20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 27)
  • Auteur
    Articles
  • #43232
    Buck
    Participant

    Bonsoir @Andraneros @Adam

    Ça y est , première session ce soir avec mon Helix tout neuf.. ici un partage de mes premières impressions, mes premiers émois prostatiques
    Mise en condition, lumière, oreillers multiples, excitation maximum.
    A l’écoute de mon cœur j’ai volontairement décidé de me relaxer 10 mins avant de commencer réellement,position chien de fusil, et respiration
    Il était venu le moment de procéder à la mise en place de l’Aneros Helix accompagné de beaucoup de gel silicone sur sa surface et gel eau dans l’anus
    Ressenti extrêmement agréable et focus maximum sur mon ressenti interne
    Très excité mais du coup pas d’érection
    Position en chien de fusil et relaxation totale 10 mins tout en me fixant agréablement sur de légers signes de tension interne afin de m’habituer à une sensation étrange mais pas désagréable
    Mes muscles se sont décontractés et j’ai continué une respiration sur des rythmes différents… je n’ai pas résisté à ensuite procéder à quelques contractions du sphincter… il faisait réagir positivement une zone bien définie sur laquelle j’ai basé mes réactions suivantes… augmentation du rythme de respiration et début vibration de mes fesses, mes jambes, j’adaptais mes contractions du sphincter, souvent plus longues.
    J’ai commencé à exciter mes tétons durs et hyper sensible. Je sentais un écoulement de mon pénis sur mon ventre.
    Surpris par cette montée de réactions diverses et agréables j’ai changé de position
    Sur le dos jambes pliées légèrement je sentais que je pourrais mieux coordonner respiration contractions et excitation de mes tétons.
    Je suis remonté en rythme, ça a pris un certains temps puis des tremblements beaucoup plus puissant accompagnaient seuls les mouvements de mon Hélix, je relançais serrant légèrement les muscles et ça repartait de plus belle. Haletant puis contrôlant ma respiration ventrale le chaud montait en moi et je continuais a fixer mentalement l’origine de l’excitation qui se diffusait largement.
    Contractant beaucoup je suis redescendu volontairement surpris des sensations
    Un peu déconcentré j’ai eu un passage à vide ou le redémarrage ne se faisait pas dans les mêmes conditions
    Je suis reparti en position chien de fusil avec le mêmes sentiment de ne pas avoir les mêmes sensations
    C’est en me remettant sur le dos que j’ai dosé mon rythme de contractions du sphincter très soft accompagné des rythmes de respiration moins exagérés
    Le contrôle en douceur et délicatesse de la respiration et des mouvements de contractions a été capital pour remonter vers de fortes manifestations de tremblements, circulation du plaisir, le Helix faisait lui même le travail et je pouvais respirer en rythme et exciter au maximum mes tétons… malgré les mouvements saccadés de mes mains mes bras mon corps qui vibraient de manière impressionnante . Je criais de jouissance intérieur, le Helix a été éjecté de mon rectum ,et sans érection, j’ai senti une grande quantité de liquide séminal sortir sur mon ventre, une sorte d’éjaculation sans les repères de jouissance habituel du pénis . Je tremblais j’avais très chaud et j’étais incroyablement étonné de ce que j’avais ressenti
    Cette première session a duré plus d’une heure avec deux moments particulièrement intenses en crescendo.

    #43233
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @Buck,

    Tu viens de faire une superbe session. Je suis heureux que tu aies pu vivre autant de plaisir dès ta première session de massage prostatique avec ton Helix. A la lecture de ton message je pense que tu étais parfaitement préparé pour cette première session avec ton masseur. Félicitations pour avoir su si bien comprendre et si bien appliquer les conseils donnés par le Traité d’Aneros.

    • Tu as su varier les positions quand cela te paraissait nécessaire,
      Tu as su te détendre et te mettre en état de complet lâcher-prise,
      Tu as su utiliser ta respiration pour accompagner puis amplifier les sensations autour de ta prostate,
      Tu as su gérer tes contractions pour accompagner, relancer et amplifier ton plaisir,
      Tu as su prendre conscience des mouvements « autonomes » de ton masseur ;;;
      Tu as presque tout bon. C’est magnifique pour une première session.

