20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 49)
  • Auteur
    Articles
  • #33907
    bzobzo
    Participant

    Peut-être mon anatomie requiert-elle un autre masseur que l’hélix

    ce n’est pas le prix d’un Jaguar ou d’une Rolls,
    il vaut mieux avoir toujours au moins 3, 4 masseurs bien différents,
    de façon à éliminer le facteur d’échec du à un masseur non adapté

    cela peut arriver bien plus souvent qu’on imagine,
    moi , par exemple, le Helix ne m’a jamais rien fait,
    si j’avais persisté avec, je serai pas bien loin dans ma progression

    Dernière séance » décevante » : rien. Ou presque. Un peu d’excitation, mais c’est tout.

    chaque cas est individuel
    et il est difficile de donner comme cela des conseils

    j’ai relu ton message initial du fil,
    ton approche est tellement proche de la motivation qui a été la mienne,
    de l’envie qui m’habitait durant chaque séance
    cette envie de vivre ton plaisir au féminin, je la comprends à 100%,
    jusqu’à il y a pas longtemps, c’était aussi ma perspective totalement,
    aujourd’hui, je l’ai dépassé, je suis plus loin,
    je vis une sorte d’androgynie durant mes séances
    mais je sens tellement ton envie, je la comprends, elle est totalement légitime ,
    elle peut te mener tellement loin, sur une voie splendide, royale,
    et tu as raison de persister car elle est d’une richesse inégalable

    cependant tu n’obtiens pas les résultats que tu mériterais,
    tu dois remettre en question ton approche, ta technique, déjà essaie d’autres masseurs

    essaie d’appliquer moins systématiquement les conseils lus
    et essaie plutôt de t’écouter, d’écouter ce que te dit ton corps,
    improvise, n’aies pas peur de t’écouter, n’aie pas peur du ridicule, tente,
    moi je deviendrais fou si j’avais pratiquer depuis aussi longtemps que toi
    sans des résultats qui vont avec,
    tu peux y arriver mais change ton approche, il faut te diversifier

    si cela fait si longtemps que tu pratiques et que tu n’es pas encore plus loin,
    il y a quelque chose qui ne va pas, quelque chose qui bloque,
    ce n’est pas cette approche féminine, cela je peux t’assurer, c’est 100% OK
    mais dans ta technique de chaque instant, c’est là que tu dois effectuer des changements

    je me répète , écoute-toi plutôt que d’essayer d’appliquer les conseils,
    écoute ton désir, laisse -le t’entraîner, laisse plutôt ton corps parler,
    même si tu fais n’importe quoi, n’importe comment, maladroitement

    je soupçonne que tu calcules trop, que tu cherches à diriger la séance
    et que tu te mets en mode attente et observation,
    mais il faut être en mode passion, en mode amant et amante se ruant passionnément l’un sur l’autre,
    laisse ton corps exprimer cette féminité que tu as au fond de toi

    #33908
    AvatarAntoine
    Participant

    Re bonsoir,

    Merci @bzo pour ces précieux conseil.
    Je viens de refaire une séance qui était un peu mieux. Mais j’ai vraiment l’impression que il y a un truc qui bloque en effet. J’ai essayé de me mettre en mode  » présent « , et par moment j’avais des petites vagues alléchantes de plaisir, mais ça ne décolle pas.

    Bon, je vais sans doute tenter un autre masseur que l’hélix. Lequel me conseillerais-tu ? Progasm Jr ?

    Merci et bonne nuit!

    antoine

    #33909
    bzobzo
    Participant

    Bon, je vais sans doute tenter un autre masseur que l’hélix. Lequel me conseillerais-tu ? Progasm Jr

    si tu as les moyens, prends en 2 ou 3, comme je l’ai écrit,
    cela réduit considérablement les chances d’échec du à un masseur inadéquat
    et puis cela permet de varier aussi éventuellement

    moi avant que je découvre le Nexus G-Rider
    qui est ma petite fée du logis avec son balai magique,
    le seul masseur que j’utilise depuis longtemps
    quand j’effectue une séance avec masseur (c’est devenu assez rare pour l’instant, pour être honnête),
    j’alternais les Aneros Vice et Progasm essentiellement
    après en avoir testé une douzaine dans un laps de temps très court,
    après donc je n’ai plus utilisé que le G-Rider exclusivement, tout le reste me semblait fade à côté,
    j’en ai acheté une douzaine, histoire d’avoir des réserves jusqu’à la fin de ma vie
    mais c’est un gros joujou, je ne l’utilise jamais en mode vibrant, il ne vaut rien ainsi

    mais bon depuis je pratique surtout en aneroless

    mais personnellement je recommande fortement un masseur avec deux butées
    type Device ou Vice pour sa version vibrante,
    ils sont plus gros que le Progasm Junior
    mais tu t’y habitueras en quelques jours avec un peu de patience, en y allant progressivement

