Mots-clés : , ,

Ce sujet a 8 réponses, 4 participants et a été mis à jour par Andraneros Andraneros, il y a 3 mois et 1 semaine.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages
  • #29621

    shyboy
    Participant

    Bonsoir, je me présente rapidement, j’ai 30 ans, j’ai fais l’acquisition d’un aneros hélix depuis déjà un petit moment, je ne l’ai pas utilisé à de nombreuses reprises (4 ou 5 fois). Je voudrais ressentir de nouveaux plaisirs et expérimenter le fameux orgasme prostatique, mais difficile à atteindre comme beaucoup de personnes.

    Je n’ai pas de soucis psychologique ou autre blocage quant aux plaisir anal, à mon orientation sexuel … Ça fait des années que j’aime beaucoup stimulé cette zone et depuis mes 17, 18 ans j’utilise des sextoys sans en éprouver de honte ou quoi que ce soit.

    Après avoir lu divers articles et vu des vidéos sur l’orgasme prostatique j’ai décidé de m’y intéresser comme tout le monde ici.

    J’ai déjà lu plusieurs fois le traité sur l’aneros, j’essaie de respecter au mieux chaque point mais difficile d’atteindre le nirvana. J’ai l’impression de prendre plus de plaisir avec des sex toys en faisant des va et viens qui vienne buter sur la prostate, j’éprouve plus de satisfaction et d’excitation avec la pratique un peu plus brutal et hard d’un sex toys qui fait des vas et viens, rentre et sort … Il m’est déjà arriver lors de pratique avec sex toys d’être à un état presque orgasmique, comme si une sorte d’orgasme était sur le point d’arriver, une explosion, des chatouillis au niveau de la prostate et j’ai beau faire tout pour essayer de déclencher l’orgasme, accéléré les mouvements, appuyer … rien n’y fait, je m’épuise au bout d’un moment et n’y parviens pas. Comme s’il y avait une étape manquante, quelque chose qui bloque l’explosion de plaisir. Et au final ça me donne une forte envie d’uriner.

    J’ai donc décider de m’orienter vers l’aneros hélix qui est destiné à l’orgasme prostatique.

    Lors de ma dernière séance qui remonte à il y a deux jours, j’ai essayé de respecter du mieux que j’ai pu tout les conseils

    Phase de détente de 15/20 min, aucuns contacte avec le pénis et les mains, devant un film porno allonger dans le lit pour faire monter le plaisir, tranquillité dans la chambre, aucunes gênes avec l’aneros hélix inséré. Au niveau de la respiration abdominale j’ai un peu de mal à maîtrisé, je ne sais pas vraiment dire si j’y arrive correctement. J’ai ensuite commencé les contractions volontaire, j’ai essayé sur le dos, en chien de fusil et couché sur le ventre, il me semble avoir plus de sensation lorsque je suis couché sur le ventre, couché sur le dos trop longtemps, après un moment j’ai l’impression d’avoir les fesses engourdie et ça me déconcentre. J’ai continué les contractions volontaire de l’anus et après un petit moment j’ai commencé à sentir des tremblements dans mes fesses et les cuisses, c’est un bon début, quelques gouttes de liquide séminales sont sortie de mon pénis, quelques phases d’érections. Mais ensuite l’envie d’uriner ma un peu gâché la montée toute en douceur du plaisir. Une petite envie d’uriner est normale il me semble, mais dans mon cas ça me bloque le plaisir, j’ai donc été satisfaire cette envie et uriner. J’ai repris la ou j’en étais resté bien qu’ayant été coupé …

    Je suis parvenu à nouveau à avoir quelques tremblements et sensation de petites montées de plaisir mais après un moment, à nouveau l’envie d’uriner qui vient me couper et m’empêcher de continuer à la progression …

    J’ai donc abandonné …

    Est ce normal cette sensation d’uriner systématique qui me bloque ? Je bois peut être trop les heures précédent la séance …

    Quelques questions, dans le traité anéros il est dit que l’on doit faire des contractions de 15 secondes, environs une trentaine, qu’ensuite des contractions involontaires commenceront à se faire sentir. Mais j’ai du mal à garder une contraction constante de l’anus pdt 15 seconde, peut être les muscles du périnée pas assez habitué. Je me concentre également trop sur le nombre de seconde et je ne profite donc plus du plaisir ressenti si je compte les secondes. Et si je ne contracte pas volontairement je n’ai jamais réussi à ressentir de contractions involontaires.