    J’ai une question. Tu as mis fin à ta session après ton « écoulement de liquide séminal » (ou peut-être éjaculation sans contractions péniennes.?). Etait-ce parce que tu étais légitimement épuisé ou parce que tu avais basculé en période réfractaire avec perte d’excitation ? Dans le 2nd cas il ne te reste plus qu’à apprendre à mettre ton pénis « hors jeu » pour garder toute l’énergie sexuelle que tu accumules pendant ta session et capitaliser sur un niveau d’excitation qui sera de plus en plus élevé.

    Il me paraît évident que dans de telles conditions ton cheminement vers le super O devrait être bien plus rapide que ce n’est le cas pour d’autres de nos amis. Sois très attentif à ne rien attendre lors de tes prochaines sessions et à prendre soin, comme cette nuit, de créer les conditions qui vont te permettre de recevoir la jouissance que tu mérites.

    Bon cheminement @Buck.

    #43236
    Buck
    Participant

    Merci @Andraneros
    Ton implication dans le forum permet au-delà du précieux traité et le super site de @Adam une bonne approche
    des points clefs de mon cheminement
    Les expériences des participants sont extrêmements importants et c’est pour cela que je suis motivé à partager ces moments intimes

    Pour répondre à ta question, c’est un manque d’excitation après le choc, la surprise de la puissance de l’orgasme vécu
    qui ma laissé
    J’avais ejaculé et surtout aussi éjecté le Helix…
    J’ai préféré m’endormir après avoir vecu une première session au delà de mes espérances, m’attendant à ressentir beaucoup plus tard ce que j’ai reçu commme plaisir hier
    Et ce matin à mon réveil, l’expérience d’hier etait jovialement présente. Compte tenu de mon demi sommeil je ne pensais pas mettre mon Helix.
    Par contre, étant très relaxé, dans le noir, je repris ma meilleure position sur le dos jambes pliées légèrement ouvertes
    J’ai commencé à respirer et à ressentir ce que cette respiration douce et régulière ventrale pouvait traduire en moi
    Mon doigt caressait une zone très localisé du périnée
    J’ai commencé à avoir à nouveau les cuisses et les fesses qui tremblaient et je sentais des picotements internes très agréables.
    J’ai du faire 20 à 30 minutes de ce moment relaxant en me caressant aussi de temps en temps mes tétons
    J’ai alors mis mon Helix et repris la même position
    En reprenant la respiration et quelques contractions anales en activant mes tétons les tremblements se sont activés. Le Helix faisait le travail pour moi et je profitais d’une jouissance longue régulière et interne pas encore atteinte de manière si continue
    Il me faisait l’amour je serrais les draps j’avais très chaud, je vibrais de tout mon corps. J’ai beaucoup alterné des séquences intenses et haletantes comme celle là et des moments plus calme.
    Au moment de l’intensité j’avais du mal à me relaxer donc je cherchais à lâcher mes sphincters et regulariser la respiration.. ces moments etaient encore meilleurs
    Apres au moins six moments en montagne russe mais sans orgasme precis, mon réveil à sonné
    J’etais malgré celà heureux de la jouissance ressenti incroyablement nouvelle en moi de manière régulière dans cette session.
    Depuis, au travail, je ressens un picotement régulier d’une jouissance prête a augmenter.
    Comme ci ma prostate allait exploser de plaisir au moindre mouvement de Helix.

    #43238
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    J’avais éjaculé et surtout aussi éjecté le Helix…

    Si tu éjectes l’Helix, ce n’est pas un problème. Soit tu le remets en place aussitôt et tu reprends ta session là où tu l’avais laissée, soit si tu es encore bien excité tu continues ta session sans l’helix et découvres ainsi que tu peux vivre les mêmes orgasmes sans masseur quand tu es dans le bon état d’esprit et à fond dans ta session (A-less !).

    Le Helix faisait le travail pour moi et je profitais d’une jouissance longue régulière et interne pas encore atteinte de manière si continue.
    Il me faisait l’amour je serrais les draps j’avais très chaud, je vibrais de tout mon corps. J’ai beaucoup alterné des séquences intenses et haletantes comme celle là et des moments plus calme.