    ces deux butées plus larges permettent un type de manipulation du masseur avec ses muscles d’en bas
    qu’aucun autre de la gamme Aneros ne permet,
    je peux reproduire avec les mouvements de va et vient d’un sexe,
    je peux créer cette sensation de me faire l’amour avec un réalisme bluffant,
    avec la plus grande précision et la plus grande diversité possibles
    grâce à ce type de butées plus larges et bien symétriques qui offrent un appui plus grand,
    permettent des mouvements bien à la verticale, bien maîtrisés, bien précis,
    on peut effectuer des petits mouvements légers, très diversifiés
    pour obtenir toutes sortes d’effets sophistiqués avec
    ou se lâcher complètement et faire du labourage en force,
    avec toute le spectre possible et imaginable entre les deux

    je l’utilise différemment donc, ce n’est pas du pur massage prostatique façon Traité d’Aneros
    mais j’éveille le féminin en moi, j’éveille le pôle masculin et le pôle féminin en moi,
    ayant favorisé dans un premier temps, surtout le féminin
    puisque c’est celui qui est le plus enfoui en nous,
    celui qui a aussi tout le potentiel amoureux, toute la richesse sexuelle,
    le pôle masculin est essentiellement un détonateur pour moi, pas beaucoup plus
    et je tente de donner vie à leurs ébats

    c’est autre chose, c’est se faire l’amour en ayant éveillé le féminin en nous
    mais d’après la description de ce que tu avais envie de vivre dans ton texte initial,
    je crois pouvoir dire que tu aimerais beaucoup vivre cela
    et comme un parcours classique style Traité d’Aneros n’a pas l’air de t’avoir trop réussi,
    temps peut-être d’essayer autre chose

    je fais appel à la prostate, elle reste la force majeure de mon plaisir
    mais ce n’est plus tout à fait du massage prostatique tel que décrit dans le Traité,
    j’ai essayé comme cela les premiers jours
    mais j’ai vite senti que ce n’étais pas pour moi et j’ai essayé autrement suivant mon intuition
    j’ai essayé d’éveiller le féminin , j’ai privilégié cet aspect prioritairement
    et de vivre au travers ce féminin des ébats amoureux en moi,
    c’est donc autre chose que je te propose, à toi de voir

    personnellement je fuis comme la peste les masseurs avec une seule butée,

    voilà ce que je te recommande
    si tu es habitué à des joujoux plus gros:
    le Progasm et le Device ou le Vice
    sinon le Progasm Junior et le Device ou le Vice ( qui est un Device mais vibrant)

    tous les hommes devraient avoir droit au plaisir prostatique,
    c’est une liberté et une source de plaisir extraordinaires qu’ils ont en eux,
    pour certains c’est plus difficile que pour d’autres,
    c’est très bien que tu ne te décourages pas
    mais à ta place j’essaierai autrement,
    dis-toi bien qu’il y a mille manières différentes d’y arriver,
    en fait il y a autant de manières différentes qu’il y a d’hommes sur terre,
    d’hommes sur terre et d’alien mâles dans l’univers s’ils ont une prostate,
    alors tu dois trouver ta voie, même celle-ci peut différer fortement du traité ou de ce que je te raconte,
    ose t’éloigner des chemins battus et apprends à t’écouter,
    apprends à écouter ce corps et ce qu’il voudrait que tu fasses
    pour éveiller les sources d’énergie au fond de toi

    #33912
    aneveilaneveil
    Participant

    Bonjour,
    Je fais aussi partie de ceux pour qui l’Helix ne faisait rien…
    J’ai commencé à avoir mes premiers orgasmes en A-less (le Mgx m’avait tout de même sensibilisé la prostate…)
    Ensuite le Pure Wand a été une révélation (utilisé hand-free) et est toujours un objet « magique » et à part pour moi.
    Mais j’ai du attendre le Progasm Junior pour atteindre des orgasmes facilement et régulièrement avec un Aneros.
    Puis le Progasm (le format d’un Vice) qui est génial pour sa mobilité et l’impression de pénétration qu’il procure.
    Comme @bzo je pense qu’il est bon de varier plusieurs jouets.
    (personnelement je n’aime pas les jouets en silicone qui assèchent assez vite, d’autant plus qu’on ne peut pas utiliser de lub silicone)
    Il est bon aussi d’expérimenter et de prendre du plaisir sans viser d’orgasmes, car il n’y a pas que la prostate à sensibiliser,
    s’habituer à déceler les zones érogènes (et ou) énergétiques (seins, épaules, cou, fesses, sacrum, bouche etc..) laisser les sensations grandir avec l’habitude et le temps et ensuite il suffira de ce concentrer avec la respiration sur ces zones pour activer la prostate en la mettre en relation avec d’autres zones du corps, on évite ainsi de fastidieuses et souvent inutiles minutes de respirations.

    #33917
    AvatarAntoine
    Participant

    Re bonjour,

    Encore un grand merci à tous pour vos encouragements.
    Le fait que je continue à pratiquer depuis si longtemps sans résultats consistants vient de ma nature jusquboutiste. Je n’abandonne jamais. D’autant plus que je sais qu’il y a quelque chose d’excpetionnel pour en avoir eu un bref apperçu au travers de mes sessions.