    Que me conseillez vous ? Continuer de cette manière et faire des contractions volontaires ? Il n’y a qu’en faisant volontairement ces contractions que j’arrive à ressentir parfois plusieurs petite vague de plaisir. Pour ressentir ces petites vagues de plaisirs, je dois rester en contraction pendant plus de 60 secondes, est ce logique ? Lorsque je reste contacté j’ai tendance à ne plus respiré correctement et à limite faire de l’apnée, et à me crispé, ce qui doit être contre productif j’imagine … Mais difficile de faire autrement.

    Autre question, je prends un anti dépresseur depuis quelques années déjà, est ce que cela ne rend pas les choses encore plus difficile ? Les anti dépresseurs sont bien connus pour avoir des impacts sur la libido, l’érection … j’imagine donc qu’ils peuvent avoir un impact sur la recherche de l’orgasme prostatique …

    Si vous avez quelques conseils, je vous remercie d’avance. Je pense déjà savoir que je ne sais peut être pas me détendre entièrement et me laisser transporter et m’abandonner totalement, je suis quelqu’un de nature nerveuse intérieurement et ayant difficile à rester en place. La patience n’est pas une des mes qualité, je suis donc sans doute trop impatient d’atteindre l’orgasme prostatique et je ne me donne sans doute pas assez le temps …

    #29627
    bzo
    bzo
    Participant

    J’ai déjà lu plusieurs fois le traité sur l’aneros, j’essaie de respecter au mieux chaque point mais difficile d’atteindre le nirvana.

    sois irrespectueux, il ne faut pas respecter à la lettre, il faut diverger,
    les traités sont là pour qu’on prenne connaissance des grandes principes, des grandes lignes
    et après on prend les chemins de traverse

    J’ai l’impression de prendre plus de plaisir avec des sex toys en faisant des va et viens qui vienne buter sur la prostate, j’éprouve plus de satisfaction et d’excitation avec la pratique un peu plus brutal et hard d’un sex toys qui fait des vas et viens, rentre et sort

    comme à beaucoup d’autres, je te recommande de prendre plutôt, l’aneros Device si tu es habitué à gros
    , si tu es habitué à très gros le Nexus G-rider (à utiliser plutôt sans les vibrations bien que quelqu’un par ici, @envole pour ne pas la nommer éprouve beaucoup de plaisir avec les vibrations),
    si tu es habitué à moins gros, alors un aneros junior

    je te recommande ceux-là car tu me parles de va et vient et du plaisir intense que tu prends ainsi à venir câliner ta prostate, ils sont mieux adaptés à ce type de mouvements,
    moi c’est toujours ainsi que j’ai procédé aussi, par va et vient
    ou par pression constante entre deux va et vient

    Une petite envie d’uriner est normale il me semble, mais dans mon cas ça me bloque le plaisir, j’ai donc été satisfaire cette envie et uriner

    un, peu curieux, il serait tentant de répondre que tu bois peut-être beaucoup avant la séance mais il y a peut-être d’autres raisons,
    mécaniques voire à cause de l’excitation

    moi, ce que je ferai mais cela n’engage que moi, c’est que je mettrai une alèse imperméable sur le lit
    (quand je pratique avec masseur, j’en mets toujours une, on en trouve à des prix très intéressants et de bonne qualité sur amazone)
    et puis si l’envie d’uriner me vient, eh bien j’urinerai tout simplement,
    on peut éprouver beaucoup d’excitation supplémentaire à s’uriner dessus
    et ainsi pas besoin de se lever
    mais ça c’st moi, j’en conviens , c’est peut-être pas au goût de tout le monde
    et en plus quand l’urine refroidit et qu’on patauge, c’est moins agréable,
    je fais cela en fait en fin de séance,
    c’est la cerise sur le gâteau de ma séance,
    cependant si tu es ouvert d’esprit et intéressé par toutes sortes d’expériences, c’est peut-être à tester
    mais s’il ne s’agit que de quelques gouttes, alors lache-toi sans hésiter,
    quelques gouttelettes de liquide jaune et chaud
    dégoulinant autour de ton sexe, sur ton bas-ventre,
    cela va fort t’exciter, je te le garanti

    comme si une sorte d’orgasme était sur le point d’arriver, une explosion, des chatouillis au niveau de la prostate et j’ai beau faire tout pour essayer de déclencher l’orgasme, accéléré les mouvements, appuyer … rien n’y fait, je m’épuise au bout d’un moment et n’y parviens pas.

