20 sujets de 61 à 80 (sur un total de 158)
  • Auteur
    Articles
  • #22987
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @Rodward quel bonheur de lire que maintenant tu parviens à plonger dans la jouissance aussi naturellement et aussi facilement. Ta description « des vraies vagues », que je suppose de pur plaisir, et du « plaisir constant parfois plus intense parfois non » qui les suit correspond bien à ce que je ressens et qui est ainsi décrit dans le forum officiel de la marque Aneros par Darwin :

    calm seas of orgasm : A metaphor to describe being in a state of ongoing orgasms yet being very relaxed, and avoiding the usual muscular tension involved in high arousal. Rather than vocalizing, thrusting, contracting or convulsing towards the orgasms, you gently keep all muscles relaxed, breath the pleasure and let the orgasms come to you.

    Traduction :
    Les mers calmes de l’orgasme : une métaphore pour décrire un état d’orgasmes continus tout en étant très détendu dans lequel on évite la tension musculaire usuelle associée à une forte excitation. Plutôt que de vocaliser, pousser, contracter ou convulser lorsque montent les orgasmes, vous maintenez doucement tous les muscles relâchés, vous respirez le plaisir et vous laissez venir à vous les orgasmes.

    Ce que tu ressens à la fin de ta session est tout à fait normal et correspond à la sortie de l’état de relaxation profonde dans lequel tu parviens à entrer pendant tes sessions. Tes progrès sont magnifiques. A la manière dont tu nous en parles je suis persuadé que ton cheminement ne fait que commencer. Prépare-toi à vivre bientôt des expériences dont tu n’imagines pas encore l’intensité.

    Tu ne parles plus de masturbation à la fin de ta session. Est-ce que tes derniers progrès te permettent d’être rassasié sans ce supplément ?

    Bon cheminement @Rodward.

    #23136
    Avatarchrist0766
    Participant

    Cela fais 1ans que j essai d avoir des orgasme protatiques sans succès.
    je vais vous demander de l aide si vous le vouliez bien.
    j ai décidé de reprendre tous à zéro
    J ai lus plusieurs fois le traité anéros je mais en pratique la méthode.
    Decontraction et Relaxation je sais faire
    J arrive à faire la respiration abdominale
    j utilise un lubrifiant silicone pour sa duré
    je met une dose dans le rectum.
    Après mettre relaxé et détendus je commence de petites contraction volontaires comme si je voulais aspirer l anéros je ne le sent pas bougé pourquoi je fais comme si je revenais mon urine.
    Les contractions volontaires sont elles bien pratiquée?
    J ai des perte de liquide séminal ç est normal après excitation avec des vidéo porno à quelle niveau en suis je sur l a proche de l orgasme
    s ailleurs lorsque suis excité plus les contractions volontaire mes jambes on tendance à bouger toute seul.
    je ne sent toujour pas l anéros bougé
    pas de contractions involontaires je ne comprend pas pourquoi je n y arrive pas.

    #23138
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Il y a un point qui ressort de votre témoignage @christ0766. Vous ne nous parlez pas du tout de ce que vous ressentez, ni de ce que vous avez en tête pendant la phase de relaxation. Vous ne nous parlez que des techniques, dont vous cochez soigneusement les cases, comme s’il suffisait de bien les mettre en œuvre pour atteindre l’orgasme à coup sûr. Or le plus souvent ce n’est pas suffisant pour accéder à l’orgasme de la prostate.

    Il est important de bien appliquer les techniques présentées dans le traité d’Aneros mais il est encore plus important
    – 1) de vous mettre à l’écoute de votre corps,
    – 2) de ne rien attendre de chaque session sauf de passer un moment consacré à découvrir votre intimité, à vous connecter émotionnellement à votre corps,
    – 3) de vous satisfaire de chaque micro découverte, indépendamment de toute sensation orgasmique.
    Peu à peu vos sensations gagneront en intensité, peu à peu vous vous approcherez de l’orgasme que vous recevrez quand votre corps sera prêt, quand votre cerveau sera prêt, quand vous serez prêt.

    Pour résumer je pense que vous n’y arrivez pas parce que vous êtes, à mon avis, trop attaché à l’objectif et pas assez aux découvertes qui le précèdent pour le plus grand nombre d’entre nous.

    j’ai décidé de reprendre tout à zéro.

