23 sujets de 31 à 53 (sur un total de 53)
  • Auteur
    Articles
  • #26436
    Andraneros
    Participant

    @ch313 je viens de poser un message dans le forum “Général et Informations” sous le titre “Création d’un nouveau sujet de discussion” qui, comme le titre l’indique, vous aidera à ouvrir une nouvelle discussion si vous le souhaitez.
    Bon cheminement @ch313.

    #26477
    Jieffe
    Participant

    @ch313

    Pas de problème, prends ton temps, et ne te soucie pas trop des boutons en haut de la fenêtre de message. J’ai longtemps écrit ici sans oser m’en servir.

    C’est une aventure fabuleuse

    J’ai hâte de la lire. J’aime lire le cheminement des uns et des autres. Ils sont bien souvent tellement différents, et les raisons qui nous ont emmenés ici et à cette découverte me passionnent.
    Prends ton temps, cet apprentissage est aussi l’école de la patiente…. 🙂

    #32459
    filou
    Participant

    Après un long silence je reviens faire part de mon avancée vers le plaisir tant convoité des participants à ce forum et facilement atteint par la plupart mais si difficilement par certains autres dont je fais hélas partie. Pour ceux qui ne m’ont jamais lus je précise que j’avance vers mes 70 ans et que je pratique le massage de la prostate depuis maintenant neuf ans.
    Mon avancée est toujours compliquée cependant de notables progrès me récompensent de ne pas avoir cédé au découragement généré par la frustration d’échouer là ou les témoignages excitants de nombreux pratiquants m’était refusé par une prostate endormie.
    Puis un jour l’un de vous dont je suis navré d’avoir oublié le nom (mais il se reconnaîtra )et que je remercie vivement, parla du plaisir que lui procurait sa prostate lorsqu’il stimulait ses tétons. J’ai exploré cette possibilité et bien m’en a pris car petit à petit cette pratique m’a apporté des sensations nouvelles de plus en plus fortes et surtout de plus en plus régulières alors que jusqu’alors le plaisir, souvent ténu et fugace, ne venait que rarement au fil des sessions.
    Dorénavant à chaque seance ma prostate me gratifie de délicieuses sensations même si le super O n’est pas encore atteint loin s’en faut. Pourtant il y a peu j’ai bien cru qua cela arrivait. Pendant quelques secondes j’ai senti que je perdais le contrôle de mon corps et que le plaisir allait me submerger, mais la peur de réveiller mon épouse à sans doute bloqué le processus.
    Je ne pratique que deux fois par semaine car j’ai remarqué que les séances rapprochées n »étaient pas productives de sensations significatives. Je stimule mes tétons matin et soir avec du gel d’aloé vera en les massant et les étirants délicatements. Je stimule chaque matin mon pénis afin d’injaculer afin de ne pas perdre mon énergie et quand un peu de perme est émis je le recueille avec mes doigts et l’avale, ce qui m’excite énormément et me régale car j’aime son goût un peu sucré.
    Je regrette vivement de n’avoir pas connu le massage prostatique dans mon jeune âge cars je pense au temps perdu et je suis persuadé que l’atteinte du super O est plus facilement accessible pour un jeune organisme. Il est navrant que le massage de la prostate ne soit pas vulgarisé et considéré comme faisant partie d’une saine sexualité.
    Ma prochaine intervention sera pour annoncer mon premier super O. Bientôt peut-être ?
    Je continue bien sûr à lire vos témoignages enrichissants car ce sont eux qui m’ont encouragé à perséverer dans les moments de doute. Soyez en remerciés, tout spécialement Andraneros pour ses conseils et remarques bienveillantes.

    #32463
    Andraneros
    Participant

    C’est magnifique @filou. Merci de nous apporter un si beau cadeau en ce début d’année ! C’est un vrai bonheur de lire :

    Dorénavant à chaque séance ma prostate me gratifie de délicieuses sensations même si le super O n’est pas encore atteint loin s’en faut. Pourtant il y a peu j’ai bien cru que cela arrivait. Pendant quelques secondes j’ai senti que je perdais le contrôle de mon corps et que le plaisir allait me submerger,

    Tu nous disais déjà en avril 2018 :

    Ma progression est significative puisque chaque séance est maintenant source de plaisirs ce qui était loin d’être le cas avant le mois dernier. Mes ressentis sont plus nombreux et plus intenses. Les contractions involontaires sont bien présentes maintenant à ma plus grande joie car je le ressent comme une victoire sur moi-même après ces années de doutes et de difficultés à obtenir résultats probants. Ma dernière séance d’hier a été marquée par un fait nouveau de plus pour moi; après une phase de sensations divines j’ai fait une pause dans mes stimulations pour reprendre mes esprits. A la reprise de mes stimuli (contractions anales très légères et caresses des tétons) le plaisir est vite revenu et soudain ma jambe gauche à sursauté à plusieurs reprises, à mon grande étonnement. Le plaisir à duré encore un bon moment, difficile à mesurer. Tout ça me rempli d’allégresse. 