    classique, la paroi de verre, un jour tu parviendras à la fracasser,
    il ne faut pas faire de fixation malgré la frustration, on aimerait que cela explose,
    on aimerait être envahi par le plaisir mais cela viendra en son temps,
    il faut prendre son mal en patience,
    te concentrer sur le moment présent, bien te concentrer sur tes sensations,
    essayer de bien repérer les endroits où elles naissent

    Quelques questions, dans le traité anéros il est dit que l’on doit faire des contractions de 15 secondes, environs une trentaine, qu’ensuite des contractions involontaires commenceront à se faire sentir. Mais j’ai du mal à garder une contraction constante de l’anus pdt 15 seconde, peut être les muscles du périnée pas assez habitué. Je me concentre également trop sur le nombre de seconde et je ne profite donc plus du plaisir ressenti si je compte les secondes. Et si je ne contracte pas volontairement je n’ai jamais réussi à ressentir de contractions involontaires.

    c’est le parfait exemple de ce que j’ai écris tout au début, il ne faut pas suivre à la lettre,
    écoute ton corps, écoute ton instinct,
    tes muscles sont peut-être encore pas assez puissants mais cela viendra
    mais il ne faut surtout pas compter les secondes,
    encore une fois écoute ton corps et laisse-toi aller,
    il ne faut pas trop réfléchir,
    même pas réfléchir du tout en fait,
    juste laisser faire son corps

    évidemment c’est facile à écrire qu’il faut laisser faire son corps
    quand on est encore dans le vague techniquement
    mais ait toujours à l’esprit, c’est un excellent commandement,
    il faut laisser de plus en plus faire son corps,
    le laisser de plus en plus se débrouiller tout seul
    au fur et à mesure que notre technique se développe

    Que me conseillez vous ? Continuer de cette manière et faire des contractions volontaires ? Il n’y a qu’en faisant volontairement ces contractions que j’arrive à ressentir parfois plusieurs petite vague de plaisir.

    absolument, moi je suis un chaud partisan des contractions et si tu aimes beaucoup les va et vient comme moi,
    il faut en faire encore et toujours,
    c’est le va et vient de l’amour,
    on se fait l’amour, un pénis entre et sort, il frotte, il cogne, il presse,
    il allume la mèche du plaisir
    et un jour le baril de poudre explosera en toi aussi
    comme en la plupart des gens par ici, la très grande majorité des gens y parviennent,
    ce n’est qu’une question de temps, de patience et de s’appliquer

    Autre question, je prends un anti dépresseur depuis quelques années déjà, est ce que cela ne rend pas les choses encore plus difficile ? Les anti dépresseurs sont bien connus pour avoir des impacts sur la libido, l’érection …

    genre Lexotan? cela a un effet terrible sur la libido en effet,
    la libido pénienne sûrement, c’est pas terrible,
    par rapport au plaisir prostatique, je ne sais pas,
    je ne pourrai pas te répondre

    j’aurai tendance à dire
    que si tu as déjà commencé à ressentir des choses, à éprouver du plaisir,
    même à avoir plusieurs moments forts où tu étais tout près de l’orgasme,
    que ta libido peut quand même stimulée prostatiquement
    et que donc cela devrait aller,
    l’anti-dépresseur ne devrait pas trop te freiner,
    ne devrait pas trop contrarier tes plans

    courage @shyboy,
    tu vas y arriver et tu verras , c’est aussi extraordinaire
    que tout ce que tu en lis,
    bien plus en fait
    car les mots sont pauvres pour restituer ce genre de vécu,
    ce genre de grand frisson qui traverse notre chair,
    qui nous fait délirer de plaisir

    #29667

    shyboy
    Participant

    Merci pour vos conseils.

    Concernant les autres toys que vous me conseiller, j’ai oublié de préciser que je possède également un autre masseur prostatique, le rude boy de rock off comme celui ci https://www.amazon.com/Rocks-Off-Rude-boy-7-Black/dp/B00CM8AJRM

    C’est lors de l’utilisation de ce toys en le faisant aller par va et viens et en allant appuyer contre la prostate avec une inclinaison et un angle bien précis que je parvenais à obtenir les sensations que j’expliquais dans mon post initial, quand j’explique ne pas parvenir à dépasser une certaine barrière, que je sens que je suis proche d’une explosion mais qu’il y a comme vous le décrivez très bien la parois de verre à traverser.

