Mots-clés : ,

Ce sujet a 26 réponses, 8 participants et a été mis à jour par Jieffe Jieffe, il y a 1 an et 10 mois.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 27)
  • Auteur
    Messages
  • #15705
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    J’ai mis en lien dans le sujet « Liens des membres » la vidéo suivante https://xhamster.com/movies/4200467/aneros_japanese_dry_orgasm.html ,mais je pense qu’elle peut être un bon support pour ouvrir un sujet autonome sur la manière dont nous nous servons de notre (nos) masseur(s).

    Cette vidéo est loin de toute pornographie racoleuse et pourrait même être considérée comme ennuyeuse à ce sujet. En revanche elle illustre parfaitement, à mon avis, l’exercice du massage anal avec le Peridise dans sa première moitié et le massage prostatique avec le Prograsm dans sa seconde.

    Elle montre bien la qualité des contractions volontaires, l’ampleur réelle du déplacement du masseur, et la nature des contractions involontaires résiduelles après le retrait du masseur. Elle met clairement en évidence la subtilité de l’exercice. Je pense qu’elle devrait permettre à nos amis débutants de gagner beaucoup de temps en les aidant à éliminer les fausses informations trop souvent présentes sur la toile.

    Qu’en pensez-vous amis confirmés et amis débutants ?

    #15718
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    @filou je recopie dans ce sujet votre intervention du 5 avril 2015 à 17 h 34 initialement placée dans le sujet « Liens des membres ».

    Merci pour la vidéo Andraneros. J’ai deux questions et deux témoignages à ce sujet .
    Ces contractions sont-elles involontaires ? Dans ce cas je n’ai pas ces contractions malgré mes années de pratique.
    Les contractions volontaires de cette intensité que j’ai essayées n’ont fait que de me faire perdre les quelques sensation agréables qui se produisaient ! Pourquoi ? et comment y remédier ?

    #15719
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    @filou vous savez que pour le massage prostatique et les effets qu’il induit chaque expérience est très personnelle. L’expérience présentée dans cette vidéo peut donc naturellement être différente de ce que vous vivez sans pour autant signifier qu’elle montre la seule voie d’accès à l’orgasme prostatique.

    Pour répondre à votre seconde question je vais présenter l’analyse que je fais de cette vidéo.
    – 1) Tout d’bord elle est composée de deux parties A et B a peu près égales et à mon avis indépendantes l’une de l’autre, la première montrant l’utilisation du Peridise, la seconde celle du Prograsm.
    – 2) Ensuite je décompose chaque partie en 4 périodes qui présentent les mêmes caractéristiques:
    – a) Echauffement, 0′ 14 – 1′ 44 et 7′ 38 – 8′ 40
    – b) Contractions volontaires, 1′ 45 – 2′ 50 et 8′ 41 – 10′ 00
    – c) Contractions involontaires, 2′ 51 – 6′ 05 et 10′ 01 – 14′ 45
    – d) Persistance des contractions involontaires après le retrait du masseur, 6′ 06 – 7′ 22 et 14′ 46 – 15′ 52.

    Les contractions volontaires au début de chaque séquence paraissent plutôt légères tandis que les contractions involontaires paraissent à la fois plus irrégulières et plus fortes. Dans la phase que je considère comme celle des contractions involontaires, on peut constater l’apparition de spasmes incontrôlés qui gagnent le reste du corps à travers les mouvements des muscles des cuisses et des fessiers et la position du coccyx qui permet de supposer que notre ami japonais se cambre sous l’effet de son plaisir.

    J’espère que mes explications pourront vous aider à mieux apprécier l’aspect didactique que cette vidéo présente à mes yeux. Mais je pense que nos amis présents sur le forum vont aussi présenter leurs opinions qui seront tout aussi légitimes que la mienne.

    Bon cheminement @filou.

