’autres moyens d’apprendre et de pratiquer les Orgasmes Multiples Masculins (voir le chapître Compétences avancées ), mais l’utilisation de l’Aneros fait partie des plus efficaces. A partir du moment où vous êtes devenus capables d’avoir des orgasmes sans éjaculation il est probable que vous deviendrez capable de les avoir sans Aneros.
    Fin de traduction

    Votre provocation est utile. Elle me donne l’occasion de rappeler ce point important puisqu’il en découle qu’il n’y a pas de dogme en matière de plaisir prostatique. Il y a seulement des voies de recherches, des découvertes individuelles et dans tous les cas un vrai développement personnel pour tous ceux qui persévèrent.

    Je partage votre opinion. Bon cheminement @epicture.

    #24905

    En réponse à : Partage de mon éveil

    Avatar
    eveil
    Participant

    Merci de votre message bienveillant Andraneros.

    Je viens de regarder le lien que vous avez transmis relatant l’existence d’un forum spécifique à l’utilisation de l’aneros dans une voie tantrique. Cela colle avec ce que je vis.

    Votre suggestion sur la pratique sans aneros me ramène à partager ma pratique quotidienne. Chaque matin après mon réveil, au moment du café. Je me centre 15min sur moi même en me caressant tout doucement les tétons à travers mon t-shirt depuis que j’ai appris cette technique qui amplifie les sensations très rapidement. Cela à pour effet de réveiller l’énergie de ma prostate. Je focalise d’abord dans mon bassin et quand je la sens assez dense, la fait circuler dans tout mon corps. Cela me donne la pêche avant de débuter la journée.

    Dernièrement, je me suis laissé surprendre dans mon lit à me caresser les tétons sans aneros avant de m’endormir et avoir une énergie très dense dans le bas ventre avec beaucoup de liquide transparent qui s’écoulait. J’ai arrêté au moment où cela devenait trop fort étant accompagné. C’était une première de cette intensité ayant arrêté depuis des mois de jouer avec ma prostate avant dormir car cela me causait une trop forte excitation qui ne m’aidait vraiment pas à m’endormir.

    Il semblerait qu’avec cette « hygiène », j’ai habitué mon corps à cette effet «  tantric training wheels ». Merci de votre partage, je comprends mieux ce fonctionnement dans mon corps désormais, et quelque chose me dit que l’orgasme se rapproche !!! 🙂

    Pour continuer à partager mon expérience, durant ces mois, j’ai ressenti de nouvelles choses dans mon corps. Physiquement et émotionnellement.

    Pour le physique, il m’est souvent arrivé le soir avant de m’endormir, de ressentir de légères contractions involontaires sans même avoir titiller quoi que ce soit. Généralement, ces signes étaient précurseurs d’une nuit où je n’allais pas me reposer. Ces contractions sont présentes quand j’ai pratiqué durant le jour. Aussi, je ressens de plus en plus les vibrations de la prostate étant allongé dans le lit ou assis sur le canapé n’ayant même pas pratiquer. C’est fort agréable.

    Pour l’émotionnel, je ressens que petit à petit, je deviens plus sensible dans le bon sens. La musique me touche de plus en plus (chant, instruments). Et parfois, je me retrouve les larmes à l’oeil submergé d’émotions par la scène d’un film touchant à l’amour. Je suis de plus en plus doux et suis moins « bourrin ». Je pèse de plus en plus mes mots avant de les prononcer en évitant d’heurter. Je ressens un véritable apaisement généralisé qui progresse. Même si parfois y a des hauts et des bas, la tendance est à cela.

    Petite réflexion. Il semblerait donc, que cette pratique, développe véritablement notre partie féminine mais pas que physiquement vécu par l’orgasme interne grâce à l’aneros mais aussi émotionnellement car cela touche à moyen/long terme notre personnalité, notre regard, notre écoute, notre ressenti.

