Mots-clés : , ,

  • Ce sujet contient 48 réponses, 8 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par fideliofidelio, le il y a 3 années.
20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 49)
  • Auteur
    Articles
  • #20130
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Vous avez raison @fidelio de remettre en cause votre pratique du plaisir prostatique si vous pensez qu’elle perturbe gravement l’équilibre de votre vie. C’est une attitude sage dont vous tirerez les plus grands bénéfices.

    Votre réaction à la découverte du plaisir prostatique telle que vous nous la décrivez dans vos témoignages n’est pas isolée sur notre forum. D’autres membres ont exprimé à leur manière une peur ou une angoisse qui ressemble à la vôtre (Voir avec ce lien comment retrouver les interventions sur cette difficulté du cheminement). Je me suis moi-même posé les mêmes questions dans un contexte beaucoup moins brutal dans la mesure où ma propre découverte a été beaucoup plus lente et m’a donc permis d’absorber le réveil de ma libido avec moins de difficultés.

    Que se passe-t-il ? A mon avis nos amis qui se sont trouvés ou qui se trouvent comme vous dans une situation de perte de contrôle de leur envie de jouir subissent les effets de plusieurs sources de pression.
    -1) Certains d’entre nous peuvent traverser, avant leur découverte du plaisir prostatique, des situations difficiles de nature à fortement les fragiliser et éventuellement à l’origine d’une recherche de compensation dans une forme de satisfaction solitaire à l’abri des aléa sociaux.
    -2) Cette expérience permet d’atteindre une intensité de plaisir qui dépasse tout ce à quoi on peut s’attendre (c’est ce que j’ai ressenti à plusieurs reprises dans mon propre cheminement). Un tel saut dans l’inconnu peut tout à fait normalement déséquilibrer une personnalité ou un organisme et conduire à rechercher frénétiquement la répétition de ce plaisir qui nous paraît presque irréel et qu’on a peur de perdre.
    -3) Dans un domaine dont j’ignore tout, bien que beaucoup moins qu’avant ma découverte du plaisir prostatique, cette forme de plaisir peut réveiller en nous des formes d’énergie que notre culture ne nous permet pas de gérer spontanément en les ignorant depuis des siècles. Nous pouvons légitimement avoir peur que notre corps nous échappe.

    Que faire ? Bien entendu reprendre un contrôle raisonnable de notre conduite. Cela suppose de prendre un peu de recul, de réfléchir, de modérer les réactions dont nous sommes l’objet. Cela suppose d’écarter toute crainte qui sera inéluctablement source de crispation et de conflit. Cela suppose aussi que nous acceptions de devenir, sous l’influence des forces que nous réveillons en nous, différent de ce que nous étions avant notre découverte d’une jouissance qui renverse tout. Chaque cheminement vers le Super O’ est différent de celui des autres. La réponse à cette dernière question est tout aussi profondément personnelle.

    Ce qui me paraît important c’est que plus vous avez confiance en votre cheminement, mieux vous gérez les difficultés qui peuvent le perturber. Votre cheminement vous a apporté tant de découvertes sur votre potentiel orgasmique que votre cerveau ne sait plus comment utiliser ces nouvelles connaissances à bon escient. Soyez en sûr il y parviendra mais il lui faut un peu de temps. Vous avez peut-être aussi besoin de parler et d’extérioriser ce que vous vivez. Votre compagne ou compagnon devrait pouvoir vous apporter son écoute attentive et vous aider à retrouver votre équilibre, votre nouvel équilibre.

    Bon cheminement @fidelio.

    #20165
    fideliofidelio
    Participant

    Quelques heures après avoir écrit mon post, je me suis un peu repris, et j’ai regretté d’avoir ici fait montre d’autant d’angoisse. Mais comme on ne peut rien éditer sur ce forum, ce qui est fait est fait. Et puis finalement, je me suis dit que j’avais eu raison d’écrire cela, rien que pour bénéficier de votre réponse @andraneros. Vous savez très bien, et avec plus d’élégance que je n’aurais su, mettre le doigt sur ce qui peut faire trembler quelqu’un sur ses bases dans cette expérience.
    La découverte du plaisir prostatique a soulevé chez moi une quantité de questions sur mon identité auxquelles je ne m’attendais pas. Ma première réaction a été l’angoisse face à la perte de mes repères. Mais de lire que d’autres sont passés par là et de savoir qu’il est possible de canaliser ce nouveau flux d’énergie, de surfer la vague (de P.waves 🙂 ) me permet déjà de prendre un premier recul et de commencer à échafauder un plan pour gérer toutes ces nouvelles données qui déboulent en pagaille. Merci infiniment pour ça.

