30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 139)
  • Auteur
    Articles
  • #8491
    enzo
    Participant

    Bonjour à tous,

    Je suis un hétérosexuel de 30 ans, ce qui ne m’a pas empêché de découvrir le plaisir anal depuis déjà quelques années. En stimulant manuellement un endroit bien précis dans mon rectum (dont j’ignorais à l’époque qu’il s’agissait de ma prostate) j’ai ressentie une vague de chaleur puissante et extrêmement agréable.. Mais pas d’orgasme.
    Après cette séance j’étais curieux de comprendre et je suis tombé sur le “fabuleux”traité d’aneros! Et la j’étais comme sur un nuage de pouvoir explorer et m’approcher ce type de plaisir
    beaucoup plus profond. Ayant l’habitude de jouer avec mon popotin, j’ai fait l’acquisition d’un aneros progasm. Cependant j’ai l’impression de stagner dans ma progression depuis plusieurs mois… En effet, pas de soucis pour les contractions involontaires et de temps en temps les vagues de plaisirs mais pas plus, pas d’orgasme prostatique. Plusieurs questions : suis-je toujours en phase de rewiring (environ 20 séances)?
    Aurais je du commencer cette expérience avec un aneros hélix plutôt? Les contractions a effectuer sont de quelles types, très rapides et répétées durant une certaine période ou une seule contraction maintenue en pression durant cette même période? Avec un support pornographique (ce que je fait actuellement) ou en concentration totale pour une voie plus spirituelle? Ou trouver les mp3 de relation (“Relaxation & Induction” de Rumela “Hypnaerosession”? Merci pour ces réponses et tout autre conseils seront les bienvenus!

    #8744
    Adam M.
    Maître des clés

    Bonjour Enzo, Peut être que le Progasm est trop gros tout simplement. Je conseille toujours de commencer avec un Helix qui est vraiment de la bonne taille (gros ne signifie pas plus de plaisir avec la prostate). Je ne pense pas que vous êtes en phase de rewirering mais tout simplement en train de stagner car le Progasm est trop gros pour vous.

    Les mp3 peuvent se trouver sur le site http://www.aneros.com (surtout pas .fr qui est un site non officiel).

    A bientôt !

    #9219
    Anonyme
    Inactif

    Bonjour, avant tout je voulais moi aussi remercier ce blog et le traité d’aneros où j’ai pu apprendre pas mal de choses (enfin une source française c’est plus simple à lire).
    J’ai commencé mes expériences si on peut dire quelques mois avant de trouver nxpl et j’ai commencé avec le aneros mgx (je me suis pas trompé de beaucoup visiblement). Cependant j’avais aussi l’impression de stagner avec sans trop savoir pourquoi. Pourtant je suis plus ou moins les conseils que j’ai trouvé ici et ailleurs, commencer par la relaxation, introduction, à nouveau relaxation puis ensuite essai d’utilisation.
    Mais je reviens sur une question qui est restée sans réponse et qui me trotte dans la tête aussi c’est comment doivent être les contractions, je n’ai jamais eu d’explication claires. Est-ce que ça doit être une contraction unique tenue longtemps, une série de contractions pour faire aller et venir le jouet ?
    De mon côté je ne fais qu’une contraction unique, ni trop forte ni trop faible et au fur et à mesure les muscles anaux se mettent à se relâcher et se contracter. Du coup je pense que c’est comme ça que ça marche mais je n’en ai aucune certitude (et je ne me vois pas demander à un ami ce qu’il en pense d’où ma question ici).
    Récemment j’ai essayé le progasm jr et là j’ai vu une avancée. Les sensations étaient plus fortes, j’arrivais plus vite à là où je m’arrêtais avec le mgx et je dépassais facilement le plaisir que j’avais eu jusque là. Depuis ma nouvelle acquisition j’ai enfin le sentiment d’avancer à nouveau vers la voie de l’orgasme prostatique, car en effet depuis un an je n’y arrive toujours pas (mais je n’étais pas très régulier ça dépend des périodes, disons que je ne suis régulier que depuis quelques semaines).
    En revanche j’ai remarqué quelque chose lors de ma dernière session c’est que j’ai l’impression que le progasm jr est trop long ou pas assez incurvé. En appuyant à la main sur le bras arrière (oui je sais pas bien mais bon j’essaie d’avancer comme je peux) j’ai remarqué que les sensations étaient encore mieux environ 2cm avant là où il arrive normalement mais un peu plus loin. Est-ce normal ? Même si on est tous différents je n’ai jamais lu quelqu’un disant que le jouet était trop long. Ai-je une mauvaise position ? Celle qui marche le mieux pour moi c’est sur le dos avec les pieds sur le mur au bord du lit (pas à angle droit mais c’est l’idée). Â quatre pattes c’est sympa aussi mais c’est très vite fatigant et la position de chien de fusil ne me fait pas beaucoup d’effet.

