• Ce sujet contient 94 réponses, 9 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par AndranerosAndraneros, le il y a 1 mois.
20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 95)
  • Auteur
    Articles
  • #34802
    AvatarLOULOU
    Participant

    Bonsoir les amis..
    Quelques news. Mais sans scoop.

    Depuis cette session ou je me suis retrouvé sur le fil… prêt à basculer du bon côté…
    Trois sessions depuis… et plus rien. Sessions agréables certes… mais sans approcher
    la session ou j’étais sur le fil « du prêt à basculer »…
    Bon, pas grave. Patience et patience encore.

    Bien à vous.

    #34805
    bzobzo
    Participant

    je ne m’avancerais pas à te donner des conseils pratiques,
    ma façon de pratiquer, étant tellement éloignée de la manière qui est pour l’instant, la tienne

    oui le parcours est en dents de scie,
    il faut parfois pour certains s’armer de beaucoup beaucoup de patience,
    tu nous as compté ton histoire, tu espères pour beaucoup de ce en quoi tu t’es engagé,
    attention de bien tout laisser au vestiaire,
    l’instant doit être vierge de toutes attentes,
    ton désir est encore fragile, il s’éteint comme une flamme fragile au moindre souffle

    persévérer, s’entêter, à défaut de savoir comment et vers où s’orienter,
    est la meilleure clef que tu ais entre tes mains pour l’instant

    se lâcher, se laisse emporter, sont juste des mots, des voeux pieux, pour l’instant au stade où tu es,
    il faut comme pour le vélo,
    sentir avec son corps à un moment donné le possible équilibre, la stabilité qu’il y a moyen d’atteindre en pédalant,
    se lâcher, se laisse emporter, à un moment donné, tu vas sentir leur voie dans ta chair
    et tu vas pouvoir t’y engager

    bon courage, dis-toi bien que tu peux y arriver,
    laisse parler ton désir, rien d’autre

    #34806
    AvatarLOULOU
    Participant

    Merci bzo.
    Comme moi, je vois que tu es un oiseau de nuit!

    Mais oui, je vais y arriver. Mon corps en est capable, il me l’a déjà prouvé!

    Il est en attente, en acceptation de se déverrouiller quand le moment sera venu.
    Laissons le faire sans brusquerie. Il a déjà répondu « presque présent ».

    Le mental est bon, le guide du corps et de la chaire … juste le laisser
    continuer son apprentissage de communication avec la prostate. Qu’il arrive à parler
    la même langue, pour une relation entendue… et attendue!

    Le corps en a l’envie, le mental aussi. Laissons du temps au temps pour que la connexion s’établisse!

    Bien à toi.

    #34818
    AvatarLOULOU
    Participant

    Bonjour à tous.
    Toujours pas de scoop à vous raconter.
    Juste pour infos, je n’ai encore pas réussi à retrouver les sensations
    depuis mon post « sur le fil du rasoir ».
    Les sessions sont pourtant toujours agréables, mais j’ai l’impression de stagner
    voir même de revenir en arrière.
    Alors patience et patience encore.
    Bien à vous.

    #34819
    AndranerosAndraneros
    Maître des clés

    Bonjour @loulou.
    Lorsque, en phase de découverte, en phase d’apprentissage, une session fait vivre une expérience nettement plus intense que les précédentes, elle apporte une grande satisfaction. Mais elle contribue souvent aussi à nourrir l’attente du résultat, l’attente de l’orgasme prostatique à l’occasion des sessions qui suivent. Cet état d’esprit est naturel. Plus on s’approche de l’objectif de notre quête, plus on est persuadé qu’on va l’atteindre.