    #20166
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Pour retrouver les interventions qui se rapportent à cet aspect particulier du cheminement vers le Super O’ vous pouvez utiliser la fonction « Recherche » accessible sur les pages Les sujets actifs ou Tous les forums dans le menu. Vous tapez dans le champ de recherche les chaînes de caractères suivantes (chaque chaîne correspond à une recherche différente):
    – peur+prostat
    – inquiet+prostat
    – angoiss+prostat
    – equilibr+prostat
    – dependan+prostat
    – addict+prostat
    Les mots incomplets vous permettent d’avoir les mots de la même famille (ex. « dés »-« équilibr »-« e »-ou « er » ou « ant ») dans les résultats de la recherche. Certaines interventions sont reprises plusieurs fois si elles contiennent plusieurs chaînes de caractères correspondant aux recherches.

    A partir des interventions sélectionnées vous pouvez afficher le reste du fil de discussion et lire comment nos amis ressentent et surmontent cette forme de difficulté inattendue. Bon cheminement @fidelio.

    #21121
    fideliofidelio
    Participant

    La réponse que m’a faite @andraneros sur son dernier post m’a donné l’envie de faire ici un nouveau point sur ma progression avec l’Helix. Il se peut que je sois susceptible d’avoir bien eu des mini O’ sans les définir comme tels, tellement je suis habitué à mettre le mot « orgasme » sur un évènement conçu comme une montée de l’excitation suivie d’une libération.

    En fait, si c’est bien le cas, cela fait déjà quelques mois que je suis capable de me mettre dans un état de tension sexuelle et d’excitation tels que je me retrouve submergé de vagues de plaisir successives bien supérieures à celles d’un orgasme pénien, et qui peuvent tourner en boucle pendant assez longtemps si je suis bien chauffé.
    Je sais très bien isoler mes muscles PC désormais, ceux situés dans l’anus et ceux des sphincters aussi, et je peux en jouer pour tenter de moduler mes sensations. Quand les contractions involontaires débarquent j’essaie de les cultiver en intercalant des contractions volontaires entre deux. Pour y arriver il faut vraiment que la « machine » ait chauffé au minimum 1/2 heure, que je ne sois pas fatigué ou mal dans ma peau, et que mon excitation soit forte (ce dernier point étant vraiment très important).
    Le rewiring s’est fait aussi par les tétons. Au fur et à mesure des semaines ils sont devenus plus sensibles et érectiles, et la connexion entre eux et ma prostate est chaque fois un peu plus marquée. Ils me servent un peu de starter pour faire en sorte que la mayonnaise prenne.
    A partir du moment où les contractions se sont enclenchées et que petit à petit le plaisir s’est accru, je me retrouve sur une espèce de palier de sensations très puissantes qui me tirent des râles et m’enfoncent la tête dans l’oreiller, c’est délicieux mais en même temps infiniment frustrant parce que ça ne débouche sur rien. Si je continue, au bout d’un moment les contractions s’amplifient, deviennent de plus en plus longues et profondes, je finis par ne plus en pouvoir et je décide de terminer par un orgasme pénien. Cet orgasme est toujours très puissante, surtout depuis que j’ai pris l’habitude d’ôter le Helix à ce moment-là pour appuyer fortement sur la prostate avec un dildo. Effet garanti !

    Donc voilà, si ça se trouve je parviens à avoir des mini O’ sans m’en apercevoir ! La suggestion que m’a faite @andraneros de changer de paradigme dans l’idée que je me fais de ce qu’est un orgasme, et aussi de travailler sur le retardement des contractions musculaires pour augmenter encore l’excitation et le plaisir sont les points que je vais creuser à l’avenir.

    Je suis en train de lire actuellement le livre « the multi-orgasmic man », qui est en fait à la base surtout un bouquin pour aider les hommes qui sont victimes d’éjaculation précoce à se contrôler, et qui présente des similitudes étonnantes malgré tout avec le Traité d’Aneros. Il y a toute une partie consacrée au « chi », cette énergie électrique qui parcourt le corps et dont se servent les acupuncteurs. Les taoistes encouragent la stimulation de la prostate et du pénis dans le but de produire cette énergie, mais eux considèrent que l’éjaculation est un gaspillage de cette énergie. Ils proposent à la place (par les contractions des sphincters et des muscles PC) de la rediriger vers la colonne vertébrale, puis vers le cerveau, pour enfin la renvoyer au nombril, lieu de stockage final du chi. Le parallèle avec l’orgasme prostatique tels que certains le décrivent sur ce forum me parait assez évident.
    Cela me fait aussi penser à une possible sortie d’ennuis pour @lerris dont les contractions s’accompagnent désormais d’une douleur derrière l’oeil. Peut-être qu’il devrait penser à aller voir un acupuncteur qui pourrait dénouer le blocage énergétique au niveau de son visage.

