4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Articles
  • #44144
    Alokar
    Participant

    Bonjour bonjour,

    J’aimerais demander un petit retour, histoire de voir si je suis sur le bon chemin.

    J’ai débuté il y a quelques semaines avec un aneros helix plastique, et dans un excès de zele, ai enchainé avec un eupho (mais trop fin, je n’arrive à rien à part pour l’échauffement) et un helix Syn V (mais j’ai l’impression que les courbes sont moins fortes et qu’il stimule moins passivement…je pensais que les vibrations aideraient mais je pense que c’est un faux bonus, car comme il a été dit, cela a tendance a anesthésier la zone. A part les déclencher au dernier moment, je les trouve assez contre productives quand on est en phase d’apprentissage. Bref.)

    Je ne connais pas grand chose aux stimulations prostatiques, alors j’apprends et je lis.

    Apres quelques semaines et 2-3 essais-semaine, je stagne un peu. Le “sans les mains” ne monte pas tres haut car j’ai tendance a vite me contracter lorsque j’ai l’impression que ca arrive.  De base, j’ai beaucoup de mal à me détendre. A ce stade, j’arrive “juste” a déclencher un orgasme non-sec en stimulant l’aneros d’une main.

    -J’ai constaté qu’un peu de méditation binaurale aidait dans la premiere phase.  Etant tres visuel, j’essaie aussi d’ajouter de la visualisation, ce qui aide également à la concentration.
    -Par contre, malgré des enchainements de contractions/détentes, j’ai beaucoup de mal a atteindre le stade des spasmes passifs.
    -Pour ne pas aider, je ne suis pas trop du genre à savoir me détendre, à avoir des zones plus sensibles et suis plutot de caractère analytique et pas du tout dans le laisser aller, le feeling et la “passion”. Je lis souvent que le psycho joue beaucoup dans la quete du super O, et j’ai l’impression que ce point sera mon cerbère.

    Du coup, sachant que ces traits de caractère auront énormément de mal à changer, est-ce que je peux quand même espérer une progression?

    Physiquement parlant, j’essaie de fatiguer les muscles avec les contractions mais les bougres lâchent difficilement l’affaire ^^ Je me demande encore si l’aneros est bien au niveau de la prostate, ou si taille/poids pouvait influer (taille moyenne, 1m75 environ et un peu de surpoids. Trop de temps devant le pc, mais j’y travaille.

    Je compte néanmoins persévérer, essayer de trouver “ce qui fonctionne”. J’ai souvent vu cité le njoy Pure pour ceux qui auraient besoin d’etre plus actifs, au moins au début, pour développer la conscience musculaire et la facon dont “travaille” la prostate. Comme on dit, y a plus qu’à.

    #44146
    Marclof
    Participant

    Bonjour Alokar,

    Je me considère encore comme débutant, mais je peux partager les quelques déclics que j’ai obtenu. Pour commencer j’ai l’impression que tu as déjà beaucoup de masseurs. Je vais faire un parallèle avec la musique, j’avais l’impression qu’acheter plusieurs instruments me ferait progresser plus vite et devenir un meilleur musicien or c’est tout l’inverse. Il faut vraiment que tu comprennes qu’actuellement ce n’est pas le jouet qui est ton principal problème, mais plutôt ton état d’esprit et ta sensibilité a ressentir le plaisir. Premièrement, si j’étais toi, je commencerais par choisir qu’un seul masseur parmi ceux que tu possèdes et je ne m’entrainerais qu’avec celui là pendant plusieurs semaines. Au-delà de ce point, j’ai réellement progressé quand j’ai appris à me détendre. Il y a deux sortes de détente a entraîner, la première est musculaire et la seconde est mentale. Commence déjà par essayer de d’étendre toute la zone anale, pc, etc. C’est un exercice qui n’est pas forcément simple puisqu’on est habitué à contracter ces muscles en permanence. La première fois que j’ai connu l’orgasme prostatique c’etait justement en faisant cet exercice. Il faut que tu arrives à faire en sorte que ton anus soit le plus neutre possible, tu ne dois pas pousser, mais tu ne dois pas non plus te contacter. En faisant cela tu va pouvoir te concentrer sur tes sensations et peut être que tu va pouvoir sentir les micros mouvements du masseur.

    Globalement quand je te lis j’ai l’impression que tu fais la même erreur que j’ai pu faire, tu cherches a amplifier les sensations (nouveaux masseurs, contractions, méditation bi-neural) afin de resentir qqchose. Or il faut que tu arrives à comprendre que les sensations sont là, il ne faut pas les amplifier, mais il faut calmer tout ce qui a autour pour pouvoir les resentir.

    Donc essaye de te calmer, détends tes muscles anaux et laisse toi le temps, il ne faut que tu te dise “peut être que ça serait mieux avec tel masseur, ou avec tel son bineural”. si a un moment tu sens plus de plaisir, un emballement ou autre, n’essaie surtout pas de plus contracter, continue ce que tu fais avec la même intensité (ou plutôt la même non-intensité) et profite de tes sensations et de l’instant présent. Cela augmentera tout seul si tu arrives à garder ce calme et ressentir l’instant présent.

    Voilà les déclics qui mon aidés à progresser, j’espère que ça t’aidera aussi.

    Bonne chance 🙂

    #44147
    Alokar
    Participant

    Ha oui oui, je confirme que j’aurais pas du en choper plusieurs sur un coup de tête, surtout qu’au final, je n’utilise concrètement que le premier. Et du coup, je doute utiliser les deux autres avant un tres long moment. Tant pis, ca partir dans les dépenses loupée.

    En effet, cela fait assez peu de temps que j’ai capté que la partie “détente, et attendre avant de vouloir lancer les contractions” est partie intégrante du processus et par juste pour le decorum.  Je vois l’intérêt de se mettre en mode “tension corporelle zero” vu que la rigidité musculaire bloquerait les mouvements et diluerait les sensations.

    Ici, plutot que de faire les “tests de progressions” en semaine, y passer 2h et me retrouver avec des cernes mauves le lendemain, je vais plutot faire un genre de planning et le réserver pour le we, où je ne me sentirai pas tendu à l’idée de devoir improviser une meditation. La prochaine étape est d’arriver a rester sur la visualisation interne et ne pas bloquer le début des contractions par une tension complete.

    Mine de rien, je comprends pourquoi cette courbe de progession est appellée “le chemin”. Pas si facile de switcher d’une approche penienne et musculaire à une approche plus intérieure et laisser-faire

    #44186
    Alokar
    Participant

    Depuis le dernier post, les progres restent limités, malheureusement.

    J’arrive à un orgasme ejaculatoire avec peu de contact ou en faisant bouger l’aneros un peu plus à la main, mais pas sans aucun contact.  Je n’arrive pas non plus au début de la sensation de chaleur dans les jambes, etc, et au moment ou je pense avoir enfin quelques tremblements, je me retrouve surtout à contracter parce qu’autant au début, je sens le mouvement sur la prostate par les contractions, autant apres les exercices de tension/détente, ces sensations tendent à diminuer…

    Enfin, j’imagine qu’il faut continuer à être à l’écoute, tester les mouvements, etc. Ce qui est un peu ennuyeux est que j’essaie de prendre le temps (des sessions de parfois 2h) mais termine frustré ou restant sur ma faim, meme en cas de léger O ejac.. Encore du mal à voir si je contracte trop ou pas assez et si les contractions involontaires viennent quand les muscles sont relachés, ou plus comme pour la méthode de massage avec les mains où les tremblements se font en contractant fortement les muscles des bras.

    Enfin, on continue, c’est pas une course :p

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.