    Bon, je me suis commandé le device et le progasm Jr. Je n’ai pas peur de la taille, j’ai déjà pratiqué des dildo assez conséquents. Peut-être qu’un nouveau masseur me débloquera. Je vous tiendrai évidemment au courant.

    Bonne journée à tous!

    #33932
    bzobzo
    Participant

    j’espère que ce sera une initiative heureuse pour toi,
    ta ténacité à toute épreuve, mérite douce, mérite voluptueuse récompense

    il s’agit de se débrider, tout notre corps peut réagir comme un sexe,
    le contact en n’importe quel endroit, peut provoquer des sensations comme si on avait touché un sexe,
    pas celui qui pendouille entre nos jambes
    mais un autre, plus mystérieux, fendu, charnu, plissé, déplissé, qui dort dans notre bassin,
    qui ne demande qu’à s’éveiller, à vibrer, à faire vibrer tout notre être

    nos énergies mâles, femelles, conjuguées, combinées,
    nous pouvons lever en nous la plus belle, la plus voluptueuse des fêtes
    où tout notre corps prend part,
    où tout notre corps sert de rampe de lancement vers les cimes en nous

    bon courage , @antoine,
    laisse-toi aller, lâche-toi, sens en toi toutes ces merveilleuses forces
    qui ne demandent à illuminer ta chair de mille feux d’artifice

    #34092
    AvatarAntoine
    Participant

    Bonjour,

    Petite séance d’une heure hier soir avec le Vice. Hé bien je dois dire que ça change tout… Cela appuie  » là ou il faut « , ce petit point que j’aime tant, de manière bien plus intelligente.

    C’était une bonne séance, probablement due en partie de la découverte du joujou. Je pense ne pas avoir été loin d’une petit vague de plaisir, mais en tout cas c’était plaisant. Bon je n’ai toujours pas franchi l’étape où peut-être que je me dirai « ouah « , mais il y a eu 2 ou 3 petits gémissements quand même.

    Malheureusement je me suis fais mal au dos (problème de hernie anciens). Faut que je fasse une pause, encore.

    Ma route est longue 🙂

    Bonne journée à tous.
    Antoine

    #34093
    AndranerosAndraneros
    Maître des clés

    Bonjour @antoine.
    Ça fait plaisir de lire

    Cela appuie « là ou il faut » , ce petit point que j’aime tant, de manière bien plus intelligente

    Ce petit pas en avant vécu pendant ta session te paraîtra bientôt un grand pas pour la suite de ton cheminement. Lorsque ton dos te permettra de faire tes sessions dans de bonnes conditions, ne cherche surtout pas à recréer cette sensation, à te forcer à la ressentir, « contente-toi » d’engager ta session sans attente en t’attachant à seulement recréer les mêmes conditions, celles dans lesquelles tu as pu ressentir la stimulation de ton masseur « là ou il faut ». Mets-toi en situation d’attention, d’écoute, de reconnaissance envers ce que tu vas ressentir.

    En attendant prend soin de ton dos. Bon cheminement @antoine.

    #34094
    bzobzo
    Participant

    Cela appuie » là ou il faut « , ce petit point que j’aime tant, de manière bien plus intelligente.

    voilà bien le plus important dans cette nouvelle séance,
    ton nouveau joujou semble avoir les capacités qu’il faut, l’efficacité qu’il faut,
    pour te permettre d’avancer, de progresser vers ce que tu désires

    juste installe-toi dans ton lit, calme, détendu,
    oublie tout ce que tu as lu ici et là, essaie juste d’apprécier l’instant présent sans aucune attente,
    mets en place le masseur et cherche l’inspiration en toi-même

    caresse-toi un peu, bouge un peu, ondule suavement un peu,
    déplace le masseur comme tu as envie, comme cela vient,
    ose, ne réfléchis pas tes mouvements, tes gestes,
    juste laisse-toi aller
    et laisse l’imagination qu’il y a dans ta chair prendre le relais

    attends l’inspiration mais incite un peu, prends des initiatives
    donne à ton corps des idées, l’occasion de se lancer dans certaines directions,
    tu n’as pas encore assez de pratique pour compter entièrement sur ton corps pour te diriger,
    donne-lui la possibilité de se lancer, de suivre tes pulsions profondes, de flamboyer

    écoute ton envie, écoute-toi, écoute-toi,écoute-toi, sois ardent, sois passionné,
    ce que tu essaies de faire d’accomplir,
    c’est de te faire l’amour, pas de te masturber mécaniquement,
    mets de l’amour, de la sensualité dans tes gestes,
    il y a un corps avec un être dedans à satisfaire,
    ce être et ce corps ont besoin de sentir de la passion, de l’ardeur, de la tendresse

    laisse-toi aller, libère-toi, ne te retiens pas, ne retiens de rien,
    juste ton désir compte dans ces moments, laisse-le t’entraîner dans n’importe quelle direction,
    ne te laisse arrêter par aucun tabou, aucune barrière

    #34332
    AvatarAntoine
    Participant

    Bonjour à tous,

    Je viens donc vous donner malheureusement des nouvelles pas génialiissimes.