    Mais en réalité il nuit à la suite de la progression dans la mesure où il nous conduit inconsciemment à forcer le résultat qui nous apparaît comme si proche. Dans cette situation la meilleure attitude est de considérer la session qui est pour soi « la session de référence » comme une performance qui nous aurait demandé un effort surhumain et qui aurait épuisé notre organisme. Pour la répéter à terme dans de bonnes conditions nous devons accepter de nous mettre en retrait, comme le marathonien qui reprend son entraînement après une course qui lui a permis de battre son record. Il ne cherche pas à refaire la même performance, il se contente de faire des courses plus courtes et plus lentes que sa course à record.

    L’expérience dont tu témoignes est fréquente. Elle est normale et ne signifie en rien que tu ne la renouvelleras pas. Il est important que tu te dises, que tu te répètes que tes sessions sont des entraînements à vivre dans l’instant sans les accrocher à tes sessions précédentes qui t’ont apporté des sensations nouvelles. Tu retrouveras ces sensations. La difficulté à vaincre c’est d’avoir la patience de les attendre sans chercher à les revivre.

    Je répète régulièrement que nous ne déclenchons pas nos orgasmes prostatiques, nous créons les conditions qui nous permettent de les recevoir. Je suis persuadé que tu l’as bien compris et que tu en seras récompensé.

    Bon cheminement @loulou.

    #34820
    AvatarLOULOU
    Participant

    Merci Andraneros de ta réponse.
    Elle ne peut que me persuader qu’il ne faut pas lâcher le morceau.
    Savez-vous que dans cette recherche vous êtes des amis précieux.
    A plus d’un titre! Vos conseils et votre bien vaillance…
    merci à vous tous
    Bien à vous

    #34836
    bzobzo
    Participant

    parmi les débutants qui ont fréquenté ce forum
    et je m’inclus dedans,
    tu es très certainement un de ceux qui a vraiment la meilleure attitude,
    la plus positive par rapport à notre pratique
    et je suis persuadé,
    qu’à moins qu’il y ait quelque chose de rédhibitoire, dans ta façon de pratiquer,
    tu vas y arriver rapidement

    cependant n’oublie pas d’être sans cesse curieux, audacieux, expérimentant dans toutes les directions,
    c’est ainsi qu’on force son destin, qu’on le forge à notre image,
    vaut mieux faire cent mille erreurs,
    que d’avancer sagement entre les clous

    donc patience, attitude positive, c’est très bien
    mais sois aussi curieux, sois expérimental, bouscule un peu les choses,
    démène-toi, révolte-toi, impose ta volonté d’éprouver du plaisir,
    va à la rencontre de ta chance

    #34924
    AvatarLOULOU
    Participant

    bonsoir à vous deux bzo et andranéros.
    En réalité, peut-être que quelquefois je me perd dans des chemins sans issus.
    Mais pour le moment, je ne sais pas détecter ces chemins qui n’aboutissent nul part.

    Bref, je me cherche et me cherche encore avec beaucoup de patience pour trouver
    cette voie pavée d’amour que mon corps voudra bien me donner.
    Cette philosophie de la recherche du plaisir prostatique pour s’aimer soit même
    dans l’auto jouissance et d’exploser son corps à être de plus en plus amoureux,
    certes c’est mon Graal.

    Adieu la recherche de partenaires féminine, dans mon cas, en me disant que,
    pour quelques satisfactions éjaculatoires à quoi bon… cela ne m’intéresse plus et j’ai habilement
    dissuadé quelques femmes de continuer à nourrir un quelconque espoir de finir au lit
    avec moi malgré soit disant une profonde et simple amitié qu’elles me portaient…

    Quelques une en sont arrivées au moment de nous dire au revoir, après un moment partagé au restaurant
    ou bien à la terrasse d’un café de faire glisser une bise normale d’un au revoir, à la commissure
    de mes lèvres. A ce moment là, elles ont tout faux… et sont rayées de mon carnet d’adresses.
    Bein oui, je suis devenu comme cela. Comme ceci. C’est pas ma faute à moi. Juste un état d’esprit
    à cause d’une compagne qui m’a lourdement précipité en un temps record, après presque trois décennies
    de bonheur et de complicité, du jour au lendemain, sans explications, m’a jeté dans la panière
    réservée au linge sale.