    C’est la meilleure attitude. Relisez aussi les témoignages de nos membres qui débutaient comme vous et qui ont progressé en découvrant comment ne rien attendre et se mettre en posture d’observation de ce qui se passait en eux, commment expérimenter en s’ouvrant à ce qu’ils ne connaissaient pas avant le début de leur cheminement.

    Bon cheminement @christ0766.

    #23146
    Avatarchrist0766
    Participant

    C’est vrai je n’est pas développé le sujet plus précisément voici quelques informations plus précise et mes pensés.
    A travers les séances de relaxations que je fais, j’écoute de mon corps, j’ai déjà pratiqué la sophrologie seul qui a pour but aussi de se détendre et se relaxer, écouter mon corps avec les sensations que cela procure
    j’adopte cette pratique pour ressentir les effets de l’aneros avec mon corps.
    effectivement peut être je suit trop dans le mode d’emploi et pas assez ma personnalité.
    donc si je suit bien, je doit pas attendre d’orgasmes dans l’immédiat mais me concentrer sur le bien que peu faire simplement .
    j’ai il y a quelques temps en arrière j’ai eux des effets étranges, comme une envie d’uriné après une agréable sensations qui m’excitais, en localisant ce point je me faisais du bien.
    Pensé vous que cela était le début de quelques choses?
    doit-je continuer dans cette voie?
    voulant plus de bien l’excitation retombait et plus rien après.
    je pense que je cherche a reproduire trop la méthode que ma propre personnalité, donc échec.
    plus un travail personnel et continuer doucement mais surement dans le ressentis sans vouloir provoquer.
    Et peut être un jours sans crier gare cela se produira.
    j’arrive à visualiser le mouvement de balancement de l’aneros dans la cavité ou ce trouve la prostate mais pas le ressentis.
    j’imagine avec une petite contraction volontaire en faisant tourner l’aneros dans cette endroit doucement, je cherche des points sensible et là j’avoue avoir eux des chatouilles sur un endroit précis, plus j’allais doucement et plus précis une certaine excitation et bien être c’est produit, mais est vite retombée, car je fais des comparaisons entre se qui doit être et ce que je ressent cela m’influence et donc plus rien.
    Qu’ en pensez- vous?

    #23164
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Continuez à utiliser votre expérience en sophrologie @christ0766 pour plonger dans la relaxation au début de vos sessions et pour améliorer la perception des sensations que procure votre masseur pendant celles-ci.

    Vous avez bien compris qu’il ne faut pas attendre l’orgasme mais se mettre dans un état physique et un état d’esprit qui vont lui ouvrir la porte. En général avant de connaître l’orgasme on découvre des sensations de plaisirs, au début très légères et brèves, qui vont se répéter et s’intensifier session après session.

    J’arrive à visualiser le mouvement de balancement de l’aneros dans la cavité où se trouve la prostate mais pas à le ressentir.
    J’imagine avec une petite contraction volontaire en faisant tourner l’aneros dans cette endroit doucement, je cherche des points sensible et là j’avoue avoir eu des chatouilles sur un endroit précis, plus j’allais doucement et plus précis une certaine excitation et bien être s’est produit, mais est vite retombée, car je fais des comparaisons entre se qui doit être et ce que je ressent cela m’influence et donc plus rien.
    Qu’ en pensez- vous?

    Vous êtes au cœur de la bonne pratique @christ0766. Ce n’est plus qu’une question de patience, le temps que votre corps apprenne que ce que vous ressentez à ces moments sont les premières manifestations de vos futurs super O’s.

    Bon cheminement @christ0766.

    #23165
    Avatarchrist0766
    Participant

    En termes de pratique, je fais des contractions volontaire appellé « le stop pipi » j’ai remarqué des tremblements de mon pénis et a quelle moments survient les contractions involontaires ?
    la journée je fais des exercices de petites contractions volontaires se qui a pour but d’habituer mon corps a cette pratique mais aussi le renforcement de mon periné.
    aussi des exercices de respirations abdominal se qui me détend et m’ aide a me concentrer, d’ailleurs lorsque je travail, cela me détend et permet moin de me fatiguer.
    je pratique ces exercices un peu le journée mais pas trop.
    Lors de mes séances de respirations seul chez moi bien sur je plonge de mon corps dans un état de lourdeur, comme si allongé sur le lit je m’enfonçais dans le matelas, j’abandonne mon corps a ne plus sentir mes membres, dissocie cet état avec les différentes sensations que je peu avoir, en clair je fais un trie dans mon corps sur le ressentis et permet une concentration, je plonge mon corps dans un état libre de toutes contraintes physique.
    bien sur tous cela se pratique sur une certaine durée, voila mon travail de sophrologie que j’ai appris et que j’effectue sur moi même pour cet apprentissage.
    pour l’instant ma premiere étape est l’objectif d’ habituer mon corps sur ces sensations, cela dureras le temps qu il faut pour que mon corps me dise « tu est prêt » pour une nouvelle étape.
    je me suis préparé un programme dans un objectif précis mais avec patience en respectant mon corps et le traité comme mon ami.
    donné moi votre avis sur ce choix et cette pratique.