    Je cite la carte au trésor :

    55) L’Aneros crée un plaisir intense et bouge en faisant de long mouvements (votre corps se fait l’amour)

    Si tu penses que ton expérience de ce matin correspond plus ou moins à cette étape de la Carte au trésor (en ce qui me concerne je le pense très fort) tu es quasiment entré de plain pied dans l’univers des super O ! C’est magnifique @Buck. Pour résumer tu viens de vivre tes premiers orgasmes prostatiques en chaîne sans les mains. Tu nous parlais de ton expérience précédente de la stimulation de ta prostate avec les doigs

    je suis déjà adepte du massage prostatique au doigt depuis quelques temps avec et sans partenaire.
    Je suis dans des conditions de relaxation favorables et me déclenche de bonnes contractions et jouissance au niveau de la prostate. Je me fais jouir en solo et éjaculer de cette manière sans intervenir sur mon pénis.

    Elle t’avait permis de bien avancer et de commencer à bien développer tes capacités orgasmiques. Je pense que tu dois en parler au plus vite avec ta ou ton partenaire pour consolider ton expérience dans une situation d’échange de vos énergies sexuelles.

    Si j’ai bien lu ton message tu as pu vivre 6 sommets orgasmiques de suite ce matin sans aucune éjaculation. En bonne logique tu passes ta journée chargé d’énergie :

    Depuis, au travail, je ressens un picotement régulier d’une jouissance prête a augmenter. Comme ci ma prostate allait exploser de plaisir au moindre mouvement de Helix.

    C’est exactement comme cela que ça se passe quand on atteint le niveau où tu es. Ce sont les effets secondaires de la jouissance prostatique à haute dose (« afterglow » sur les forums anglo-saxons). Au tout début on peut légitimement être déstabilisé par cette sensibilité débordante mais tu apprendras très vite à la gérer au mieux pour toi et ton entourage.

    Bon cheminement @Buck.

    #43242
    Buck
    Participant

    Bonsoir @Andraneros

    Merci pour ces points extrêmement utiles pour moi
    C’est en commençant ce matin sans Helix que je me suis rendu compte de l’importance du A less.
    Ce moment permet de comprendre l’importance de la détente et de la respiration
    Du côté de la stimulation de ma prostate, j’en ai fait un peu ces derniers temps mais y était moins sensible que mon partenaire
    Grace à mon cheminement, je vais pouvoir mieux comprendre sa sensibilité prostatique et évoluer ensemble
    Pour moi, sans l’avoir prémédité c’est une progression importante dans nos rapports
    Concernant la carte au tresor, si tu decris mon cheminement actuel au niveau 56, n’ayant pas conscience d’avoir eu des orgasmes successifs mais plus une continuité de plaisir hyper intense, je me verrais plutôt au niveau 45,46… et pour progresser, compte tenu de mon etat d’excitation ce soir, j’ai vecu une session d’une heure A less pour evaluer mon plaisir sans Helix. Je suis resté sur un plateau de plaisir fort et constant accompagné de tout ce qui pouvait déclencher un orgasme mais finalement sans le produire. J’ai particulièrement ressenti qu’il pouvait plus me surprendre dans les moments de fort tremblement de mon corps presque hors de contrôle et que plutôt que forcer je me décontractais totalement
    Pour amoindrir l’effet afterglow, conseil tu une pause de quelques jours ou puis continuer chaque jour une session A less?
    Merci pour tes précieux conseils

    #43250
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @Buck,
    (Attention réponse longue en 2 parties mais ton témoignage est très riche!)
    Tu écris :

    C’est en commençant ce matin sans Helix que je me suis rendu compte de l’importance du A less.

    Si tu te réfères au Wiki Aneros, tu peux lire :

    « Tantric training wheels
    MMO has its roots in ancient Eastern practices like tantra and tao (see Aneros History). The Aneros, though originally conceived to help men manage prostate health, turns out to be very effective in accelerating the process of learning this skill. For that reason, one of the Aneros forum’s luminaries has coined the term “tantric training wheels” for the Aneros. There are other ways to learn and practice MMO (see Advanced Skills), but the Aneros is among the most effective. Once you have “crossed over” to dry orgasms, it is likely you will be able to have them even without the Aneros. »