    Tes progrès dans l’expérience du plaisir prostatique sont lents mais semblent désormais consistants et réguliers. C’est une juste récompense pour tes efforts et ta persévérance @filou.

    Si je ne me trompe pas c’est le témoignage Tétons et orgasme de @nydor01 qui t’a apporté ce qui te manquait pour t’ouvrir la porte d’un plaisir nouveau, intense et régulièrement reproductible à volonté.

    Bonne année orgasmique. Comme tu a pu le lire à l’occasion de témoignages de plus en plus nombreux tu sais que ce n’est que le commencement. J’attends avec tous nos amis la suite de ton témoignage non pas quand tu auras vécu ce que tu considéreras comme ton permier super O’ mais bien avant à l’occasion de chaque évolution de ton expérience.

    Bon cheminement @filou.

    #32464
    Andraneros
    Participant

    Pour faciliter la lecture de ton évolution, de ta situation d’homme normal vieillissant en dehors de toute satisfaction sexuelle vers celle que tu connais maintenant qui te permet de vivre à volonté une jouissance qui te satisfait d’autant plus que tu as longtemps pensé qu’elle t’était interdite, je reprends ci-après les principaux éléments de ton témoignage.

    Je rappelle d’où tu es parti. Tu nous disais en janvier 2014 :

    Après plusieurs années de pratique avec l’Hélix je n’ai toujours pas d’orgasme! Pas de tremblements des fesses ni des jambes, pas d’écoulement de liquide prostatique. (… ) Les séances sont pourtant agréables mais la frustration est énorme à chaque session d’une à deux heures sans parvenir au plaisir.

    Tu nous disais en mai 2014 :

    je reviens pour faire part de mes échecs à obtenir l’orgasme prostatique malgré mes années de pratiques ( depuis 2009! ). Certes j’ai plaisir à faire mes sessions car je ressent tout de même quelques titillements agréables mais jamais je n’ai les symptômes que tous décrivez ni ne ressent les plaisirs intenses que vous ressentez. (… ) J’ai 65 ans et peut-être que ma prostate n’est plus réactive? 

    Tu nous disais en janvier 2015 :

    En vous lisant je ne peux m’empêcher de vous envier et de me désespérer. J’ ai 65 ans et je suis en quête de l’orgasme de la prostate depuis 7 ans sans y être parvenu à ce jour (… ) Mon âge est-il en cause ?

    Tu nous disais en mai 2015 :

    De nouveau parmi vous pour faire le constat de mon inaptitude à obtenir un orgasme de la prostate malgré toutes mes séances. Néanmoins je continue à pratiquer des séances car j’aime sentir les mouvements de l’Aneros et j’espère avoir une bonne surprise un jour . 

    Tu nous disais en août 2015 :

    Comment réveiller une prostate qui refuse obstinément de me procurer du plaisir ? 

    Tu nous disais en décembre 2015 :

    La suite de mon parcours est en réalité le constat de l’échec permanent dans ma quête de l’orgasme prostatique. Première séance en juillet 2006, dernière séance hier soir…et toujours aucune contraction involontaire ni aucune sensation qui annonce un orgasme, si discret soit-il. 

