Mots-clés : , ,

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Articles
  • #27433
    AvatarFanchyzzz1
    Participant

    N’ayant pas le talents de prose de la plus part des posteurs du forum, je vais essayé de faire au mieux.
    je m’intéresse au plaisir prostatique depuis pas mal de temps, j’ai fait l’acquisition d’un aneros et comme beaucoup de novices le manque de sensations m’a complètement démotivé. je ne vous parle même pas de ma frustration profonde.
    Après lecture de nombreux postes qui m’ont énormément aidé a gérer ma frustration et mon impatience j’ai décidé de repartir a une simple recherche de moi même. Mon moi intérieur, mon corps, mes sensations, mes envies, mes besoins, mes désirs…

    J’ai donc plusieurs fois pris du temps pour moi, allongé sur mon lit a faire le vide, me relaxer avec une ambiance cocooning, respiration profonde et dans un ressenti ne mon corps. Parfois l’envie de chanter me prenait ( choses qui arrive trop souvent au dire de certain ^^) et je me suis surpris a ressentir dans mon profond des douces sensations agréable, surtout quand le chant était grave, comme si la vibration de mes cordes vocal s’étendait à ma prostate.

    Ces moments de prise de conscience mon permis également de revenir sur des souvenirs de ma vie de jeune adulte. A l’époque je m’intéressais énormément au monde des rêves et j’avais expérimenté ce qu’on appel les rêves lucides.
    Je cite:
    « Un rêve lucide est un rêve durant lequel le rêveur a conscience d’être en train de rêver.
    Cette extraordinaire capacité lui permet d’interagir avec le rêve en toute conscience, de l’explorer, le modeler, et d’y vivre les aventures les plus folles. Ce phénomène a été prouvé scientifiquement, notamment par Stephen Laberge. En interagissant en toute conscience avec ses rêves, le rêveur peut déverrouiller toute la puissance et la créativité de son inconscient. Sa seule limite devient son imagination. »
    Vous imaginez bien que dans mes jeunes années ma créativité était le plus souvent tourner vers le sexe. Le rêve lucide étant une discipline compliqué je n’ai réussi qu’une seule fois a atteindre mon objectif.A L’époque ne connaissant pas le forum je n’avait encore rien lu sur les contractions involontaires, les tremblements et autres convulsions et pourtant cette nuit la c’est de cette manière que je me suis réveillé.
    Depuis quelques nuit j’essaie de retrouver cette faculté de prendre en main mes rêves mais en vain.

    Etant malheureusement fumeur et essayant d’arrêté tout en douceur, je me suis intéressé au différents substitue du tabac.
    Je suis bien-sur tombé dans mes recherches sur la cigarette Electronique mais qui est pour moi trop gadget et encore un moyen de se faire de la tune sur notre santé. Je suis alors tombé sur un site ( de fumeur de cannabis) qui expliquer remplacer le tabac de leurs joints avec des plantes séchées.
    Moins dangereux pour la santé car n’ayant pas tout les ajouts chimiques que nous mettent ces chers fabricants de cigarette. Le prix est intéressant selon les plantes environ 9 euro les 100gr contre 10 euro les 30g de tabac a rouler. Et le gros plus les apport bénéfique de la plante, comme le DAMANIA qui aiderait les asthmatique a respiré un peu mieux en tant de crise, relaxé, réveillé la libido, aphrodisiaque…
    Il ne m’en fallait pas plus pour aller a la pharmacie acheté mon sachet de Damania.
    je ferais vite, le gout est vraiment agréable, relaxant… mais a ma grande surprise depuis que j’en fume le soir au moment ou je m’endors je sent comme des pulsations au niveau de la prostate vraiment agréable mais si j’essai de relancer la chose par des contractions tout retombe.
    Je me suis dit que c’étais surement le coté relaxant qui m’aidé a mieux ressentir, mais j’ai quand même fait une petite recherche sur le net : damania + prostate. Il est dit que le damania a forte consommation pouvait causer quelques douleurs au niveau de la prostate. Je ne sais pas si mes sensations venait de la plante, mais si il y a douleur c’est quel agit a son endroit? donc peut être qu’avec une légère consommation elle aide au réveil de certaine sensation?

    Voilà juste dans une envie de partagé sur mon petit bonhomme de chemin, par d’orgasme a l’horizon, mais plusieurs expériences qui m’apprennent toujours un peu plus sur moi même.

    #27436
    fideliofidelio
    Participant

    eh bien pour quelqu’un qui soi-disant n’a pas de talent de prose, c’est un sujet bien intéressant que tu nous proposes là !

