Mots-clés : 

20 sujets de 281 à 300 (sur un total de 327)
  • Auteur
    Articles
  • #41238
    bzo
    Participant

    par contre il y a beaucoup plus de notes sur la partition à jouer
    C’est beaucoup plus sensuel, charnel, vous m’avez compris c’est beaucoup + + + +

    c’est différent, on est dans un autre registre,
    c’est sûr que c’est beaucoup plus sensuel,
    une volupté comme une soie ondulante et chaude qui nous envahit de toutes parts,
    c’est juste irrésistible,
    il faut l’avoir vécu, sentir tout son intérieur ainsi

    et puis oui, il y a beaucoup plus de nuances, cela n’arrête pas de changer, en fait,
    c’est comme un kaléidoscope qui tourne sans cesse dans notre chair

    épanouissant, est peut-être le terme qui convient encore le plus,
    c’est une des grandes caractéristiques de ce plaisir en mode yin, je trouve,
    cette sensation extraordinaire d’épanouissement dans l’instant,
    comme si notre chair se colorait splendidement,
    devenait comme un fruit mûr qu’on est en train de croquer

    il n’y a plus de course à l’orgasme, plus du tout, enfin chez moi
    (bien que j’ai une nostalgie des mes orgasmes prostatiques et de mes super O
    mais cela, c’est une autre histoire)
    plus même de recherche d’intensité,
    juste de complicité, de communion, avec sa chair,
    de se sentir vibrer de partout,
    juste de vivre quelques merveilleux moments d’intimité, avec soi-même

    enfin , chez moi, c’est vers cela que cela a évolué

    J’irais même jusqu’à dire qu’il faut être amoureux de son féminin

    dans les moments où je suis envahi par le yin,
    c’est tout mon corps que j’aime à la folie,
    toute cette chair animée par le yin,
    devient infiniment désirable
    et je n’ai plus qu’une envie,
    c’est de me mettre entièrement à son service,
    pour la sentir se pâmer de plus en plus sous mes doigts

    #41241
    modeyin
    Participant

    Ce matin je suis resté un peu plus longtemps au lit
    comme toi bzo mais rien ne c’est passé
    Je me lève, je met un teeshirt puis au bout
    de 5 min j’ai une envie de mettre un Aneros
    Je choisis l’hélix, je me déhanche mais rien ne se passe
    Voulant le garder un peu avec moi, je vais dans la salle de bain
    j’enfile un short en jean. Je me regarde dans la glace
    Je pose mes yeux sur mes petites fesses
    Et à partir de cet instant c’est parti en VRILLE
    Mon corps s’est mis à se déhancher dans tout les sens
    Obligé d’appuyer mes mains contre les murs, les meubles, le vasque
    Il m’a même fait mettre à 4 pattes
    Le simple faite de regarder mon corps, mes fesses dans le miroir ou d’embrasser mon corps
    relancer la machine. Je me suis exprimé vocalement aussi
    tout les sons y sont passée
    Au bout de 30 min, mon corps se calme mais il m’a laissé
    que 5 min de répit. Il est reparti de plus belle pendant 10 min
    ou je collais mon corps contre les murs ou je m’enlaçai très très fort
    J’étais en sueur, le souffle un peu coupé
    Heureux d’avoir vécu encore un moment extraordinaire avec mon corps
    J’avais déjà eu ce type de plaisir dans mon lit mais debout
    ça donne encore plus de saveur, on a encore plus de liberté et pouvant voir mon corps bouger
    dans les miroirs
    Franchement il n’y a pas de mot pour exprimé ça il faut le vivre
    Je le dis encore mais c’est un truc de dingue
    J’espère pouvoir revivre des moments comme celui là