    Voilà pour le moment où j’en suis donc si vous avez des remarques ou des conseils n’hésitez pas je suis à l’écoute et prêt à tout essayer, après tout malgré mes années d’hétérosexualitées qui ne sont pas prêtes de s’arrêter j’en suis bien arrivé là et je ne compte pas m’arrêter.

    #9220
    Yo
    Participant

    Bonjour à vous. Moi je me demande simplement si vous n’êtes pas dans cette mauvaise dynamique de tellement vouloir l’orgasme (et même limite de l’étudier ! lol) que finalement vous n’y parviendrez jamais !
    J’étais un peu comme vous, je cherchai un “mode d’emploi”, à étudier chaque sensation ressentie et en essayant de l’associer à qu’est ce qui la provoquait, ou pourquoi ça ne fait pas l’effet promis…
    Si je peux vous donner un bon conseil, modifiez votre approche des séances. Lorsqu’une femme vous propose une petite pipe, vous y allez sans réfléchir, vous la laissez faire et vous profitez du plaisir ressentie, l’orgasme vient juste apporter le bouquet final au feu d’artifice. Et bien soyez dans ce même état d’esprit. Ne cherchez pas à comprendre pourquoi et comment. Détendez vous et ne partez pas à la recherche de l’orgasme. Profitez simplement du plaisir que vous ressentez à chaque instant. N’essayez pas de contrôler. Plus vous cesserez de réfléchir et profiterez de vos sensations de plaisir, plus ces sensations seront grandes et inattendues ! Et vous verrez, c’est l’orgasme qui viendra vous prendre !

    #9231
    jl
    Participant

    Apres beaucoup de tentatives (compter en annees), qui m’amenaient pas loin du but sans l’atteindre toutefois, j’ai fini par trouver un truc qui marche avec une simplicite biblique.

    C’est l’asmr. En 5 minutes, on monte au plafond sans rien faire. Le principe de l’asmr est une stimulation cerebrale par des ondes sonores bien choisies (il y a des articles la dessus : googler orgasme asmr)

    Le plus simple : aller sur youtube et faire une recherche sur orgasm asmr. On finit par trouver des video tres efficaces!

    Bon courage, ca vaut le coup !

    #9233
    Adam M.
    Maître des clés

    @Saturnin : Je pense que notre membre Yo a raison, vous me semblez trop concentré sur l’orgasme. Détendez vous et laissez vous submerger par les sensations, l’orgasme viendra quand vous ne l’attendrez pas.

    Pour répondre à votre première question, les contractions sont en effet des contractions assez longues (environ 30 à 50 secondes). L’objectif des contractions volontaires n’est pas de faire bouger l’Aneros mais de mettre la zone anale sous légère tension pour faire démarrer les contractions involontaires qui elles créeront, par boucle de rétroaction, les contractions musculaires involontaires qui vont faire bouger l’Aneros (très peu en fait) pour masser la prostate.

    Ne vous prenez pas la tête avec la longueur de votre Aneros, j’ai reussi à avoir des orgasmes prostatiques avec tous les masseurs que j’ai utilisé (et il y en a un paquet je crois 😉 ). Certains sont plus efficaces que d’autres mais le MGX et le Progasm Jr sont de très bon masseurs, il suffit donc de perséverer mais reprenez peut être votre démarche du départ.

    Dans le noir, seul, détendez vous pendant 15 à 20 minutes avec l’aneros inséré sans faire aucun mouvement (vous pouvez même vous passer un mp3 de détente par exemple), puis commencer votre session en vous concentrant sur les sensations (et uniquement les sensations) et en essayant de faire démarrer les contactions involontaires. Une fois les contractions involontaires démarrées, laissez votre corps se faire du bien sans recherche l’orgasme. Essayez juste d’entretenir les contractions involontaires et regarder ou les sensations vous portent. Vous serez peut être surpris 😉

    #9234
    Adam M.
    Maître des clés

    @jl : intéressant, je vais regarder cela. Je ne connais pas très bien cette technique. Merci pour cette information 🙂

    Pouvez vous développer un peu (peut être sur un topic séparé) pour partager votre technique et retour d’expérience. Ce serait super. Merci.

    #9235
    Anonyme
    Inactif

    Merci pour cette réponse 🙂
    Je ne pense pas non plus être dans une dynamique ou je le cherche à tout prix. Comme dis plus haut ça fait un an que j’essaie sans y être arrivé et si je n’y prenais pas du plaisir je pense que j’aurais abandonné ^^
    Au moins je suis parti dans la bonne direction et ça me rassure un peu donc je vais persévérer et on verra bien où ça m’amènera je suis toujours pas pressé pour le moment.