    #21122
    Avatarnydor01
    Participant

    @fidelio

    Bonsoir. Je viens de lire votre post et j’ai noté avec grand intérêt le lien que vous faites entre tétons et prostate.
    J’ai écrit un post sur ce sujet, et je me demandais si mon expérience était marginale.
    Les témoignages que j’ai pu lire sur l’orgasme des seins en font une faculté donnée aux femmes. Ils soulignent que les caresses des mamelons éveillent la même zone du cerveau que les stimulations du clitoris et du vagin.
    Mais quid des hommes ? Je n’ai rien lu d’approchant sur le plan scientifique. Pourtant, à titre personnel, la stimulation de mes tétons éveille et mon pénis et ma prostate. De même, il me semble que j’atteins une forme de plaisir localisé au niveau des seins que je rapproche d’une expérience orgasmique.
    Je serais heureux que vous puissiez faire partager votre expérience à ce niveau, c’est-à-dire les sensations que vous avez au niveau des seins, et l’éveil de votre prostate consécutive à la caresse de vos tétons.

    #21142
    fideliofidelio
    Participant

    bonsoir @nydor01 , il y a pas mal de témoignages sur le forum de personnes qui parlent de lien entre la stimulation des tétons et la prostate. Il me semble me souvenir que Adam l’évoque aussi dans le traité d’Aneros comme un moyen de faire démarrer un super O’. J’ai lu votre post et je n’y ai pas répondu car ce que vous décrivez dépasse de très loin mon expérience. Néanmoins je suis affirmatif quant à l’existence d’une connexion de plaisir, comme si un fil électrique reliait ma prostate et mes seins. J’apprécie de plus en plus de les manipuler, je masse de façon circulaire avec un peu de lubrifiant sur l’aréole, et quand les tétons sont dressés je leur donne des pichenettes ou je les griffe légèrement.

    Les témoignages que j’ai pu lire sur l’orgasme des seins en font une faculté donnée aux femmes. Ils soulignent que les caresses des mamelons éveillent la même zone du cerveau que les stimulations du clitoris et du vagin.

    pourquoi serions-nous différents ? Comme vous le soulignez, tout part du cerveau. Si on nous a appris culturellement à réprimer cette source de plaisir parce que nous sommes des hommes, le cerveau assimile la donnée et refoule le plaisir. D’où la nécessité de désapprendre ce que l’on croit savoir à ce sujet.

    #21283
    fideliofidelio
    Participant

    Bon, cette session, il faut que je la note et que je la partage 🙂
    Cela fait presque 6 mois que je me suis lancé sur le chemin du Super O’, et je sais que j’en suis vraiment très proche là tout de suite.
    Au moment où j’écris, je suis assis à mon bureau, j’ai un Bootie inséré et je surfe sur les vagues de plaisir depuis une bonne heure et demi. J’obtenais déjà de très bonne sensations depuis quelques semaines, mais là je sais que je suis passé à un stade supérieur. En gros, tout mon plaisir est plus fort, plus intense. Je sens que je suis à 2 doigts de me laisser emporter vers un truc qui va me renverser la tête. Ce n’est simplement pas l’heure, pas encore. Ma prostate est encore plus sensible que d’habitude, mes bouffées de plaisir sont plus fortes, ça me fait me cambrer, râler sans discontinuer, je sens mon anus qui se contracte fort et qui pousse en mesure avec les montées de plaisir… c’est vraiment trèèèèès bon, mais je ne perds pas encore le contrôle de mes sens bien que j’y sois prêt. J’expérimente des vagues orgasmiques depuis plus d’une heure et ça ne semble pas vouloir s’arrêter, les sensations n’iront decrescendo que si je me désintéresse de ce qui m’arrive. Je n’ai encore jamais vécu ça, le plaisir ne décroît pas ! Ce sont des mini O’, peut-être même dry O’, je n’en sais trop rien.

    il est clair que ma prostate est encore en train d’apprendre, et de tranquillement me donner toujours plus de sensations. En fait, je comprends que mon corps lui aussi fait son apprentissage, ce n’est pas simplement une question de bien se relaxer, ou de faire le vide, ou d’être dans la bonne position… il est encore en train d’apprendre à avoir du plaisir de cette manière, même 6 mois après. C’est un constat très rassurant quant à la suite des évènements.
    Sur la carte aux trésors, je suis tout près de ressentir mon premier Super O’. 🙂