    #23166
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    En matière de contractions volontaires vous pouvez essayer de distinguer, si vous ne le faites pas encore, d’une part ce que vous appelez le « stop pipi » et d’autre part les contractions anales. Les premières sont localisées au niveau du pénis et des testicules sur la moitié antérieure du périnée. Les dernières consistent à fermer, c’est à dire contracter l’anus, anneau musculaire qui ferme le rectum.

    Vous pouvez plus facilement isoler les contractions anales lorsque un masseur ou un plug est inséré. Cette insertion permet de mieux prendre conscience de cette zone. Le contrôle et la prise de conscience des deux groupes musculaires est plus facile quand vous êtes parfaitement détendu et quand vous faites des contractions très légères.

    En apprenant à distinguer ces groupes musculaires vous améliorez la perception de vos sensations périnéales, anales, rectales et prostatiques ; vous améliorez aussi votre capacité à contrôler les mouvements du masseur.

    Je vois que l’expérience que vous a donnée la pratique de la sophrologie vous met dans les meilleures conditions pour être à l’écoute de votre corps.

    Pour répondre à votre dernière question vous semblez être en très bonne voie. Continuez. Bon cheminement @christ0766.

    #23167
    Avatarchrist0766
    Participant

    Merci pour vos réponses rapides
    Je voudrai savoir si l excitation peux venir seul à force de faire une session ou il faut passer
    par des images ou des supports érotiques.
    Cela me deconcentre de voir ou penser à des choses erotiques car cela est pas naturel et claques hommes à sa propre sensibilité donc voilà peut on s existé en écoutant son corp.
    Et en laissant le corps et l espris se jumeler afin de s exiter mutuellent? Pour atteinte l objectif voulus

    #23170
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Comme vous nous dites @christ0766

    chaque homme a sa propre sensibilité

    L’excitation est un état d’esprit très personnel. Ce qui est bon est ce qui vous permet à la fois d’être excité et de rester concentré sur la perception des réactions de votre corps. Si « des images ou des supports érotiques » vous déconcentrent ne les utilisez pas. Si vous parvenez à être excité par la pensée et l’imagination de vos propres fantasmes c’est parfait. Si ce n’est pas suffisant expérimentez d’autres moyens comme écouter des fichiers ASMR (Autonomous sensory meridian response) ou utiliser une méthode d’autosuggestion ou d’auto-hypnose.

    Si vous vous détendez sans être suffisamment excité vous allez tout simplement vous endormir. Si vous êtes très excité sans être suffisamment détendu vous finirez par une masturbation classique qui sera peut-être agréable mais ruinera votre session sur le plan du plaisir prostatique. C’est à vous d’expérimenter et de trouver le meilleur support de votre excitation.

    Dès que vous vivrez vos premières sensations de plaisir prostatique, aussi légères soient-elles, ce résultat viendra alimenter naturellement votre excitation. Peu à peu l’insertion de votre masseur suffira à vous exciter. Quand vos sessions commenceront à vous plonger dans une jouissance de plus en plus intense il vous suffira de penser à votre prostate pour être excité.

    Bon cheminement @christ0766.

    #23178
    Avatarchrist0766
    Participant

    bon y a du mieux, ce jours j’ai expérimenté une technique de relaxation le « lâche Prise » et respiration abdominales
    et je suis surpris des sensation que j’ai ressentis.
    alors que je pris une position confortable et une plongé dans le calme et la détente ,
    je commence a m’éxciter en suivant une séance hypnose et détente erotic.
    j’arrivais a m’éxciter petit a petit en faisant toujours attention mes respiration, brutalement une sensation de bien être m’envahis le bas ventre .
    je sentis une étrange sensation démangeaisons plaisante a chaque inspirations qui me faisait monté en plus d’excitation.
    quelques contractions légères et monter mon rythme cardiaque.
    je faisait quelques exercices de relaxations pour me détendre et recommencer de nouveau.
    et j’ai eux quelques contraction involontaires et un spasme.
    je pense que tout cela est du a me relaxer et surtout la respiration abdominale que d’éclanche l’excitation avec de
    auto hypnose erotic.
    je ne sais pas par contre quand observer cette excitation et dois-je arrêter les contractions pour ressentir
    les sensations.
    est ce normal de ressentir ses démangeaisons de plaisir 2 a 3 heure après ma séance qui a durée au moin unpeu plus de 2 heures.
    voila un bon début et avec plus de pratique cela iras.
    au faite je ne chercher plus a l’orgasme , mais plutôt le laisser venir petit a petit du au plaise que je ressent.
    je vous tiens au courant.

