Ce sujet a 2 réponses, 3 participants et a été mis à jour par bzo bzo, il y a 10 mois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #23924

    trippeux
    Participant

    Bonjour à vous tous, Marié depuis 22 ans, moi et ma conjointe avons une vie sexuelle plus ouverte que la majorité des gens. Nous avons déjà fait de l’échangisme, du mélangisme et parfois nous faisons des petites sessions SM soft. J’achève de parcourir tout les sujets du forum. L’information est abondante, merci à vous.
    Je me suis intéressé à la prostate que tout récemment. Un oncle à contracter un cancer de la prostate et ca m’a fait réaliser que l’on étais pas à l’abri des cancer dans la famille. Je me suis mis à lire pour apprendre et prévenir si possible, cette menace.

    Lorsque je suis tombé sur le site nxpl et son traité d’anéros, je me suis dit Wow!!! J’ai manqué ca moi. Mi quarantaine et newbie de l’orgasme de la prostate. Je me suis donc mis en quête de ce fameux orgasme. Je me suis procuré le hélix standard, le progasm junior, le vice et enfin le tempo. Je n’atteint pas encore le super O mais j’ai de très bonne sensation.

    J’ai identifié, je crois, 2 chemins qui pourrait me permettre de l’atteindre. le premier est sur le dos, les jambes à plat. Je visionne de la porno et me sert du vibrateur du vice que je positionne par intermitence entre le P-tab et les testicules. Je sens ma prostate gonflé et pulsée au point de faire limite mal, je monte mon bassin pour faire réduire la pression. La sensation est très bonne, mais sans plus. Inutile de vous dire que ca coule sans arrêt.

    L’autre est pendant le sommeil avec mon helix, 2 fois J’ai senti comme une force, une présence qui me prenait, ca montait à vitesse grand V. Et les 2 fois, je ne me suis pas laissé aller car je sentais que je j’aurais perdu le contrôle et j’aurais réveiller ma conjointe. Je vous avoue que ca donne la trouille.

    J’ai une barrière psychologique qui n’a pas été abordé dans aucun sujet, voilà cette barrière; Est-ce que le fait d’avoir eu une vasectomie, empêche d’accéder au super O? Une personne qui pratiquait le tantrisme m’avait dit que les organes sont endommagés et l’accès à la Kundalini est impossible à moins de se faire rebrancher. Donc Svp, ceux qui accèdent au plus haute sphère, pouvez vous rassurer mon inconscient.

    Autre question; Auriez vous des pistes à me suggérer?

    #23928
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue sur notre forum @trippeux.
    C’est réjouissant de lire que vous avez su conjuguer stabilité avec épanouissement sexuel. Je vous souhaite de continuer longtemps à vivre pleinement votre union avec votre femme.

    Wow!!! J’ai manqué ca moi. Mi quarantaine et « newbie » de l’orgasme de la prostate.

    Pensez que vous avez découvert la possibilité de l’orgasme de la prostate avec vingt ans d’avance sur certains participants du forum, dont je fais partie !

    Pour répondre à votre question concernant la vasectomie et rassurer votre inconscient, je vous propose quelques liens vers le forum officiel de la marque Aneros (si vous ne lisez pas l’anglais je vous ferai une traduction résumée) :
    https://www.aneros.com/community/forum/general-discussion/970-vasectomy
    https://www.aneros.com/community/forum/general-discussion/144596-how-to-deal-with-no-refractory-period?p=144664#post144664
    https://www.aneros.com/community/forum/general-discussion/140898-how-i-got-here-and-what-i-have-learned-so-far
    https://www.aneros.com/community/forum/general-discussion/5502-1st-timer
    https://www.aneros.com/community/forum/aneros-women/428-a-wife-s-perspective/page2
    N’ayant pas subi cette opération, je ne peux pas apporter une réponse personnelle. Peut-être y a-t-il parmi nos membres quelqu’un qui peut le faire ?

    Je n’atteint pas encore le super O mais j’ai de très bonnes sensations.

    Et les 2 fois, je ne me suis pas laissé aller car je sentais que je j’aurais perdu le contrôle et j’aurais réveillé ma conjointe. Je vous avoue que ca donne la trouille.

    Selon ce que vous écrivez je pense que vous êtes bien avancé dans votre cheminement, bien que vous ne donniez aucune précision sur les étapes de la carte au trésor que vous avez atteintes. Est-ce que votre « barrière psychologique » n’est pas plutôt la peur que vous inspire instinctivement la perte de contrôle ? Avez vous parlé de cette découverte avec votre femme et partagez-vous cette nouvelle expérience avec elle ?