    JE stagne toujours autant, bien que j’ai essayé avec le Prograsm Jr et le Vice. J’avoue que je sens un contact différant, agréable. Mais niveau  » résultats « , toujours uniquement d’infimes soubresauts très très légers,  » au loin « . Même pas de  » p wave  » comme ils disent sur les forum anglo saxon, ou alors je ne les sens même pas.

    Bref, j’essaierai encore, évidemment, mais le truc c’est que je me lasse un peu. C’est bête car je suis persuadé de l’existence de ce trésor, y a qu’à vous lire =

    J’en suis à un point où je me demande si mon corps n’est pas fait pour, ou si il ne me faudrait pas un guide, un mentor …

    Peut être suis-je toujours inconsciemment (ou non) en attente de quelque chose, comme l’orgasme classique, je ne sais pas . Mais si je me mets en mode sans attente, que je me laisse bercer, mini contraction et seulement ces très très petits signaux au loin.

    Voilà, merci d’avance pour votre aide, ou plutôt votre soutien !

    Antoine

    #34333
    bzobzo
    Participant

    mais le truc c’est que je me lasse un peu.

    je comprends et j’ai vraiment de la peine pour toi, c’est tellement dommage

    peux-tu décrire très précisément comment tu t’y prends,
    essaie de me faire visualiser comment tu pratiques,
    donne-moi à voir avec le plus de précision possible quelques instants de ton action

    bon, je ne sais pas si je suis de conseil à qui que ce soit
    tellement ma façon de pratiquer est atypique
    mais si tu me donnes à voir comment tu es en action,
    je peux toujours te dire ce qui me semble bloquer dans ta façon de faire

    étant bien entendu, que l’essentiel se passe à l’intérieur
    et là tu es livré à toi-même,
    on ne peut que donner quelques conseils très généraux
    mais si déjà dans l’action physique, tu t’y prends bien,
    le contexte sera plus favorable à l’éclosion des sensations

    #34338
    AvatarAntoine
    Participant

    Merci beaucoup @bzo pour ta réponse ultra rapide.

    Je vais tâcher d’être à la fois précis, compréhensible et pas trop long.

    Étape 0 : je lubrifie toujours bien. Seringue, qques ml, puis tout autour du masseur. Je l’introduis doucement. Toujours un petit picotement agréable à l’introduction, sans doute lié à l’excitation. Je me mets en position allongée, sur le dos, jambes relevées écartées mais pas trop.

    Étape 1 : je sens bien le masseur appuyer sur la paroi du rectum (surtout le Vice pour le coup !). Du coup je me relaxe 10 bonnes minutes, en faisant autre chose, lecture souvent. Puis au bout de ces 10 minutes, c’est comme si je ne le sentais plus, du moins tant que je ne me focalise pas. Je sais que je suis prêt à ce moment précis, car relaxé physiquement au niveau du rectum et de l’anus.

    Étapes 2 : je me concentre au niveau de la zone où je sens le masseur. Je ne fais rien pendant 10 minutes, je cherche juste à sentir des choses. Des fois je sens même mon rythme cardiaque pulser au niveau du contact masseur / paroi. A ce stade en général je ne suis pas encore assez excité.

    Étape 3 : Je fais des mini-contraction, surtout avec les muscles de devant (niveau périnée, ceux pour stopper l’urine), des fois un peu avec ceux de l’anus. Puis quand je relâche ces muscles, j’ai par moment un petit truc (le fameux signale que je sens ‘ de loin ‘ comme je le dis souvent). Ça m’excite un peu, voir pas trop mal. Je sens que c’est  » intéressant ». Du coup, J’essaie de faire en sorte que ces petites sensations fugaces reviennent, et c’est là que cela stagne ; elles reviennent de manière non reproductive, rarement, et aléatoirement. Mais quand elles reviennent, très souvent au moment où je relâche mes muscles, il peut y avoir quelques contractions involontaires qui donnent tout petit plus de consistance aux sensations de plaisir, qui dure un tout petit peux plus (quelques secondes), sous la forme de petite secousses ano-rectales involontaires, un mode automatique un peu. Mais cela ne s’amplifie pas, cela reste sporadique, non évolutif. J’ajoute que j’aime bien faire des mini va-et-viens avec le bassin, ca change les sensation, et desfois cela augmente mon excitation, comme si je me faisais pénétrer. D’ailleurs y a 5 ans, lors de ma  » chance du débutant  » j’avais eu une p wave en faisait ces va-et-viens. Que j’aimerais ressentir cette mini vague, c etait tellement , tellement bon…

    Étape 4 : je change toujours de position au bout de 20/25 minutes environ, car il faut bien trouver ce qui bloque, j’ai envie de dire… Souvent la levrette : j’aime bien. Je sens le masseur différemment, plus fort contre le rectum, et plus  » libre  » au niveau du canal anal. Je peux retrouver les sensations de l’étape 3 par moment, surtout au moment du relâchement après avoir serré un petit peu la zone périnée/anus. Je fais ça 20 minutes environ également. Mais jamais guère plus de choses qu’à l’étape 3, si ce n’est que mon penchant pour la soumission me fait aimer cette position. Mais elle fatigue un peu plus les bras et jambes. Donc aller hop, je change de position.