    #41249
    bzo
    Participant

    Je pose mes yeux sur mes petites fesses
    Et à partir de cet instant c’est parti en VRILLE
    Mon corps s’est mis à se déhancher dans tout les sens
    Obligé d’appuyer mes mains contre les murs, les meubles, le vasque
    Il m’a même fait mettre à 4 pattes

    hé hé, j’ai déjà eu aussi ce genre de petite aventure

    J’avais déjà eu ce type de plaisir dans mon lit mais debout
    ça donne encore plus de saveur, on a encore plus de liberté

    moi je pratique beaucoup debout, assis, un peu partout, dans la cuisine,
    en train de me brosser les dents, pendant mon linge,
    j’adore mêler les gestes et les mouvements de l’amour avec moi-même
    avec des faits et gestes de mon quotidien,
    cela donne parfois des résultats étonnants

    par exemple, en mangeant une fois, les saveurs de la tomate, du poivron,
    qui se mêlaient aux sensations de plaisir, je ne sentais plus les frontières,
    ce fut une belle expérience

    aussi, une fois j’ai joui avec la brosse à dents électrique en bouche, ce fut aussi assez étonnant,
    quand je pends mon linge, cela devient assez dangereux car je suis debout sur un escabeau,
    ah j’aime vivre dangereusement

    ou alors juste debout au milieu de la pièce,
    je me caresse, je m’enlace, je me tords, j’ondule,
    debout comme cela, le grand avantage, c’est que les gestes et les mouvements sont libres dans toutes les directions,
    cela devient par moments comme une sorte de danse lascive,
    j’adore,
    le problème, c’est quant on jouit, il n’y a pas moyen de se lâcher comme on voudrait,
    du fait de la position debout

    #41250
    modeyin
    Participant

    Pourtant rien ne présager ce qui aller arriver
    aucun signe aucune excitation
    mais dans l’état ou il m’a mis, j’en revenais pas
    c’est quand qu’on recommence
    Je vais explorer cette piste car après analyse, je pense avoir compris
    ce que mon corps voulait
    Je verrais bien

    le problème, c’est quant on jouit, il n’y a pas moyen de se lâcher comme on voudrait,
    du fait de la position debout

    Tu t’allonge sur la table de la cuisine, de la salle ou parterre
    Moi il m’a mis sur le sol
    Cet après midi en sentant du lilas qui a une odeur extraordinaire
    j’ai eu une petite vague de plaisir

    #41251
    bzo
    Participant

    Tu t’allonge sur la table de la cuisine, de la salle ou parterre

    ce n’est pas comme cela que cela se passe chez moi,
    la jouissance, c’est un flux, un continuum,
    c’est à la fois très puissant et très fragile,
    le temps de me mettre par terre
    et tout est parti en fumée

    si je pense que je devrais faire ceci ou cela et qu’en plus j’essaie de le faire,
    c’est fini, l’élan de la jouissance retombe instantanément

    peut-être avant, quand je sens que cela monte fortement en puissance
    mais ce ne sera pas la même chose,
    chez moi, le plaisir, c’est tellement un élan du corps,
    si j’essaie de le diriger, c’est foutu tout de suite

    non, pour l’instant, je ne trouve pas vraiment de solution,
    pas sûr que ce soit nécessaire d’en trouver une,
    tout ne peut pas être parfait

    #41257
    modeyin
    Participant

    Je comprend mieux @bzo quand tu dis m’a pratiqué me suffit à moi même. C’est quelque chose que j’avais du mal à concevoir pour être honnête avec toi, je me demandais comment c’est possible mais maintenant je le conçois

    #41258
    bzo
    Participant

    ma pratique me suffit à moi même. C’est quelque chose que j’avais du mal à concevoir pour être honnête avec toi, je me demandais comment c’est possible mais maintenant je le conçois

    c’est quelque chose qui devient même piégeux, à partir d’un certain stade, je trouve,
    tellement satisfaisant, tellement assouvissant, tellement facile,
    qu’on pourrait avoir tendance à perdre le désir vers l’autre,
    à l’avoir seulement plus que tourné vers soi-même

    en plus, il n’y a plus à tenir compte du consentement de l’autre, de son envie,
    de l’imperfection résultant toujours à vouloir faire essayer de faire danser deux désirs ensemble,
    pourquoi se compliquer la vie?