    Je ne connais pas la plante dont tu parles, mais s’il y a bien un point commun entre beaucoup d’aneronautes c’est la recherche d’un état modifié de conscience pour apprendre à lâcher prise. Pour ma part je pratique l’auto-hypnose, et ça m’a aidé beaucoup dans le réveil de ma prostate. Pour m’être un peu intéressé au rêve lucide, je peux dire que c’est véritablement une discipline peu aisée qui nécessite un apprentissage assez long. Si tu es arrivé par le passé à avoir un rêve dont tu as gardé le contrôle, je te félicite pour ta persévérance. Et du coup, ça me fait me dire que si tu es arrivé à des résultats dans ce domaine, je ne vois pas pourquoi tu n’en obtiendrais pas avec un aneros. Si le but est de by-passer ton esprit conscient, et que tu aimes les vibrations, peut-être que tu peux t’aider d’ondes binaurales et isochroniques pendant tes séances. On en trouve facilement sur youtube. Il faut juste un casque audio pas trop pourri.

    #27442
    AvatarFanchyzzz1
    Participant

    Merci @fidelio pour ta réponse.

    Oui pas simple de lâcher prise, je suis quelqu’un qui a vraiment du mal à mettre mon cerveau en pause, j’avais tenter a une époque les ondes binaurales via youtube et application mais j’ai pas du tomber sur les bons 🙁 aurait tu des liens qui on marcher chez toi?

    Pour ce qui est des rêves lucides ont va dire que j’avais un peu aidé la nature, j’avais pris une infusion de Galantamine et fait ne nombreux test de réalité. Faudrait que j’ai réussisse a trouvé du temps pour réessayé.

    Mais tout comme l’orgasme prostatique le rêve lucide nous permet d’entrevoir les miracles de notre cerveau. Se sont deux sujets parmi tant d’autres qui me passionne. Content de voir que tu t’y es intéressé également.

    bonne soirée a toi et au plaisir de te lire

    #27443
    JieffeJieffe
    Participant

    Bonjour Fanchyzzz,

    Je ne connais pas le Damania, je ne saurais te répondre la dessus. En revanche et hors sujet, je suis vapoteur depuis quelques années maintenant, et je peux t’assurer que ça fonctionne très bien, mais que ça n’aide en rien la recherche du plaisir prostatique 🙂
    Effectivement, si tu es des sensations à l’écoute de basses fréquences, tu devrais creuser ce point. L’auto hypnose et les rêves lucides également. Ce sont des domaines que je connais peu, et je n’ai pas souvenir qu’ils aient été beaucoup investis par les utilisateurs qui témoignent sur ce forum. Tu serais donc un pionnier, et ça pourrait être fort intéressant.
    Ce que je peux te dire qui découle de ma propre expérience, c’est que tout ce qui a détourné mon esprit de ce qu’il se passait dans mon corps n’a pas fonctionné.
    La musique dont les sons binauraux captivent trop mon attention, et détournent ma concentration. Pourtant, je peux parvenir parfois à des états particuliers à l’écoute de certains albums, mais cela ne m’a pas aidé à ressentir le plaisir prostatique. Les pornos et images érotiques également.
    En fait, ce dont j’ai besoin, c’est de concentration sur ce qu’il se passe dans ma zone pelvienne, et autour du masseur. Pour ça, je pense que la méditation m’a bien aidé. Il s’agit de se relaxer, mais de conserver une attention soutenue sur son corps, et ici donc autour de sa prostate. On pourrait faire l’analogie avec un ordinateur, si tu lui prends trop de ressources pour un travail, il n’en a plus suffisamment pour un travail supplémentaire.
    Il faut également se faire confiance, faire confiance à son corps et à son esprit, les laisser faire, ne pas réfléchir ‘je vais faire ceci ou cela’. Si tu es suffisamment concentré sur tes ressentis, ton corps et/ ou ton esprit savent ce qu’il faut faire, il faut leur laisser le champ libre. Tu peux au début effectuer une toute petite contraction et bien te concentrer sur ce qu’elle génère en toi, et tu laisses faire.
    Bien entendu, je le répète, il ne s’agit que du fruit de mon expérience, et chacun est différent.

    Je pense qu’une de tes plus grandes difficultés réside ici:

    Oui pas simple de lâcher prise

    je suis quelqu’un qui a vraiment du mal à mettre mon cerveau en pause

    Comme tout le monde, rassures toi. En ça, la méditation est une excellent école.

    Bon cheminement Fanchyzz, ne lâche rien.