    #9236
    Adam M.
    Maître des clés

    Pas de problème saturnin. Je tenais simplement à soulever le fait que souvent (et j’ai fait cela aussi) on a toujours un objectif d’avoir cet orgasme durant la session et donc cela trotte dans la tête de manière inconsciente. C’est souvent contre productif …

    Personnellement, j’ai eu mes premières sessions de découverte un peu comme cela, puis un jour, je me suis concentré sur autre chose et boum … j’ai eu ce que je n’attendais pas. En tout cas, prenez du plaisir c’est le plus important. Pour utiliser une citation élimée mais vraie ici, le chemin est plus important que la destination 😉

    #9537
    yastrale
    Participant

    Bonsoir à tous
    j’ai découvert votre site depuis environ 1 an, j’ai lu le traité au moins 15 fois !! je m’étais documenté déjà sur le sujet depuis plusieurs moi.Je trouve votre site super et très intéressant.J’ai investi depuis la connaissance de votre site dans un Helix le top, mais je n’étais jamais arrivé au super O mais j’avais des super sensation et toujours été proche de l’orgasme ultime , mais je restais malheureusement dans un état prés orgasmique de folie.J’ai dès çà parution achetée le junior programs le top !!!il met dans un état prés orgasmique très rapidement 🙂 mais toujours pas de super O. Et ce week-end !! la l’explosion ! mais pas avec l’aneros mais juste après l’avoir retiré j’étais dans un état de fou , je me suis enfoncé le doigt au niveau du périnée dans la région au dessus de l’anus (1 cm) et a la base de l’implantation du pénis, ce fut l’explosion super O enchainé trois fois !! 🙂 cela prouve que si l’on maitrise bien sont anatomie on peux avoir des orgasmes prostatiques en massant par l’extérieur. Mais l’anéros est pour beaucoup dans mon cas !! maintenant je vais essayé de reproduire cela avec l’aneros 🙂 🙂
    merci si vous avez des explications plus poussées

    #9538
    Adam M.
    Maître des clés

    Il est possible d’avoir des orgasmes prostatiques en massant le périnée mais c’est en général très très compliqué. C’est pour cela que les Aneros sont beaucoup plus efficaces.

    Je crois que dans votre cas, vous avez tout simplement excité la prostate au point de pouvoir déclencher cet orgasme juste en massant le périnée. Peut être avez vous encore un peu d’appréhension avec l’Aneros ce qui explique que voue y êtes arrivé sans et pas avec. En tout cas, persévérez, vous y êtes presque.

    Merci de continuer à partager sur votre progression 😉

    #9588
    logansan
    Participant

    Bonjour
    Moi aussi je suis en quête de ce point P. Je suis toujours sur le chemin, mais je pense avancer.
    J’ai fait l’erreur de commencer avec un naughty boy, les vibrations ou la forme ne me conviennent pas pour le moment car je dois encore découvrir plein de choses, et mon manque de patience n’aide pas à l’affaire.
    J’ai donc investi dans un aneros helix. Il m’a permis de mieux ressentir des choses en moi, et à la première utilisation, des contractions involontaires, mais plus lié à la fraîcheur de la pièce qu’à autre chose. Ensuite, du plaisir ressenti mais pas toujours libre de lâcher prise.
    En attendant, je me muscle en position assise (travail, voiture) en contractant périnée et sphincter de temps en temps.
    Pour me détendre, je me met sur le côté avec de la musique de relaxation, puis au bout d’un moment je me met sur le dos, un coussin sous le dos. Aujourd’hui je pense être passé très prêt de cet orgasme ;de la chaleur, des petites vagues de plaisirs et ces contractions involontaires, malheureusement, le téléphone a sonné, et tout cela s’est éloigné…
    Mentalement, j’étais plus sur le ressenti de mon corps et du plaisir donc je pense avoir fait un pas en avant. A reconduire !
    Merci à tous pour vos conseil, je viens de voir aussi que les contractions que je fais sont peut-être trop courte, j’ai vu qu’on pouvait en faire de 30 à 50 secondes, alors que j’en fait de + ou – 15 secondes.

    #9589
    logansan
    Participant

    J’ai oublié de préciser que je souffre d’hémorroïdes (supportables). Pas de soucis avec l’insertion de l’aneros ni avec l’utilisation, par contre quelques douleurs bien après (30 mn à 2h) qui sont gênantes.
    Hors, la musculation de la zone anale, si elle ne guérit pas, permet de diminuer la pression des hémorroïdes. Donc pour moi l’aneros a aussi cette fonction de soin !

    #9591
    Adam M.
    Maître des clés

    bonjour logansan, tout cela me semble très bien. essayez en effet des contractions un peu plus longue (mais ce n’est qu’un détail quand on a compris le fonctionnement). L’essayer pas de ‘chasser’ l’orgasme, vous le trouverez plus facilement sans trop l’anticiper. C’est frustrant mais c’est comme cela que ça fonctionne.

