• Ce sujet contient 3 réponses, 3 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Avatarpetiterh, le il y a 7 mois.
4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Articles
  • #36501
    Avatarpetiterh
    Participant

    Bonjour, J’ai 54 ans je suis marié et bi-sexuel, depuis quelques temps je suis soumis à ma femme et nous pratiquons l’encagement de mon sexe ( port 24h/24 d’une cage de chasteté ) pour des périodes plus ou moins longues (2 semaines à 2 mois) . Cet encagement interdit toute érection et masturbation du pénis seules tes testicules sont accessibles.

    La frustration et cette domination sont pour moi très excitantes, j’ai découvert le plaisir anal récemment ma femme s’occupant de moi régulièrement. Sur des forum j’ai lu des articles sur les plaisirs protatiques et j’ai donc acheté un Aneros Helix avec lequel j’ai fait mes premiers pas sur ce long chemin. J’ai lu le traité Anéros et essayé de l’appliquer aussi fidèlement que possible. Pour ce qui est de ne pas toucher mon pénis pas de problème celui-ci est prisonnier dans sa cage donc inaccessible. je n’ai jamais atteint l’orgasme mais je sais qu’il ne faut pas avoir d’objectif pendant une session. J’ai atteint une sensation de bien être profond en caressant mon corps mes tétons surtout mes tétons une ou deux fois j’ai eu quelques contractions involontaires, parfois la sensation que le bas de mon corps est parcouru par du courant électrique qui fait frissonner mais arrivé à ce stade j’ai été plusieurs fois frustré car un rien ( une baisse de concentration, un bruit extérieur et tout retombe brusquement). Avez-vous ressenti ce genre de chose, est-ce cela fait partie de la progression et d’un passage obligé? Ai-je commis une erreur dans le cheminement ? Pensant que les massages de la prostate étaient peut-être insuffisant avec l’Hélix, j’ai acquis un Anéros progasm plus imposant, mais cela n’a rien changé en dehors du fait d’avoir le sentiment d’être rempli par le progasm cela n’a rien changé.
    Pensez-vous que ma cage de chasteté puisse être un obstacle à l’orgasme prostatique? Merci d’avance pour vos conseils.

    #36502
    bzobzo
    Participant

    mais arrivé à ce stade j’ai été plusieurs fois frustré car un rien ( une baisse de concentration, un bruit extérieur et tout retombe brusquement). Avez-vous ressenti ce genre de chose, est-ce cela fait partie de la progression et d’un passage obligé?

    tout à fait, quelques chanceux n’ont aucun effort à faire, tout est là directement pour eux
    mais la très grande majorité des hommes, enfin qui ont un corps d’homme,
    qui se lancent là-dedans,
    cela prend du temps,
    pour certains-même , beaucoup beaucoup de temps

    parcours en zigzag, sensations capricieuses, il y a toute une palette d’obstacles, de hauts et de bas
    avant que la consistance et les orgasmes à gogo, soient là

    J’ai atteint une sensation de bien être profond en caressant mon corps mes tétons surtout mes tétons une ou deux fois j’ai eu quelques contractions involontaires, parfois la sensation que le bas de mon corps est parcouru par du courant électrique qui fait frissonner

    tout cela, ce sont plutôt des bons signes,
    il faut s’armer de patience, juste essayer d’être là dans ce corps, réceptif,
    attentif à tout ce qui se passe en soi
    et puis essayer de se laisser entraîner par le désir

    Pensant que les massages de la prostate étaient peut-être insuffisant avec l’Hélix, j’ai acquis un Anéros progasm plus imposant, mais cela n’a rien changé en dehors du fait d’avoir le sentiment d’être rempli par le progasm cela n’a rien changé.

    c’est une excellente chose d’avoir au moins deux, trois masseurs différents pour varier,
    pour mettre toutes les chances de son côté

    Pensez-vous que ma cage de chasteté puisse être un obstacle à l’orgasme prostatique? Merci d’avance pour vos conseils.

    alors vraiment pas, cela t’aide indirectement, en t’empêchant de toucher tes organes génitaux,
    ce qui dans une pratique prostatique est plutôt à déconseiller, en tout cas au début
    mais même plus tard, je dirai

    #36503
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @petiterh Vous ne nous dites pas depuis combien de temps vous utilisez votre masseur. Si on met à part quelques hommes privilégiés dont la prostate s’éveille dès les premières stimulations, la description que vous faites des premières sensations que vous ressentez correspond à l’expérience vécue par la majorité des pratiquants. L’expérience de l’orgasme prostatique met en œuvre des connexions neuromusculaires inexploitées que nous devons apprendre à activer. En conséquence contrairement à l’expérience de l’orgasme centré sur le pénis avec éjaculation qui est instinctive et presque automatique quand tout va bien, celle de l’orgasme prostatique passe
    • par une phase découverte de sensations nouvelles ressenties sur des zones inhabituelles,
    • par une phase de reconnaissance de ces sensations souvent très faibles,
    • par une phase d’amplification de ces sensations,
    • par une phase d’association d’une nouvelle forme de plaisir à ces sensations,
    avant que vous ne soyez intimement convaincus de commencer à vivre de nouveaux orgasmes.

    J’ai atteint une sensation de bien être profond en caressant mon corps mes tétons surtout mes tétons une ou deux fois j’ai eu quelques contractions involontaires, parfois la sensation que le bas de mon corps est parcouru par du courant électrique qui fait frissonner 

    C’est un excellent commencement qui correspond parfaitement à ce que je dis.
    Vous demandez :

    est-ce cela fait partie de la progression … Ai-je commis une erreur dans le cheminement ?

    Oui, c’est tout à fait normal, bien que ça ne soit pas un passage obligé. Vous n’avez commis aucune erreur.

    La progression vers des sessions de massage prostatique multi-orgasmiques n’est ni linéaire ni automatique. Chacun fait son cheminement à sa manière très souvent comme la mer monte sur une plage avec des vagues qui vont nettement plus loin que les précédentes, suivies par d’autres qui sont en retrait, mais qui en quelques minutes finissent par dépasser la précédente « grande » vague.

    Je n’ai aucune expérience de port de cage de chasteté. Selon ce que je me souviens d’avoir lu sur le forum officiel je ne pense pas que le port d’une cage de chasteté soit un obstacle à la pratique du massage prostatique.


    @bzo
    vous a apporté une excellente réponse. Bon cheminement @petiterh.

    #36508
    Avatarpetiterh
    Participant

    @Andraneros, j’ai acquis mon premier anéros (Helix) il y a deux ans, j’avais fait quelques séances par curiosité puis arrêté quelques mois. Puis le port d’une cage de chasteté pour des périodes de plus en plus longues avec suppression de toute jouissance pénienne m’a fait me rapprocher du massage prostatique. Par certains cotés le port de la cage favorise un plaisir alternatif car encagé, j’arrive à ressentir un certain plaisir situé dans la région du périnée sans Anéros simplement en effectuant de petites contractions anales c’est léger mais très agréable, avec parfois quelques gouttes de « précum » coulant de mon penis. Ayant besoin d’être « rempli » j’ai acquis un Anéros progasm qui est plus volumineux et qui masse différemment ma prostate. la reprise de mes massages m’a fait retrouver les sensations oubliées depuis quelques temps. J’espère continuer à progresser.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.