    #15738
    Avatar
    Adam M.
    Admin bbPress

    Merci Andraneros, elle est en effet instructive. On peut y voir une première partie avec un Aneros Peridise et la seconde partie avec un Aneros Progasm. On peut aussi distinguer les contractions involontaires qui ne sont pas les pulsations de l’anus mais bien les fesses qui tremblent.

    #15791
    filou
    filou
    Participant

    Merci Andraneros pour la video . Deux observations au sujet des contractions visibles. Sont-elles volontaires ou réflexes ? Je n’ai jamais connu de contractions involontaires malgré des années de pratique et mes contractions volontaires identiques à celles de la video ne font qu’annuler les sensations de plaisirs que je ressent parfois. J’aimerais comprendre pourquoi j’ai ces difficultés alors que j’aime sentir l’Aneros en moi et que l’envie d’en jouir est immense.

    #15804
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Vous constatez @filou que l’expérience du massage prostatique peut donner lieu à des ressentis différents selon les personnes. @NXPL, qui est l’autorité en la matière, apporte un commentaire différent de celui que je fais à partir de mon vécu. Les spasmes corporels ne viennent chez moi que lorsque l’intensité du plaisir me fait perdre tout contrôle, après que les contractions involontaires de la zone anale aient mis le masseur en mode quasi automatique.

    Chez moi les contractions volontaires sont légères, les contractions anales involontaires peuvent être beaucoup plus fortes.

    J’aimerais beaucoup que nos amis qui ont accès au Super O’ viennent apporter leur point de vue pour décrire leurs expériences par rapport à cette vidéo.

    Bon cheminement.

    #15812
    helix47
    helix47
    Participant

    Merci andraneros pour tout ce que tu apporte au forum . je poste peu mais je lis régulièrement les différents sujets qui m’enrichissent et me font progresser .
    Maintenant j atteint assez rapidement (environ 15mn ) aux premiers orgasmes (mini o ) en ne pratiquant que des contractions volontaires très légères qui font place a des contractions involontaires aussi légères (je ne sent pas l’anéros bouger ), c’est en maintenant ces contractions (volontaires et involontaires ) que ma prostate commence a chatouiller et me procure des spasmes de plaisirs et des contractions involontaires légères mais de grande amplitude ( ou je sent l’anéros bouger ) qui génèrent de plus en plus de plaisirs a chaque contractions . j atteins ainsi de nombreux orgasmes qui s’intensifient au fur et a mesure .
    pour résumer : par rapport a la vidéo mes contractions volontaires sont plus légères dans la phase préliminaire

    #15814
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    La lecture de ton témoignage m’apporte une grande satisfaction tant pour ta fidélité au forum que pour les grands progrès que tu as faits en devenant capable d’atteindre « de nombreux orgasmes qui s’intensifient au fur et à mesure ». Merci d’être revenu nous apporter ton expérience par rapport à ce que montre la vidéo.

    Bon cheminement @helix47.

    #20970
    Avatar
    alphanute
    Participant

    Bonjour,
    Je suis nouveau ici, et aussi nouvel utilisateur d’un Aneros. J’ai déjà fait 4-5 séances et je voulais partager mon ressenti avec vous pour savoir si je suis sur la bonne voix vers le plaisir!
    J’ai déjà ressenti des moments de plaisirs et j’ai noté des aspects dont je voulais savoir si c’était « normal ». Ainsi, quand je commence à ressentir du plaisir avec l’Aneros, je me mets à ouvrir la bouche en grand et à gémir, à avoir des fourmis dans les membres. Et à la fin de la session, j’ai limite mal à la mâchoire et il me faut un peu de temps pour récupérer l’usage entier de mes membres. Je voulais juste m’assurer que c’était normal d’avoir ce genre d’effet.
    Au regard des descriptions, je ne suis pas sûr d’avoir encore atteint l’objectif plaisir ultime, mais je suis patient!

    #20973
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue sur notre forum @alphanute.

    je voulais partager mon ressenti avec vous pour savoir si je suis sur la bonne voix vers le plaisir!