    Je ressens qu’il peut y avoir un équilibre entre notre Masculin et notre Féminin car j’imagine bien que l’on peut aller dans le trop ou dans le pas assez, dans le tout ou dans le rien. Dans Tarzan ou dans Jane :-). Alors que chacun est différent et c’est une chance de vivre dans cette diversité, cette expérimentation nous permettrais t-elle d’apprendre à être un peu plus féminin en tant qu’ancêtre de l’homme de cro-magnon 😛 ?..

    Bon cheminement à tous

    #24894

    En réponse à : Partage de mon éveil

    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    La vie nous fait parfois traverser des périodes difficiles. Bien que la mort soit un évènement que l’on apprend à accepter quand on mûrit, certaines situations caractérisées par la souffrance, la proximité ou la répétition peuvent blesser profondément. Je vous souhaite @eveil de retrouver au plus vite votre équilibre avec un minimum de cicatrices.

    Votre expérience illustre à quel point les sessions de massage prostatique peuvent se rapprocher de ce que sont des séances de méditation. Vous nous décrivez une expérience de la circulation énergétique dans le corps qui est présentée depuis longtemps dans des contextes différents où il n’est nullement question de massage ni de masseurs prostatiques mais seulement de méditation. Votre masseur semble avoir joué chez vous le rôle des roulettes des vélos d’enfant (« tantric training wheels » dans le vocabulaire du wiki Aneros) qui deviennent vite inutiles. Il me semble que si vous engagiez des sessions sans masseur ou partiellement sans masseur vous pourriez être très agréablement surpris du résultat.

    J’ai pris conscience qu’il serait possible que j’ai un blocage interne, comme un système de sécurité, je ne sais pas car j’ai été vraiment surpris, je n’ai pas eût le temps de réfléchir et de prendre la décision d’arrêter, cela s’est fait tout seul..

    Vous avez un énorme avantage sur beaucoup de nos amis, vous êtes conscient du blocage et du mécanisme qui en est la cause. Il devrait donc être plus facile d’éliminer cet obstacle à votre progession. Bon cheminement @eveil.

    #21264
    aneveil
    aneveil
    Participant

    Merci encore pour votre compréhension et vos précieux conseils !
    Le traité d’Aneros est déjà téléchargé et je compte l’imprimer dès que j’aurai résolu un problème sur mon ordi…
    sinon j’enverrai effectivement le pdf ainsi qu’un lien avec la vidéo de l’émission télé avec Arnaud et K.Lemarchand…

    Pour éliminer cette petite difficulté considérez qu’il s’agit d’une béquille qui n’est là que pour vous aider à découvrir de nouvelles sensations plus facilement (sur le site du fabricant le masseur est considéré comme « training wheel »)

    Oui, comme je me dis souvent, nous avons bien besoin d’une brosse à dent pour nous laver les dents… 🙂

    Le livre « L’éveil de la femme à la sexualité tantrique » est très facilement dispo,
    c’est un livre passionnant même pour les hommes (mais c’est assez frustrant de ne pas avoir l’équivalent pour homme)
    Voici un autre lien qui pare de cet ouvrage.

    est elle-même entré dans un cheminement qui me semble comparable à celui qui est le vôtre. Je suis persuadé qu’aujourd’hui elle est en mesure de comprendre parfaitement votre état d’esprit et de vous accompagner dans votre expérience.

    C’est vrai que c’est assez comparable, sauf que passer presque une heure avec un morceau de plastique dans l’anus auprès de sa compagne me semble un peu plus difficile à assumer, mais j’y arriverai ! 🙂

    Pour de nombreux aneronautes, dont je fais partie, l’accès à la jouissance prostatique a un effet incroyablement bénéfique sur la qualité de leurs pratiques sexuelles et de leurs relations, intimes ou non, avec leur entourage.

    Je suis totalement persuadé de ces effets bénéfiques dans les relations humaines quand je vois le respect et l’empathie qui règne ici, une diffusion de ce type de sexualité et de connaissance de soi rendrait très certainement les hommes moins frustrés et le monde moins violent, mais le « changement du monde » commence en premier lieu et avant tout par soi même.

    Bonne soirée et encore merci pour tout ce don d’écoute et de temps.