    Tu nous disais en février 2016 :

    Enfin !!!! Cette nuit j’ai ressenti pour la première fois ce que je crois être un véritable orgasme de la prostate. C’est arrivé progressivement ; mon cœur a commencé à s’emballer tandis que je ressentais comme des pulsations internes au niveau de la prostate ; Le plaisir est arrivé comme des vagues qui montent. Cela a duré environ une a deux minutes je pense, mais sans certitude. Puis les sensations ont diminué et j’ai cessé les légères contractions qui m’avaient amené à cet état pour reprendre mes esprits. Mon bonheur était immense. Après quelques minutes de repos j’ai repris mes contractions très douces et le phénomène s’est reproduit aussitôt ; et puis une troisième fois. Ce matin je me demande si je n’ai pas rêvé ! J

    Tu nous disais en mars 2016 :

    Après tant d’années stériles et de doute sur ma capacité à atteindre le plaisir par massage de la prostate mes progrès me comblent enfin et me rendent euphorique en pensant que je n’en suis qu’aux prémices de ce que je peux connaître en matière de plaisir prostatique ! Ma séance de cette nuit m’a comblé, même si je n’atteins pas encore le super orgasme, loin s’en faut. J’ai connu des vagues de plaisir voluptueux entrecoupées de pauses de cinq minutes, de 22h à 2h30 sans interruption. 

    Tu nous disais en mai 2016 :

    Mes séances sont toutes gratifiantes maintenant après des années de frustration. Le détail qui a tout changé pour moi est la lubrification. 

    Tu nous disais en septembre 2016 :

    Une fois, une seule j’ai vraiment ressenti beaucoup de plaisir avec des vagues successives et j’ai cru que ma prostate était enfin réveillée, mais ce fut sans lendemain hélas. J’étais dans un état de plénitude et de bien-être absolu mais qui ne s’est jamais renouvelé. 

    Puis ce fut la révélation le 6 octobre 2016 :

    Votre témoignage m’a incité à faire l’expérience; je ne suis pas particulièrement sensible des tétons et leur stimulation est même plutôt inconfortable au début. Cela va mieux après quelques minutes en mettant un peu d’huile d’amande. Eh bien moi qui aies des difficultés à avoir du plaisir j’ai eu la surprise de sentir ma prostate réagir comme vous le dites. J’ai ressenti des contractions agréables et l’hélix masser voluptueusement ma prostate, ce qui m’a procuré des vagues de plaisir divines. Ce n’est pas encore le super orgasme mais ça marche 

    que tu confirmais en détail 16 jours plus tard et encore début novembre 2016
    Mais ce n’était pas gagné comme tu le disais en janvier 2017 :

    Mon long et laborieux parcours passe par une phase de régression dans mes ressentis. Après des progrès suite à la découverte de ma sensibilité au niveaux des tétons qui lorsque je les stimulais faisaient réagir ma prostate celle-ci redevient silencieuse depuis mes dernières séances. Même le bootie que je porte poutanr longuement ne me procure plus les agréables sensations du début. Je désespère vraiment de connaître un jour ce qu’est un véritable orgasme de la prostate. 

    J’étais malheureux de lire en décembre 2017 :

    Je vais sur mes 69 ans et je ne connais toujours pas l’orgasme prostatique véritable. Parfois des petites sensations mais qui sont e plus en plus rares et fugaces. Suis-je un cas unique? Je suis très frustré et tous les témoignages sur ce site ajoutent à mon désespoir de connaître un jour ce plaisir si intense!

    Tu nous donnais une lueur d’espoir en février 2018 :

    Oui je caresse mes tétons en séance et oui je ressens un petit quelque chose d’agréable au niveau prostate ce faisant mais cela reste assez ténu et sans progression notable. Toutefois cela me conforte dans ma quête du plaisir. 

    Que tu confirmais avec bien plus de force en mars 2018.

    Ta persévérance et ta fidélité à la lecture de notre forum ont contribué à rendre ta quête fructueuse.

    Bon cheminement @filou.

    #32471
    bzo
    Participant

    parla du plaisir que lui procurait sa prostate lorsqu’il stimulait ses tétons. J’ai exploré cette possibilité et bien m’en a pris car petit à petit cette pratique m’a apporté des sensations nouvelles de plus en plus fortes et surtout de plus en plus régulières alors que jusqu’alors le plaisir, souvent ténu et fugace, ne venait que rarement au fil des sessions.
    Dorénavant à chaque seance ma prostate me gratifie de délicieuses sensations même si le super O n’est pas encore atteint loin s’en faut. Pourtant il y a peu j’ai bien cru qua cela arrivait. Pendant quelques secondes j’ai senti que je perdais le contrôle de mon corps et que le plaisir allait me submerger, mais la peur de réveiller mon épouse à sans doute bloqué le processus.