    Traduction
    Roulettes d’apprentissage (stabilisateurs des vélos d’enfants) tantriques
    La notion d’Orgasmes Multiples Masculins s’enracine dans des pratiques orientales ancestrales telles que le tantra et le tao (voir l’histoire de l’Aneros). L’aneros, bien qu’initialement conçu pour aider les hommes à soigner la santé de leur prostate, s’est avéré très efficace pour accélérer l’apprentissage de cette aptitude. C’est pour cette raison que l’une des sommités du forum Aneros a créé le terme « Roulettes d’apprentissage (de stabilisation) tantriques » pour l’Aneros. Il existe d’autres moyens d’apprendre et de pratiquer les Orgasmes Multiples Masculins (voir le chapître Compétences avancées ), mais l’utilisation de l’Aneros fait partie des plus efficaces. A partir du moment où vous êtes devenus capables d’avoir des orgasmes sans éjaculation il est probable que vous deviendrez capable de les avoir sans Aneros.
    Fin de traduction

    Il est clairement dit que l’orgasme prostatique est une expérience qui est inscrite dans notre corps mais que, sauf exception, nous ne savons pas déchiffrer spontanément. Ce déchiffrage nécessite un apprentissage. Il y a plusieurs manières de le faire. L’utilisation d’un masseur prostatique en est une. Il en existe d’autres :

    • • Les traditions orientales et les exercices qu’elles proposent basés sur la notion de circulation de l’énergue vitale (tao, tantra, yoga…).
      • L’utilisation de masseurs prostatiques comme les Aneros.
      • La pratique de résonnances vocales (KSMO)
      • Le contrôle musculaire sans aide externe puis seulement mental des contractions des muscles périnéaux, du rectum et de la prostate (Mindgasm)
      L’hypnose érotique.
      • L’auto-hypnose.
      • …

    Nous pouvons lire sur les forums spécialisés de nombreux exemples d’hommes qui, après avoir appris à vivre des orgasmes prostatiques avec masseur, découvrent qu’ils sont capables de vivre les mêmes expériences sans masseur(A-less) ou font cette découverte bien plus tôt dans leur apprentissage.

    Pour revenir à la citation qui ouvre ce message, les orgasmes prostatiques ou énergétiques sans aide externe sont en réalité le cœur de notre pratique. Je suis heureux que tu puisses en prendre conscience dès le début de ton cheminement. Je t’encourage bien évidemment à développer ta capacité à vivre des expériences orgasmiques par la seule force de ta concentration et de ta pensée. Notre forum présente maintenant de beaux témoignages de cette expérience.

    Comme tu le dis :

    Ce moment permet de comprendre l’importance de la détente et de la respiration

    Plus tu pratiqueras ainsi plus tu comprendras ce que @bzo nous dit à sa manière et surtout ce qu’il vit tous les jours. Nous sommes naturellement un volcan orgasmique. Mais ce volcan dort chez la plupart d’entre nous. Il suffit de le réveiller.

    A suivre…

    #43251
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    …Suite et fin

    Du côté de la stimulation de ma prostate, j’en ai fait un peu ces derniers temps mais y était moins sensible que mon partenaire

    En lisant tes messages je constate que tu es déjà bien avancé sur la voie du plaisir prostatique. Je me demande à quel niveau se situe ton partenaire ! J’adorerais qu’il vienne nous présenter son propre témoignage.

    mieux comprendre sa sensibilité prostatique et évoluer ensemble. Pour moi, sans l’avoir prémédité c’est une progression importante dans nos rapports

    Je suis tout à fait d’accord avec toi. Je t’encourage non seulement à « mieux comprendre sa sensibilité » mais encore plus à partager vos expériences orgasmiques. Votre vie ne sera plus jamais la même.

    Je cite les étapes de la carte au trésor que tu mentionnes:

    45. Fortes contractions involontaires avec une sensation diffuse d’orgasme
    46. Fortes contractions involontaires avec une réelle sensation d’avoir un petit orgasme (Mini-O)

    Si ce ressenti est nouveau pour toi tu es vraisemblablement dans la phase où tu vis tes premiers orgasmes prostatiques. Mais, comme ils ne correspondent pas au schéma de tes orgasmes avec éjaculation, ton cerveau ne les reconnaît pas encore comme des orgasmes. Tes nouveaux orgasmes n’entraînent aucune chute de libido, aucune chute de désir. Au contraire dans le déroulement de ta session plus tu jouis plus tu as envie de jouir plus ta jouissance devient intense. Entre 2 orgasmes tu ne retombes pas au niveau 0 mais tu vis « une continuité de plaisir » dont l’intensité augmente après chaque nouveau «sommet de plaisir » (orgasme).

    plateau de plaisir fort et constant accompagné de tout ce qui pouvait déclencher un orgasme mais finalement sans le produire.