    Je vous dis oui. Après seulement cinq sessions c’est formidable. Certains d’entre nous ont eu besoin d’un plus grand nombre de sessions pour commencer à ressentir du plaisir.

    à la fin de la session, j’ai limite mal à la mâchoire et il me faut un peu de temps pour récupérer l’usage entier de mes membres.

    Vous ne nous apportez aucune information sur les conditions dans lesquelles vous faites vos sessions, ni sur leur durée, ni sur votre état d’esprit, ni sur votre âge ni sur votre état de santé général. Vous ne nous dites pas non plus si vous ressentez ce plaisir comme orgasmique ou non, ni sur le nombre de fois que ce plaisir se répète. En un mot nous ne vous connaissons pas.

    Il est donc difficile de répondre à votre seconde question. Sans ces informations personnelles je ne peux exprimer que des hypothèses. Si vous gémissez c’est que votre plaisir est intense ; ce point serait excellent. Il me semble que, sous l’effet de votre plaisir, vous vous contractiez, sans doute comme vous le faites au moment de vos orgasmes avec éjaculation. Comme, vraisemblablement, ce nouveau plaisir est plus intense ou se prolonge plus longtemps ou se répète plus souvent vos contractions peuvent fatiguer les muscles et articulations concernées.

    Ces effets peuvent donc être normaux compte tenu des réserves émises plus haut dans ma réponse. Vous pourriez peut-être améliorer la qualité de vos sessions et accéder plus facilement à des niveaux de jouissance encore plus intense en mettant en œuvre tous les conseils de relaxation que vous pouvez trouver sur le site (étape 4 : Relaxation et respiration du traité d’Aneros) et le forum en utlisant la fonction recherche avec le mot clé « relaxation », si ce n’est pas déjà le cas.

    En attendant de pouvoir mieux vous aider je vous souhaite bon cheminement @alphanute.

    #20974
    Avatar
    alphanute
    Participant

    @andraneros, après votre message, je me rends compte que mon message était un peu succin.
    Je vais donc reprendre.
    J’ai 32 ans. J’ai découvert un peu par hasard le toucher prostatique, avec mon doigt, par curiosité, pour sentir mon intérieur.
    Je me suis renseigné et de fil en aiguille, je me suis décidé pour un Aneros.
    Je me suis bien renseigné sur le sujet, la relaxation, l’état d’esprit.
    S’il y a bien un domaine où je ne me me mets pas de pression, c’est le sexe. La performance, c’est pour le boulot. Le plaisir, c’est personnel. Et tant pis si c’est pas super à chaque fois, là n’est pas l’essentiel (même si c’est meilleurs quand c’est bien fait!).
    Je pratique donc des sessions quand j’ai le temps et l’envie. C’est plus le temps qui manque. Je m’installe, et je sais que j’ai au moins deux heures devant moi sans être dérangé, pour un massage.
    Mes sessions (relaxation, sensations) durent entre 40 et 50 min. J’ai eu une session avec un bon plaisir durant au moins 15 min. Mais je ne pense pas avoir atteint l’orgasme final, au regard des descriptifs des sensations des uns et des autres.
    En tout cas, je sens que c’est « physique », avec ce fourmillement des membres, la gorge sèche. Il me faut un peu de temps pour récupérer, mais c’est agréable aussi comme sensation, une sorte de clôture de l’instant. Je suis resté un peu « sous le choc » une dizaine de minutes après.
    Calme, serein, heureux!
    En espérant avoir mieux décrit les choses.

    #20980
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Merci @alphanute de nous apporter ces précisions qui me font penser que vous faites tout ce qu’il faut pour cheminer vers le Super O’ dans les meilleures conditions.

    Je me suis bien renseigné sur le sujet, la relaxation, l’état d’esprit.
    S’il y a bien un domaine où je ne me me mets pas de pression, c’est le sexe… Le plaisir, c’est personnel… Et tant pis si c’est pas super à chaque fois, la n’est pas l’essentiel (même si c’est meilleurs quand c’est bien fait!).
    Je pratique donc des cessions quand j’ai le temps, et l’envie.