    Étape 5 : en général je me remets sur le dos, ou parfois du côté, en chien de fusil. Du coup les sensations du masseur changent à nouveau, dans le sens ou cela appuie forcément un peu différemment. Je repars sur la recherche de ces petits signaux. Souvent j’en suis à presque une heure, donc du coup, ben je commence à me dire (je vais arrêter). Des fois je m’endors même ! Bref, c’est là que ça devient dur, car les signaux ne viennent plus, et je me fatigue même je dirai. Alors des fois j’essaie de rebooster ma libido avec un peu de porno, des images simples, érotiques plutôt d’ailleurs. Ça peut relancer la libido un peu, mais en général c’est la fin, et cela peut fini en frustration parfois.

    Voilà en gros mes séances. J’oublie forcément des détails potentiellement importants. Je peux toujours répondre à des questions bien plus précises par la suite.
    Je précise que je suis très au point en exercices de Kegel, et que j’arrive différencier et utiliser pas mal de muscles au niveau de l’anus, du périnée, tout autour. Je reste persuadé que mon souci n’est pas trop technique, ou alors j’ai loupé un truc évident !

    Encore merci pour toute l’aide apportée, c’est vraiment sympa.

    #34340
    bzobzo
    Participant

    hum, tu es aussi dans le « do nothing »,
    je me sens assez désarmé face à cette façon de faire qui est tellement éloignée de la mienne

    je vais te donner quelques conseils
    mais sache qu’ils peuvent aller à l’encontre à ce qui est prôné dans la technique du « do nothing »
    que personnellement je n’aime pas du tout et est aussi éloignée que possible de ma conception de la pratique

    pour moi, c’est se faire l’amour et d’une façon dynamique,
    pas de relaxation, pas d’étape 0,1 et 2 donc,
    je commence tout de suite par les contractions
    et je ne les fais pas de façon mécanique mais aussi bien en aneroless qu’avec un masseur,
    les mouvements du masseur simule autant que possible les va et vient d’un sexe,
    je me fais l’amour avec,
    pour simplifier à l’extrême, j’éveille le féminin en moi et je lui fais l’amour avec le masseur,
    je me caresse comme si j’étais un amant caressant le corps de sa maîtresse
    et cela marche divinement, en tout cas chez moi

    essaie toujours, tu n’as rien à perdre, je me permets de te donner ces conseils
    car dans ton message initial, tu écris des choses du genre:

    J’ai un côté très féminin dans mon approche…

    je désire ardemment invoquer cette femme qui dort en moi et qui a tant envie de se faire sauvagement prendre

    mais cette façon de faire, ma façon de faire, est dynamique et n’a plus grand chose à voir avec le « do nothing » tel que tu le pratiques pour l’instant
    mais qui semble ne pas trop te réussir

    donc le masseur est un sexe qui va tenter d’éveiller le féminin en toi, de lui procurer autant de plaisir que possible,
    oublie les minutes de relaxation, fais preuve d’ardeur, d’imagination,
    tu es au lit pour te faire l’amour, c’est un corps à corps amoureux que tu recherches,
    donc vas-y, sois enflammé, sois téméraire, fais sauter tes tabous et tes freins,
    caresse ce corps comme si c’était le corps d’une femme à qui tu as envie de procurer le plus de plaisir possible
    et si tu le fais avec suffisamment de conviction,
    elle va s’éveiller en toi grâce à la prostate et ressentir et jouir en prenant les commandes de ton corps

    voilà les conseils que j’ai à te donner
    mais encore une fois ils nous rien à voir avec le do nothing,
    si tu veux persister, des conseils en ce sens, oublie tout ce que j’ai écris
    et attends @andraneros ou d’autres qui pratiquent de cette manière
    mais elle n’est peut-être pas faite pour tout le monde
    et d’après ce que tu as écris dans ton message initial,
    c’est plutôt le même genre de direction que tu souhaiterais prendre dans ton cheminement
    que celui que j’ai pris,
    enfin à toi de voir

    #34341
    AvatarAntoine
    Participant

    Merci!

    Alors comme je pratique depuis 5 ans (en fait même plus je crois), j’oublie des choses du passé. Et bien au début, j’étais bien plus dynamique. Je me relaxais à peine, quelques minutes, juste pour m’assurer d’être relâché au niveau musculaire.
    Et je faisais direct des contractions, je me faisais l’amour. C’est à cette époque ou j’ai eu ces petites sensations que j’adore. Je faisais pas mal de va-et-viens, comme si je me prenais moi-même.