    splendide témoignage, je me joins à @andraneros pour te féliciter de ton évolution,
    cela fait vraiment plaisir,
    on est un peu comme une confrérie secrète, on s’encourage les uns les autres
    et quand il y en a un qui a franchi le seuil,
    est parvenu à libérer ses sensations, à dialoguer avec son corps,
    à déchaîner les forces du plaisir en lui,
    on est content pour lui, on se sent complices, on sent une sorte de lien
    même si sans doute on ne se rencontrera jamais,
    il y a quelque chose qui nous unit, tous par ici, même si fugacement,
    qui est très puissant

    ton témoignage, en plus,
    est une nouvelle preuve à quel point ce plaisir, lié quelque part à la prostate,
    dont nous sommes partis à la quête,
    est protéiforme, riche, varié et peut être atteint de tellement de manières différentes

    cela m’émerveille à chaque fois quand je lis des témoignages atypiques comme le tien,
    les ressources cachées de ce corps, les ressources cachées de notre esprit,
    cette chair est comme un iceberg dont seule la partie visible est une matière palpable, irriguée de sang;
    au plus elle s’embrase,
    au plus on fait appel, on va à la rencontre, de sa partie immergée, mystérieuse, intemporelle

    #32643
    filou
    Participant

    Les choses évoluent dans le bon sens depuis quelques jours. Maintenant lorsque je stimule mes tétons en dehors de mes séances de massage je ressent d’agréables sensations dispensées par ma prostate. Je n’en reviens pas de mes progrès. Est-ce cela l’aneroless, avoir du plaisir sans masseur? Pour le moment les sensations sont douces et j’ai l’impression que ma prostate se met à palpiter en réponse au stimuli de mes tétons. J’espère que les sensations vont s’amplifier de plus en plus mais que c’est bon dès à présent! A bientôt pour vous en dire plus, j’espère.

    #32644
    Andraneros
    Participant

    @filou je suis heureux de lire que tes nouvelles capacités semblent s’enraciner et que tu sois capable de renouveler ton plaisir aussi régulièrement.

    Par définition, avoir du plaisir prostatique sans masseur c’est bien ce qu’on appelle anerosless. Il est normal que les nouvelles sensations dont tu fais l’expérience soient initialement très douces voire faibles. Une pratique régulière devrait te permettre de vivre des montées de plaisir peu à peu plus intenses et plus longues.

    L’avantage de la pratique sans masseur est la facilité de multiplier les sessions sans contrainte ni irritation. Cette nouvelle clé de ton plaisir t’aidera aussi à ouvrir la porte de l’orgasme prostatique avec masseur de plus en plus facilement.

    Tu es bien lancé. Continue. Bon cheminement @filou !

    #33519
    filou
    Participant

    Pour moi maintenant le plaisir est au rendez-vous tous les jours mais le Super O tarde toujours à me combler. Je fais deux séances par semaine avec beaucoup de sensations délicieuses. les autre soirs je me contente de masser mes testicules puis de titiller mes tétons ce qui entraine rapidement la réaction de ma prostate qui me gratifie de sensations voluptueuses. Cependant je reste bloqué à ce niveau de jouissance et le grand soir n’arrive pas. J’apprécie comme il se doit ce que je vis après tant d’années de frustration et de doute mais comme j’aimerais connaître le plaisir suprême. Des fois je fantasme sur un pénis en moi et non un hélix et le plaisir est accru.
    Je pense être bisexuel mais cet état est incompatible avec une vie de fammille et je l’ai refoulé jusqu’à présent. Est-ce là la raison de mon blocage?

    #33522
    Andraneros
    Participant

    Pour moi maintenant le plaisir est au rendez-vous tous les jours 

    C’est formidable @filou ! L’évolution de ta nouvelle aptitude à jouir depuis environ un an montre que tu es désormais définitivement passé de l’autre côté, du bon côté de la force prostatique. J’éprouve une grande satisfaction à lire tes derniers messages.

    Comme tu le sais depuis que tu lis les messages de notre forum ton cheminement ne fait que commencer. Tu vas donc continuer à découvrir de nouvelles sensations, t’apercevoir que tu les atteins encore plus facilement que tu ne le fais aujourd’hui, vivre des expériences peu à peu plus intenses même si tu ne t’en rends pas compte sur le moment.

    Cependant je reste bloqué à ce niveau de jouissance et le grand soir n’arrive pas.