    Pour les hémorroïdes, vous avez raison, une stimulation de la zone des sphincters permet de les réduire. Lisez le test des Peridises d’Aneros, ils ont été conçus pour cela au départ.

    Tenez nous au courant.

    #9812
    logansan
    Participant

    Je termine bien l’année moi…
    Cette nuit, sans aneros depuis 10 jours (et je n’en étais qu’à moins de 10 séances au total), J’ai connu 3-4 orgasmes convulsifs sans éjaculation. Je m’amuse à faire des contractions du muscle PC, et pour me rendormir, je commence à en faire. Arrive l’excitation, je me prends au jeu, je prolonge, j’arrive aux contractions involontaires, puis par surprise me prend le 1er orgasme, petit et rapide. Je continue les 2 ou 3 suivants en me laissant aller mais pas trop (ma femme dormant à côté de moi). La clé étant de réussir à garder une boule de feu d’excitation dans le bas-ventre. Car j’ai réessayé ce matin, et je n’en ai eu qu’un, mal concentré sur l’excitation.
    Je viens donc de prouver à mon corps et mon esprit que cela fonctionne, je n’ose imaginé les sensations que je pourrais ressentir avec l’aneros en moi.
    Mais ça, ce sera pour 2014 !
    Petite analyse du phénomène :
    – Les contractions musculaires volontaires amènent des contractions convulsives involontaires/volontaires (car je contracte un peu pour les maintenir sinon elles disparaissent) grâce à la tension musculaire/pression sanguine.
    – l’esprit installant une excitation, celle-ci en cumul des convulsions du corps provoque l’orgasme.
    l’un va avec l’autre, sinon rien, et l’excitation est la plus dure à maintenir car elle est liée à un état de relaxation mentale.
    Voilou, Bonnes fêtes de fin d’année !

    #9813
    logansan
    Participant

    Bonjour et bonnes fêtes de fin d’année.
    Pour ma part, je fini bien 2013.
    En effet cette nuit, je me suis payé 3-4 orgasme non-éjaculatoire sans aneros.
    J’explique : je me réveille en pleine nuit, pour me rendormir, je fais mes exercices de contractions du muscle PC. Puis m’arrive une boule d’excitation en plus du plaisir de la zone du bassin. Je continue pour voir, arrivent les contractions puis…surprise un orgasme non-éjaculatoire, je continu sur 2-3 autres puis me termine par stimulation du pénis.
    Surpris mais heureux. J’ai mon corps et mon esprit qui savent que cela existe maintenant, cela me facilitera mes prochaines séances avec aneros, et je n’ose imaginer ce que je ressentirai à ce moment là.
    D’autant que cette nuit, ma femme dormait à côté de moi ! Je ne crois pas avoir complétement lâché prise du coup, mais je n’ai rien refusé.
    Quoiqu’il en soit, le phénomène est aussi bien physique que mental : les contractions se génèrent d’elles-même par tension musculaire/pression sanguine (je pense, je n’y connais pas grand chose), quant au plaisir, c’est l’esprit qui le retient, et sans cette concentration (en tout cas pour moi de ma maigre expérience) il s’en va, j’ai réessayé ce matin, 1 seul orgasme car manque de concentration/relaxation. Cette analyse sera à confirmer/infirmer avec l’aneros en moi bien sûr.
    Bref que du bonheur pour 2014 !

    #9891
    HelixSire
    Participant

    Bonjour
    Nouveau sur le site depuis 1 semaine, je viens de recevoir mon Aneros Hélix Classic.
    Premier essai cet apm :
    Lubrification anale et sur l Aneros avec du gel (commandé aussi chez Démonia) puis mise en place.
    Tout se passe parfaitement bien et je ne sens même pas l Aneros qui vient automatiquement se placer sans même rien sentir (pourtant j appréhendais cette phase car très sensible au niveau anal ou je déteste même les doigtés).
    Position chien de fusil mais je n aime pas trop alors je passe sur le dos jambes pliées et la …
    Après environ 10 minutes je commence a sentir l excitation et comme dit dans le traité d Aneros je joue avec ma respiration et les contractions douces et lentes.
    J essaie le mouvement des jambes cuisses contre cuisses et la l extase ! J ai l impression de connaître une nouvelle sorte de jouissance ( mais pas encore l orgasme) et j ai même l impression d éjaculer sans effet de régression que l on connaît tous lors d un rapport classique.
    C est très subtile ce ressenti de l intérieur et puissant en même temps, je me demande même si c est pas le genre de jouissance que doivent ressentir les nanas pendant l acte.
    Pour moi en tout cas ça marche même à la première séance à moins que je me trompe sur le ressenti. Le principal c est d être détendu et de trouver une excitation sexuelle périphérique qui aura un effet catalyseur.
    N ayant malheureusement pas le temps de continuer je remet la suite à plus tard (cela prends quand même du temps avec la préparation qu il faut pouvoir dégager )
    Encore merci à l auteur de nous avoir fait par de ses astuces et expériences.
    Vivement la prochaine séance !