    #21291
    Avatargreg
    Participant

    Salut Fidelio
    Heureux d’apprendre que le Bootie t’ait réveillé la prostate;Il m’a fait le même effet.Maintenant ,lors de tes prochaines séances ,alterne avec l’Anéros helix et tu vas voir les progrès. ils sont assez fulgurants!!
    Bon cheminement

    #21293
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    C’est magnifique @fidelio ! La description de votre expérience orgasmique me remplit de joie quand je constate que vous avez surmonté les doutes qui bloquaient votre progression au début de l’été.

    je surfe sur les vagues de plaisir depuis une bonne heure et demie. J’obtenais déjà de très bonne sensations depuis quelques semaines, mais là je sais que je suis passé à un stade supérieur. En gros, tout mon plaisir est plus fort, plus intense. Je sens que je suis à 2 doigts de me laisser emporter vers un truc qui va me renverser la tête… Ma prostate est encore plus sensible que d’habitude, mes bouffées de plaisir sont plus fortes, ça me fait me cambrer, râler sans discontinuer, je sens mon anus qui se contracte fort et qui pousse en mesure avec les montées de plaisir… J’expérimente des vagues orgasmiques depuis plus d’une heure et ça ne semble pas vouloir s’arrêter… Je n’ai encore jamais vécu ça, le plaisir ne décroît pas ! Ce sont des mini O’, peut-être même dry O’, je n’en sais trop rien.

    Ce sont des orgasmes @fidelio. Vous êtes en train de nous décrire « une réaction en chaîne d’orgasmes non éjaculatoires », étape 49 sur la carte au trésor, et votre réaction devant cette merveilleuse expérience correspond à l’étape 50 « Sentiment de refus que ces sensations sont réelles ».

    il est clair que ma prostate est encore en train d’apprendre, et de tranquillement me donner toujours plus de sensations. En fait, je comprends que mon corps lui aussi fait son apprentissage, ce n’est pas simplement une question de bien se relaxer, ou de faire le vide, ou d’être dans la bonne position… il est encore en train d’apprendre à avoir du plaisir de cette manière, même 6 mois après. C’est un constat très rassurant quant à la suite des événements.

    Vous avez raison. Le super O’ qui est l’objectif initial de notre recherche n’est plus, une fois atteint, que la porte d’entrée dans un nouveau monde d’infinie sensualité. Le cheminement est sans fin. Bon cheminement @fidelio.

    #21296
    aneveilaneveil
    Participant

    Bonjour et félicitation Fidelio !
    Bon, la lecture de ce dernier compte rendu du 14 m’a vraiment fait envie, enfin surtout à ma prostate
    qui a très clairement manifestée de gros désirs de stimulation 🙂

    Mais dites moi, on nous cache des trucs 😉 Quel est donc ce Bootie dont je n’ai jamais entendu parler ?
    Une recherche rapide me montre un petit plug violet…
    Euh, comment ça marche ? il suffit de l’insérer, de le porter, de marcher avec, de faire des contractions ?

    #21299
    fideliofidelio
    Participant

    @andraneros ohlala, oui je ressens bien tout ça comme des orgasmes. Me retrouver niveau 50 sur la carte aux trésors, j’avoue qu’il y a quelques jours encore je n’y croyais pas trop. Pour dire la vérité j’ai eu ces orgasmes de 16h à 19h, je me suis arrêté pour manger un morceau car toutes ces contractions m’avaient donné très faim, et j’ai recommencé jusqu’à minuit ! La seconde session était moins facile mais j’ai tout de même eu au moins un moment incroyable. Et ce matin, j’ai recommencé dans le train, sans rien d’inséré, ça a fonctionné et il a fallu que je contrôle mes tremblements (et aussi mon plaisir évidemment) devant les autres voyageurs 😀

    J’ai effectivement mis de l’ordre dans ma tête, et aussi dans mes séances trop compulsives. J’avais un comportement d’addiction et ça me faisait souffrir intérieurement. Finalement, après une période d’abstinence, j’ai décidé de ne pas pratiquer plus d’une fois par semaine, parce que je me rendais compte à quel point le désir et l’excitation étaient importants pour que cela fonctionne. Du coup quand je m’y suis remis c’était de manière plus appaisée et sereine, ma prostate n’a plus un comportement si impérieux, je peux en contrôler la fringale.
    En tout cas, merci de m’ouvrir les yeux sur ce truc génial qui m’arrive, cela a aussi beaucoup contribué à mon déblocage.