    C’est bien ce que tu décris sans les sommets. Mon explication est que ton cerveau bloque inconsciemment ces sommets parce qu’il ne supporte pas l’intensité annoncée du plaisir qu’ils vont te faire vivre. De mon point de vue quand tu atteins cet état particulier tu dois penser à te détendre encore plus et à ouvrir ton esprit pour accepter ce qui se prépare, pour recevoir ce tsunami de plaisir avec gratitude. Attention je dis bien ACCEPTER et RECEVOIR et en aucun cas forcer.

    Tu briseras ce plafond de verre avec de la pratique. Expérimente sans regret et suis la voie dans laquelle tu sentiras le mieux tes progrès. C’est un domaine d’expérience intime et non de dogmatisme. Je pense qu’en ce qui te concerne ça ne devrait pas prendre longtemps.

    Pour amoindrir l’effet afterglow, conseil tu une pause de quelques jours ou puis continuer chaque jour une session A less?

    De façon générale on apprend vite (et avec gourmandise) à gérer ces effets secondaires. Je pense que tu peux continuer tes sessions sans masseurs et si vraiment tu avais l’impression d’être un peu débordé par tes échos orgasmiques fais une pause ou masturbe toi après la fin de ta session.

    Bon cheminement @Buck.

    #43264
    Buck
    Participant

    Bonjour @Andraneros et tous lles paricipants qui lisent ces lignes
    Je dois dire que mon cheminement est tel que ces derniers moments je me suis senti débordé émotionnellement
    Comme tu l’as évoqué, la notion de volcan décrit par @bzo est tout à fait juste
    La montée en puissance inattendue des effets du plaisir prostatique sur mon corps et mon mental un peu trop rapide m’ont a la fois excité mais aussi désarçonné
    Donc merci pour ton aide aissi que beaucoup de témoignages qui m’ont aidé à comprendre le principe du cheminement… à grande vitesse pour moi
    C’est pour celà, avec un peu de recul, que le A less m’a permis d’entretenir un desir intense tout en me preservant d’une montée en puisssance peut-être trop intense directement pour un débutant comme moi.
    J’ai refait une session de ce type hier soir d’environ une heure.
    Elle m’a permis de ressentir le relâchement nécessaire de toute la region du bassin au moment ou le corps réagi fébrilement, se jouer très doux des contraction et le rapport aux zones d’excitation que sont les tétons
    Il faut préciser que, contrairement à la prostate que je n’ai pas trop exploré au niveau des sens, cette zone érogène est ma favorite et celle qui est essentielle depuis mes premières expériences sexuelles
    Elle est sûrement d’un grand aide dans mon cheminement.
    Comme tu m’avais conseillé, la session d’excitation A less à effets moderé d’hier soir s’est terminé par une jouissante masturbation pour me calmer et me detendre.

    suite…

    #43265
    Buck
    Participant

    ….suite
    Tot ce matin, la tempête mentale revenait au galop et j’ai recommencé par au moins 45 mins de rythme A less, jeu d’excitation du corps, ressenti du plaisir, des fourmillements, tremblements, toujours déclenchés en douceur avec une detente que je pouvais opérer en relaxant mes fesses mes cuisses et mon fondement. Je recevait en echange du pur plaisir
    Je pensais me préparer, mon planning s’est allégé par chance. N’ayant pas expérimenté Helix depuis 48 heures et plein de désir, j’ai recommencé ma session en version Aneros sans être trop redescendu.
    Sur le dos, oreillers confortables et tetons très disponibles, le depart en douceur avec de legeres impulsions des sphincters… je suis tres vite parti en mode plaisir intense, haletant, respiration tout de même en rythme détente
    Mon bassin etait conduit de l’intérieur, je bougeais dans tous les sens, la tête les bras hors contrôle. Je continuais tellement cette jouissance profonde etait une découverte
    Mon penis mouillait mon ventre régulièrement mais totalement déconnecté de cette jouissance et sans erection.
    Et là, vu la charge émotionnelle, je me suis cambré en pont et mes tremblements se sont transformé en sortes de vagues, convulsions peut-être.
    Emotion et joie de moments plus longs qu’esperé
    Descente légère et nouvelle remontée en puissance par paliers pour retrouver ce long moment incroyable ou les tremblements laissent place a un ressenti nouveau qui permet une longue jouissance extrêmement forte et en même temps sans violence, ou tous le corps se bouge en vague et joui globalement ne permettant plus de définir l’origine prostatique de ce déferlement de plaisir.
    J’aurais aimé continuer mais la raison a pris le dessus… je devais travailler.
    La redescente a été accompagnée par une masturbation nécessaire et joviale!
    Depuis, je suis sur un nuage, beaucoup plus détendu que ces derniers jours en plein tumulte. Mon désir existe, mon corps fourmille et commence à integrer l’intensité de cette nouvelle expérience.