    Ça fait quelques années que j’avais acheté ce toys et déjà longtemps que je n’ai plus essayé de persévéré avec, il faudrait que je retenue l’expérience. Mais le vibrations chez moi n’ont jamais eu d’effet, au contraire j’ai plus l’impression après un moment qu’elles ont un effet plutôt anesthésiant.

    J’avais acheté l’aneros hélix en pensant que ses formes étaient plus adaptées pour aller titiller la prostate correctement et pour atteindre l’orgasme.

    C’est en ayant vu quelques vidéos comme celle ci que j’ai vraiment eu envie de rechercher l’orgasme prostatique qui semble 100 fois plus puissant que l’orgasme masculin traditionnel.

    https://fr.pornhub.com/view_video.php?viewkey=ph5732788061500

    Est il possible d’obtenir le même type d’orgasme et de spasms en faisant des vas et viens avec d’autres type de toys … Ou seul les contractions et le procédé main libre à faire avec l’anéros sont capables de donné des spams et orgasme aussi profond ?

    Merci d’avance 😉

    #29670

    shyboy
    Participant

    Merci pour vos réponses et conseils.

    Concernant les autres toys que vous me conseiller, j’ai oublié de préciser que je possède également un autre masseur prostatique, le rude boy de rock off

    C’est lors de l’utilisation de ce toys en le faisant aller par va et viens et en allant appuyer contre la prostate avec une inclinaison et un angle bien précis que je parvenais à obtenir les sensations que j’expliquais dans mon post initial, quand j’explique ne pas parvenir à dépasser une certaine barrière, que je sens que je suis proche d’une explosion mais qu’il y a comme vous le décrivez très bien la parois de verre à traverser.

    Ça fait quelques années que j’avais acheté ce toys et déjà longtemps que je n’ai plus essayé de persévéré avec, il faudrait que je retente l’expérience. Mais les vibrations chez moi n’ont jamais eu d’effets, au contraire j’ai plus l’impression après un moment qu’elles ont un effet plutôt anesthésiant.

    J’avais acheté l’aneros hélix en pensant que ses formes étaient plus adaptées pour aller titiller la prostate correctement et pour atteindre l’orgasme.

    C’est en ayant vu quelques vidéos sur différents site porno ou des hommes étaient allongés sur leur lit avec l’aneros et qu’ils arrivaient a avoir des orgasmes prostatique avec des spasms dans tout leurs corps que j’ai eu envie de tester et d’atteindre ces résultats.

    Est il possible d’obtenir le même type d’orgasme et de spasms en faisant des vas et viens avec d’autres type de toys … Ou seul les contractions et le procédé main libre à faire avec l’anéros sont capables de donné des spams et orgasme aussi profond ?

    Concernant l’envie d’uriner, j’aimerais savoir me laisser aller quitte à uriner un peu, mais je n’y arrive pas, peut être un blocage psychologique quelque part, il faudra que je tente de passer ces barrières et réussir à me laisser aller encore plus.

    Merci d’avance 😉

    Ps: j’ai voulu posté mon message avec deux liens vers une vidéo et vers le sex toys que je possède depuis un moment, mais les messages ne veulent pas s’afficher, sans doute bloquer du aux liens j’imagine.

    #29672
    bzo
    bzo
    Participant

    Est il possible d’obtenir le même type d’orgasme et de spasms en faisant des vas et viens avec d’autres type de toys … Ou seul les contractions et le procédé main libre à faire avec l’anéros sont capables de donné des spams et orgasme aussi profond ?

    je déconseille d mouvoir le masseur avec la main,
    toujours pratiquer sans les mains, c’est ainsi qu’on obtient de loin les meilleurs résultats

    et bien sûr qu’il y a moyen d’obtenir de très grands orgasmes
    en exerçant des va et vient avec un masseur prostatique,
    comme je l’ai écrit, j’ai toujours pratiqué ainsi,
    et question orgasmes, je n’ai rien à envier à personne.

    je conseille tout de même de la faire avec un masseur prostatique
    mais plutôt du genre que ceux que j’ai conseillés au-dessus,
    ils ont deux butées stables, c’est important pour pouvoir pratiquer ce type de mouvements avec succès,
    les masseurs type Helix, cela ne vaut même pas la peine d’essayer,
    il faut deux butées à plat, genre Device ou G-Rider

    #29673

    shyboy
    Participant

    Justement pour moi avoir ces sensations d’orgasme imminent c’est quand j’utilise les mains pour faire des vas et viens avec le toys un peu plus violemment. Sans utiliser les mains et en utilisant que les contractons volontaire je ne parviens pas à ressentir cette montée et cette explosion imminente.