    @aneveil oui, c’est ça un bootie, c’est un petit plug mou dont le diamètre est équivalent à celui du helix. L’avantage de cet objet c’est qu’on peut s’ asseoir dessus et le garder très longtemps, il est discret et sa tête courbée vient toucher la prostate. La pression esr moins précise que le helix, mais c’est une bonne alternative pour les moments où l’on n’a pas d’intimité et où l’on ne peut pas s’ allonger.
    Pour être honnête c’est quelques jours avant, avec le helix que j’ai obtenu mes premiers orgasmes en chaine, j’ai miaulé comme un chat de gouttière car j’étais seul, mais j’ai dû stopper au bout d’une heure pour faire une course. La sensation était tout de même meilleure avec le helix, mais ma session d’hier m’a confirmé que j’étais bien passé à un autre niveau.

    Et pour finir ce joyeux post, je sais que @andraneros a raison, au stade où j’en suis c’est la relaxation et le relâchement qui accentuent les contractions involontaires des sphincters. J’ai bloqué sur ce détail pendant assez longtemps.

    #21336
    fideliofidelio
    Participant

    salut à tous,
    je vous écris depuis la O’Zone où j’ai des orgasmes de folie depuis 3 jours !! Ce que je vis aujourd’hui est sans commune mesure avec les sensations de plaisir que je pouvais ressentir auparavant. Le pire (enfin, le mieux!) c’est que je n’ai même pas encore pu avoir une vraie séance avec le Helix, je me contente de mon petit Bootie à mon bureau (où je suis certes peu dérangé), où alors aneros-less dans le train, mais les vagues sont déjà ravageuses. Aujourd’hui j’ai dû m’allonger par terre à un moment donné, j’ai tremblé si fort de tout mon corps ! Exactement comme dans les vidéos qu’on trouve sur le net. Mais je ne suis pas seul et je me retiens, c’est terrible. 🙂 Je n’ose imaginer ce que ça va donner quand j’aurai un après-midi libre et seul chez moi… Et il va falloir que je me mette à faire des abdos-fessiers parce que je vous dis pas les courbatures !

    C’est comme si toutes les techniques que j’ai apprises jusqu’alors (hypnose, relaxation, gestion des contractions) se mettent en place pour me donner un maximum de plaisir, alors qu’avant c’était parfois si compliqué, laborieux à obtenir.
    Il faut du temps, et j’espère que ce message donnera de l’espoir à ceux qui rament: tout vient à point. Je dois remercier encore notre petite communauté NXPL, car sans les bons conseils et l’écoute que j’ai prises ici, je ne serais sans doute pas arrivé à ce résultat.

    #21371
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    @fidelio vous nous avez dit le 15 novembre :

    J’ai effectivement mis de l’ordre dans ma tête, et aussi dans mes séances trop compulsives. J’avais un comportement d’addiction et ça me faisait souffrir intérieurement. Finalement, après une période d’abstinence, j’ai décidé de ne pas pratiquer plus d’une fois par semaine, parce que je me rendais compte à quel point le désir et l’excitation étaient importants pour que cela fonctionne. Du coup quand je m’y suis remis c’était de manière plus appaisée et sereine, ma prostate n’a plus un comportement si impérieux, je peux en contrôler la fringale.

    Vous nous dites le 18 novembre :

    je vous écris depuis la O’Zone où j’ai des orgasmes de folie depuis 3 jours !! Ce que je vis aujourd’hui est sans commune mesure avec les sensations de plaisir que je pouvais ressentir auparavant… Aujourd’hui j’ai dû m’allonger par terre à un moment donné, j’ai tremblé si fort de tout mon corps ! Exactement comme dans les vidéos qu’on trouve sur le net. Mais je ne suis pas seul et je me retiens, c’est terrible. Je n’ose imaginer ce que ça va donner quand j’aurai un après-midi libre et seul chez moi…

    Etes-vous à ce point bouleversé par l’intensité de la jouissance dans laquelle vous semblez désormais plonger à volonté que vos sages résolutions aient volé en éclat avant même que vous ne commenciez à les appliquer ? Ou bien êtes vous envahi par une énergie orgasmique incontrôlable qui vous plonge dans des orgasmes à n’importe quel moment ?

    C’est comme si toutes les techniques que j’ai apprises jusqu’alors (hypnose, relaxation, gestion des contractions) se mettent en place pour me donner un maximum de plaisir, alors qu’avant c’était parfois si compliqué, laborieux à obtenir.