    #43266
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @Buck,

    Je dois dire que mon cheminement est tel que ces derniers moments je me suis senti débordé émotionnellement

    C’est naturel. Selon les témoignages déposés chez nous ou ailleurs d’autres hommes ont pu légitimement prendre peur face à une situation

    • • qui leur fait vivre des moments de jouissance d’autant plus intenses qu’ils sont incontrôlables,
      • qui fait jaillir des émotions d’autant plus violentes qu’elles les mettent à nu,
      • qui crée un état de bouillonnement interne permanent ou imprévisible.

    Chacun de ces effets peut à lui seul suffire à désarçonner tout homme normal, leur combinaison encore plus. Je comprends que les hommes qui sont aussi réceptif que tu sembles l’être à la stimulation prostatique puissent être choqués par une découverte aussi brutale de leur potentiel orgasmique.

    « Ma chance » de ce point de vue a été de progresser très lentement. J’ai donc eu tout le temps nécessaire pour accepter la transformation de ma sexualité. Ce n’est pas ton cas. Tu sembles cependant assez solide pour accepter ta transformation. J’en suis très heureux. Mais il me semble important que tu partages au plus vite ton ressenti avec ton partenaire qui devrait mieux que nous savoir comment t’aider à bien vivre cette transition brutale.

    A ce propos je renouvelle ma citation de ton message :

    Du côté de la stimulation de ma prostate, j’en ai fait un peu ces derniers temps mais y étais moins sensible que mon partenaire

    Penses-tu sincèrement que ton opinion soit encore valide ? En revanche ce que tu écrivais il y a 2 jours l’est certainement sinon encore plus ::

    Grace à mon cheminement, je vais pouvoir mieux comprendre sa sensibilité prostatique et évoluer ensemble.
    Pour moi, sans l’avoir prémédité c’est une progression importante dans nos rapports

    Bon cheminement @Buck.

    #43269
    modeyin
    Participant

    Bonjour @Buck
    Tu es bien parti pour vivre une grande aventure avec ton corps
    A toi de jouer maintenant

    Bon cheminement @Buck

    #43271
    Buck
    Participant

    Bonjour @Modeyin
    Merci pour ton message… oui une grande aventure qui fait du bien! Et même du super bien.
    À suivre!

    #43272
    bzo
    Participant

    monsieur est un naturel avec d’excellentes dispositions,
    tu es déjà plus loin que la très grande majorité, après des années
    mais que cela ne te monte pas à la tête,
    la complicité avec ton corps,
    implique l’humilité ultime,
    d’accepter de lui laisser de plus en plus les commandes
    et d’oublier qu’on est une bête pensante
    avec un cerveau qui veut, tout le temps, tout contrôler,
    le grand jeu, redécouvrir ses instincts,
    libérer ses pulsions, libérer ses énergies primaires

    oui, on est souvent sur un nuage quand on a découvert ces pouvoirs en soi,
    qu’on est de plus en plus capable de libérer la magie dans sa chair,
    quand on, peut éveiller des délices sexuels extrêmes,
    juste avec quelques gestes, quelques mouvements, quelques contractions

    pas grand chose à te conseiller, tu es déjà en orbite,
    en mode auto-pilotage,
    c’est-à-dire, capable de s’écouter,
    capable d’apprendre de sa chair