    #21263
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Il faut que j’imprime le Traité d’Aneros pour lui faire lire, afin qu’elle comprenne qu’il s’agit vraiment d’un cheminement

    Le traité d’Aneros est proposé sous format PDF. Vous pouvez donc le télécharger et l’envoyer à votre femme en attendant de l’imprimer. Cette version numérique lui permettra de l’avoir en permanence avec elle, en toute discrétion sur sa tablette ou sur son téléphone.

    Je comprends mieux la nature de votre gêne. Pour éliminer cette petite difficulté considérez qu’il s’agit d’une béquille qui n’est là que pour vous aider à découvrir de nouvelles sensations plus facilement (sur le site du fabricant le masseur est considéré comme « training wheel ») et dont vous parviendrez peut-être un jour à vous passer quand vous deviendrez capable de plonger dans la jouissance prostatique simplement en vous concentrant sans insérer votre masseur.

    Je ne connais (pas encore…) le livre que vous citez (NB : il est marqué non disponible sur le lien que nous donnez). Il parle d' »initiation » et « d’execices pratiques et progressifs ». Votre femme qui le

    dévore tous les jours, elle s’applique à faire des exercices réguliers qui éveillent en elle de nouvelles perceptions ainsi qu’un renouveau du désir.

    est elle-même entré dans un cheminement qui me semble comparable à celui qui est le vôtre. Je suis persuadé qu’aujourd’hui elle est en mesure de comprendre parfaitement votre état d’esprit et de vous accompagner dans votre expérience.

    Vous n’avez aucune raison d’attendre encore pour partager vos cheminements, en vous accordant ouvertement le temps de pratiquer vos sessions individuelles, en partageant l’évolution de vos sensations, en pratiquant ensemble chacun apportant à l’autre ses dernières découvertes, chacun offrant de plus en plus naturellement son propre plaisir à l’autre.

    Bon cheminement à votre femme et à vous @aneveil.

    #17555

    En réponse à : Mon expérience déroutante

    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Vous venez de découvrir à votre manière une fonction cachée des masseurs Aneros telle que la décrit le Wiki Aneros :

    MMO ( Male multiple orgasms = orgasme multtiple masculin ) est une notion qui trouve ses racines dans les anciennes pratiques telles que le tantra et le tao. L’Aneros, bien qu’initialement conçu pour aider les hommes à maintenir la santé de leur prostate, s’est révélé très efficace pour accélérer l’apprentissage de ce savoir-faire. C’est pour cette raison que l’un des phares du forum (ndt : forum du fabricant) a inventé le terme « tantric training wheel » (roulette d’apprentissage tantrique [ à l’image des roulettes latérales qui équipent les vélos pour petits enfants ]) pour désigner les masseurs Aneros. Il y a d’autres techniques pour apprendre à pratiquer l’orgasme multiple masculin, mais l’utilisation de l’Aneros fait partie des plus efficaces. Une fois que vous serez passé du côté des orgasmes secs (ndt : sans éjaculation) il est probable que vous les déclencherez sans même avoir besoin d’un masseur prostatique.

    Votre expérience anale antérieure et vos capacités à vous laisser aller dans la relaxation, malgré les contraintes de votre environnement, vous ont permis d’avancer très vite dans la découverte de cette forme de jouissance. Je suis particulièrement heureux de votre approche et encore plus de vos résultats. Je vous souhaite de poursuivre votre cheminement encore longtemps pour toujours plus de jouissance.

    Vous nous dites :

    Je voudrais finir mon message sur une note encore plus positive en disant qu’avec ma moitié le sujet s’est un peu plus ouvert… lors du passage à l’acte « classique » (sans Aneros), aucun soucis de ce côté là…les sensations se sont superposées et j’ai vraiment fait des bonds.

    Comment votre moitié a-t-elle accueillie votre toute nouvelle sensibilité orgasmique ? Avez-vous pu à cette occasion ( après avoir repris votre souffle…) discuter avec elle des changements qui s’opèrent en vous et de ce qu’ils vont apporter à votre relation ?

    Bon cheminement @lerris.

11 réponses de 1 à 11 (sur un total de 11)