Mots-clés : , , ,

Ce sujet a 3 réponses, 3 participants et a été mis à jour par bzo bzo, il y a 2 mois et 1 semaine.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #33650
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Je viens de lire un sujet sur le forum officiel qui confirme son expérience d’une jouissance orgasmique étendue à tout le corps et accessible via la stimulation de « zones érogènes » inhabituelles.

    Les participants mettent en avant la puissance de l’esprit pour déclencher ces orgasmes à volonté à partir de n’importe quelle zone de leur corps sur laquelle ils parviennent à se concentrer.

    Bonne lecture et bon cheminement à tous.
    PS : le texte des pages citées est en anglais.

    #33651
    bzo
    bzo
    Participant

    hé hé, je viens de lire les commentaires de ce sujet
    et je ne suis pas étonné outre-mesure

    pas plus tard que hier, je me faisais la réflexion
    qu’il y a vraiment moyen d’obtenir des sensations ineffables, de la jouissance,
    avec à peu près n’importe quelle partie de notre corps,
    c’est juste une question de reprogrammation libre de sa sexualité

    c’est avant tout ces énergies au fond de nous, d’arriver à les faire monter,
    d’arriver à les faire monter librement, sans entraves, à flots,
    après il n’y a plus qu’à suivre son imagination
    et se créer le scénario suivant lequel on a envie de vivre son plaisir

    on sent la prostate vibrer au fond de soi
    mais en fait, ce sont ces énergies,
    l’impression que la prostate baigne dedans, barbote dedans, prête à nous en inonder,
    qu’elle est une sorte d’accès privilégié à toutes ces énergies sexuelles des grands fonds,
    une sorte de pompe,
    on la sollicite et déjà des flots et des flots de ces énergies s’en dégagent

    arrivé à un certain point de mon évolution,
    désormais n’importe quel mouvement, n’importe quel geste, la sollicite
    quand je m’y mets, quand je suis bien chaud

    un point important, je ne suis pas débordé,
    pour l’instant en tout cas,
    c’est toujours moi qui allume sur l’interrupteur initialement,
    après c’est autre chose, cela devient rapidement incontrôlé

    #33692
    pcommep
    pcommep
    Participant

    Pour ma part, je me retrouve pas mal dans ces 2 passages :
    5-04-2019, 04:16 PM
    « I too am enjoying this constant buzzing. I feel like I am always at a base level of highly aroused, and can ramp it up into much stronger aless sensations at almost any time— on a train, while walking, while pretending to listen, while writing on this forum  »
    Un autre pratiquant de l’indétectabilité.

    « One type of aless or aneros in pleasure amplifier I use is the subtle movement of my legs. Keeping the sides of my knees together while lying on my side and rubbing them ever so slowly and gently together in circles. or slowly spreading them apart with my mind but not actually spreading them. Or alternately lowering one side of my hip and then the other, all very slowly.. » C’est tellement liane lascive, n’est-ce pas @bzo

    #33694
    bzo
    bzo
    Participant

    One type of aless or aneros in pleasure amplifier I use is the subtle movement of my legs. Keeping the sides of my knees together while lying on my side and rubbing them ever so slowly and gently together in circles. or slowly spreading them apart with my mind but not actually spreading them. Or alternately lowering one side of my hip and then the other, all very slowly.. » C’est tellement liane lascive, n’est-ce pas @bzo

    hé, hé, tout à fait, ces mouvements onduleux, lascifs de tout le corps,
    c’est tellement délicieux, tellement jouissif, couplés aux caresses
    et puis à tout le travail dans le bassin

    tel que décrit dans le témoignage, on a aussi ainsi le frottement, les pressions des cuisses contre les testicules,
    cela dégage des ondes d’une volupté ineffable

    nos couilles frottées, pressés, frôlées inlassablement, par les cuisses comme dans un tango langoureux
    sont capable des vagues d’une lascivité incomparable
    qui rapidement nous envahissent totalement des pieds à la tête,
    du fin fond de la cave jusqu’à la toiture

    on est submergé et peu à peu rendu fou de plaisir, délirant de plaisir

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.