    #43274
    Buck
    Participant

    Bonsoir @Andraneros

    Parfaite analyse, la progression de mon cheminement semble me porter vers de bons moments!.Grand merci pour tes bons conseils. Le plus précieux etant celui de la bonne communication avec mon partenaire.
    Sujet capital pour ne pas le resumer à une phrase dans mon ressenti précédent
    Notre modèle de sexualité et notre sensibilité fait que par desir de sa part, je lui donne beaucoup de plaisir anal sans jusqu’à présent, en dehors d’une excitation personnelle, je ne me projetais pas assez sur la variété possibilité nous pouvions partager ensemble.. une sorte de routine de couple.
    Je pense, avant de dialoguer, et même si ce moment doit exister très vite, ouvrir le champ du plaisir dans nos prochains moments intimes. Compte tenu de nos pratiques, c’est une suite logique de passer d’un plaisir anal à un plaisir prostatique.
    La manière dont je me comporterai dans nos prochains rapports me donnera l’occasion ensuite de détailler ce qui a évolué finalement en une seule semaine…
    J’aurai a ce moment de belles occasions pour exprimer ce que je viens de vivre. Desir de connaître ce plaisir, decouverte que ma sensibilite anal puis prostatique pouvait aussi m’apporter jouissance et orgasme.
    Donc a moi de jouer n’est ce pas?

    #43275
    Buck
    Participant

    Bonsoir @bzo
    Tu es depuis ma découverte de nouveaux plaisir un des participants qui par tes différents témoignages et échanges avec d’autre, permis de comprendre au mieux l’importance du lâché prise dans cette pratique! J’adhère totalement à ton message!
    Dans cette expérience, on apprend l’humilité, la perte de contrôle, dans un contexte ou rien ne semble jamais acquis
    D’autant plus que en regard de ton témoignage, j’ai beaucoup lu et suivi l’expérience de @gerardisson que je dois féliciter pour son engagement et sa persévérance récompensée!
    Partageons ensemble nos cheminements vers cette jouissance incroyable qui me semble si fragile

    #43297
    bzo
    Participant

    oui, il y a beaucoup d’émulation et d’enrichissement
    grâce aux différents témoignages et partage d’expériences

    nous sommes tous différents
    mais en même temps, tellement pareils

    #43384
    Buck
    Participant

    Une semaine sans partager mon cheminement mais bien entendu quelques sessions
    J’etais en voyage et l’occasion de passer un bon moment de plaisir Jeudi dernier
    et Vendredi… la force émotionnelle de ce que j’avais vecu les jours précédents m’ont motivé à recommencer ma session super detendu.
    En position sur le dos et bien excité, super dose de gel et Helix en place pour une session de 1.30 finissant par des convulsions intenses et une impression de planer totale dans une bulle de coton avec acouphène etrange… reprise d’une autre session le lendemain matin très tôt ou pour la première fois je sentais particulièrement les vibrations du Helix en moi donnant un plaisir très différent…
    Malgré ces moments les deux sessions m’ont semblé être stagnantes et plutôt désordonnées même si le plaisir etait au rdv. Après mes premiers moments intenses et le souvenir que j’en avais, mon corps réagissait au quart de tour mais sous formes de mouvements rapides, bassin, fesses, jambes qui ne permetaient pas de ressentir de manière intense le plaisir.
    Ces mouvements et les convulsions dominaient mes deux sessions et avec le recul me donnaient une impression de tourner un rond malgré l’excitation que tout celà provoquait… le fameux plafond de verre dont tu me parlais auparavant @andraneros
    La suite de mes déplacements les jours suivant m’ont permis de pratiquer des sessions en mode A less, en espérant pouvoir rechercher mon plaisir plutôt dans le détail des sensations et la relaxation obligatoire pour évoluer.
    Etant seul dans cette période, je n’avais pas a vivre de relation de couple et evitait orgasme ejaculatoire afin de mieux pratiquer mes sessions.
    Je comprenais bien l’importance de la detente, et du vide nécessaire pour recevoir pleinement ce plaisir mais ces sessions A less etaient ressenti plus un entraînement nécessaire qu’un épanouissement jouissif maximum. Il etait temps de reprendre une bonne session avec stimulation…