    Vous prenez du temps pour vous, sans pression et sans attente, vous accordez toute votre attention à la relaxation et au désir de faire une session. C’est parfait. Je comprends que vous ressentez déjà un plaisir très intense, peut-être plus intense que celui de vos orgasmes normaux. Vivre une telle sensation aussi rapidement explique votre réaction de contractions très fortes sous l’effet de cette nouvelle forme de jouissance.

    La contraction est un réflexe naturel de réaction à un stimulus inattendu ou ressenti comme très fort. Cela se produit sous l’effet de l’orgasme, de la douleur et même des chatouillements. L’une des conséquences de cette contraction est de limiter la perception perturbante du stimulus. C’est pourquoi il est important d’approfondir votre détente quand vous sentez monter l’intensité de votre plaisir pour lui permettre de couler librement dans votre corps.

    Cette attitude semble paradoxale dans la mesure où vous aurez l’impression qu’elle vous éloigne du pic orgasmique que vous attendez. Mais c’est celle qui peu à peu vous permettra de vivre une jouissance de plus en plus intense car vous bloquerez de moins en moins les effets produits par votre masseur. Plus vous vous détendrez, plus vous serez capable de supporter l’intensité de votre nouveau plaisir, moins vos muscles se fatigueront.

    Bon cheminement @alphanute.

    #21093
    fidelio
    fidelio
    Participant

    Merci @andraneros pour cette video qui effectivement permet d’effacer certaines incertitudes concernant ce que sont les contractions, leur amplitude. Je note aussi que la personne tremble pas mal des fesses et des cuisses, ce qui m’est arrivé dès les tout débuts de mon cheminement et qui était un frein à ma relaxation. Je suis assez impressionné par l’amplitude des contractions involontaires qu’on voit sur ces images. Il m’est arrivé à quelques reprises de me retrouver dans un état similaire de contractions involontaires et de tremblements, à mon avis pas aussi prononcé, même si je qualifierais ces contractions tout de même de fortes. Je n’ai pas pour autant ressenti de dry O’, simplement de très grandes vagues de plaisir à me planter la tête dans l’oreiller, mais qui n’ont jamais explosé en un orgasme. Cette porte reste pour moi hermétiquement close.

    Il y a une chose que ne peut pas montrer cette vidéo, c’est le fameux relâchement musculaire dont tu parles si souvent. Mes contractions fortes au niveau des sphincters s’accompagnent invariablement de contractions musculaires au niveau des abdominaux et des muscles des cuisses; et si je cherche à faire tomber la tension par la relaxation et le travail sur le souffle, mon plaisir s’enfuit en très peu de temps et les contractions anales cessent. c’est un paradoxe que je n’arrive pas à dépasser à ce jour.

    #21106
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Il me semble @fidelio que tu fais partie des anéronautes qui vivent leur(s) premier(s) orgasme(s) prostatique(s) sans en prendre conscience parce qu’ils attendent des sensations identiques à celles de leurs orgasmes péniens.

    Je n’ai pas pour autant ressenti de dry O’, simplement de très grandes vagues de plaisir à me planter la tête dans l’oreiller, mais qui n’ont jamais explosé en un orgasme.

    L’une des caractéristiques de l’orgasme prostatique est qu’il peut ne pas apporter d’explosion libératrice mais couler en vagues successives ou de façon continue. Je suis persuadé d’après la description de ce que tu as vécu que c’était vraisemblablement des mini Os’. Si tu acceptes cette idée, si tu acceptes que cette nouvelle forme de jouissance ne se localise pas là où tu l’attends et ne t’apporte pas la chute de tension, le soulagement, la libération qui suit tes orgasmes traditionnels, tu vivras ces moments de façon très différente. C’est ce qui te permettra de franchir les barrières qui limitent encore l’intensité de ta jouissance.