    fais toujours bien attention à madame @modeyin,
    à la garder dans le cercle de ton désir,
    à bien garder une attraction pour elle,
    à garder en toi le désir pour la chair de l’autre

    j’ai été comme cela pendant tout un temps, je sais de quoi je parle

    #41259
    bzo
    Participant

    le féminin éveillé en toi,
    il te doit te forcer à t’ouvrir toujours plus vers les autres aussi,
    alors cela reste positif, épanouissant,
    toujours plus riche

    #41260
    modeyin
    Participant

    c’est quelque chose qui devient même piégeux, à partir d’un certain stade, je trouve,
    tellement satisfaisant, tellement assouvissant, tellement facile,
    qu’on pourrait avoir tendance à perdre le désir vers l’autre,
    à l’avoir seulement plus que tourné vers soi-même
    en plus, il n’y a plus à tenir compte du consentement de l’autre, de son envie,
    de l’imperfection résultant toujours à vouloir faire essayer de faire danser deux désirs ensemble,
    pourquoi se compliquer la vie?

    Je comprend tout à fait ce que tu veux dire
    Surtout que j’ai l’impression de pouvoir le faire de plus en plus
    avec une facilité déconcertant

    fais toujours bien attention à madame @modeyin,
    à la garder dans le cercle de ton désir,
    à bien garder une attraction pour elle,
    à garder en toi le désir pour la chair de l’autre

    Pour le moment ça va de mieux de ce coté là, je la désir toujours
    mais c’est vrai que ça peux vite déraper

    #41263
    modeyin
    Participant

    De toute façon, j’aimerai aussi que madame modeyin
    développe son potentiel orgasmique

    #41265
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @modeyin,
    Ça ne se fera que si elle en a envie ou que tu lui en donnes l’envie, si elle se sent en confiance totale dans cette exploration de son être et si elle dispose de tout son temps pour suivre son propre cheminement à son rythme et à sa manière.

    #41267
    modeyin
    Participant

    Bonsoir @Andraneros
    Entièrement d’accord avec toi. C’est un sujet ou j’y vais en douceur
    Il faut juste trouver les bons mots et la bonne explication
    pour lui donner envie et la mettre en confiance

    #41392
    modeyin
    Participant

    Petite séance ce matin qui te met dans un état qui ne te donne pas envie de te lever
    J’ai refais une séance tout à l’heure qui m’a mis dans le même état
    Ou j’étais en connexion avec mon corps, ma chair
    en plein dialogue et ma yin me dit qu’elle est bien avec moi WOUAH
    Pas l’hôpital LOL

    #41473
    modeyin
    Participant

    Bonjour @bzo
    Ton post me parle
    Je suis devenu un bac à sable aussi
    grâce à tes conseils ceux @andraneros et le forum
    Je suis dans le même état d’esprit
    en roue libre intérieurement
    aucun interdit avec moi même

    après bien des années
    d’entraînement, de progression,
    ce corps a retrouvé toute sa neutralité,
    ainsi le yin et le yang
    peuvent jouer librement,
    en moi

    je suis devenu leur bac à sable,
    consentant,
    ils font de moi ce qu’ils veulent,
    je me laisse faire,
    que leur délire m’entraîne,
    aucun interdit,
    aucun tabou

    juste le désir,
    le pur élan du désir,
    sans aucune entrave,
    ni restriction

    #41474
    modeyin
    Participant

    la douceur d’être sa propre chérie,
    quelle phrase ridicule

    Moi j’adore

    #41476
    modeyin
    Participant

    d’avoir sa propre chérie en soi
    Ce matin au lit elle était sage
    mais une fois levé
    elle a eu envie de caresse
    qui ont déclenché des grosses contractions
    elle s’est déhanché de plaisir
    elle voulait être pénétrer mais
    je n’avais pas le temps de jouer
    plus longtemps
    Tout ça malgré 2 éjaculations cette semaine
    Lundi après environ 3 semaines d’abstinence
    Ou mon corps a été envahi de plaisir pendant plusieurs minute
    je crois que j’aurai pu rester dans cet état la toute l’après midi
    Rebelote hier même état
    C’est un mélange d’ondes prostatiques et génitales
    C’est que du bonheur