    #9914
    Math
    Participant

    Logansan, c’est cool de nous faire part de ton expérience! Une pratique proche d’un jeux quand tu a un peu de temps, une sensibilité accrue, que de bonnes infos! C’est amusant parce que quand je fais des contractions cette petite boule de feu dont tu parle se fait ressentir de suite, alors que quand l’aneros est en place il a tendance à capter toute mon attention. Un point important je pense…

    Et je fais un double post avec celui que j’ai laissé sur le forum “premier orgasme vaginal” parce que je pense que le processus est le même:

    « Le vrai zen se pratique sans motivation, sans but, sans même rechercher l’éveil (satori)) »
    « Le vrai satori est vacuité (ku). Il inclut toutes choses. Ku, le vide, renferme tous les phénomènes. Un bûcheron coupais du bois dans la forêt. Il avait entendu parler d’un animal fabuleux, l’animal satori. Grande était son envie de le posséder. Un jour, l’animal satori vient le visiter.Le bûcheron courut après, et quelle ne fut pas sa surprise d’entendre une voie dire : <<Tu ne m’auras pas parce que tu veux m’avoir. >> Le bûcheron retourna à son bûcheronnage. Il avait complètement oublié l’animal. Il ne pensait plus à rien, sinon à ses bûches. L’animal satori vient à lui et fut écrasé par l’arbre qu’il abattit. »

    extraits de « La pratique du zen » de Taisen Deshimaru

    #9919
    logansan
    Participant

    Merci Math
    Oui je dois travailler le sujet Tao, Tantrisme, etc, parcequ’intuitivement je pense crois que j’ai toucher du doigt 2-3 vérités/techniques.
    Bon, ces exercices de contractions font en effet venir cette boule de plaisir, je l’entretiens, et je pense que cela m’a aider à achever mon rewiring (plus sûr du terme). Car séance aneros (la 4ème, mais 3 avant avec Naughty boy) tantôt, Waow ! et je pèse mes mots !
    L’impression d’orgasmer plus d’1 heure, je ne voulais plus que cela se termine. J’en ai profité pour essayer plusieurs positions et je crois que je vais garder celle couché sur le ventre avec un oreiller sous le bassin, mais en même temps ce fut la dernière, donc le plaisir plus intense n’est peut-être que lié aux différents plateaux. A confirmer.
    Je ne sais pas quels type d’orgasme exactement j’ai ‘subit’ (j’ai encore une sensation d’abandon, de soumission) mais c’était progressif et pas mal du tout : du plaisir dans le bas-ventre, des convulsions des fesses/jambes, contraction abdominale avec sensation de jouissance.
    Je me suis abandonner, j’ai gémis, cela devenait de plus en plus fort. 2 heures après, je suis encore sous la chose, avec une impression d’un bon jogging, aussi bien dans la tête que dans le corps.
    A plus pour d’autres rapports d’expériences.

    #9927
    Adam M.
    Maître des clés

    Math, vous venez de traduire dans cet extrait de texte l’intégralité de la problématique de la recherche de l’orgasme prostatique. Je reprendrais, si vous me le permettez, cette phrase dans la prochaine version du Traité d’Aneros.

    Logansan, tout cela m’a l’air très bien 🙂 Continuez à vous faire plaisir.

    #9940
    Math
    Participant

    Je le permet d’autant plus que je cite Taisen Deshimaru, je ne suis pas l’auteur ni le penseur :-p

    #9954
    filou
    Participant

    Après plusieurs années de pratique avec l’Hélix je n’ai toujours pas d’orgasme! Pas de tremblements des fesses ni des jambes, pas d’écoulement de liquide prostatique. L’âge est-il un problème? J’ai 64 ans. J’essaye toutes les contractions, rapides, lentes, douces, fortes, rien ne se passe d e ce que je lis sur le traité ou sur les témoignages. Les séances sont pourtant agréables mais la frustration est énorme à chaque session d’une à deux heures sans parvenir au plaisir. Merci pour les conseils que vous pourrez me donner.