    C’est pour cela que je ne fait plus confiance à la gente féminine. Toutes des êtres sans pitié. De
    la tristesse et du désarroi du compagnon délaissé, elles n’en n’ont cure. Sans explication c’est elle
    qui décide de crever la bulle de bonheur… pour aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte.
    Il serait intéressant qu’une femme lise ces quelques lignes et réagisse à mes propos.
    Mais certain, même une femme qui vienne à lire ces quelques mots, elle n’interviendra pas dans le débat.
    Pas envi de se mouiller la pauvrette… Surtout s’abstenir de répondre à ce genre de sujet, de peur
    de trahir quelques un de vos sentiments les plus secrets. By by les filles, cherchez d’autres pigeons ailleurs,
    moi j’ai fini d’appartenir à cette race de volatile.

    Bref, pour le moment je suis bloqué dans ma progression de l’auto amour jouissif de mon corps.
    Il me faut de la patience, de la philosophie, de la pratique, du ressenti d’un moindre signe de progression…
    Et si j’accède un jour au but recherché… Mesdames, passez votre chemin. Merci à vous. Mais vous êtes trop compliquées
    à vivre. Toutes les cinq minutes à avoir à vous prouvez l’amour que l’ont vous portent.

    Le soir hôtel du cul tourné
    si jamais votre homme le matin a oublié de descendre la poubelle. Mais vous n’aurez pas d’explications!
    Elle ne s’exprimera pas. A vous, élément masculin, Le jeu de la devinette : zut, c’est vrai, ce matin je n’ai pas descendu les poubelles!

    Mince mes amis les admin… je pense qu’encore une fois j’ai dérapé, ripé au delà du sujet : à la recherche du plaisir prostatique.

    #34925
    AndranerosAndraneros
    Maître des clés

    La séparation que tu as vécue fut un choc violent ; elle t’a blessé profondément et te fait encore souffrir. Nous qui te lisons le sentons bien, chacun à notre manière nous partageons un peu de ta douleur. Mais @loulou je regrette de lire sous ton clavier (hé oui il n’y a plus de plumes aujourd’hui ; mais y a-t-il encore un clavier quand les doigts glissent directement sur l’écran?) :
    « C’est pour cela que je ne fait plus confiance à la gente féminine. Toutes des êtres sans pitié. »
    En effet il me semble que cet état d’esprit t’enferme dans ta souffrance et t’interdit d’envisager l’avenir avec suffisamment de sérénité et de confiance pour te permettre de t’ouvrir à la jouissance que peut apporter le massage prostatique. J’ai l’impression que tu attends du plaisir prostatique qu’il efface la détresse dans la quelle tu vis, alors que je pense que c’est en faisant d’abord l’effort de sortir de cette détresse que tu seras en mesure de connaître pleinement la jouissance prostatique. Or l’extrait de ton message ci-dessus rend définitif et universel ton ressentiment qui n’est dû qu’à une seule personne.

    Ma femme et moi accompagnons une amie dont le mari, pervers narcissique, a brisé la vie. Ce dont elle souffre le plus, des années après un divorce prononcé aux torts exclusifs de son mari, n’est pas la perte d’une vie heureuse mais le ressentiment qu’elle nourrit encore contre cet homme. J’ai l’impression que le passage de ton message que je cite est la marque d’un profond ressentiment.

    Malgré les efforts de tout son entourage elle ne parvient pas à tourner la page et donc elle n’est pas capable de reconstruire une nouvelle vie. Dans ces périodes difficiles de la vie, comme dans le cheminement vers le super O’ chacun est différent. Cela n’empêche pas que des règles générales sont applicables à tous. Dans ta situation, comme dans celle de notre amie, apprendre à tourner la page en est une. Je suis persuadé qu’au fur et à mesure que tu avanceras dans cette voie, tu avanceras d’autant mieux dans celle qui te mènera à la jouissance prostatique.