    De l’extérieur en effet le relâchement musculaire est un non-événement dans la mesure où, quand le plaisir monte, ce n’est que la volonté de ne pas céder à la tension qui t’envahit en réponse, instinctivement associée, à la montée de ton plaisir. Tu prends conscience des muscles qui commencent à se contracter pour ralentir cette contraction. Peu à peu au fil des sessions tu constates que tu te contractes de plus en plus tard, de moins en moins ce qui ouvre la porte à la progression de ton plaisir et te fait basculer dans un nouveau monde.

    (NB : Dans mon cas cette étape, comme celles qui l’ont précédée et celles qui l’ont suivie,a duré plusieurs semaines. Sois donc patient et persévérant si tu avais l’impression que que ce nouvel état d’esprit ne t’apportait rien dans l’immédiat. Mon cheminement a été plutôt long et laborieux ; il est vraisemblable, comme je te lesouhaite, que cela se passe plus vite pour toi.)

    Si à ce moment le contrôle de ta respiration te gêne pour mieux te relâcher, libère ta respiration et concentre-toi sur ta relaxation. Tu pourras toujours reprendre le rythme de ta respiration quand tu recevras sans tension ton nouveau plaisir.

    Si la vague de plaisir retombe, ce n’est pas un problème; tu te prépares pour la suivante en reproduisant les conditions qui ont généré la dernière. Bon cheminement @fidelio.

    #21110
    Avatar
    alphanute
    Participant

    Merci @andraneros pour le conseil de relâchement des muscles lors des premières crispations. Le commentaire de fidelio et ta réponse complète bien les choses.
    Je vais également travailler dans ce domaine.
    Pour l’aspect jouissance par vague et sur la durée, la seule fois où le plaisir a duré pour moi durant 15min, j’ai bien pris conscience qu’il n’y aurait pas une montée de plaisir et une « libération » comme avec une éjaculation. Mais plutôt un plaisir plus fort que la montée en tension de la sève, et sur une durée plus longue, plus diffuse dans le corps. Et au final, bas c’est pas mal! Effectivement, ça change des repères que l’on a d’avec la jouissance du pénis. Car on est aussi beaucoup plus formaté sur ce type de plaisir, avec un début et une fin bien identifiée (éjaculation), qui clôture la chose et qui est le but à atteindre.
    Cette ouverture d’esprit sur différents types de plaisirs est très intéressante je trouve, car cela permet aussi de s’ouvrir sur d’autres perceptions de son corps et d’être plus attentif aux interactions de l’environnement sur soi : vibration d’un téléphone dans la poche et se concentrer sur la propagation dans le muscle de la cuisse, courant d’air qui caresse la nuque… Le plaisir n’est pas du tout orgasmique, mais ça ouvre à être attentif à ce qui se passe sur et en soi comme ressenti.
    Je ferrai part de mes nouvelles expériences aneros ici alors!
    En tout cas, rien qu’à l’idée d’une séance, je ressens une excitation interne, mais pas une excitation par le pénis, comme on peut avoir comme quand on sait que l’on va se servir de son sexe. La différenciation des plaisirs semble s’intégrer!

    #21112
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Je vous propose une citation extraite d’une intervention récente sur le forum officiel de la marque Aneros et sa traduction en français. Elle illustre bien cette étape que traversent les débutants qui ne parviennent pas à identifier ce qu’ils commencent à ressentir comme une nouvelle expérience orgasmique.

    Here is what i experienced :
    -P waves which I rode (some weak some strong). I think these were P waves, it is like a weak orgasmic rush over coming your body, these come and go.
    -Body twitching (I always get this but no pleasure comes out of this, i feel like I am having a seizure and can be off putting at times, I just try and breath my way through it).
    -Clamping down on the aneros (this was towards the end of the seesion)