    #27460
    EpictureEpicture
    Participant

    Je pense que le problème du lâcher prise est un faux problème. Pour moi, il ne s’agit pas d’entrer dans un état de conscience modifiée au sens où on pourrait l’entendre en prenant des produits psychotropes, même « naturels ». Il ne s’agit pas pour moi de lâcher prise au sens, partir dans un voyage de semi conscience comme pourrai le faire Carlos Castaneda, mais lâcher prise au sens de laisser ses préjugés au pied du lit, et se concentrer sur ses sensations corporelles. La concentration permet de court circuiter le mouvement des pensées, et d’utiliser le maximum de cerveau disponible sur les sensations. La respiration est le point d’entrée pour ceux qui sont ultra rationnels comme moi. C’est pour moi le seul moyen. Tous les autres moyens m’ont conduit bien ailleurs que sur les chemins du plaisir prostatique. Et quand les sensations sont là, je ne désire qu’une chose : les prendre dans mes bras et les chérir comme des trésors, et pourtant elles sont si petites.

    Cependant, les musiques relaxantes, binaurales ou autres, les séances d’autohypnose peuvent être d’une grande aide, mais il ne faut pas en attendre un départ en voyage. Enfin, utiliser des produits ou autre techniques pour faire un voyage hallucinatoire, je ne dis pas que ça marche pas, mais appliqué à la recherche du plaisir prostatique, c’est selon moi faire entrer un éléphant dans un magasin de porcelaine.

    Bon voyage à tous !!!

    #27461
    JieffeJieffe
    Participant

    Je suis totalement d’accord avec toi Épicture, sauf sur le fait que ce soit un faux problème. Bien sûr ce n’est pas entrer dans des états seconds, qui ne feraient que nous éloigner de nos sensations (bien que l’on puisse penser le contraire, les artistes ont maintes fois vantés les mérites de ces substances), mais il me semble nécessaire pour atteindre et surtout développer le plaisir. Lorsque les sensations arrivent, ne pas s’y agripper, tenter de les retenir, de les faire grandir… Il faut au contraire les laisser faire, les observer, s’y abandonner complètement.

    #27466
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Je partage l’avis de @fidelio vous nous proposez un sujet de discussion très intéressant.
    Vous nous dites fanchyzzz1 :

    Après lecture de nombreux postes qui m’ont énormément aidé a gérer ma frustration et mon impatience j’ai décidé de repartir a une simple recherche de moi même. Mon moi intérieur, mon corps, mes sensations, mes envies, mes besoins, mes désirs…

    Nous sommes très heureux que la lecture des messages du forum ait pu vous aider. Gérer la frustration qui naît quand on ne peut pas obtenir ce qu’on désire est une étape importante dans tous les projets de développement personnel.

    je me suis surpris a ressentir dans mon profond des douces sensations agréable, surtout quand le chant était grave,

    C’est une des vertus du chant et de façon générale des vibrations sonores qui est exploitée sous différentes formes chaque fois qu’une discipline demande à celui qui la pratique de psalmodier ou de répéter des sons, même sur un ton monocorde.

    je sens comme des pulsations au niveau de la prostate vraiment agréable mais si j’essaie de relancer la chose par des contractions tout retombe.

    C’est une des premières étapes du chemin qui mène à, l’orgasme prostatique. Si vous perdez cette sensation en faisant les contractions c’est que peut-être vos contractions sont trop fortes. Dans ce cas essayez avec des contractions de plus en plus faibles jusqu’à ce que vos pulsations soient peu à peu perçues comme des micro-contractions involontaires, automatiques. Ce peut aussi être parce qu’en faisant vos contractions vous vous concentrez sur cette action et vous perdez la perception des pulsations, comme si votre esprit les abandonnait pour regarder ailleurs. L’effet relaxant associé à la damiana peut effectivement vous avoir aidé à faire cette découverte.

    Depuis quelques nuit j’essaie de retrouver cette faculté de prendre en main mes rêves mais en vain.

    C’est une autre voie de recherche assez peu abordée jusqu’à maintenant sur notre forum. Votre témoignage sur ce que cette discipline vous apporte sera très intéressant à lire au fil de vos nouveaux essais. Cependant votre référence à une infusion de galantamine m’inquiète car je vois que cette substance est utilisée dans des médicaments prescrits contre certains symptômes de la maladie d’Alzheimer (les médicaments correspondants ne sont plus remboursés en France après l’avis du 19/10/2016 de la Haute Autorité de Santé).

    Oui pas simple de lâcher prise, je suis quelqu’un qui a vraiment du mal à mettre mon cerveau en pause,

    C’est une des difficultés à vaincre pour découvrir la jouissance que peut procurer le massage de la prostate. @epicture nous dit :

    Je pense que le problème du lâcher prise est un faux problème. 