    #9969
    Andraneros
    Participant

    Ma situation est à certains égards assez proche de la vôtre, Filou. J’ai à presque 64 ans une dizaine de mois de pratique et je suis toujours à la recherche du super O et des expériences apparentées. Il m’est arrivé aussi de ressentir une certaine frustration. MAIS en considérant mon expérience avec un peu de détachement et d’objectivité je dois dire que j’ai progressé même si mon évolution est très irrégulière.
    Tout d’abord au fil des mois j’ai acquis une bien meilleure sensibilité de toute la zone et visiblement renforcé les muscles PC.
    Ensuite mes sensations s’améliorent en qualité. Je ressens la présence de l’Aneros avec plus de précision et des « vagues de plaisir » qui remontent la colonne vertébrale avec OU sans l’Aneros.
    Enfin je pense que je commence à ressentir des micro-contractions involontaires sur la zone périnée anus.
    Je suis donc encore loin des grosses contractions automatiques et des vagues de plaisir qu’elles déclenchent mais j’ai fait un bout de chemin qui me permet de voir le verre à moitié plein.
    Avez-vous fait un tel bilan ?
    Quels enseignements ai-je tiré de mon expérience ?
    L’une des clés est de se laisser porter par ses sensations, les découvrir, apprendre à les reconnaître et à se laisser submerger sans lutter. D’où l’importance de la relaxation. Mes progrès ne sont venus que lorsque je prenais conscience qu’au lieu de m’accrocher au résultat souhaité et de me tirer pour m’en approcher je devais au contraire l’oublier et construire un socle à partir de mes premières sensations pour monter peu à peu vers le but. Ce laisser aller n’est pas dans ma nature ce qui explique la lenteur de mes progrès.
    Une autre clé est la santé physiologique des muscles PC. Une bonne santé en général, une bonne hygiène de vie et des exercices adaptés (exercices de kegel ou équivalents) facilitent l’accession au paradis. Je pratique de plus en plus régulièrement ces exercices entre autre à l’aide du Tempo et des Peridise vendus par Aneros.
    La dernière clé est évidemment l’excitation sans laquelle toute tentative risque de s’apparenter à un toucher rectal chez l’urologue.
    Ne soyez pas frustré . Si vous lisez l’anglais le forum du fabricant est rempli d’exemples de pratiquants qui ont mis des mois et des années pour atteindre l’orgasme prostatique.

    #10004
    filou
    Participant

    Merci pour ces conseils andraneros. Comme pour vous le laisser aller n’est pas dans mon tempérament. Est-ce une raison de mes échecs à atteindre la félicité? Mon hygiène de vie et ma santé sont bonnes et je fais travailler mes muscles PC tous les jours, donc ils ne sont pas en cause. Comment faites vous vos contractions. C’est peut-être là que ce situe le problème. Je ne lis pas l’anglais hélas.

    #10006
    logansan
    Participant

    Pour ma part, je me suis rendu compte que mon muscle PC est en forme et depuis longtemps. Je pratiquais au début des contractions du sphincter sans serrer les fesses, et c’était suffisant pour que les sensations et le plaisir viennent. Maintenant je me rend compte que je peux contracter le muscle PC sur le devant, soit vers la base du pénis et donc sur la zone de la prostate ; donc sans anéros, je peux me procurer du plaisir. C’est plus physique, et je n’ai pas de mini-o par ce biais, mais avec les vibrations dans une voiture, c’est pas mal 😉
    Je ressens de plus en plus aussi l’aneros EN moi, alors qu’avant je le sentais dans l’anus et sur le périnée. Je pense que c’est parce que
    – j’ai accepté de prendre du plaisir avec un ‘truc’ dans les fesses
    – je me détend un max (vive ma crise mystique de sortie d’ado qui m’a fait découvrir la méditation
    – j’arrive à me concentrer sur ma respiration et sur les sensations ressenti sans exiger de résultats
    En espérant que cela vous permettra d’avancer.
    Pour ma part, je pense dépasser les mini-o et frôler les super-o
    Je prends un pied mais ne me sens pas emporter par un tsunami ^^.

    #10010
    Adam M.
    Maître des clés

    Bonjour à tous, je suis content de voir une vraie communauté apparaitre ici 🙂 et de très bon niveau. Super !

    Si je dois rajouter qq chose aux discussions, c’est juste qu’en effet, le laisser-aller et la relaxation sont absolument clef dans la démarche. je tiens à nouveau à le souligner car chaque fois que j’ai réussit à débloquer quelqu’un (et cela m’est arrivé finalement pas mal de fois depuis le temps), le problème n’était pas dans la méthode (surtout après avoir lu le traité) mais surtout dans le refus (conscient ou inconscient) de se laisser aller, de se relaxer etc…

    De temps en temps, ce n’est pas simple car suivant les individu, le laisser-aller et la relaxation profonde sont des concepts très difficile (chacun ayant son histoire personnelle de la vie) mais la réponse est dans cette voie.

    La première chose à appliquer est déjà de réaliser une session sans avoir la moindre contrainte de temps et de dérangement. Cela permet de se concentrer uniquement sur son plaisir et corps.