    I could feel a orgasmic rush slowly build up (this felt different and similar to the P waves from earlier but was definitley more stronger, if that makes any sense) It built and built and then slowly went away but I just kept relaxing and breathing, about 10 secs later my head got dizzy again and my heart started racing rapidly and the build up had come back a little stronger this time, after it went away there was no way i could go any longer, i needed some relief. The traditional orgasm was glorious but weak compared to what could have been if i had kept going.
    I must add that during this session I was doing breathing and contracting exercises, something seperate and sometimes together. I only really did this when I felt nothing was happening down there (which it did a few times)

    Traduction :
    Voici ce que j’ai ressenti :
    – Des vagues de plaisir sur lesquelles j’ai surfé (certaines légères, d’autres intenses). Je pense que c’étaient des vagues de plaisir, comme une ruée orgasmique légère qui déborde de votre corps, qui allaient et venaient.
    – Des tremblements du corps (j’en ai toujours mais n’en tire aucun plaisir, je sens comme si j’avais un vertige et c’est parfois rebutant, je m’efforce de passer ce moment à l’aide de ma respiration).
    – Des contractions autour de l’Aneros (c’était vers la fin de la session).
    Je pouvais sentir une ruée orgasmique monter lentement (elle était différente et similaire aux vagues de plaisir mentionnées plus haut mais en nettement plus fort si cela a du sens). Elle montait et montait encore et puis s’effaçait lentement mais je ne cessais pas de me détendre et de respirer et environ dix secondes plus tard je ressentais à nouveau un étourdissement et mon cœur commençait à battre rapidement et la montée (ndt : du plaisir) recommençait un plus intense cette fois, puis elle s’effaça et je ne pouvais plus recommencer, j’avais besoin de repos. L’orgasme traditionnel est magnifique mais faible comparé à ce que j’aurais pu vivre si j’avais continué.
    Je dois ajouter que pendant cette session je faisais les exercices de respiration et de contraction de temps en temps séparément, de temps en temps ensemble. Je ne l’ai fait que quand je sentais qu’il ne se passait plus rien entre mes jambes (ce qui s’est produit quelques fois).
    Fin de traduction.
    Bon cheminement à tous.

    #21120
    fidelio
    fidelio
    Participant

    si tu acceptes que cette nouvelle forme de jouissance ne se localise pas là où tu l’attends et ne t’apporte pas la chute de tension, le soulagement, la libération de tes orgasmes traditionnels, tu vivras ces moments de façon très différente.

    @andraneros en écrivant je pressentais un peu la réponse que tu m’as apportée. J’ai eu effectivement ces sensations à la fois superbes et frustrantes. Superbes parce que très supérieures à un orgasme pénien classique, mais aussi dérangeantes parce que justement il n’y a pas de libération, pas de soulagement. C’est une tension sexuelle forte, un comble d’excitation; un peu comme si j’isolais les deux secondes avant d’éjaculer et que je les faisais tourner en boucle indéfiniment, avec même une montée en intensité.
    Du coup la suggestion que tu me fais, de considérer ce moment différemment, de surfer dessus et d’admettre qu’il n’y a pas de soulagement mais une vague en continu va me permettre d’approfondir mon ressenti, c’est sûr.

    Tu prends conscience des muscles qui commencent à se contracter pour ralentir cette contraction. Peu à peu au fil des sessions tu constates que tu te contractes de plus en plus tard, de moins en moins ce qui ouvre la porte à la progression de ton plaisir et te fait basculer dans un nouveau monde.

    je vais essayer de faire ça !

    #21391
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bonsoir @alphanute. Vous nous avez dit le 17 octobre dernier :

    J’ai déjà fait 4-5 séances… J’ai déjà ressenti des moments de plaisirs… je ne suis pas sûr d’avoir encore atteint l’objectif plaisir ultime, mais je suis patient!

    Mes sessions (relaxation, sensations) durent entre 40 et 50 min. J’ai eu une session avec un bon plaisir durant au moins 15 min. Mais je ne pense pas avoir atteint l’orgasme final, au regard des descriptifs des sensations des uns et des autres.