    #23185
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    bon y a du mieux,

    C’est suprer @christ0766 !

    je ne sais pas par contre quand observer cette excitation et dois-je arrêter les contractions pour ressentir les sensations.

    Pour ceux qui ne basculent pas naturellement dans la jouissance prostatique l’apprentissage consiste, session après session, à découvrir comment accorder toutes les actions qui les mettent en condition de recevoir ces fabuleux orgasmes.

    On ne doit pas « arrêter les contractions pour ressentir les sensations ». Le but des contractions volontaires est de lancer le mouvement du masseur pour faire naître les premières sensations qui vont s’amplifier et déclencher les contractions involontaires. Si vous avez besoin d’« arrêter les contractions pour ressentir les sensations » c’est que soit vos contractions sont trop fortes, soit vous n’êtes pas assez à l’écoute de votre corps, soit votre relâchement n’est pas suffisant et les tensions musculaires qui restent bloquent la perception des premiers signes de votre plaisir.

    Il vous faut donc soit faire des contractions volontaires encore plus légères, soit vous concentrer encore plus sur ce qui se passe autour de votre prostate, soit approfondir encore plus votre relaxation.

    est-ce normal de ressentir ces démangeaisons de plaisir 2 à 3 heures après ma séance qui a duré au moins un peu plus de 2 heures ?

    Oui, c’est tout à fait normal. Votre sensibilité anale et prostatique va augmenter dans les semaines qui viennent, pendant vos sessions bien sûr, mais aussi en dehors comme maintenant pendant plusieurs heures après vos sessions.

    Il est même probable que dans quelques semaines vous commenciez à ressentir de telles démangeaisons à bien d’autres moments en pensant simplement au plaisir que vous procurera votre prochaine session. Il serait très bon alors que vous profitiez de ces démangeaisons pour vous détendre, selon ce que permettent les circonstances, pour vous concentrer sur ces sensations et faire quelques contractions comme si vous étiez en session avec votre masseur. Ces petits exercices sans insertion vous aideront à accélérer vos progrès et pourraient bien vous offrir de jolis cadeaux surprises.

    voila un bon début et avec plus de pratique cela ira. Au fait je ne cherche plus l’orgasme mais plutôt je le laisse venir petit a petit du au plaisir que je ressens.

    C’est exactement l’état d’esprit dans lequel il faut être. Vous êtes en très bonne voie. Continuez comme vous le faites, sans pression, tranquillement, à votre rythme. A très bientôt pour lire vos prochains progrès. Bon cheminement @christ0766.

    #23250
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Comment se passent tes sessions depuis un mois @Rodward ? Est-ce qu’il ne se passe plus rien, ce qui peut se produire de temps en temps pour diverses raisons, ou bien est-ce que tes activités ne te laissent pas le temps de nous donner de tes nouvelles ?

    J’espère que les nouvelles sensations que tu découvrais à l’occasion de tes dernières sessions ont continué à gagner en intensité et que tu as pu renouveler l’expérience que tu décrivais le 29 avril (orgasme sans éjaculation). Bon cheminement @Rodward.

    #23254
    AvatarRodward
    Participant

    Bonjour !

    J’ai pu effectuer environ 4-5 sessions ce mois dernier, dont la plupart n’ont mené à rien, avec très peu de sensations, ce qui m’a un peu refroidi dans mon cheminement il faut bien croire, mais il s’agit là d’un petit ralentissement dans la volonté de découverte et non un arrêt !

    La dernière séance que j’ai effectué remonte à un peu plus d’une semaine, avec le retour de quelques bonnes sensations, et je me souviens d’un moment particulier où une sensation très intense partait de je ne sais-où précisément, mais remontait très progressivement dans l’urètre et procurait une très agréable sensation entre le début du pénis et la vessie.