    Vous illustrez ce que je dis quand je parle d’archimie subtile. C’est formidable et ce que vous écrivez me rend particulièrement heureux. Bon cheminement @fidelio.

    #21383
    fideliofidelio
    Participant

    @andraneros

    Etes-vous à ce point bouleversé par l’intensité de la jouissance dans laquelle vous semblez désormais plonger à volonté que vos sages résolutions aient volé en éclat avant même que vous ne commenciez à les appliquer ?

    hehe ! Oui, je plaide coupable votre Honneur ! 🙂 Mais j’avoue que c’était un peu spécial. J’ai senti que quelque chose de hors norme pour moi était en train de se passer et j’ai voulu explorer mes sensations, les reproduire, les affiner. Et je dois admettre aussi que j’étais très étonné (et ravi) de sentir que je conservais mon énergie pendant ces trois jours orgasmiques incroyables. C’était grisant.
    J’ai calmé le jeu exprès en finissant la dernière journée par un super T, pour que toute cette énergie retombe. Depuis je suis retourné à mes bonnes résolutions, et je vais attendre que mon corps soit de nouveau en mesure de recevoir ces orgasmes; et cette fois aussi je pratiquerai dans le cadre d’une vraie séance, allongé, avec un aneros. Mais tu as raison, je cherche à faire en sorte que ces orgasmes prostatiques soient des récompenses (dans le cadre d’une grosse semaine de boulot par exemple), et non plus une addiction comme ça était devenu pour moi à un moment donné. De toute façon, l’intensité de l’expérience est vraiment différente, il n’y a plus cette frustration d’être à deux doigts d’un truc incroyable qui ne veut pas s’enclencher. Là j’y suis et je suis comblé.

    #21487
    Avataraneros3
    Participant

    Bonjour,

    Je suis un nouveau utilisateur d’un simulateur prostatique et j’ai toujours eu des envies de pénétration anale mais je dois dire que les sensations avec ce petit gadget sont très agréables et enfin un vrai plaisir par rapport à la pénétration classique avec un gode.

    Après avoir lu quelques conseils sur le site ,je me suis allongé sur mon canapé décontracté et j’ai ressenti d’abord des bouffées de chaleur sur mon visage.Après quelques moments de décontraction et de respiration , je me suis mis a contracté mon périnée et de faire bouger le simulateur dans mon anus; pendant plusieurs minutes et ensuite j’ai tout relâché mon corps et senti un orgasme arrivé petit à petit jusqu’à une contraction très forte à l’intérieur et c’était très bon.

    Mais le plus surprenant c’était cette nuit car je me suis endormi avec le simulateur dans le rectum.Et en pleine nuit vers 2 h00 du matin j’ai été réveillé par une vague de plaisir, je me suis mis sur le dos les jambes écartés et la un plaisir énorme pendant 20 à 30 secondes et cela plusieurs fois de suite.

    J’avais une question est-ce que cela correspond à un super O car j’avais l’impression de n’avoir pas passé un seuil de plaisir maximum.

    j’utilise une autre marque l’aneros et je voudrais en acheté un mais j’hésite entre l’aneros helis et eupho.

    #21497
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue sur notre forum @aneros3.

    Votre cheminement commence en fanfare. J’ai l’impression que vous avez très bien su mettre en application les « quelques conseils » que vous avez lu sur le site et que vous êtes particulièrement sensible aux caresses de votre masseur. C’est magnifique !

    Mais, quel dommage, vous ne nous dites presque rien sur votre expérience anale ni sur les conditions de votre double session ni sur le masseur qui vous ont permis de vivre ces instants de jouissance si intense que vous vous demandez :

    est-ce que cela correspond à un super O

    Il existe une définition générale du super O’ que vous pouvez trouver dans le glossaire du traité d’Aneros et en anglais dans le Wiki Aneros. Cette définition, comme vous le constatez, n’est pas absolue mais relative. Cela signifie que chacun peut faire l’expérience d’un super O’ sans comparaison avec l’expérience d’un autre. Cela signifie que chacun peut faire l’expérience d’un super O’ qui efface celle(s) qu’il avait faite(s) plus tôt dans son cheminement et bouleverse ce qui était pour lui la nouvelle échelle de valeur de son plaisir.