    La seconde, très bien résumée dans les échanges ci dessus, est de ne pas chercher ou essayer d’anticiper l’orgasme. Il viendra quand on s’y attend le moins. La aussi, c’est déroutant pur un homme car à l’opposé de sa sexualité habituelle mais c’est aussi comme cela que fonctionne l’orgasme prostatique en tout cas au début.

    Une fois que l’on connait bien son corps et l’orgasme, on peut y arriver très rapidement avec des raccourcis mais il faut faire la démarche avant.

    #10011
    Adam M.
    Maître des clés

    Je tiens à rajouter un commentaire que j’ai reçu par émail il y a quelques jours et qui vient d’un homme qui a plus de la soixantaine, cela s’accorde bien à ce sujet. Le voici:

    Y a 3 mois, je suis tombé sur ce site, ça m’a intrigué. La soixantaine bien sonnée, à la lecture du “traité d’anéros”, je me suis dit, mon pote tu vas pas mourir si con, tu vas essayer ce que te dit le bonhomme. Et vas-y que je commande l’Hélix (ir) de tous les bonheurs.

    Bon une fois reçu le colis, en ayant bien révisé le traité, je me suis mis au labeur, car c’en est un. On ne peut pas dire que les effets se sont faits sentir rapidement, mais il était bien spécifié d’être patient, pas ma vertu première. Au bout d’1 mois, j’ai commencé à me dire que c’était une vaste fumisterie, que l’auteur du blog devait s’en mettre plein les fouilles avec la maison Anéros quand bien même s’en dédouanait-il par ailleurs.

    Je râlais( tempêtais,le râle viendra après) et souquais ferme. Et petit à petit de délicieux chatouillements se sont manifestés dans la zone pelvienne. Là ça commençait à être bon. De + en + bon ! A tel point qu’une insonorisation de ma piaule devenait presque nécessaire. J’ai dû inventer de nouveaux sons, j’ai dû explorer toute la galaxie des hululements et cris de fauves qu’une ménagerie peut générer, et des “c’est bon” à n’en plus finir.

    Des fois on est scotché, sans voix, en apesanteur ! Ouah ! Je retardais à chaque fois ma contribution à ce forum en me disant, non c’est pas possible, ça ne peut pas se reproduire pareil, c’est trop bon ! Et la séance suivante c’était encore meilleur. J’essaie d’éviter une apologie de la beuh, là, c’est décollage immédiat pour un long run, comme l’avait souligné un précédent contributeur légèrement tancé par le modérateur.

    Sans, ça marche impeccable bien sûr !! Donc j’interviens pour encourager les autres.Vraiment, ça devrait le faire. Je ne sais plus où j’en suis dans l’échelle de Richter de la bible de la troufignardise, je ne la révise même plus !

    Voilà, plus besoin de soigner sa respiration, de concentration, ça démarre au 1/4 de tour même sans ustensile, même si c’est nettement moins puissant. On se trouve devant l’ordi, ça démange et c’est parti pour un petit moment de bonheur. Du coup, un peu honteux en moi-même, ai-je fourgué à ma douce un Njoy pure wand, dont j’attends toujours les retours… Elle doit peut-être galérer qui sait ? J’ose pas la harceler de questions, c’est trop récent.

    Un grand merci à l’animateur de ce site pour m’avoir fait découvrir ces nouvelles sensations, et aux autres pour leur contribution !
    Hey men, carpe diem !

    Note de NXPL : De rien, carpe diem !

    #10012
    filou
    Participant

    Toutes ces réponses me redonnent le moral et je vous remercie de m’avoir répondu. Je vais continuer avec la résolution de ne pas chercher l’orgasme ( ce sera dur!!!) absolument mais simplement être bien et détendu. Je verrai bien si ça fini par se produire. Je l’espère en tout cas et vous envie de connaitre ce plaisir qu’il me tarde de ressentir.

    #10021
    Andraneros
    Participant

    Mon expérience à ce point de mon cheminement avec l’Aneros me fait apparaître que la réussite vient de l’utilisation de plusieurs “expertises”.
    -1) Combiner le relâchement musculaire et le maintien d’un haut niveau d’excitation,
    -2) Contrôler sa respiration (respiration abdominale, profonde, accélérée)
    -3) Pratiquer des contractions des muscles PC (brèves, longues, légères intenses) en et hors séances sans rien en attendre de particulier,
    -4) Prendre conscience de ses sensations (toucher interne et externe, pulsations, vibrations, contractions, chaleur, et d’autres décrites dans les forums mais que je n’ai pas encore ressenties), et les accompagner,
    -5) Être totalement concentré sur l’instant et ces sensations,
    -6) Se laisser vraiment aller sans rien contrôler en apparente contradiction avec la notion d’apprentissage,
    -7) Accepter des sensations profondément intimes nouvelles et à ce titre éventuellement dérangeantes.
    Une bonne méthode, pour ceux qui ont un apprentissage difficile ou lent comme moi, est finalement de travailler sur chaque aspect séparément pendant les sessions ou en dehors. Peu à peu les éléments s’assemblent et les résultats s’améliorent.
    La méthode est bien décrite dans le traité proposé par l’auteur de ce site. Je ne fais que présenter une approche personnelle tirée de mon expérience.