    Oui, je vais repartir là-dessus je pense. Merci 🙂

    Si, une question: tes contractions sont-elles fortes ? faibles ? subtiles ? IL faut pas trop forcer de toute façon, ça tue tout sinon. C’est ça qui n’est pas facile: générer un plaisir fort avec de la douceur, l’ogarsme classique est tellement différent, tellement plus axé sur le mouvement physique et exagéré, que j ai encore du mal à entrevoir cette possibilité…

    #34344
    bzobzo
    Participant

    une question: tes contractions sont-elles fortes ? faibles ? subtiles ? IL faut pas trop forcer de toute façon, ça tue tout sinon. C’est ça qui n’est pas facile: générer un plaisir fort avec de la douceur, l’ogarsme classique est tellement différent, tellement plus axé sur le mouvement physique et exagéré, que j ai encore du mal à entrevoir cette possibilité

    elles sont fortes par moments et d’autres moins, comme dans l’amour à deux
    où tu n’es pas, enfin j’espère pour ta ou ton partenaire,
    tout le temps comme un bûcheron tapant le plus fort possible avec sa cognée
    mais de temps à autre un petit galop tout en puissance , est bien agréable

    l’alternance, la variété, changer les angles de va et vient, bouger un peu latéralement,
    le Vice permet tout cela, le Progasm moins maniable déjà ,
    quand à l’Helix et autres du même genre avec un seul appui sur le périnée, tu peux oublier,
    ils ne restitueront jamais avec suffisamment de réalisme une pine au travail

    générer un plaisir fort avec de la douceur

    pas de problème, si la douceur est de qualité, pas juste de la mollesse en action,
    il y a une progression qui va s’installer, un crescendo,
    comme dans le sexe à deux,
    il y a moyen de tout obtenir des sensations d’un couple en train de faire l’amour,
    la même richesse, la même variété
    et avec un réalisme total une fois que tu sais bien y faire
    mais tu seras de l’autre côté surtout des va et vient du sexe,
    tu le sentiras aller et venir en toi, tu le vivras au féminin essentiellement,
    même si c’est plus compliqué que cela

    il ne faut pas avoir peur d’y aller fort, notre prostate n’est pas un mimosa,
    à condition encore une fois que tu cherches la reproduction d’un acte charnel,
    tout le secret est là, ce ne sont pas des coups au hasard, mécaniques, masturbatoires,
    c’est un élan charnel amoureux, mené par ton corps, par ton désir,
    où tu laisses libre cours à tes pulsions, à tes instincts, à l’érotisme, à l’amour,
    un corps à corps amoureux que tu recherches et que tu peux obtenir,
    il faut donc y aller « pour de vrai » comme si tu étais avec quelqu’un d’autre

    le terme d’auto-érotisme est adéquat, tu tournes vers toi ton désir,
    le désir de faire l’amour avec un ou une autre, vers toi-même,
    donc tu dois y mettre toute ton ardeur, toute ta douceur, toute ton imagination sexuelle dont tu es capable,
    oublie que c’est ton corps,
    c’est de la chair qui a envie de ressentir plein de volupté, qui a envie ressentir plein de jouissance,
    si tu t’y prends bien, que tu éveilles bien le féminin en toi,
    il le ressentiras avec une puissance dont tu n’as pas idée encore,
    tu peux devenir un volcan suave en éruption lascive

    mais patience, car c’est un cheminement aussi, cependant chaque étape a ses récompenses,
    cependant dans un premier temps, il faut vaincre ses tabous et ses restrictions
    et oser se caresser, oser se pénétrer, oser y aller comme si on faisait vraiment l’amour avec un ou une autre,
    tranquillement tout seul chez toi, cela ne doit pas causer un problème,
    toutes les barrières peuvent sauter et t’en donner à coeur joie,
    sans rien retenir

    #34347
    AvatarAntoine
    Participant

    Ta façon d’écrire fait passer bien des choses, je t’en suis reconnaissant. Au fil des années j’étais allé peu à peu vers une sorte de presque do-nothing. Mais initialement, en tant que total novice je me penetrrais en va et viens en attendant que  » ca arrive », une sorte de mode masturbatoire.

    Maintenant je vais revenir sur aux mouvememnts un peu plus amples de mes débuts, de mon corps et mes muscles autour de la protaste. Un de mes fantasmes (anciens) et de me faire l’amour à moi-même, comme si je me dédoublais et était sois le passif, soit le dominant. Deux corps mais les « deux miens », qui fusionnent. Je vois la scène de l’extérieur.

    Mon imagination, le terrau, tout est là, je le sais. Il y a une sorte d’authenticité dans l’acte que je dois trouver, et que je ressens au travers de ton écriture.

    Une autre qeustion très précise et technique pour le coup:

    Tu dis que le Prograsm et moins prompt à simuler le sexe, à accompagner les mouvements. C’est parce que sa butée est trop petite ? Tu vois, j’aurais pensé que le Vice était moins prompt , à cause de sa plus grosse taille, peut etre qu il  » bouge moins « , moins mobile, et que la prostate ne ressent pas toute les petites subtilité (c est ce que je me dis).

    Cela dit, le vice j’aime beaucoup, même si je ne l’ai pas encore beaucoup pratiqué, on a bien l impression d etre pris. Il est excitant.

    Merci encore.