    Oui, dans le sens où il ne s’agit pas de se mettre délibérément dans un état second pour plonger automatiquement dans la jouissance prostatique. Les moyens proposés pour se détendre et lâcher prise ne sont que des aides, éventuellement très utiles ou au contraire sans effets, pour basculer en mode méditatif. Quand elle n’est pas naturelle, cette bascule peut aussi se faire après un apprentissage patient, via différentes techniques, sans aides magiques.

    Non, dans le sens où la nature et notre conditionnement nous mettent dans une posture qui nous conduit à prendre notre plaisir plutôt qu’à le recevoir. Pour passer de « prendre » à recevoir » il faut « lâcher prise » ce qui peut être difficile à faire pour certains.

    Vous semblez réunir maintenant de nombreux atouts pour que cette nouvelle recherche du plaisir prostatique soit bien plus fructueuse que la première. Bon cheminement @fanchyzzz1.

    #27473
    fideliofidelio
    Participant

    @fanchyzzz1 il y a un site que j’adore pour méditer ou faire des sessions aneros c’est celui-ci:
    https://mynoise.net/
    Il n’y a pas que des binauraux, loin s’en faut.

    #27481
    EpictureEpicture
    Participant

    Je suis d’accord avec vous @andraneros et @jieffe mais ce que je voulais dire c’est que à trop vouloir lâcher prise, on finit par ne jamais y arriver. Je reagissais au desir de @Fanchyzzz1 de « mettre son cerveau en pause ». Le lâcher prise ne vient pas d’un arrêt de la pensée, qui pourrait être obtenu par différentes aides extérieures, mais par son détournement vers des objectifs précis : en l’occurrence la concentration sur les sensations.
    Je suis ultra rationnel, et jamais je ne suis parvenu, quelque soit le moyen utilisé, à arrêter le mouvement de la pensée. C’est comme de vouloir faire cesser sa respiration, ça n’a aucun sens. Par contre, j’arrive mieux aujourd’hui à la canaliser sur les objectifs qui m’intéresse. Et ça marche !
    Au bout d’un moment, l’attention portée aux sensations l’emporte sur le reste. Mais il faut travailler en amont et éliminer ses préjugés de type  » je vais faire un voyage transcendantal, je vais devenir un homo, je vais perdre le contrôle, je vais devenir malade, que va dire un tel ou un tel, je dois lâcher prise, etc. » C’est là-dessus qu’il faut lâcher prise. C’est pourquoi je dis que c’est un faux problème, parce qu’en fait, focaliser son attention sur quelque chose, c’est à la portée de n’importe qui. Enfin il me semble, puisque j’y arrive. Cela dit, les aides extérieures peuvent aider, justement à se concentrer sur les paroles de l’hypnotiseur qui guide vers cette attention aux sensations, ou sur les sensations que provoquent telle ou telle sonorité, et à détourner la machine à penser sur autre chose que le baratin intérieur des préjugés : couché !! Le bla bla intérieur, à la niche !!!

    En tout cas, c’est comme ça que ça se passe pour moi. Et d’après le témoignage de @Fanchyzzz1 il me semble sur la même voie.

    Bon cheminement à vous tous

    #27484
    JieffeJieffe
    Participant

    Tu as tout à fait raison Epicture, on ne peut cesser de penser, je pense aussi que c’est impossible. La seule façon est effectivement de ce concentrer sur quelque chose, et alors l’esprit cesse son fonctionnement erratique et le flux constant de pensée s’arrête. C’est ça aussi mettre son cerveau en pause. Lorsque tu te concentres sur ce que tu ressens dans une zone précise de ton corps, le blabla incessant de ton cerveau s’arrête et se pose sur une chose particulière.
    Lâcher prise ne veut pas dire perdre le contrôle, mais ne pas s’agripper à quelque chose. Pour illustrer ça de façon enfantine, imagine que tu veuilles retenir une voiture à laquelle tu as accroché une corde, tu comprends bien que tu vas te blesser et que la meilleure solution est de lâcher la corde, bien que tu veuilles à tout prix retenir cette voiture. C’est très vrai pour les rapports amoureux. Souvent on veut absolument retenir la personne qui veut partir, on se fait du mal. Si on la laisse partir, on se fait aussi du mal, mais ça dure moins longtemps, et si on lâche vraiment prise, la douleur est minimisée.
    Et bien il en est de même pour le plaisir. Lorsqu’il apparaît, il ne faut pas s’y accrocher désespérément, mais le laisser faire, le laisser venir et le laisser se développer. Plus tu lui cours après, plus il s’enfuit.

    Mais je dirais que tu as très bien compris tout ça, ton discours est tout à fait juste, à mon sens bien entendu.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.