    #41478
    bzo
    Participant

    d’avoir sa propre chérie en soi

    c’est quelque chose qui doit étonner, voire interloquer, laisser incrédule,
    pas mal de gens s’ils lisent cela

    mais comment pourraient-ils deviner? comment pourraient-ils imaginer?

    c’est quelque chose qui est au-delà de ce que l’on peut imaginer,
    il faut l’avoir vécu dans sa chair
    pour comprendre de quel ordre c’est, ce qui peut se passer en nous,
    ce que l’on peut ressentir, à quel point c’est réaliste,
    ce yin jouant avec notre corps,
    nous offrant tout un différent spectre de sensations

    et à quel point, c’est sublime à chaque instant quand cela fonctionne pleinement,
    à quel point, c’est jouissif, voluptueux,
    à quel point, on vit des moments épanouissants

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par bzo.
    #41480
    bzo
    Participant

    Rebelote hier même état
    C’est un mélange d’ondes prostatiques et génitales
    C’est que du bonheur

    ah c’est génial, tu mélanges aussi maintenant les ondes

    le yin, c’est l’ouverture, le yin accueille tous les types d’ondes,
    le yin, c’est un grand estuaire, au croisement de tous les courants des quatre coins du monde,
    le yin s’enrichit de tout et le redistribue en le parant de mille couleurs

    ondes prostatiques, ondes anales et ondes génitales font un mélange tellement délicieux,
    tout le bassin est le bienvenu au rendez-vous avec le yin,
    interminables vagues de volupté qui emplissent tout le corps
    et puis les mains qui vont et qui viennent
    et puis le bassin qui danse, qui danse
    et puis le corps qui ondule, qui ondule

    cela sent le sexe ouvert, le sexe humide,
    cela sent le sexe durci,
    cela sent leur fusion, interminablement,
    cela sent leur entremêlement, interminablement

    oh comme je m’aime ainsi,
    comme j’aime sentir la défaillance féminine en moi,
    rendant ma chair frémissante,
    rendant ma chair vulnérable jusqu’aux étoiles

    #41534
    modeyin
    Participant

    ah c’est génial, tu mélanges aussi maintenant les ondes

    Oui et c’est très très bon @bzo
    J’aime quand elles apparaissent isoler sur des parties de mon corps
    celles qui viennent au bout de mes seins, elles sont tellement délicieuse

    comme je m’aime ainsi

    Moi aussi
    Faire du corps à corps avec soi même
    laisser mon féminin m’envahir
    lui laisser les commandes de mon corps
    Désirer son corps intérieur et extérieur
    Avoir envie de son propre corps
    J’aime quand mes tétons pointe
    J’aime regarder mes petites fesses
    J’aime m’offrir à lui
    A le mode yin, il y a tellement de choses à dire

    #41535
    bzo
    Participant

    J’aime quand elles apparaissent isoler sur des parties de mon corps
    celles qui viennent au bout de mes seins, elles sont tellement délicieuse

    ah je vois très bien à quoi tu fais allusion,
    il y a encore quelques minutes,
    j’avais mes deux seins, comme des oiseaux chauds, vivants, frémissants, dans mes paumes,
    je les pressais lentement, doucement,
    comme ils semblaient vibrer sous mes doigts, comme ils semblaient de soie chaude, dense, vibrante

    quand tout fonctionne bien, tout notre corps devient tellement sensible, de toutes parts,
    je m’amuse à laisser un doigt ou deux glisser lentement, errer à gauche et à droite, n’importe où,
    j’ai l’impression de les passer sur les cordes d’une guitare,
    tellement mon corps réagit à chaque contact, n’importe où
    et semble commencer à résonner de mille nuances

    tout notre corps devient sexuellement vibrant,
    il y a des moments où je ne sais plus quoi est où, où est ma jambe, mon bras,
    tellement tout semble vibrer ensemble,
    tellement il n’y a plus que cela qui semble exister

20 sujets de 281 à 300 (sur un total de 327)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.