    C’est très difficile d’aider une personne dans une situation telle que la tienne. Les mots les plus sincères peuvent encore blesser malgré les précautions qu’on prend avant de les écrire. Si c’est le cas ici, dis le moi, j’effacerai mon message.

    Bon cheminement @loulou.
    PS : tu conclus :
    « Mince mes amis les admin… je pense qu’encore une fois j’ai dérapé, ripé au delà du sujet : à la recherche du plaisir prostatique. »
    Au contraire on est en plein dedans si ta situation est un obstacle à ta recherche.

    #34929
    AvatarLOULOU
    Participant

    Bonsoir Andraneros.

    C’est très difficile d’aider une personne dans une situation telle que la tienne. Les mots les plus sincères peuvent encore blesser malgré les précautions qu’on prend avant de les écrire. Si c’est le cas ici, dis le moi, j’effacerai mon message.

    Oh non, surtout n’efface pas tes écrits. Ils sont tellement précieux pour moi. Et peut-être un jour, grâce à toi, grâce vous tous (une pensée pour bzo), Ils pourront servir à d’autres personnes qui sont dans le désarroi existentiel.

    Le désarroi qui vous plaque au sol, vous empêche de vous révéler à vous même, qui de temps en temps vous rend triste et nostalgique, et surtout qui vous empêche d’aller de l’avant. J’ai beau eu faire le fanfaron dans le sujet que tu as mis en place, en ligne, « solitude affective, plaisir solitaire et solitude « . Le désarroi c’est une chape de plomb d’une telle épaisseur, d’un poids dans votre cœur, que vous n’arrivez plus à gérer tellement c’est lourd

    La solitude affective, il faut là gérer au quotidien. Tantôt c’est l’ivresse. Le je ne dois rien à personne. La liberté…
    La liberté de quoi faire? Alors là quand tu te poses cette question, l’ivresse s’efface pour laisser place à la tristesse, les larmes coulent pour sponsoriser la société Kleenex. Et là c’est un énorme morceau qu’il faut avaler tout en essayant de relativiser.

    C’est une mélasse gluante, qui, si vous n’y prêter pas attention, vous tire inexorablement vers le fond du bocal.

    Je suis entièrement de ton avis. Tant que je n’aurais pas fait la paix avec moi-même… le plaisir prostatique que je recherche restera vain.
    Le ressentiment… J’en suis au même point que l’amie que vous soutenez toi et ta compagne (bravo à vous). Et je ne vois pas d’issue tant que ce ressentiment continuera en moi. Ce ressentiment, je n’arrive pas à m’en débarrasser. Il est là en moi. Quelques heures quelquefois il se fait plus discret, à la faveur d’un repas, d’un moment passé entre amis et amies.

    Tant que je n’arriverais pas à gommer, ou peut-être pour être franc à ranger au placard les ressentiments de cette superbe aventure de presque 30 ans avec une femme qui avait une plastique superbe, attentionné toute autant que je l’étais pour elle… et qui du jour au lendemain, sans me donner de raisons quant à son choix a disparu de mon écran radar… Je n’en ai plus de news… Je ne lui souhaite qu’une chose, que du bonheur dans sa nouvelle vie qu’elle a choisi, avec le nouveau compagnon qu’elle a choisi, et que celui ci fasse vivre à mon ex des feux d’artifices inoubliables. Elle le mérite.

    Comment conclure ces quelques lignes?
    Simplement par un grand merci, de l’existence de se forum, et de vos interventions qui m’apportent un soutien moral inestimable.

    Bien à vous.