    N’oublie pas que la notion de super O’ est très large et que chacun vit ses super O’s à sa manière. Sur ce point aussi il ne faut pas projeter les expériences des autres sur les tiennes. Sois patient (je sais que tu l’es car, si ce n’était pas le cas, cela ferait longtemps que nous n’aurions plus le plaisir de lire tes messages). Tu es bien engagé dans une voie qui est la tienne et qui te procure déjà de belles satisfactions. C’est en profitant au maximum de ce que tu vis que tu développeras au mieux tes nouvelles capacités et que tu te donneras l’occasion de vivre des moments de jouissance de plus en plus profonds.

    Des fois je fantasme sur un pénis en moi et non un hélix et le plaisir est accru.

    C’est un signe très important de tes progrès. Tu es en train de nous dire que ton moi profond se libère, que des désirs, jusqu’à maintenant refoulés ou inavoués trouvent une place dans ta personnalité consciente. Ce peut être le carburant d’une évolution profonde de ton expérience. Sois prêt à la vivre comme le font nos amis du forum les plus avancés dans leur cheminement, au moins en fantasme si les circonstances ne te permettent pas d’en faire plus. J’ai eu l’occasion d’écrire que mon expérience, en me faisant découvrir une part de féminité dans ma nouvelle sensualité, m’avait permis de me sentir plus complet un peu comme si j’avais retrouvé une sœur perdue.

    A bientôt pour la suite de tes progrès. Bon cheminement @filou.

    #33523
    bzo
    Participant

    C’est un signe très important de tes progrès. Tu es en train de nous dire que ton moi profond se libère, que des désirs, jusqu’à maintenant refoulés ou inavoués trouvent une place dans ta personnalité consciente. Ce peut être le carburant d’une évolution profonde de ton expérience. Sois prêt à la vivre comme le font nos amis du forum les plus avancés dans leur cheminement, au moins en fantasme si les circonstances ne te permettent pas d’en faire plus. J’ai eu l’occasion d’écrire que mon expérience, en me faisant découvrir une part de féminité dans ma nouvelle sensualité, m’avait permis de me sentir plus complet un peu comme si j’avais retrouvé une sœur perdue.

    tellement vrai,
    c’est comme une irrigation fertilisante , d’une richesse inouïe, qui vient des profondeurs,
    un trésor insoupçonné durant des décennies à quoi on s’est frayé un accès

    #34122
    filou
    Participant

    Bonjour
    Je lis toujours avec plaisir les divers témoignages des nombreux adeptes du massage prostatique. Depuis mon dernier message il ne s’est rien passé en termes d’intensité du plaisir hélas. Cependant mes sessions sont toutes de bons moments de plaisir. Cela me détend énormément moi qui suit d’un tempérament anxieux. Je remercie ma petite prostate pour cela et espère toujours qu’elle finira bien par me combler un soir. Toutefois la nouveauté en ce qui me concerne c’est que maintenant j’ai parfois des écoulements visqueux incolore, inodore, sans saveur qui se produisent aussi bien pendant mes sessions que dans la journée, parfois après avoir uriné. Cela me procure également un mini orgasme du pénis. Quelqu’un a-t-il ce genre de réaction?
    Je me pose également la question suivante. J’ai 70 ans et je me demande si le massage de la prostate est déconseillé à partir d’un âge où les problèmes sont malheureusement fréquents. Ce serait un crève cœur de devoir renoncer à une pratique si épanouissante physiquement et psychiquement.

    #34123
    Andraneros
    Participant

    Bonjour @filou.
    Je réponds avec prudence à tes questions.

    j’ai parfois des écoulements visqueux incolore, inodore, sans saveur qui se produisent aussi bien pendant mes sessions que dans la journée, parfois après avoir uriné. Cela me procure également un mini orgasme du pénis.

    Je pense que, selon ce que je lis dans les forums spécialisés, de nombreux prostatonautes connaissent de tels écoulements, le plus souvent pendant leurs sessions mais aussi en dehors. Ils sont mentionnés dans les forums anglophones sous le label « precum » et généralement sous celui de « liquide séminal » dans les forums francophones. Ils sont la conséquence de la stimulation des glandes qui accompagnent la prostate dans la constitution du sperme. Dans notre pratique il n’y a pas d’éjaculation donc pas d’expulsion. Mais le massage de la région prostatique associé au reconditionnement (« rewiring ») de notre système nerveux active la production de ces glandes. Les liquides produits finissent par s’écouler expulsés par les contractions prostatiques et la pression interne.