    Je vais regarder du côté des masseurs que vous me proposer, ça devrait m’aider.

    #29674
    bzo
    bzo
    Participant

    il faut être patient

    certains ont la chance, d’immédiatement y arriver
    mais la plupart doivent prendre leur temps
    et accepter que ce n’est pas un plaisir immédiat,
    avec deux , trois mouvements du poignet, hop on y est,
    ce n’est pas de la masturbation

    les enjeux sont nettement plus intéressants,
    c’est quelque chose de beaucoup plus puissant
    mais plus difficiles à obtenir aussi,
    il y a des choses à éveiller en nous,
    tout un apprentissage à faire

    je ne certifie pas qu’avec les masseurs que j’ai conseillés,
    le résultat sera 100% là
    mais à mon avis,
    il vaut toujours mieux avoir au moins 3 ou quatre masseurs entre lesquels pouvoir choisir

    personnellement le Helix ne me convient pas du tout
    alors que le Device ou sa version avec vibrateur, le Vice est juste parfait,
    en d’autres mots il faut trouver le masseur qui nous convient,
    il peut y en avoir plusieurs qui font l’affaire
    mais il peut y en avoir aussi plusieurs
    avec lesquels on pourrait essayer des années avec une assiduité exemplaire,
    qu’on n’obtiendrait aucun résultat sérieux,
    donc on augmente ses chances fortement d’en avoir un qui conviendra
    si on a un certain choix à portée de main

    alors si on n’a pas un budget trop serré, il ne faut pas hésiter à diversifier un peu,
    l’enjeu en vaut vraiment la peine,
    comme tu l’as constaté sur des vidéos,
    le plaisir prostatique est d’un tout autre niveau
    que ce qu’un homme peut obtenir autrement

    des dizaines d’orgasmes qui se suivent pendant une heure ou deux,
    tout cela est possible avec le plaisir prostatique
    mais il y a un parcours à faire,
    après cela devient facile, de plus en plus facile
    mais en attendant il faut faire ton apprentissage

    #29681
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour Shyboy,

    et bienvenue parmi nous.
    Voici les conseils que je pourrais donner à un débutant.
    Lire le traité et les témoignages présents sur ce forum.
    Être bien conscient que ce qui fonctionne pour les uns ne fonctionne pas obligatoirement pour les autres. C’est à chacun de trouver sa voie, sur les bases du traité qu’il faut savoir adapté.
    Ne pas trop se focaliser sur la technique, ni sur le timing. On parle ici de sexualité, et la sexualité est très animale, elle ne se gère pas avec un chronomètre.
    Plus j’avance, et plus je pense qu’il ne faut pas se focaliser sur la quantité, la qualité ni la durée des contractions, préoccupation première et normales des débutants.
    Ce qui fait à mon sens que ton plaisir va augmenter, que tu vas vivre tes premiers orgasmes et que tu vas les intensifier, c’est la pratique.
    Pratique, pratique et encore pratique.
    Mais attention, il faut écouter son corps, son esprit, son instinct. Eux savent parfaitement comment faire les contractions, à quel moment, selon quelle intensité et avec quelle durée.
    Je suis un adepte du do nothing, c’est à dire que je ne fais rien. Méthode qui ne convient pas à Bzo, adepte de mouvements et de caresses. Si je bouge et me caresse, je perds l’attention et la concentration que j’ai mise toute entière dans mon bassin. Alors je sens au bout d’un moment le plaisir, infime, léger, poindre dans la zone de ma prostate, et je continue de laisser faire. C’est ainsi que ce déclenchent chez moi les contractions et les spasmes. Et lorsqu’ils sont là, je les laisse faire, je laisse mon corps et mon esprit diriger.
    Mais tout cela n’arrive pour la grande majorité qu’après un parcours qui peut être long.
    Ce parcours sera parsemé de petites victoires et de pas mal de frustrations. Il faut s’accrocher aux petites victoires, qui pourront te paraître quelque fois une bien maigre consolation à tous les efforts que tu fais, mais un jour tu auras ta récompense, pleine et entière, au delà de ce que tu connais aujourd’hui.
    Mais à mon sens encore une fois, seule la pratique t’emmènera l’expérience nécessaire à la découverte de ce plaisir.
    Si les contractions volontaires t’apportent du plaisir, continues comme ça. Tu peux aussi essayer le do nothing.
    Une façon de faire qui a bien fonctionné pour moi est la respiration abdominale. J’inspire en gonflant bien le ventre. En fait, c’est ce gonflement qui me permet d’inspirer uniquement, sans gonflement de la poitrine. En inspirant de cette manière, je détends bien l’anus et toutes la zone pelvienne. J’expire en dégonflant le ventre, puis en venant le creuser exagérément, en particulier le bas du ventre, que je creuse un peu comme si je voulais de rentrer derrière l’os pubien. Je ne fais aucune contraction, mais bien souvent, après la 2 ème ou 3 ème expiration, les contractions se font toutes seules, et il faut les laisser faire. À chaque inspiration, bien décontracté l’anus et toute la zone pelvienne. Il n’y a dans ma méthode aucune idée de timing. J’inspire à fond, et j’expire à fond.
    Et surtout, surtout, durant ces inspirations et expirations, resté entièrement concentré sur la zone prostatique, à l’affut de tout ce qui peut s’y passer. Vous devez être capable de percevoir le moindre chatouilli, le moindre gratouilli, la moindre sensation.