    En écrivant cela je me rappelle une des premières séances avec mon Aneros, il ne me semblait pas en avoir parlé, et je vais le dire ici.

    Un soir, une des premières fois donc avec mon nouvel aneros (Merci encore à aneveil d’ailleurs !) je m’étais endormi peu de temps après. Je me souviens avoir un fait un rêve où j’étais agent du gouvernement travaillant en secret dan un village blablabla … Jusqu’à un moment où j’entrais dans une salle .. avec un cheval. Jusque là rien n’anormal, sauf que dans mon rêve, ce cheval me prenait et pénétrait par derrière. Alors oui, c’est assez étrange, mais je me souviens qu’à ce moment j’avais ressenti un immense plaisir bien réel dans l’arrière train, et plus précisément provenant de la prostate, jusqu’à même en ressentir une sorte de mini éjaculation.

    Ce moment me réveilla, et je constatait en effet, il y avait quelques goutes de spermes qui s’en étaient écoulées, mais pas autant que lors d’une éjaculation habituelle.

    C’était il y a quelques mois, mais je m’en souviens très bien !

    Voilà tout ce qui s’est passé récemment, mais j’attends d’avoir vraiment l’envie de faire une session pour en prévoir une, sinon je ne pense pas qu’elle soit efficace …

    Bonne journée à tous

    #23255
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    J’attends d’avoir vraiment l’envie de faire une session pour en prévoir une, sinon je ne pense pas qu’elle soit efficace …

    Je suis presque d’accord avec ta conclusion @Rodward. C’est le mot « efficace » qui me gêne dans la mesure où il est inséparable du mot « résultat » et donc de l’attente de ce résultat. Or de façon générale l’attente du résultat, c’est-à-dire de l’orgasme en ce qui nous concerne, crée une tension qui nuit à l’apparition, à la perception et au développement des sensations qui seules préparent l’explosion orgasmique. C’est une situation fréquente quand tu débutes et que tu as du mal à bien organiser ton emploi du temps pour profiter au mieux des effets de ton masseur.

    Nous parlons en ce moment de l’orgasme prostatique sans insertion d’un masseur. Quand les conditions idéales ne sont pas réunies pour une vraie session de massage prostatique, je te suggère de faire une session « à vide » exclusivement réservée à un enchaînement d’exercices de relaxation, de respiration, de contractions aussi variées que possible en multipliant les combinaisons. Tu ne fais que des exercices, donc tu n’attends rien. Tu te mets dans un état d’esprit technique avec comme seul objectif, si tu as absolument besoin d’en avoir un, de faire tes enchaînements et combinaisons de plus en plus facilement, de plus en plus naturellement,

    Si cette forme d’exercices te paraît peu naturelle, tu commences par dix petites minutes à la fin desquelles tu reprends ton activité « normale », sommeil, lecture… Si tout se passe bien ta session d’exercices va très vite dépasser les dix minutes sans que tu en prennes conscience. Peu à peu tes sessions d’exercices « à vide » feront naître elles aussi les sensations que te procurent tes meilleures sessions avec masseur. A ce moment tu pourras au choix continuer sans masseur ou prendre ton Helix, mettre tes lubrifiants préférés en place et te lancer dans une session « full contact » avec une émorme envie…

    Bon cheminement @Rodward.

    #23310
    AvatarRodward
    Participant

    Bonjour !

    J’ai pu réaliser deux sessions, toutes deux différentes. La première a plus joué sur le plaisir, la deuxième plus sur des sensations.

    La première a eu lieu 30min après mon réveil, suite à des rêves assez érotiques, laissant une certaine excitation et l’occasion d’être tranquille cette matinée là. C’était la première fois que j’expérimentais une session peu de temps après mon réveil. Elle a été relativement courte (30-45min) mais les sensations agréables ont été très rapidement présentes, cependant j’ai l’impression que le plaisir procuré peu de temps après le réveil, que ce soit par une masturbation ou une session d’aneros, est légèrement atténué, ou différente du plaisir procuré via un autre moment. Etant donné la durée relativement courte de la séance, je n’ai pas senti le besoin ou l’envie de finir par une masturbation et ai donc commencé la journée.