    L’importance de ces écoulements est très variable selon les personnes. Certains témoignages décrivent des flux « importants » selon leurs auteurs, d’autres parlent de quantités minimes, quelques gouttes. On peut en voir de nombreux exemples dans les vidéos consacrées au massage prostatique. En ce qui me concerne j’ai les mêmes écoulement qui me paraissent maintenant plus importants qu’ils ne l’étaient au début de mon cheminement.

    Je suis heureux de lire que ces écoulements se font sentir chez toi comme des mini-orgasmes.

    J’ai 70 ans et je me demande si le massage de la prostate est déconseillé à partir d’un âge où les problèmes sont malheureusement fréquents. 

    La réponse est plutôt simple mais double.

    Soit tu n’as aucune trace de cancer selon les examens habituels et le massage prostatique pratiqué dans le respect des règles anerosiennes (c’est à dire sans les mains, par la seule force de ta musculature anale, périnéenne et rectale) ne te fait courir aucun danger. Au contraire ta pratique contribue à une bien meilleure circulation sanguine dans cette région et donc contribue à te maintenir en meilleure santé.

    Soit tu as un cancer. Dans ce cas les massages répétés peuvent avoir comme conséquence une dissémination de cellules cancéreuses dans ton organisme et augmentent le risque de métastase.

    Attention je ne suis ni médecin ni urologue. SI tu as un doute prend conseil auprès d’un spécialiste.

    Ce serait un crève cœur de devoir renoncer à une pratique si épanouissante physiquement et psychiquement.

    Je partage ton opinion. Bon cheminement @filou.

    #34132
    matou8313
    Participant

    Si je peux revenir sur les liquides , émis ou pas , lors de massages prostatiques , quelques questions et quelques ressentis anciens aussi :
    Dans mon passé avant opérations d’adénome, déjà contées, j’ai eu à la fois orgasmes prostatiques et émission de liquide incolore , inodore , filant ( visqueux) assimilable effectivement au precum de l’excitation pénienne , mais en plus grande quantité ,au moins pour moi ! Alors est-il issu des mêmes glandes ( Cooper ? ) qui sont effectivement situées juste au dessous de la prostate et sans doute plus facilement stimulées par les masseurs ? Mais ces glandes sont très petites et comment expliquer les grosses productions citées par certains , ou la différence pour moi lors de mes anciennes expériences ?
    La non production de sperme serait alors due à la non vidange des glandes séminales situées elles latéralement et au dessus de la prostate ?
    Et la sensation de Super O ou de contractions moins fortes à la vidange “à sec” de cette prostate , qui n’ayant pas de liquide à expulser provoque des sensations spéciales aux nerfs “sexuels” qui l’entourent ??
    Explications à priori logiques , mais alors comment expliquer que des massages à la main de cette prostate conduisent la plupart du temps à l’écoulement de sperme , sans éjaculation avec force ( vidéos X nombreuses : vidange manuelle ou avec gode par des maîtresses expertes et observation perso avec gode ) et sans aucun plaisir ? Une pression mécanique plus affirmée, sans respiration ni contractions internes associées , donc sans réaction personnelle du soumis , provoquerait bien une vidange des vésicules séminales aussi ?
    Je regrette ces questions “scientifiques” qui vont fâcher les pratiquants du super O et les pratiquants qui le recherchent auxquels on conseille de s’en tenir aux sensations , aux réactions de leur corps . Ce sont les questions d’un béotien qui n’arrive plus à ressentir ces sensations et donc qui ne prétend aucunement aider ceux qui les recherchent ….
    Désolé pour eux et pour tous ceux qui sont déjà des champions du Super O , pour qui ces questions sont sans intérêt . Je comprendrais qu’elles n’appellent aucune réponse ….
    matou8313

    #34136
    bzo
    Participant

    moi, dès que je suis sérieusement excité, ce n’est pas systématique mais souvent,
    j’ai aussi ce liquide émis,
    au plus je suis excité, au plus il va s’écouler,
    parfois c’est en continu comme une petite fontaine, un robinet qui fuit légèrement

    j’aime bien, j’adore en fait,
    toutes les humidités, toutes les moiteurs, dans la zone des sexes,

    les muqueuses, les peaux humides, la langue, l’odorat ,
    l’odorat un peu offensé au début mais tellement excité après,
    c’est de l’ordre de l’animal en nous,
    il faut le laisser exploser, il faut le laisser explorer,
    flairer, lécher, mordiller, sucotter, se baffrer, saliver,
    saliver de plaisir, saliver d’envie,
    faire saliver le désir,
    tout ce qui s’écoule sur la peau, tout ce qui coule de nous,
    tout ce qui monte de nos profondeurs