    #34930
    bzobzo
    Participant

    @loulou:

    En réalité, peut-être que quelquefois je me perd dans des chemins sans issus.
    Mais pour le moment, je ne sais pas détecter ces chemins qui n’aboutissent nul part.

    ce n’est pas un problème, bien au contraire, c’est ce qu’il faut,
    comme je l’écris plus haut,
    il faut parcourir les mille et un chemins de l’apprentissage, un par un,
    99% sont des cul de sac, ne mènent nulle part mais il faut les suivre jusqu’au bout,
    cela fait partie de l’initiation


    @loulou
    :

    cette voie pavée d’amour que mon corps voudra bien me donner.
    Cette philosophie de la recherche du plaisir prostatique pour s’aimer soit même
    dans l’auto jouissance et d’exploser son corps à être de plus en plus amoureux,
    certes c’est mon Graal.

    il me semble que comme moi,
    tu cherches quelque chose de différent que le massage prostatique,
    il ne s’agit pas juste de trouver de la jouissance, des sensations
    mais une pratique qui engage tout l’être, une pratique plus extrême, plus totale,
    qui rend effectivement autonome sexuellement


    @loulou
    :

    Bref, pour le moment je suis bloqué dans ma progression de l’auto amour jouissif de mon corps.
    Il me faut de la patience, de la philosophie, de la pratique, du ressenti d’un moindre signe de progression…

    c’est sûr que tu en attends beaucoup mais fais bien attention que cela ne bloque pas ta progression,
    ton attitude semble bonne , d’après ce qu’on lit dans tes messages,
    j’espère que vraiment que tu fais le vide durant ta pratique
    et que tu n’es bloqué par tes attentes


    @loulou
    :

    Je suis entièrement de ton avis. Tant que je n’aurais pas fait la paix avec moi-même… le plaisir prostatique que je recherche restera vain.

    je ne suis pas d’accord, je vis une situation assez identique à ce que tu viens par bien des égards
    et cela ne m’a pas empêché de développer cette pratique
    et de vivre aujourd’hui une aventure extraordinaire qui me permet de me remettre en cause,
    questionne mes limites, explore des territoires inconnus en moi,
    de vivre aussi une forme d’épanouissement sexuel,
    d’être totalement rassasié dans ma chair,
    qui m’apporte beaucoup d’apaisement, me rend plus sûr de moi, plus calme
    et enfin qui m’a donné envie de retourner vers les autres, de chercher leur compagnie,
    d’avoir à nouveau des relations sexuelles

    je crois au contraire qu’elle peut te sauver, tout comme elle m’a sauvé.
    comme je l’ai déjà écrit, elle va injecter des doses massives de douceur en toi,
    panser les plaies,
    le ressentiment, les blessures, je connais cela aussi,
    je crois au contraire que tu devrais te concentrer un maximum sur ta pratique,
    qu’elle peut beaucoup apporter dans ta vie
    et que malgré ton état de défiance et de ressentiment, tu peux y arriver,
    il s’agit d’apprendre à s’aimer,
    c’est surtout cela le problème,
    tu n’aimes plus,apprends à t’aimer par l’intermédiaire de ta pratique,
    découvre toute la magie, les trésors que porte cette chair,
    tout le féminin qui est en toi,
    éveille-le, apprends à aimer à travers lui, tu t’aimeras encore plus ainsi,
    tu seras vibrant d’amour
    et tu te réconcilieras avec toi-même,
    cela ira de mieux en mieux

    il faut juste faire l’effort de persister,
    entrer en contact avec les secrets que cette chair porte,
    il s’agit de le désirer de toutes ses forces
    de le faire sentir à ce corps
    pour qu’il ouvre les portes au fond de toi

    #34931
    AndranerosAndraneros
    Maître des clés

    @loulou Tu résumes parfaitement le contenu de mon message.

    Je suis entièrement de ton avis. Tant que je n’aurais pas fait la paix avec moi-même… le plaisir prostatique que je recherche restera vain.

    Autrement dit, tant que tu ne t’aimes pas (en raison des effets de cet épisode de ta vie) tu ne pourras pas t’ouvrir au plaisir prostatique profond.