    #34348
    bzobzo
    Participant

    peut etre qu il » bouge moins « , moins mobile, et que la prostate ne ressent pas toute les petites subtilité (c est ce que je me dis)

    tu est toujours dans l’optique du do nothing ici

    non, le Vice avec ses deux butées qui prennent bien appui sur le périnée,
    permet une beaucoup plus grande maniabilité, permet beaucoup plus de variété de mouvements,
    il permet beaucoup mieux de reproduire les mouvements d’un sexe en érection enfoui dans un orifice adéquat,
    toute la question est là dans ma façon de faire,
    que le masseur parvienne le mieux possible à reproduire un sexe en érection en action,
    notre imagination et le féminin éveillé, feront le reste

    le Progasm a deux butées mais ce sont deux petites boules au bout d’une tige courbée
    qui le rendent assez instable et nettement moins maniable et précis dans les va et vient et autres mouvements
    qu’on essaie de faire accomplir au masseur

    cependant c’est déjà un masseur tout à fait utilisable,
    mon préféré, c’est le Nexus G-Rider, encore plus gros que le Vice
    mais avec des butées tellement épousant la forme de la chair aux environs,
    ce qui lui confèrent une stabilité , une précision et une maniabilité, à toute épreuve,
    je n’utilise en fait que celui-là depuis longtemps
    quand de temps à autre, je me remets au masseur

    si tu essaies dans ma manière de faire, il faut vraiment y aller,
    ne pas avoir peur d’être brutal par moments,
    la maniabilité et la précision permettent d’obtenir
    une très grande variété de mouvements et de contacts avec la prostate,
    il ne faut pas essayer d’être trop finaud,
    les contacts chez moi, sont toujours francs et massifs
    mais extrêmement variés dans la puissance de la pression, des angles de contact
    de la vitesse des pénétrations, de son rythme,
    la finesse viendra avec la maîtrise, il faut pas chercher à faire trop délicat,
    surtout pas au début,
    non, des contacts francs et massifs mais en essayant de varier le plus possible,
    je dirai

    Cela dit, le vice j’aime beaucoup, même si je ne l’ai pas encore beaucoup pratiqué, on a bien l impression d etre pris. Il est excitant.

    ben oui, avec ma façon de faire c’est l’idée,
    de plus en plus la sensation qu’on nous fait l’amour, avec le féminin éveillé en nous,
    pour réagir, pour ressentir et pour bouger aussi une fois qu’elle prend les commandes

    lâche-toi, lâche tout, laisse tout monter, laisse-toi embraser,
    ta chair ne demande que cela,
    ne te retiens pas, ne réfléchis pas à la force des contacts avec la prostate,
    encore une fois, c’est pas une fleur en papier,
    vas-y comme tu le sens, comme le désir t’emporte,
    après une fois que la maîtrise sera là,
    que ton moi reptilien sera aux commandes, une sorte d’imagination sexuelle
    au travail directement dans le corps,
    tu effleureras, tu feras beaucoup plus dans la dentelle

    mais dans un premier temps, il s’agit d’éveiller tout cela,
    que ton instinct prenne le dessus,
    que tu parviennes à faire monter les énergies sexuelles massivement

    #34349
    aneveilaneveil
    Participant

    Bonjour @Antoine,

    Il ne faut pas non plus négliger l’énergie sexuelle et l’excitation qui doivent être présents en début de séance.
    Trop de « do-nothing » ou de relaxation tue l’excitation, c’est bien pour s’endormir 😉

    Je m’aperçois que se masturber sans éjaculer (et le plus longtemps possible) permets de faire monter son énergie sexuelle à son comble,
    et si quelques temps après on commence une séance prostatique, cela permets de commencer sur les chappeaux de roues.
    L’excitation va décupler chaque micro-sensation pour les transformer en quelque chose de vraiment très puissant.

    Après, il faut voir du côté des blocages émotionnels qui peuvent totalement empêcher tout plaisir prostatique.

    #34352
    bzobzo
    Participant

    et puis @antoine,
    ne craint pas de pratiquer autant que tu en as envie, une fois, deux fois , par jour,
    autant de fois que tu en éprouves le désir,
    il n’y a pas lieu d’espacer les séances

    juste suis ton désir, tu vas voir si tu t’engages dans cette manière,
    tu vas le découvrir,
    ton cheminement, c’est d’apprendre à suivre ton désir, apprendre à le libérer
    et à le laisser jouer librement

    bien sûr, il faut aussi que tu éveilles le féminin,
    il dort en toi comme une nappe phréatique dans tes profondeurs,
    il t’irrigue, il irrigue ta créativité, ta sensibilité
    mais là il s’agit de le faire jaillir comme un geyser ponctuellement,
    qu’il s’empare des commandes de ton corps pour que tu puisses vivre cette expérience inoubliable

    si tu te sers du masseur comme je le conseille plus haut
    et que tu fais aussi tout le reste,
    tout cela va aller dans ce sens, automatiquement éveiller le féminin