    La deuxième eu lieu le surlendemain, durant l’après midi, a duré plus longtemps (1h30) cependant j’ai eu un peu de mal à « me mettre dans l’ambiance », c’est à dire à percevoir les premières notions de plaisirs qui ne sont apparus qu’une demi-heure après le début. Je pense que c’était lié à un manque d’excitation car cela s’est progressivement arrangé lorsque j’ai visualisé quelques pensées érotiques. Cette session ne donnait pas autant de plaisir que la précédente, cependant j’ai ressentis certaines sensations :

    – J’avais déjà ressenti très brièvement des légères contractions physiques involontaires, généralement dans les mollets durant certaines de mes précédentes sessions, et durant celle-ci elles se sont de nouveau manifesté, mais un peu plus intensément, et sur diverses parties du corps (Bras, épaules, mollets, cuisses) et étaient parfois accompagnée d’une très étrange sensation d’envie de gratter, comme si une mouche se posait sur mon bras, ce que je pensais au début, mais lorsque je grattais pour satisfaire cette pseudo démangeaison, il n’y avait rien, pas de mouche ou d’insecte. Cependant la sensation de gratter était quand même assez forte, difficile à résister, mais je savais au fond de moi qu’il fallait que je me laisse faire car sinon les sensations retombent si j’essaie de gratter. Ces sensations n’étaient pas accompagnées de plaisir, à l’exception d’une seule fois vers la fin, mais très minime.

    Peu de temps après la fin de ma séance achevée par une masturbation, en train de retrouver mes esprits, le téléphone sonna (Je portais toujours l’anéros), et durant l’entretien téléphonique, j’étais parfois pris de légère sensation de plaisir, ce qui me faisais un peu rire car je n’ai jamais autant pris de plaisir à parler à quelqu’un au téléphone haha

    Bonne journée à tous !

    #23312
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    La première a eu lieu 30 min après mon réveil, suite à des rêves assez érotiques, laissant une certaine excitation et l’occasion d’être tranquille cette matinée là. .. les sensations agréables ont été très rapidement présentes

    C’est génial @Rodward. Je te conseille de multiplier ces sessions du matin dans la mesure de tes possiblités. En effet le matin au réveil tu bénéficies de deux avantages pour tes sessions :
    – 1) Tu es naturellement très détendu si ton réveil s’est fait en douceur.
    – 2) Ton taux de charge hormonale est plus élevé le matin ; selon Wikipedia :

    Les niveaux de testostérone dans le système sanguin varient naturellement au cours d’une période de vingt-quatre heures, avec des pics tôt le matin.

    Si tu peux t’organiser pour avoir suffisamment de temps disponible à ce moment de la journée tu devrais en tirer de grandes satisfactions.

    L’impression de recevoir un plaisir atténué peut venir de ton état de relaxation naturelle à ce moment qui te permet de supporter une charge sensorielle plus intense en repoussant tes limites de saturation nerveuse. Je suis persuadé que, si tu pouvais deux ou trois fois te donner beaucoup plus de temps que la grosse demi-heure de ta première expérience, tu serais en mesure de vivre des moments d’extase orgasmiques qui bouleverseront à nouveau ton échelle du plaisir.

    Ta seconde session est aussi très intéressante. Ton système nerveux est en train d’étendre ta réponse aux stimulations orgasmiques. Cette session illustre très concrètement ce qu’est ton propre recâblage ou « rewiring ». Tu as bien réagi en pensant qu’il fallait laisser faire. Dans ces moments pense à approfondir toujours plus ta relaxation, à accepter ce qui se produit. Essaie de lier ces sensations nouvelles aux stimulations appliquées à ta prostate.

    Peu de temps après la fin de ma séance achevée par une masturbation, en train de retrouver mes esprits… j’étais parfois pris de légère sensation de plaisir,

    Là encore c’est formidable. Continuer à ressentir du plaisir immédiatement après une masturbation, quand tu devrais être en pleine période réfractaire, est un signe de grands progrès dans ton cheminement. De mon point de vue il y a là une piste à explorer très vite.

    Bon cheminement @Rodward.

    #23431
    AvatarRodward
    Participant

    Hello !

    J’ai pu avoir l’occasion de refaire une séance peu de temps après le réveil, et en effet, ceux-ci comportent apportent plus de « bien être » que tard le soir.