    @bzo
    te dit :

    tu n’aimes plus,apprends à t’aimer par l’intermédiaire de ta pratique

    Autrement dit si tu fais tes sessions de massage prostatique avec le bon était d’esprit, les effets qu’elles produiront te permettront de faire la paix avec toi-même.

    Nous considérons tous les deux que si tu parviens à faire l’effort d’être en paix avec toi-même, de t’aimer à nouveau comme tu pouvais le faire avant ta séparation, tes sessions de massage prostatique devraient t’apporter la jouissance espérée.

    La différence me semble être :
    • de mon point de vue : plus tu travailles en conscience pour tourner la page, plus tu libéreras ton énergie orgasmique pendant tes sessions,
    • de ce qui me semble être le point de vue de @bzo : plus tu t’investis dans tes sessions, plus leurs effets te permettront de tourner la page,
    Les deux méthodes se complètent. Choisis celle qui te convient le mieux, si le premier choix ne paraît pas te convenir, change de méthode. Comme te le dit @bzo :

    il faut parcourir les mille et un chemins de l’apprentissage, un par un, 99% sont des cul de sac, ne mènent nulle part mais il faut les suivre jusqu’au bout, cela fait partie de l’initiation

    Sois appliqué, sois patient, sois confiant. Bon cheminement @loulou.

    #34939
    bzobzo
    Participant

    cher @Loulou, si je puis me permettre quelques conseils,
    si tu n’es pas trop serré financièrement, achete-toi un ou deux autres masseurs en plus du Helix,
    il est bon de varier, selon moi,
    il est bon de répéter qu’un masseur peut faire grimper au plafond une personne
    et n’avoir aucun effet sur une autre,
    donc en ayant la possibilité d’alterner, tu augmentes sérieusement tes chances de réussite

    je ne sais pas à quel point, tu es habitué aux jeux anals,
    si tu es déjà habitué à des plus ou moins gros objets contondants,
    personnellement je recommanderais en priorité le Progasm Junior
    si tu n’es pas trop habitué aux gros joujoux
    et sinon en priorité au nouveau Vice 2, il est gros mais tellement splendide
    et puis il peut s’utiliser avec vibrations aussi,
    bien que je te recommande surtout de l’utiliser sans, dans un premier temps en tout cas

    sinon essaie aussi de te servir autrement de ton masseur qu’en « do nothing »,
    plus de mouvements avec, va caresser ta prostate,
    va la provoquer, la taquiner, la presser de tous les côtés,
    sers-toi du masseur plus comme d’un sexe,
    moi c’est comme cela que j’ai commencé à éprouver du plaisir avec,
    le do nothing ne m’a jamais donné autre chose que du grand nothing

    il y a des gens qui ne sont pas fait pour cette technique,
    il ne faut pas croire que c’est la seule façon d’aller agir sur sa prostate,
    il y a des manières bien plus actives

    #34940
    AvatarLOULOU
    Participant

    @bzo faire l’acquisition d’un autre modèle de masseur, effectivement j’y pensais!
    Je souhaitais même vous en parler, vous demandez votre avis du bien fondé de cette idée.

    bzo, tu as répondu à ma question avant même que je ne l’écrive!

    C’est vrai que le Vice2 est très beau. Mais il dépasse mon budget du moment. Mais un
    jour, j’en ferais l’acquisition, même si il me semble être un peu trop épais pour moi, rien
    que de le posséder, le contempler, cet objet dégage une sensualité « émoustillante ».
    Rien qu’à regarder sa photo, j’ai comme une impression d’excitation sexuelle qui
    vient me chatouiller le bas ventre. Chose que je ne connais plus en regardant une jolie femme.
    C’est un comble!

    Trop épais pour moi. De me dire cela, et bien c’est excitant aussi! L’idée de me faire prendre
    par ce masseur assez gros, je serais comme soumis. Il viendrait forcer
    mon intimité, me violer. Et je n’aurais pas d’autre choix que de me plier à sa volonté et finir
    par gémir de plaisir.