    #10023
    logansan
    Participant

    Cela fait 1 mois maintenant que je pratique le massage prostatique. J’ai déjà posté dans une autre section mais je voulais résumé ici mes séances et apprentissages, et rajouter 2-3 précisions.
    En tant qu’hétéro, j’avais déjà essayé le doigt dans l’anus pour voir, et remarqué que cela intensifiait l’orgasme éjaculatoire, mais pas d’équipements, pas de connaissances autres, cela m’a suffit. Par contre, j’ai toujours été jaloux des orgasmes féminins et de leurs possibles puissances et répétitions. J’avais aussi une sensation, comme une intime conviction que je pouvais vivre des plaisirs sexuels plus intenses, mais comment ?
    Et à 42 ans, m’est revenue cette curiosité d’aller plus loin. Dans mes recherches pour en apprendre plus et procurer plus de plaisir à ma cher et tendre, je suis tombé sur des articles ou paragraphe de livre parlant du point G, mais aussi du point P… Curieux mais pas décidé. Puis à force de chercher à comprendre, articles, vidéos, ce site, 2 essais ‘maison’ de tripotage de prostate car mes doigts ne me permettent pas grand chose je trouve, je frôle ma prostate mais dans un inconfort de position physique ; je me suis décidé pour le Naughty Boy de Rocks Off (une occasion d’achat que je regrette à moitié : les vibrations noient les sensations et la partie logé dans le sphincter n’est pas assez longue donc il ressort souvent, étant atteint d’hémorroïdes, ça irrite)
    Mais ça fait des choses inconnues et plaisantes. Au bout d’une semaine, impulsion d’achat de l’Anéros Hélix, tant qu’à faire cela semblait le bon choix.
    Et hop, à l’essai le jour de réception, une dose de gel à l’eau Lubrix, bien entendu, j’avais révisé le traité, de bonnes sensations,des contractions involontaires, mais pas grand chose de plus, et surtout pas tenté de mettre en mode vibrant. Donc apprentissage de la patience.
    Pause forcée de 15 jours (pas de moments intimes sous le coude) mais à la moindre occasion je m’amusais à contracter mon muscle PC (pubo-coccigien). Suite à un réveil en milieu de nuit, je lance un exercice de relaxation/contraction du PC, et là surprise, des sensations de plaisirs sans me toucher : ces exercices m’ont permis de réveiller les sensations de ma prostate ! Et réveiller et le bon mot car ces sensations ne me sont pas inconnues mais rares et fugaces par le passé et eues par hasard.
    Donc au bout d’un mois seulement, (mon chemin de vie me l’a permit) je prends mon pied. Sessions longues avec aneros quand j’ai le temps, où je me force à la relaxation après insertion, car au-delà des sensations physiques, le mental est super important ici, ne pas avoir de pensée parasite, et garder une boule de feu d’excitation dans le bas-ventre. Mais surtout de passer des barrières psychologiques : oser devenir passif en recevant le plaisir et s’y abandonner, d’ailleurs il me semble que c’est comme cela que les femmes fonctionnent (enfin certaines sûrement).
    Sinon, séances courtes et avec plaisirs légèrement inférieur car plus de concentration nécessaire sans insertion, juste avec des contractions du muscle PC mais vers la zone sous le pénis, donc la zone prostatique, caresses du corps, des bourses, du périnée et même du gland grâce au liquide séminal. Et si je peux vraiment me lâcher : gémissements, c’est con, mais ça amplifie encore les sensations.
    Accessoirement, je tiens aussi plus longtemps avant d’éjaculer en rapport intime avec madame, elle se rend compte de quelque chose… On a déjà parler de ces points G/P, mais il y a encore du chemin à faire ensemble qui m’excite rien que d’y penser.
    Le pire c’est que je pense ne pas être encore au maximum de ce que je peux ressentir à ce niveau : ma prostate a encore un potentiel de réveil.
    Bref, tout cela pour donner les maîtres mots déjà cités une bonne centaines de fois :
    relaxation, patience, ressenti, abandon, acceptation, temps devant soi, confort, persévérance…
    Le risque est de devenir accro, mais il faut résister pour encore mieux apprécier !
    Bon courage, que ce post aide comme d’autres posts m’ont aider.
    PS : Bises à Songe que je trouve curieuse comme moi.

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 139)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.