    Je suppose que votre premier chemin, « sur le dos, les jambes à plat », correspond à des sessions engagées en période d’éveil. Respectez-vous la pratique conseillée de les commencer par une phase de relaxation ? Faites-vous ensuite des contractions volontaires légères ? Comment percevez-vous la présence du masseur ? Avez-vous déjà eu des contractions involontaires ? Pendant vos sessions parvenez-vous à oublier votre pénis (et les reste du monde) au profit des sensations qui apparaissent autour de votre prostate ?

    Après avoir lu les sujets du forum et le traité d’Aneros, même si vous n’avez pas encore tout lu, vous êtes en mesure de comprendre que chaque question correspond à un des éléments qu’il faut rassembler pour découvrir le trésor.

    Une personne qui pratiquait le tantrisme m’avait dit que les organes sont endommagés et l’accès à la Kundalini est impossible à moins de se faire rebrancher.

    Cette notion est étrangère à notre culture occidentale, ce qui ne veut pas dire qu’elle soit erronée. Les témoignages du forum Aneros cités ci-dessus tendent à infirmer la parole de votre relation. Je suis curieux de savoir quel était son niveau de maîtrise du tantrisme, quel était la place de cette discipline dans sa vie et quels en étaient les effets.

    Bon cheminement @trippeux.

    #23931
    bzo
    bzo
    Participant

    j’ai quelques conseils à donner
    mais ils sont assez radicaux , donc tu en fais ce que tu veux.

    D’abord laisse tomber les masseurs avec vibrateur pour l’instant,
    une des plus grandes erreurs que peut faire un débutant, c’est de croire que les vibrations
    peuvent remplacer les contractions volontaires que l’on peut faire avec les muscles de l’anus,
    du périnée et autres muscles aux alentours pour aller taquiner la prostate.
    Or ce n’est pas cela du tout, c’est juste un succédané, un très pauvre succédané même.

    Les masseurs avec vibrations, on ne devrait commencer à les utiliser
    que quand on maîtrise parfaitement les contractions volontaires,
    quand on sait comment aller chercher son plaisir de cette manière, quand on a acquis une expertise certaine.
    Les vibrations alors deviennent des prolongements, des extensions exotiques, surprenantes de ces mouvements du masseur
    qu’on génère avec les contractions, ils sont un réel plus.

    deuxième conseil, laisse tomber le porno.
    le plaisir prostatique, c’est se faire l’amour, pas besoin de porno pendant,
    tu regardes pas du porno en faisant l’amour avec madame en regardant par-dessus son épaule un écran,
    enfin j’espère pour vous…
    à la limite avant pour te mettre en condition
    mais même, moi personnellement je préfère partir de zéro et faire monter l’excitation en moi,
    cultivée entièrement de a à z dans mon petit potager bio,
    pas de l’importé par avion frigo

    troisième conseil,
    là je vais faire froncer les sourcils d’au moins une personne sur ce forum qui m’a déjà interpellé à ce sujet,
    considérant que ce genre de description du massage prostatique, cela pouvait effrayer les débutants
    mais moi je crois qu’il n’y a vraiment rien à craindre donc je récidive.

    Tout homme a une part féminine en lui, le plaisir prostatique,
    c’est le plaisir et la jouissance de cette part féminine en nous.
    Dès lors au plus on laisse cette part féminine prendre les commandes de notre corps,
    au plus on va éprouver de plaisir.

    Cela ne se fait pas en une fois, cela ne se fera sans doute jamais pour certains,
    il n ‘est pas évident de commencer à bouger son cul comme si on était une femme en chaleur
    et il n’est pas évident de plus en plus se laisser aller dans cette direction,
    s’offrir au masseur comme on s’offrirait à un sexe qui nous pénètre,
    s’abandonner entièrement à son plaisir sans aucune retenue,
    j’utilise à dessein des images crues et provocantes
    pour que tu aies rapidement une idée précise de ce que je veux dire

    une belle et bonne séance d’une heure,
    où on a éprouvé de nombreux orgasmes prostatiques, certains parfois de plusieurs minutes,
    on se sent merveilleusement bien après,
    un sentiment de plénitude, de bien-être, de quiétude, on se sent bien dans son corps,
    inhabituellement calme, assagi,
    et on sent qu’on n’a rien fait de mal, pas l’ombre d’un geste, d’un gémissement (et dieu sait s’il y en a eu…)
    qui justifierait de la culpabilisation ou avoir mauvaise conscience

    on ne s’est pas efféminé d’un iota, ni devenu plus homosexuel qu’on était avant la séance,
    c’est juste une sorte de jardin secret qu’il nous ait possible, nous hommes, de cultiver, d’en jouir
    et qui au contraire va enrichir aussi notre vie en couple,
    nos rapports aux autres

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.