    La suite de votre interrogation

    j’avais l’impression de n’avoir pas passé un seuil de plaisir maximum.

    peut apporter trois commentaires :
    -1) vous avez ressenti des vagues de plaisir suffisamment intenses pour être jouissives mais pas encore d’orgasme, parce que à ces instants vous vous êtes contractés, vous n’avez pas lâché prise même inconsciemment ce qui a bloqué la montée de votre plaisir au-delà de ce que votre cerveau a jugé supportable ;
    -2) vous aviez trop d’attentes préconçues associée au résultat de cette expérience qui n’ont pas reçu de réponses parce que cette expérience, en dehors des normes qui définissaient votre plaisir jusqu’à maintenant, a été rejetée par votre cerveau ;
    -3) si vous avez ressenti des montées de plaisir incontrôlables, se succédant en cascade dans votre zone pelvienne, pénis, bas-ventre remontant le long de votre colonne vertébrale, vous avez bien eu des orgasmes secs (« dry o’ ») voire vos premiers super O’ mais vous ne les avez pas reconnu pour ce qu’ils étaient parce qu’ils ne vous ont pas apporté le soulagement libératoire de l’orgasme traditionnel avec éjaculation.

    L’Helix est un excellent masseur prostatique. C’est le modèle de base qui convient à tous les débutants quelques soient leurs préjugés en matière de taille. L’Eupho qui est plus fin apporte plus de mobilité du masseur dans le rectum contre la prostate mais demande un meilleur contrôle musculaire.

    Bon cheminement @aneros3.

    #21512
    Avataraneros3
    Participant

    le masseur que j’utilise pour le moment est le plug prostate toy joy.Pour le soulagement libératoire,peut-on avoir cette sensation sans éjaculation?
    j’ai lu qu’il fallait observé des pose de 48 h entre chaque session est-ce important ou je peux avoir des sessions chaque soir?

    #21514
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    @aneros3 votre masseur est à l’Helix ce que le chameau est au dromadaire. Il a a peu près la même forme avec une bosse en plus. Dans la mesure où il semble efficace, l’Helix devrait parfaitement vous convenir.

    Pour le soulagement libératoire,peut-on avoir cette sensation sans éjaculation?

    Dans un premier temps, ça me semble difficile tant que votre cerveau n’a pas appris à correctement identifier cette nouvelle forme de plaisir. Le sujet a déjà été abordé dans le forum y compris récemment (ici, ici, ici et entre autres). Pour retrouver les interventions tapez « liber » (sans les guillemets) dans la zone de recherche de la page des forums actifs, ensuite sous Windows faites « control » « f » et tapez libér dans la zone de recherche en bas à gauche de la page pour sélectionner les occurrences dans le texte. Vous n’êtes pas le seul à poser cette question et cela ne vous empêchera nullement de cheminer jusqu’au super O’.

    Dans un second temps vous n’y penserez plus tant votre jouissance vous submergera. Il sera possible que ce soit l’épuisement de votre système nerveux qui mette fin à vos sessions, où si ce n’est pas le cas l’intensité de vos expériences orgasmiques et la certitude de pouvoir les recommencer presque à volonté vous permettra de les écourter sans aucun regret.

    j’ai lu qu’il fallait observer des pauses de 48 h. entre chaque session. Est-ce important ou je peux avoir des sessions chaque soir ?

    Vous pouvez faire ce que vous voulez tant que vos sessions vous paraissent satisfaisantes et qu’elles ne ruinent pas le reste de votre vie. L’intérêt de faire des pauses est :
    – 1) de renforcer votre désir de sentir le masseur prendre vie en vous et donc d’améliorer la qualité de vos sessions ;
    – 2) d’éliminer des points de fixations négatifs en laissant retomber d’éventuelles frustrations ressenties dans la session précédente ;
    – 3) de donner du repos à vos muscles, à vos nerfs et à votre cerveau qui peuvent être soumis à de fortes tensions pendant une session ;
    – 4) de laisser les effets de la dernière session être digérés par votre inconscient pour lui permettre de vous ouvrir de nouvelles portes à la suivante.
    Cette règle générale ne vous empêche pas de temps en temps de vous faire un stage intensif si vous vous sentez au bord de « quelque chose » et si vous sortez de vos sessions satisfait et sans frustration.

    Bon cheminement @aneros3.

    #21515
    Avataraneros3
    Participant

    Merci pour tes conseils Andraneros.

    Pour ma propre expérience j’ai essayé une nouvelle session 24 heures après la précédente
    1er constat j’ai ressenti beaucoup de plaisir au début de la session mais eu pour beaucoup de mal a atteindre un orgasme, j’avais plus de mal a me détendre et me concentrer sur le plaisir que je souhaitais ressentir, mais quand même énormément de mal a résister à ce nouveau plaisir, comme si je ne voulais pas qu’il me quitte.
    Déroulement de ma session:
    Je suis allonger dans mon lit,et je ressens déjà au bout de quelque minutes les vagues et contractions monter en moi,
    j’essaie de me détendre au maximum et pourtant mon sphincter se contracte et ma respiration s’accélère et en même temps un léger chatouillement à l’intérieur je pense que cela doit être au niveau de ma prostate.