    Dans un premier temps je pense que je vais effectivement regarder pour un Progasm Junior.

    #34942
    anejolanejol
    Participant

    Stop

    #34943
    bzobzo
    Participant

    Ou encore?

    #34944
    AndranerosAndraneros
    Maître des clés

    Si je me souviens, c’était sur RTL en un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître…
    Selon Wikipedia l’émission fut créée en 1970 avec Anne-Marie Pesson. Elle fêtera ses 50 ans l’année prochaine (l’émission bien sûr !).

    #34945
    AvatarLOULOU
    Participant

    @Andraneros Tu m’as coupé l’herbe sous le pied! RTL, Franchement, il y tellement longtemps que je ne saurais pas te confirmer!

    #34951
    bzobzo
    Participant

    j’ai quelques deux exercices à te proposer, tu en fais ce que tu veux,
    ce sont des exercices qui vont dans la direction de ma façon de pratiquer,
    je ne sais pas s’ils te seront utiles
    mais peut-être

    ce mouvement pratiqué en-dehors du cadre des ébats,
    on le voit parfois dans la rue effectué par des gens ivres, très vulgaires,
    c’est le mouvement de la pénétration, du va et vient,
    avec le bassin qui bouge langoureusement comme s’il entrait et sortait un sexe rigide

    eh bien ce que je te propose de faire, c’est chez toi, tranquillement à l’abri des regards,
    ce mouvement, tu fermes les yeux, tu te laisses aller,
    rien besoin d’imaginer,
    juste tu commences ce mouvement, tu varies le rythme et tu essaies de te projeter entièrement dedans
    comme si tu faisais vraiment l’amour,il faut que tu sois entièrement dans le mouvement,
    qu’à la fin tu sentes totalement investi dedans,
    fais le mouvement aussi lascivement, aussi langoureusement que possible,
    que tu essaies de satisfaire une ou un partenaire avec tes mouvements de va et vient,
    tes mouvements de pénétration

    une fois que tu y es bien, que tu le sens bien, que tu arrives à être corps et âme dans le mouvement
    comme si tu y étais,
    on passe à la seconde phase,
    tel que tu le faisais jusqu’ici tes allers retours,
    tu les effectuais comme si la personne était en vis à vis de toi, extérieur, collée à toi,
    on va dévié le mouvement de pénétration,
    au lieu de se laisser diriger vers l’avant, vers l’extérieur dans le vide,
    tu va le rediriger en toi, le faire monter en moi,
    comme si tu te pénétrais avec chacun de tes allers-retours

    comment faire?
    tu démarres le mouvement exactement de la même façon,
    la différence essentielle,
    c’est qu’une fois entamé, au lieu de pousser comme devant toi un braquemart,
    le faisant monter et descendre,
    tu va enchaîner le démarrage du mouvement
    avec une contraction dans la zone de l’anus, je ne donne pas d’instructions trop précises
    pour que tu es la latitude de trouver tes marques par toi-même

    donc tu démarres le mouvement de pénétration comme tu le faisais jusqu’ici
    mais presque immédiatement tu enchaînes dans la foulée tout en continuant le mouvement une contraction
    et le simple fait d’effectuer cette contraction, va faire dévier de sa course
    le mouvement de pénétration et au lieu de continuer vers l’avant devant toi,
    il va infléchir sa course et remonter en toi

    c’est un mouvement à parfaire bien sûr, au début peut-être ce sera assez brouillon,
    j’essaie de te donner des clefs ici
    qui te feront comprendre quelques notions essentielles de ma façon de pratiquer,
    tu en fais ce que tu veux , bien sûr
    mais cela vaut peut-être la peine d’essayer