    écoute -toi, apprends à t’écouter, donc sois dynamique mais calmement, pas brouillon et surexcité
    ne perds jamais ton oreille vers l’intérieur,
    vers ce qui se passe en toi ou apprends à la développer

    fais part par ici régulièrement de tes progrès,
    je suis tout prêt à chaque stade de ton avancement, à essayer de t’aider de mon mieux,
    rien ne me fait plus plaisir que d’aider d’autres à progresser dans leur cheminement
    et de vivre le même genre de moments tellement intenses que ce que je parviens à vivre

    donc n’hésite pas, lance-toi, sois confiant en les capacités de ton corps,
    sois confiant en tes capacités, arrête de réfléchir à ce que tu vas faire,
    lance-toi et essaie de laisser tes instincts et ton désir guider l’action,
    n’aie pas peur de bouger beaucoup, c’est à un acte charnel ardent, imaginatif,
    avec des tas de caresses, des tas d’étreintes, de mouvements de toutes sortes, de changements de positions,
    que cela doit le plus ressembler,
    pas à une planche couchée sur un lit, juste avec un bout de plastique qui bouge entre les fesses

    ne te laisse pas freiner par des tabous ou des barrières quelconques,
    tu es tout seul tranquille chez toi,
    ose, ose, ose tout et tu seras récompensé

    et encore une fois, je peux te suivre et donner des conseils à tous les stades de ton développement,
    n’ai pas de crainte de poser autant de questions que tu veux

    #34360
    AvatarAntoine
    Participant

    Merci à tous pour le temps consacré à me répondre. Je crois que j’ai vraiment besoin de conseils, d’éclairages, car c’est pas possible d’être aussi lent ! D’être un tel bastion d’improductivité, avoir un tel rendement de me…

    Je crois en effet que j’aborde mes séances avec une énergie sexuelle peut être trop basse. C’est sans doute à cause de tous mes soucis physiques de cette dernière année. Rien de grave mais j’ai quand finis sur les genoux. Une sorte de fatigue chronique mais qui a l’air de s’atténuer.

    C’est frustrant car des années plus tôt j’étais excité rien qu à l’idée d’être seul chez moi et de pouvoir jouer.

    Bref je dois augmenter mon énergie sexuelle, je pense que c’est un point important.

    Séance d’hier soir :

    Une heure de masturbation classique avec du porno. Histoire de mettre ma libido en route.

    Ensuite séance avec le vice. J’avais envie d’une levrette directement , ce que j’ai fait. Je fais des contractions, (peut être à 30-40% du Max, muscles anaux et périnéaux, alternants, en même temps, au feeling et selon l’envie ) , qui me
    procurent l’impression d’être délicatement pénétré. Je garde toujours une contraction minimale (très faible) de base, presque jamais totalement relâché. Car elle permet une sorte de déséquilibre mécanique qui fait que ca  » sautille  » tout le temps, ce qui peut générer des contractions involontaires.
    C’était agréable , de tous petits soubresauts que je connais bien sont apparus de temps en temps. Mais très faibles, des échos trèèès lointain, pas encore du plaisir, trop faiblards. Bien plus faible que les vagues qu’on a pendant la masturbation classique.

    Puis au bout de 10 minutes environ, aux moments des relâchements des contractions, je sens des choses intéressantes. Puis encore un peu plus tard ça ´ se coince la ou il faut ´ , des minis va et et viens quasiment automatiques que j induis avec une mini contraction de fond , et je sens une truc vraiment agréable. Une boule qui diffuse , une sensation de plaisir inhabituelle et proche des mes souvenirs, c est très agréable, comme du plaisir sexuel mais très différent, c est méconnu de mon cerveau. Mais toujours pas très fort en intensité. Mais rien que d’avoir eu ça qui revient, j’en suis content.

    Cela a duré 1 minute à tout casser.
    Après je me suis massé, mais pas de retour de cette sensation. Car même si elle s’était faible , c était délicieux. Je désire tant y retourner …

    Ensuite, je change de positons par moments pour que mon aneros me baise différemment.
    Puis 30 minutes passent. Je le lasse. Masturbation classique sinon je vais encore tourner en rond 4 heure 🙂

    Fin de la séance.

    Ma prostate est sclérosée ou quoi ?
    Après rien que la petite sensation que j’ai eue est clairement dans la bon sens du cheminement je pense. Mais dieu que c’était court. J’en veux plus.

    Faut que je mange des substances aphrodisiaques peut-être ! (libido trop basse ?). Mes années de porno sur internet ont peut etre fait des dégats sur ma libido intrinsèque, celle générée sans  » porno-drogue-écran ».

    Autre chose: j’ai au travers de mes (très) nombreuses séances déjà eu cette sensation que j’adore. Meme lors de la première (chance du débutant). Mais c’est tout, et en 5 ans! Je lis beaucoup de témoignages qui décrivent des sensations ailleurs, dans le bas ventre souvent, autour du périnée. Moi c est vraiment que au niveau de la prostate, ca diffuse du plaisir mais j ai pas l impression que ca fasse  » les papillons dans le ventre « .

    Merci à vous tous.

    Antoine, allias le lambin de la prostate.

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 49)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.