    J’ai pu avoir le retour assez vite des fameuses « démangeaisons » mais qui n’ont pas persisté et qui sont partis assez rapidement cette fois, ce qui me confirme donc que ce n’était pas un insecte sur mon corps (lol)

    J’ai pu également, je pense d’après les sensations perçues, que j’ai potentiellement trouvé mon « point P » ce matin là, en effet, lors du début-milieu de séance, j’étais comme à mon habitude couché sur le dos, les jambes écartées et allongées, quand j’ai légèrement pivoté la partie gauche de mon corps vers la gauche, puis à ce moment là j’ai senti que l’aneros appuyait sur sur une zone beaucoup, beaucoup plus sensible que d’habitude avec un léger plaisir en plus, et j’ai tout de suite sû que j’avais quelque chose à en tirer !
    Je ne sais pas si l’aneros était en général mal positionné, et qu’il faut que je recherche cette zone sensible à chaque fois ou si la zone est juste devenue plus sensible ce matin là, j’avoue que je me pose la question…

    Enfin bref, en fin de séances, après le passage de pas mal de sensations, j’ai pu également constaté qu’à un moment j’ai senti ma prostate devenir « à fleur de peau », beaucoup plus sensible, et je la sentais vraiment comme si elle était devenue indépendante du reste du corps, cependant sans générer plus de plaisir pour le moment.

    Et en effet, c’est un bon moyen de commencer la journée 😉

    #23432
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    C’est formidable @Rodward. Tu nous apportes d’excellentes nouvelles. Les progrès de ta sensibilité à l’action de ton masseur sont la marque que tu franchis des étapes même si tu n’en as pas conscience :

    je pense, d’après les sensations perçues, que j’ai potentiellement trouvé mon « point P »… à ce moment là j’ai senti que l’aneros appuyait sur sur une zone beaucoup, beaucoup plus sensible que d’habitude avec un léger plaisir en plus,

    à un moment j’ai senti ma prostate devenir « à fleur de peau », beaucoup plus sensible, et je la sentais vraiment comme si elle était devenue indépendante du reste du corps,

    C’est un progrès important de ton cheminement qui te met au bord de l’orgasme. Lors de tes prochaines sessions si tu restes détendu, sans rien attendre, en vivant chaque moment pour ce qu’il t’apporte, comme tu sais bien le faire, tu devrais sentir ce « léger plaisir en plus » s’intensifier, se gonfler puis te submerger.

    La sensation de l’indépendance de ta prostate est en fait la traduction provisoire par ton cerveau conscient de la présence active d’un organe qu’il ignorait avant que ton cheminement ne produise ses effets de reprogrammation nerveuse, de recâblage (le fameux « rewiring » de nos amis anglophones). Cette étape franchie ta prostate va devenir le centre de tes nouveaux orgasmes.

    Ces progrès doivent nourrir ton excitation pour chaque session et ta confiance dans la suite. Reste patient, reste méthodique dans la réalisation de tes sessions. Bientôt tu n’auras plus besoin de conseils…

    Bon cheminement @Rodward.

    #23584
    AvatarRodward
    Participant

    Bonjour !

    Aujourd’hui je pensais ne rien avoir à dire, je me trompais !

    Début de session seulement une heure après le réveil (j’étais seul chez moi pour la journée !) je regarde quelques images excitantes pour provoquer l’excitation, puis je m’installe, me détend et insert l’aneros.

    Comme à mon habitude, je me met sur le dos, jambes écartées car j’arrive plus à me détendre comme ça. Cependant l’inconvénient est que je ne ressens des sensations qu’une fois sur 3 dans cette position…

    Le temps passe, 30min que je suis sur le dos, détendu et abandonné dans mes pensées, mais hélas, très très peu de sensations malgré diverses positions de l’anéros essayées, à gauche, au milieu, entre les deux, à légèrement à droite.. rien. Était-ce le manque d’excitation ? De lubrification ? Une mauvaise position ? Je ne saurais pas dire…

    Je tente alors un dernier espoir, celui de me mettre en chien de fusil, le problème de cette position est que l’extrémité du pénis touche ma serviette, ce qui perturbe un petit peu, mais pas plus que ça, en général j’ai quelques bonne sensations, mais sans plus. Aujourd’hui je sens l’aneros, mais aucun plaisir, cependant aucun gêne non plus…

    10 minutes … Et rien. Je commence à me poser pas mal de questions dans ma tête, mes pensées passent par centaine … Quand tout à coup … Je sens que l’aneros donne des puissants « coups » subitement, puis je commence à respirer très fort et à m’abandonner encore plus en sentant quelque chose d’assez puissant dans le corps. Ce fut bref et assez rapide, mais à ce moment là, je pensais avoir compris ce qui venait de se passer. En effet je pense que pendant le fait de réfléchir, j’ai du inconsciemment garder une légère contraction, ce qui a mené à ces « coups ».

    Assez déstabilisé et avec le sourire, le plaisir est très vite arrivé après, et j’ai alors compris que là ça devenait un potentiel intéressant !