    avec ce mouvement dans le bassin, moi j’ ajoute aussi
    le jeu des cuisses avec les parties génitales
    mais peut-être est-ce prématuré, ton rewiring est encore loin d’être assez efficace
    mais essaie aussi, on ne sait jamais, il peut y avoir un déclic fulgurant

    et puis bien sûr j’ondule, j’ondule beaucoup de tout le corps,
    pas tout le temps, ce n’est pas systématique

    et enfin je me caresse beaucoup aussi, les seins, partout en fait,
    important cela,
    cela fait participer tout le corps à l’éveil des sensations

    mais le plus important c’est ce mouvement dans le bassin,
    c’est la base en fait de ma pratique,
    avec les contractions, j’ai les vibrations de la prostate
    et puis la sensation de pénétration

    le jeu des cuisses et des bijoux de famille apportent les flots de volupté

    je ne garantis pas que cela va fonctionner
    car chez moi le rewiring est total et puis ma pompe à faire monter les énergies
    est aussi efficace que possible
    et puis j’ai éveillé le féminin progressivement sur de longs mois,
    cela fait deux ans et demi, presque trois que je suis en route
    mais tu n’as rien à perdre à essayer

    comprends bien ce que je cherches à te faire faire avec la première partie de l’exercice,
    c’est très important, de pouvoir se projeter entièrement dans ce qu’on fait,
    qu’on y crois totalement, qu’on s’investisse entièrement dedans

    si tu parviens à faire cela, alors avec la redirection du mouvement en toi-même,
    devrait être vécu comme un choc, un choc délicieux, dans ton bassin

    #34952
    bzobzo
    Participant

    ma façon de pratiquer est en ce sens totalement différente du massage prostatique,
    c’est que je vis des situations dans mon corps, dans tout mon être,
    suggérées par certains mouvements, certains gestes

    je n’imagine jamais, je ne fantasme jamais, je les vis véritablement dans ma chair

    je me projette entièrement dedans et une suite de gestes et de mouvements
    peut faire naître en moi toutes les sensations dans leur continuité de l’action des ébats,
    en même temps des deux côtés, aussi bien du côté de la femme que de l’homme,
    surtout du côté de la femme comme je l’explique dans mon fil
    car c’est du côté du féminin avant tout, qu’est le plaisir

    bien sûr c’est possible aussi parce que j’exploite les énergies qui sont au fond de moi,
    qu’elles n’ont pas de sexe, ont en même temps les deux
    et que je peux en faire ce que je veux, les tourner en sensations féminines, comme en énergie mâle,
    selon les besoins du moment
    mais cela a été un long chemin pour en arriver là,
    je peux très bien obtenir des ondes féminines de mes parties génitales
    et des ondes mâles de ma prostate,
    parce que je suis délié de mon identité sexuelle durant la séance
    et que je dialogue avec ma chair, au plus près, en totale complicité

    mais je crois que les deux exercices décrits au-dessus,
    si cela t’intéresse, pourraient t’apporter des choses intéressantes,
    d’abord la capacité de s’investir totalement corps et âme dans un geste, un mouvement,
    cela éveille les énergies
    et t’apportera le potentiel d’être emporté, de se laisser emporter et de vivre les situations

    et puis la redirection du mouvement de pénétration,
    c’est mon mouvement fondamental,
    bien que je le combine aussi en fait à peu près constamment avec la pression des cuisses sur mes génitaux,
    ainsi la puissance et la richesse , sont maximales,
    c’est un gros feuilleté très riche, très complexe,
    fait de l’amalgame de nombreuses couches d’ondes sexuelles exsudés par mes génitaux, de vibrations de la prostate
    qui est généré et poussé vers le reste du corps en se dispersant

    tu as besoin de bonheur dans ta chair, engage-toi de tout ton être
    et essaie dans toutes les directions,
    je sens que l’envie est là en toi
    et que tu es prêt à t’investir de tout ton être,
    je t’ai mis ici quelques pistes sur ma façon de faire

20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 95)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.