    #34137
    matou8313
    Participant

    Bonjour bzo, donc parfois grosse quantité de liquide , parfois absence ? Pour le deuxième cas , OK mais pour le premier comment l’expliquer s’il est bien émis par les petites glandes de Cowper ? Je conçois bien que pour toi ça n’a aucune importance , priorité aux sensations , ce que j’admire mais si andraneros ou adam ou d’autres experts en connaissance anatomique et physiologique ont des idées ….Pour moi qui ne peut plus ressentir ces orgasmes prostatiques, c’est intéressant ….
    matou8313

    #34138
    bzo
    Participant

    en fait, c’est assez systématique, dès que je suis excité, cela se met à couler

    #34139
    Andraneros
    Participant

    Vous nous dites @matou8313 :

    Je regrette ces questions « scientifiques » qui vont fâcher les pratiquants du super O et les pratiquants qui le recherchent auxquels on conseille de s’en tenir aux sensations , aux réactions de leur corps .

    Ne regrettez surtout rien @matou8313 ! Toutes les questions qui font réfléchir, y compris les questions « dérangeantes », apportent des occasions de progrès et de développement. On peut très bien vivre son cheminement vers le super O’ avec délice et en même temps s’interroger sans angoisse mais avec curiosité sur les phénomènes qui accompagnent ou non nos sessions de massage prostatique.

    comment expliquer que des massages à la main de cette prostate conduisent la plupart du temps à l’écoulement de sperme , sans éjaculation avec force ( vidéos X nombreuses : vidange manuelle ou avec gode par des maîtresses expertes et observation perso avec gode ) et sans aucun plaisir ? 

    Je ne suis pas médecin et encore moins urologue. Je n’ai donc pas de réponse scientifique à vous apporter.
    Mon bon sens me permet de dire seulement que toute forme de massage correctement effectué produit un effet sur les organes massés, muscles, nerfs ou glandes. Il ne me paraît donc pas étonnant que le massage de la prostate et des glandes qui l’entourent active « mécaniquement » leur production. Selon l’état d’esprit du « patient » (n’oublions pas la constatation que le cerveau est notre premier organe sexuel) les effets d’un tel massage conduisent à la montée de la jouissance ou non. Mon raisonnement n’apporte cependant aucune réponse relative à la quantité de liquide éventuellement présente ni au lien entre cette quantité et la taille des glandes supposées le produire.

    Cette dernière question est peu présente dans mes réflexions dans la mesure où je produis peu de liquide séminal comparé à ce que montrent certaines vidéos, d’autant plus que je me méfie beaucoup de ce que « montrent » les vidéos les plus spectaculaires…

    Bon cheminement @matou8313.

    #34336
    filou
    Participant

    Avant hier soir session très gratifiante. A peine l’ Hélix inséré ma prostate me procure des ondes de plaisir qui me remplissent de bonheur. Je fantasme beaucoup depuis quelque temps et cela m’aide certainement car le plaisir arrive de plus en plus tôt. Lorsque le processus est engagé mes doigts se portent sur mes tétons. Je les pince un peu, puis les étire doucement et enfin, les fait rouler sous mes doigts. Alors je sens mon anus se contracter, le masseur bouger et comme si ma prostate palpite. Je ne peux dire si c’est la réalité ou une impression mais que c’est bon. Je me morts les lèvres sous le plaisir et fantasme encore plus. Je suis sûr que ma prostate réagit énormément à la stimulation de mes tétons. C’est pourquoi je les chouchoute tous les jours en les massant avec du gel d’ aloe vera ; c’est très agréable. Je recommande à tous…
    Hier en parcourant les forums du site je prenais plaisir à lire les nouveaux témoignages et je sentais qu’il se passait quelque chose au niveau de mon périnée, Peu de temps après j’ai eu besoin d’uriner puis ensuite une quantité vraiment importante de précum s’est écoulée. Je ne m’explique pas ce phénomène si éloigné de mon massage de la veille, et en telle quantité. J’ai adoré !
    Voilà où j’en suis de mon parcours longtemps chaotique mais qui me rapproche toujours un peu plus de la félicité suprême, du mois je l’espère !
    Bon plaisir à tous