    Ensuite je demande à mon esprit d’accepter ce nouveau plaisir et de m’offrir un super O et quelques fois cela termine par une immense explosion de courte durée.

    mon cheminement est -il le bon ?

    Mais pour revenir à hier soir pas la même intensité que samedi soir et comme je ne voulais pas abandonner j’ai finis par m’endormir avec le masseur dans mon intérieur. Et à là même heure que samedi vers 2 heures du matin ça ma réveillé et la de nouveau une nouvelle vague de plaisir plus intense que celle que j’avais cherché quelques heures avant.Est-ce que cette heure correspond à un cycle du corps ?

    Je ne pense plus qu’ a ça à chaque moment de la journée,je sais qu’une masturbation me calmerais un peu, mais à vrai dire ce n’est plus l’expérience dont j’ai envie.Mais tout de même ne faut-il pas que je relâche un peu pour penser à autre chose et la je suis en conflit le désir contre la raison.

    #21521
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Tu nous disais hier @aneros3 :

    je suis un nouveau utilisateur d’un stimulateur prostatique

    mais aujourd’hui tu nous expliques que tu grimpes aux rideaux aussi vite que tu montes l’échelle de la carte au trésor !

    quelques fois cela termine par une immense explosion de courte durée

    Devons-nous comprendre que tu commences à enchaîner les orgasmes ? C’est vraiment formidable.

    mon cheminement est -il le bon ?

    Chaque cheminement est personnel. Certains ont besoin de pratiquer pendant des semaines, des mois voire des années avant de connaître la jouissance dont tu commences à te repaître. Si tes orgasmes sont de plus en plus intenses au fil de tes sessions, si tu peux les répéter jusqu’à épuisement, si plus tu jouis plus ton excitation et ton désir de jouir augmentent, ton cheminement est bon, même s’il ne ressemble pas à ceux dont témoignent nos amis.

    Est-ce que cette heure correspond à un cycle du corps ?

    Il y a des cycles hormonaux qui peuvent te donner plus envie de jouir, plus de sensibilité à certains moments de la journée qu’à d’autres. C’est le cas de l’érection matinale (« morning wood » sur les forums anglo-saxons). Il est aussi possible que ce moment corresponde à un cycle de ton sommeil pendant lequel tu es particulièrement détendu et sous l’influence de ton inconscient, ta conscience restant presque éteinte, deux conditions essentielles pour l’ouverture au plaisir prostatique.

    Je connais le même genre de réveil nocturne entre trois et quatre heures du matin ; c’est d’ailleurs par ce biais que je suis entré dans le monde merveilleux des orgasmes prostatiques…

    En deux jours tu passes de :

    j’avais l’impression de n’avoir pas passé un seuil de plaisir maximum

    Pour le soulagement libératoire,peut-on avoir cette sensation sans éjaculation?

    à :

    je sais qu’une masturbation me calmerait un peu, mais à vrai dire ce n’est plus l’expérience dont j’ai envie.

    Quel est donc maintenant le plaisir le plus satisfaisant, quelle est donc maintenant la jouissance la plus profonde qui comble ton désir, ton corps et ton esprit?

    Ce que tu ressens depuis deux jours, si je ne me trompe pas, est nouveau et bouleverse des repères qui guidaient ta sensualité et ta sexualité depuis des années. C’est normal de passer par une phase d’addiction. C’est très sain de te « relâcher un peu pour penser à autre chose » comme tu le dis.

    Au rythme où tu évolues, tu découvriras probablement bientôt que tu peux vivre ces orgasmes sans avoir besoin de la présence de ton masseur (« A-less » pour « Aneros-less » sur les forums anglo saxons). Il est même possible que tu te sentes pris par des montées orgasmiques plus ou moins contrôlables à des moments où tu es en train de faire tout autre chose.

    Comme tu le dis, dans ces moments là l’important est de prendre du recul, ce qui seras d’autant plus facile à faire que tu seras confiant dans tes nouvelles capacités orgasmiques, que tu seras persuadé de pouvoir jouir quand tu le voudras, aussi longtemps que tu le voudras, aussi souvent que tu le voudras. Cette confiance te permettra d’éviter toute forme d’addiction et de profiter de tout ce que la vie et tes relations avec les autres pourront t’apporter.

    Bon cheminement @aneros3.

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 49)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.