    #43385
    Buck
    Participant

    Aujourd’hui etait le moment de retrouvaille avec ce bel objet de plaisir qu’est le Helix Aneros. J’avais remarqué ces dernières session un besoin de lubrification supplémentaire et l’injection de gel avec une poire est un bon truc pour préparer sa session. Une bonne lubrification de l’objet en plus, l’introduction est déjà un bon excitant mental..
    Bien callé sur le dos le depart ne s’est pas fait attendre. Tout le challenge est de moderer les convulsions, concentrer les énergies sur le ressenti precis de ma prostate. J’ai vecu au moins 45 mins de préludes extrêmement variés ou petit a petit je progressais, focalisait sur mon plaisir sans me faire déborder par de multiples mouvements. De legeres contractions de relance associées à des effleurements de tétons me permettait de grimper en intensité de plaisir. Par mon souffle et mes redescentes régulières, mes jambes et mes fesses tremblaient régulièrement mais sans engendrer des mouvements excessifs. Le plaisir montait d’autant plus en pointes
    Je sentais de manière inattendue mon Helix vibrer intensément, ce que je n’avais jamais autant ressenti dans le plaisir.. toute cette phase d’excitation continuait avec de bons moments montant en pointes mais restait sur une ligne de plaisir régulier.
    C’est à ce moment que, peut-être un peu lassé tout de même, j’étais en train de lacher le rythme et j’ai senti des mouvements de mon Helix s’intensifier et provoquant une montée en puissance régulière du plaisir sur ma prostate… il donnait l’impression de se mettre en mouvement doux, de tourner. J’etais focus sur ce plaisir nouveau car plus intense, mais surtout dans une incroyable fluidité en moi, recréant une serie d’ondes extrêmement agréables dans des aller retour incroyablement jouissibles. Jamais je n’avais imaginer cette impression de grande douceur et pourtant si efficace en terme de jouissance.
    Dans ce moment incroyable ou je ne faisais que profiter de l’intensité du desir, j’ai ressenti des tensions incroyablement agréables au delà de la prostate, le plaisir rayonnait avec de légères contractions de plaisir intense. Ce moment durait incroyablement longtemps.. s’atténuait légèrement, puis contractant doucement plusieurs fois avec douceur, je recréais ce plaisir incroyablement nouveau en moi. Mon penis se tendait parfois mais sans réaction de jouissance.
    J’ai prolongé longtemps ce moment avec une succession de plaisir de plus en plus intense.
    La session a duré plus d’une heure trente et je suis, depuis totalement apaisé comme une belle nuit de sexe intense.

    #43457
    bzo
    Participant

    congratulations,
    tu as connu des beaux moments de jouissance prostatique,
    tes efforts sont bien récompensés,
    tu sembles bien lancé

    le lâcher prise, tellement important,
    à ne pas confondre avec, juste, se détendre, se relâcher,
    on peut très bien avoir les muscles tendus
    et dans l’action, c’est souvent le cas
    et puis appliquer le lâcher prise à l’intérieur

    on se lâche,
    cela veut bien dire ce que cela veut dire,
    on lâche ce moi, d’habitude solidement arrimé, d’habitude vissé à l’intérieur,
    on le lâche, il s’en va à la dérive
    et laisse la place au torrent des sensations

    le plaisir prostatique
    et tout autre plaisir non pénien,
    ne peut arriver que si on parvient à se lâcher,
    il faut prendre cette expression, vraiment au sens littéral,
    on laisse la place à ce qui veut bien arriver, à ce qui veut bien monter,
    pour nous envahir quelques instants,
    pour nous faire des moments exaltants et inoubliables

    #43458
    bzo
    Participant

    le lâcher prise, c’est un mouvement intérieur,
    pas sur les muscles,
    on se lâche intérieurement,
    on cède la place à ce qu’on aimerait qui monte
    pour nous emplir de joie,
    nous emplir de sensations exaltantes,
    de jouissance, de volupté

    il faut d’abord céder la place,
    toujours avant,
    pas attendre que cela frappe à la porte
    pour daigner ouvrir,
    non,
    on ouvre d’abord la porte
    et après, au fil des jours,
    cela va arriver de plus en plus vite

    quand on sera bien au point,
    à peine, on aura eu le temps d’ouvrir la porte
    que cela se ruera déjà à l’intérieur

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 27)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.