    Les contractions se sont re-montrées mais beaucoup plus timidement, quand au plaisir il n’a pas arrêté d’être présent, uniquement aux alentours de la prostate, mais c’était délicieux.

    Un petit quart d’heure après, je tente de rebasculer sur le dos pour voir si ce plaisir était là, et bien non, aucun plaisir sur le dos … Je n’attends pas longtemps et tente de me mettre sur le ventre, et quelques secondes suffisent pour que ce plaisir revienne à la surface, certes mon pénis frottant légèrement entre mes jambes et la serviette, cela ne m’a pas empêché de gémir assez intensément de plaisir.

    Comblé et assez heureux d’en être arrivé là, je n’ai pas ressenti le besoin de me masturber, comme quelques mois auparavant, et je savais très bien que je pouvais terminer ma séance là dessus, mais j’étais curieux de voir comment je pouvais terminer sur le dos. Je n’ai rien ressenti au niveau de la prostate durant la période entre le début de la stimulation et l’éjaculation… Cependant les effets de l’éjaculation m’ont fait hurler de plaisir, heureusement que j’étais seul …

    Quelques minutes après avoir repris connaissance, c’est impressionnant de voir que le monde extérieur semble différent pendant quelques instants après avoir pratiqué une session, j’écris ce message un petit quart d’heure après avoir fini ma séance, je me sens bien, et j’essaie de ne rien attendre pour la suite

    #23601
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Je te disais le 26 juin dernier

    Je te conseille de multiplier ces sessions du matin… Si tu peux t’organiser pour avoir suffisamment de temps disponible à ce moment de la journée tu devrais en tirer de grandes satisfactions.

    Tu répondais le 4 juillet

    J’ai pu avoir l’occasion de refaire une séance peu de temps après le réveil, et en effet, ceux-ci comportent apportent plus de « bien être » que tard le soir.

    Tu nous dis aujourd’hui

    Début de session seulement une heure après le réveil

    Je sens que l’aneros donne des puissants « coups » subitement, puis je commence à respirer très fort et à m’abandonner encore plus en sentant quelque chose d’assez puissant dans le corps…
    Assez déstabilisé et avec le sourire, le plaisir est très vite arrivé après, et j’ai alors compris que là ça devenait un potentiel intéressant !
    Les contractions se sont remontrées mais beaucoup plus timidement, quand au plaisir il n’a pas arrêté d’être présent, uniquement aux alentours de la prostate, mais c’était délicieux.

    (je) tente de me mettre sur le ventre, et quelques secondes suffisent pour que ce plaisir revienne à la surface… cela ne m’a pas empêché de gémir assez intensément de plaisir.

    Comblé et assez heureux d’en être arrivé là, je n’ai pas ressenti le besoin de me masturber, comme quelques mois auparavant, et je savais très bien que je pouvais terminer ma séance là dessus, mais j’étais curieux de voir comment je pouvais terminer sur le dos. Je n’ai rien ressenti au niveau de la prostate durant la période entre le début de la stimulation et l’éjaculation… Cependant les effets de l’éjaculation m’ont fait hurler de plaisir, heureusement que j’étais seul…
    Quelques minutes après avoir repris connaissance, c’est impressionnant de voir que le monde extérieur semble différent pendant quelques instants après avoir pratiqué une session

    C’est magnifique @Rodward ! A mon avis tu navigues maintenant avec maîtrise dans la zone des quarante cinquièmes gémissants pour détourner, dans l’esprit de la carte au trésor, une expression à l’origine réservée aux marins qui font le tour du monde. Tes progrès te mettent maintenant très clairement dans la zone orgasmique. En plus tu termines par le bouquet d’un super T’ qui semble t’avoir lui aussi conduit encore un peu plus loin que les précédents dans l’intensité de ta jouissance.

    J’en suis ravi pour toi. Continue avec patience et confiance. Ton cheminement ne fait que commencer et je pense que très bientôt tu devras à nouveau réviser ton échelle du plaisir

    Il n’y a pas si longtemps je pensais avoir atteint le plafond de plaisir menant à l’orgasme prostatique comme je le citais dans un autre post, je pensais avoir atteins le stade 9 / 10 du plaisir. Je me trompais à mon plus grand plaisir !

    pour la prolonger encore plus haut que tu ne l’as déjà fait. Bon cheminement @Rodward.

20 sujets de 61 à 80 (sur un total de 158)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.