    Et le 22 octobre :

    Merci @andraneros pour le conseil de relâchement des muscles lors des premières crispations. Le commentaire de fidelio et ta réponse complète bien les choses…
    Je ferrai part de mes nouvelles expériences aneros ici alors!
    En tout cas, rien qu’à l’idée d’une séance, je ressens une excitation interne, mais pas une excitation par le pénis, comme on peut avoir comme quand on sait que l’on va se servir de son sexe. La différenciation des plaisirs semble s’intégrer!

    Je reviens pour savoir comment se poursuit votre cheminement vers le super O’ qui me semblait déjà très bien engagé il y a un mois. J’espère que la richesse des témoignages publiés entre temps a nourri votre progression. En attendant de vous lire bientôt je vous souhaite un bon cheminement @alphanute.

    #21585
    Avatar
    alphanute
    Participant

    @andraneros, je continue l’utilisation de mon Aneros. J’ai fait une session pas plus tard que hier. Et même si je ne pratique pas aussi souvent que voulu, au moins une fois par mois, les vagues de plaisir arrivent plus rapidement.
    Ce que j’aime bien, en plus du plaisir procuré, c’est le fait de se prendre un moment à soi, de prendre son temps, de se relaxer. Ces petits à-côtés ajoutent au plaisir de l’instant, un peu comme une séance de yoga, avec le côté délicieux en prime!
    Donc pour en revenir à ma séance de hier soir, je suis rentré en phase plaisir pendant plus de 25min! C’est plus la fatigue du corps qui m’a fait arrêter.
    Mine de rien, ça épuise ces moments!
    J’ai appliqué les conseils de respiration quand je me sens trop tendu des muscles. Et si le plaisir qui venait semble repartir suite à cette détente, c’est pur mieux revenir!
    Mais au bout d’un moment, la concentration sur la respiration et du relâchement des muscles repart, le corps se crispe, recontrôle et ainsi de suite. J’ai l’impression que ça aie à faire durer l’instant, cette maîtrise!
    Mais quand je me crispe, j’ai tendance à me rouler en boule, les fesses en l’air, la tête enroulée et enfoncée dans mon oreiller, la respiration rapide, comme si j’étais en train de courir.
    Le fait que le plaisir n’est pas intense, avec explosion et pic comme dans une éjaculation ne me dérange pas. En effet, il n’y a pas vraiment d’issue finale à ce plaisir, mais quand on a assimilé cela, c’est super agréable de rester dans cet état pour plusieurs minutes, à se retrouver sur une autre strate du ressenti du corps et de l’esprit!
    En tout cas, je confirme que l’aspect psychologique joue beaucoup pour atteindre le plaisir. Les rares moments où je n’avais que peu de temps devant moi, voulant me presser d’atteindre les premières sensation, ce fut un échec! Donc il faut se conditionner, savoir que l’on a du temps et ne pas se mettre de pression!

    #21587
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Je suis heureux de lire, @alphanute, que vous poursuivez tranquillement votre cheminement :

    les vagues de plaisir arrivent plus rapidement… je suis rentré en phase plaisir pendant plus de 25min!

    C’est excellent ; vous n’étiez qu’à 15 minutes à la mi-octobre. Vous progressez très bien. Continuez.

    Mais quand je me crispe, j’ai tendance à me rouler en boule, les fesses en l’air, la tête enroulée et enfoncée dans mon oreiller, la respiration rapide, comme si j’étais en train de courir.

    Faites-vous vos sessions sur le ventre ? Avez-vous essayé sur le dos ? L’accélération de votre respiration est le signe que votre plaisir devient vraiment très intense. Vous ne devriez pas être très loin de vos premières sensations orgasmiques, si vous ne les avez pas déjà vécues sans forcément les reconnaître.

    En tout cas, je confirme que l’aspect psychologique joue beaucoup pour atteindre le plaisir.

    Je pense que vous avez très bien compris la nature du cheminement et que le vôtre va bientôt vous conduire bien au-delà de ce que vous connaissez.
    A bientôt et bon cheminement @alphanute.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 27)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.