    Bon cheminement Shyboy, garde à l’esprit qu’il peut être long, et qu’il peut se passer plusieurs semaines pendant lesquelles tu ne vas ressentir que de faibles sensations. Puis elles vont s’intensifier, de temps en temps, puis de plus en plus souvent, de plus en plus intenses… Et que c’est une formidable aventure. Prends plaisir à ton apprentissage, à découvrir chaque étape. Garde aussi à l’esprit que tu seras grognon et anxieux après des séances pendant lesquelles tu n’auras presque rien ressenti… Tel est le chemin vers le nirvana, pour reprendre tes termes 🙂

    #30091
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bonjour @shyboy. Vous nous dites le 11 août :

    j’essaie de respecter au mieux chaque point mais difficile d’atteindre le nirvana. J’ai l’impression de prendre plus de plaisir avec des sex toys en faisant des va et viens qui vienne buter sur la prostate, j’éprouve plus de satisfaction et d’excitation avec la pratique un peu plus brutal et hard d’un sex toys qui fait des vas et viens, rentre et sort … Il m’est déjà arriver lors de pratique avec sex toys d’être à un état presque orgasmique, comme si une sorte d’orgasme était sur le point d’arriver, une explosion, des chatouillis au niveau de la prostate et j’ai beau faire tout pour essayer de déclencher l’orgasme, accéléré les mouvements, appuyer … rien n’y fait, je m’épuise au bout d’un moment et n’y parviens pas.

    Si vous prenez le temps de lire les messages du forum vous comprenez pourquoi « ça ne marche pas ». Dans la très grande majorité des situations on ne peut pas déclencher un orgasme prostatique comme un orgasme classique avec son éjaculation. L’orgasme prostatique demande un état d’esprit très différent pour le découvrir.
    Vous nous dites :

    j’ai du mal à garder une contraction constante de l’anus pendant 15 seconde, peut-être les muscles du périnée pas assez habitués.

    C’est comme tout effort physique fait sans entraînement. C’est normal et une pratique patiente vous permettra de faire des prouesses dans quelques mois. Vous pouvez pratiquer les exercices de Kegel pour améliorer votre tonicité musculaire et votre contrôle musculaire dans la région périnéale.

    je prends un anti dépresseur depuis quelques années déjà, est ce que cela ne rend pas les choses encore plus difficile ?

    C’est possible, cette difficulté est régulièrement mentionnée sur les forums spécialisés.
    Est il possible d’obtenir le même type d’orgasme et de spasms en faisant des vas et viens avec d’autres type de toys … Ou seuls les contractions et le procédé main libre à faire avec l’aneros sont capables de donner des spasmes et orgasmes aussi profonds ?
    @bzo a parfaitement répondu. Vous devez accepter l’idée qu’il faut absolument changer d’état d’esprit pour vivre l’expérience des orgasmes prostatiques dans les meilleures conditions. En tant que débutant, vous ne déclenchez pas l’orgasme prostatique. Vous créez les conditions pour qu’il puisse apparaître et se développer. C’est le contraire des pratiques employées pour atteindre l’orgasme avec éjaculation. Comme le dit @bzo cet état d’esprit demande de la patience et de la discipline.

    Si vous avez suivi l’évolution de @jieffe dans ses fils de discussion « Mon petit journal » et « Mon petit journal II (rewired) » vous avez pu constater à quel point ses conseils sont efficaces.

    Bon cheminement @shyboy.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.