    #34337
    bzo
    Participant

    bravo vieux @filou, tu es vraiment sur la bonne voie, cela fait plaisir à lire,
    chevalier de la prostate galopant fièrement, la lance sagement rangée

    Hier en parcourant les forums du site je prenais plaisir à lire les nouveaux témoignages et je sentais qu’il se passait quelque chose au niveau de mon périnée

    excellent signe, cela,
    cela indique que ta prostate s’éveille de plus en plus
    et est capable de réagir à quelque chose qui se rapporte à ta pratique
    et susceptible d’apporter de l’excitation

    tu es désormais bien lancé,
    les récompenses vont arriver de plus en plus régulièrement,
    tu es arrivé , je crois, aux portes de la saison des orgasmes qui s’enchaînent à gogo,

    #34346
    Andraneros
    Participant

    Formidable @filou ! Je suis vraiment heureux de lire un tel message. Au fil des mois tu reçois les récompenses de ton application. Elles sont méritées.

    J’espère que ce que tu vis maintenant te permet d’effacer l’interrogation inquiète que tu mentionnais dans ce message.

    Je suis tout à fait d’accord avec ce que @bzo te dit dans son message. Tu n’es pas loin de revenir sur le forum pour nous dire toi aussi ” Wahou ! ” tremblant d’émotion, illuminé de la jouissance que t’auront fait vivre tes premiers orgasmes prostatiques.

    Bon cheminement @filou.

    #34395
    filou
    Participant

    Hier soir pas de massage avec l’ Aneros mais quelques massages des testicules puis je passe à mes tétons et leur applique le traitement habituel, étirements, pincements et enfin la phase la plus délicieuse qui consiste à les faire rouler sous mes doigts. Ils deviennent plus sensibles et ont pris un peu de volume. Il ne faut pas longtemps pour que je ressente de douces sensations dans mon rectum. Il me semble que ma prostate vibre, mon anus se contracte délicieusement et le plaisir m’envahit ? Cela dure tant que je stimule mes tétons ; c’est formidable ma prostate est connectée automatiquement. Cela dure une heure et je cesse toute sollicitations, repu de plaisir et cherchant un repos qui me manque un peu !
    Et aujourd’hui à nouveau aussitôt après avoir uriné, il ya eu émission importante de liquide prostatique avec sensations agréables au niveau du gland. Je n’ai pas résisté a recueillir ce précieux nectar sur mes doigts et le déguster, même si le goût est très neutre par rapport au sperme. Pourquoi cela me met-il dans un état d’excitation que je ne connaissais pas jusque là et pourquoi ces écoulements se produisent ils c longtemps après un massage et toujours après uriner. Si quelqu’un a la même chose où peut me renseigner,merci

    #34396
    bzo
    Participant

    je passe à mes tétons et leur applique le traitement habituel, étirements, pincements et enfin la phase la plus délicieuse qui consiste à les faire rouler sous mes doigts. Ils deviennent plus sensibles et ont pris un peu de volume. Il ne faut pas longtemps pour que je ressente de douces sensations dans mon rectum. Il me semble que ma prostate vibre, mon anus se contracte délicieusement et le plaisir m’envahit ? Cela dure tant que je stimule mes tétons ; c’est formidable ma prostate est connectée automatiquement.

    oui, une fois que notre prostate est éveillée, les champ du possible de notre plaisir devient sans limites
    et il ne dépend vraiment plus de nous
    d’étendre celui-ci dans les directions vers où notre désir peut nous entraîner

    en d’autres termes, il nous est possible d’éprouver un plaisir intense et riche
    avec n’importe quelle partie de notre corps
    car toute notre chair est connectée
    et une fois que notre prostate est bien éveillée,
    tout notre corps peut devenir le prolongement de notre prostate,
    tout notre corps peut être les ramifications de notre prostate
    comme un vaste réseau apportant richesse, diversité, nuances, sans limites

    cela dépend vraiment que de nous et nous seul,
    comme tu l’as constaté, il s’agit d’agir
    et de ne pas d’attendre que les sensations nous tombent dans la bouche comme des fruits mûrs

    tout le corps est comme un instrument de musique, avec la prostate éveillée,
    à nous d’apprendre à jouer avec toutes ses cordes

23 sujets de 31 à 53 (sur un total de 53)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.